Connexion  •  M’enregistrer

Impact des partisans sur le front de l'Est

Après l'opération Barbarossa, les forces de l'Axe contraignent l'URSS au repli.
Après une série de succès, l'Allemagne s'enlisera progressivement puis cédera à Stalingrad et à Koursk.
MODÉRATEURS: Marc_91, alfa1965

Impact des partisans sur le front de l'Est

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Tomcat  Nouveau message 11 Jan 2018, 11:05

L'action de la résistance française est assez bien connue avec de nombreux ouvrages et études à la clé...celui des partisans anti-allemands sur le front de l'Est l'est beaucoup moins, j'ouvre donc ce fil pour pour connaitre l'organisation, les actions et les impacts que cela eu sur les campagnes militaires à l'Est.

Je cite quelques passages intéressants de wiki (source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Partisans ... 3%A9tiques) :

Les partisans soviétiques sont le principal mouvement de résistance contre les forces d'occupation de l'Axe en Union soviétique pendant la Seconde Guerre mondiale. Ce mouvement était coordonné et contrôlé par le gouvernement de l'Union soviétique au moyen de commissaires politiques, sur le modèle de l'Armée rouge. Il mena une guerre de guérilla et ses objectifs étaient militaires. Minoritaires, d'autres groupes d'obédience non-gouvernementale ont existé : partisans juifs, partisans ukrainiens, et d'autres.

Le programme de la guerre de partisans en URSS a été formulé par le Congrès des Commissaires du Peuple Soviétique et les directives du Parti communiste de l'Union soviétique émises le 29 juillet 1941 et dans les documents suivants puis réitérés par Joseph Staline dans son discours radiodiffusé du 3 août suivant. Les détachements de partisans et les groupes de diversion devaient s'attaquer aux routes et télécommunications, tuer le personnel allemand ou travaillant pour l'occupant, et détruire les ressources disponibles. Adolf Hitler, en se référant à ce discours le 16 août, souligna qu'une guerre de partisans sur les arrières de la Wehrmacht lui donnait une raison de détruire sans hésitation tout ce qui s'opposerait aux Allemands.

En 1941, la plupart des partisans étaient des militaires de l'Armée rouge dont les unités avaient été dispersées ou détruites dans les premières phases de l'« Opération Barbarossa », ou qui s'étaient alors rendues à l'ennemi, et notamment des membres du NKVD, des bataillons de destruction soviétiques, des commissaires politiques, des permanents du parti communistes et des militants du Komsomol. L'unité la plus fréquente était alors le détachement. Les radios n'étant confiées qu'à des opérateurs de confiance, ces détachements purent rapidement communiquer avec le commandement soviétique et entre eux, afin de coordonner leurs actions. Pour les soutenir, l'Armée rouge forma des détachements de diversion et organisationnels qui furent parachutés dans les territoires occupés pendant l'été 1941. Des groupes clandestins de citadins furent formés comme forces complémentaires des activités de partisans, opérant dans des zones rurales. Le réseau des structures clandestines fut activement développé dans les territoires occupés par l'Allemagne et reçu un flux important de militants du parti. Selon les sources officielles soviétiques, vers la fin de 1941, plus de 2 000 détachements de partisans (comptant plus de 90 000 membres) auraient opéré dans les territoires occupés par les Allemands.

Il semble toutefois que jusqu'au printemps 1942, l'activité des forces de partisans n'était ni coordonnée ni ravitaillée depuis un centre, car c'est seulement le 30 mai 1942 que fut créé le Quartier général du mouvement des partisans, avec à sa tête Panteleimon Ponomarenko (chef d'état-major) et comme commandant Kliment Vorochilov. L'état-major avait enfin son réseau avec un officier de liaison au Conseil militaire des fronts soviétiques. Les états-majors territoriaux étaient ensuite créés, en liaison avec les mouvements partisans des républiques soviétiques respectives et des provinces occupées de l'URSS.

À l'automne 1943, les forces des partisans en RSS de Biélorussie comptaient environ 153 000 hommes et vers la fin de 1943, le nombre atteignait 122 000 avec au moins 30 000 mis sur la ligne de front au cours de la libération de la partie orientale de la RSS de Biélorussie (fin 1943). Le mouvement des partisans était si fort qu'en 1943-1944 il y avait des régions entières dans la Biélorussie occupée où les autorités soviétiques étaient ré-installées profondément dans les territoires tenus pas les Allemands. Il y avait même des kolkhozes faisant des récoltes et de l'élevage pour produire de la nourriture destinée aux partisans.

Toujours selon les sources officielles, pendant la période 1941-1944, le nombre total de partisans en Biélorussie aurait atteint 374 000, dont au moins 70 000 dans le maquis urbain et autour de 4 000 000 dans les réserves. Parmi les Partisans soviétiques en Biélorussie, on trouvait des gens de 45 nationalités différentes et aussi 4 000 citoyens non-soviétiques (y compris 3 000 Polonais, 400 Tchécoslovaques, 300 Yougoslaves, , etc.). Autour de 65 % de partisans Biélorusses étaient des indigènes.

vétéran
vétéran

 
Messages: 716
Inscription: 16 Avr 2015, 14:16
Région: midi-pyrennées
Pays: france

Voir le Blog de Tomcat : cliquez ici


Re: Impact des partisans sur le front de l'Est

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 12 Jan 2018, 09:25

Beau sujet évoqué dans bien des livres... ...sans que cela ne soit ni chiffré ni l'impact clairement mesuré.
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7671
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Impact des partisans sur le front de l'Est

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 12 Jan 2018, 09:58

Tomcat a écrit:L'action de la résistance française est assez bien connue avec de nombreux ouvrages et études à la clé

Bonjour Tomcat ! L'action a souvent été évoquée, parfois magnifiée et un peu trop enjolivée, ce qui se comprend dans le contexte de l'après-guerre. Mais, pour reprendre le titre de ton fil, je ne suis pas certain que l'impact de cette action ait été souvent objectivement présenté. Il y a bien les mots gentils et un peu trop diplomatiques d'EISENHOWER ... Je peux me tromper, mais spontanément je n'ai pas de référence à présenter.
JD
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7453
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: Impact des partisans sur le front de l'Est

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 12 Jan 2018, 10:26

JARDIN DAVID a écrit:Il y a bien les mots gentils et un peu trop diplomatiques d'EISENHOWER ...


Bien vu JD.
Ce qui inquiétait bien les Américains... ...c'étaient tous ces "communistes français" organisés en bandes armées.

Quant à l'impact opérationnel, celui des partisans russes semble plus significatif que celui des Français ou des Belges mais dans un contexte très très différent que celui du Front de l'Est.
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7671
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Impact des partisans sur le front de l'Est

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Loïc  Nouveau message 12 Jan 2018, 10:47

Oui enfin comme de toute façon depuis 40 ans la tonalité est évidemment à marginaliser, dévaloriser, démonétiser, dévaluer la Résistance Française pour par effet de domino minimiser au possible celle-ci au sein de la population cette entrée en matière ne manque pas de piquant quand on voit la façon de traiter et présenter les autres Résistances dans les forums
...la Biélorusse objet de ce fil par exemple... qui elle sans doute s'inscrit dans une modestie toute à fait singulière puisqu'elle se vantait d'avoir occis 70 000 teutons quand en réalité il y en a eu quelques 7000
et tous ces pays de l'Est qui ont connu autant sinon plus de collabos armés, c'est bien pour cela que la Russie d'aujourd'hui a beau jeu d'appuyer sur ce ressort contre l'Ukraine et la Biélorussie et le Caucase, eux qui furent occupés au contraire de la Russie dans ses frontières actuelles nimbée dans une virginité de première communiste, euh communiante, face au nazisme
A Moi Auvergne

Colonel
Colonel

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 255
Inscription: 18 Oct 2015, 00:25
Région: Auvergne & Bourbonnais
Pays: France

Voir le Blog de Loïc : cliquez ici


Re: Impact des partisans sur le front de l'Est

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 12 Jan 2018, 11:19

L'histoire comme outil politique...
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7671
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Impact des partisans sur le front de l'Est

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Tomcat  Nouveau message 12 Jan 2018, 16:36

Pour en revenir à l'impact militaire qu'on pu avoir les partisans anti-allemands sur le front de l'Est:

A travers différentes lectures, il en ressort en premier lieu:

L'attaque répétée des voies de communication et de ravitaillement (route et chemin de fer).

Avec comme conséquence des problèmes d'acheminement du ravitaillement au front et un fort sentiment d'insécurité sur les arrières ce qui conduit aussi les allemands à utiliser des forces non négligeables pour combattre les partisans et assurer la sécurité des convois.

2 témoignages issus de wiki:

« Par ailleurs les guérillas semblent avoir été plus mordantes à l'arrière du front allemand dans le Nord, à tel point qu'en 1944 les Allemands ne pouvaient plus utiliser que les plus grandes routes pour acheminer leurs convois. Tippelskirch, dont la IVe armée fut isolée dans la région septentrionale du Dniepr par l'offensive russe de l'été 1944, me dit qu'il réussit à la dégager en faisant un détour au sud, vers les marais du Pripet, après le blocage de la ligne principale de retraite vers Minsk. Il utilisa des routes dont les Allemands ne se servaient plus depuis longtemps à cause du danger présenté par les partisans. Il ne restait pas un seul pont intact sur la route et je dus les réparer tous au cours de ma retraite. »
— Basil H. Liddel Hart, 2011

Selon l'historien Paul Carell :
« Les partisans jouèrent le premier acte. Dans la nuit du 19 au 20 [juin 1944], l'arrière du front allemand fut l'objet de sabotages d'une envergure sans précédent. Le matin du 20, quinze mille explosions paralysèrent toutes les communications ferroviaires du Dniepr à l'ouest de Minsk. Tous les ponts importants sautèrent dans la nuit. À certains endroits, le ravitaillement fut bloqué pendant plus de 24 heures… l'ensemble des transports du groupe d'armée Centre fut comme frappé à mort. »
— Paul CARELL, 1970-3, p. 253

Si quelqu'un a des éléments pour chiffrer ces impacts ?

Je ne pense pas que les allemands ont eu beaucoup de pertes directes du aux partisans, ce n'est pas à mon avis le principal impact, ce sont surtout le ravitaillement et la mobilité qui ont été impactés.

Un autre impact important que j'avais noté à la lecture de Joukov de Jean Lopez, c'est le renseignement apporté à l'armée rouge par les partisans sur les unités allemandes, leurs dispositifs et lignes de défense notamment à partir de Koursk et les grandes offensives qui ont suivis.

Joukov dit notamment qu'à partir du moment ou l'armée rouge rentre en territoire allemand il ne bénéficie plus de ces renseignements et perd ainsi une grande partie de son renseignement opérationnel.

vétéran
vétéran

 
Messages: 716
Inscription: 16 Avr 2015, 14:16
Région: midi-pyrennées
Pays: france

Voir le Blog de Tomcat : cliquez ici


Re: Impact des partisans sur le front de l'Est

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 12 Jan 2018, 17:36

Sujet très intéressant Olivier,
Le mouvement partisan a eu des conséquences sur la guerre à l'Est mais également sur la société et l’État soviétique et sur le stalinisme.
En dépit du recul de l'Armée rouge lors de l'invasion allemande à partir de juin 1941, des Soviétiques forment en effet des unités de partisans qui se battent farouchement contre les occupants en organisant des coups de main, des sabotages et en faisant du travail de renseignements. Si cela peut sembler assez ordinaire dans une Europe occupée où existent d'autres mouvements de résistance, notamment les partisans yougoslaves, l'inédit dans le contexte soviétique c'est que ces mouvements politiques et militaires se font en dehors de la surveillance et de la tutelle de Staline et de l’État.
Il s'avère que les partisans soviétiques sont les héritiers d'une longue lignée de guerriers où se mêlent, outre les partisans rouges de la guerre civile, les communautés militaires des Cosaques et l'égalitarisme des anciennes insurrections paysannes.
C'est cependant Staline qui le 3 juillet 1941 appelle à créer des formations de partisans pour mener la guerre de guérilla. Rapidement le mouvement va prendre de l'importance et jouer un rôle militaire de poids.
Ces mouvements de partisans sont alors composés non seulement de civils mais également de soldats de l'Armée rouge dépassés par l'avance de la Wehrmacht ainsi que de membres des minorités nationales. Il est certain que les conditions de vie et de combat des partisans sont loin de correspondre à ce que montre les romans et les films de propagande et il est intéressant de savoir la représentation qu'avaient d'eux-même les partisans et de leur place dans la société soviétique.
Il est certes intéressant d'analyser le mouvement partisan en tant que phénomène social et militaire.
Des relations nouvelles se mettent en place entre les partisans et l’État dans un contexte d'autonomie et des liens nouveaux ont été consolidées et ont été sapé par l'appareil soviétique pendant et après la guerre.
Le mouvement partisan a ainsi été tout à la fois une légitimation du parti communiste, capable de vaincre l'ennemi, et un souffle de liberté dans une sorte de destalinisation spontanée. Il faut pourtant reconnaître qu'à aucun moment il n'a formé un mouvement libéral aspirant à la démocratie. La guerre a confirmer aux yeux des Soviétiques la justesse de l’idée stalinienne que l'URSS vivait dans un monde rempli d'ennemis intérieurs et extérieurs. Cette vision du monde, que partagent les partisans, tend à montrer que ces derniers acceptent pleinement eux aussi les valeurs soviétiques.
Un livre très passionnant à ce sujet est celui de Kenneth Slepyan " Stalin's Guerrillas"
Image
https://www.amazon.com/Stalins-Guerrill ... th+Slepyan
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 64183
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Impact des partisans sur le front de l'Est

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 12 Jan 2018, 19:44

Bien vu ce livre Prosper. Il ne doit pas y en avoir beaucoup.
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7671
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Impact des partisans sur le front de l'Est

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de Tomcat  Nouveau message 12 Jan 2018, 22:27

Merci Prosper pour ces infos.

Oui c'est un sujet complexe, car les partisans ont eu des impacts importants et pas uniquement sur le plan militaire.

Par ex. les représailles des allemands sur les civils furent énormes; dans la seule Biélorussie, les actions allemandes contre les partisans tuèrent environ 345 000 personnes, en majorité des civils (wiki).

De plus il y a eu des guerres entre des mouvements de partisans: les partisans soviétiques étaient officiellement hostiles aux nationalistes indépendantistes de l'Armée insurrectionnelle ukrainienne (UPA), il arriva que des commandants locaux des partisans établissent des relations de neutralité avec ces groupes. Mais globalement, en 1941-1942 et après 1943, les deux mouvements rivaux s'employèrent à se détruire mutuellement (wiki).

vétéran
vétéran

 
Messages: 716
Inscription: 16 Avr 2015, 14:16
Région: midi-pyrennées
Pays: france

Voir le Blog de Tomcat : cliquez ici


Suivante

Retourner vers LE FRONT DE L'EST




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 12 minutes
par: Dog Red 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
il y a 34 minutes
par: Tarpan 
    dans:  Un musée du fascisme pour lutter contre le culte du Duce 
Aujourd’hui, 06:29
par: Didier 
    dans:  L'école de plongeurs de la Xa MAS de San Leopoldo 
Aujourd’hui, 01:02
par: Rob1 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 13 
Hier, 23:12
par: kfranc01 
    dans:  Malte: infiltrations d'agents italiens 
Hier, 22:55
par: alfa1965 
    dans:  La fin du Scirè, le sous-marin de la Xa MAS 
Hier, 22:33
par: alfa1965 
    dans:  Les raids à la nage du Gamma Luigi Ferraro 
Hier, 21:58
par: alfa1965 
    dans:  Traduction Allemand/francais aussi.. 
Hier, 19:02
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Rions un peu!!!!!!!! 
Hier, 18:16
par: Tarpan 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Scroll