Connexion  •  M’enregistrer

Précisions sur les troupes aéroportées à Vassieux-en-Vercors

Répondant à l'appel du Général de Gaulle, des milliers de combattants français se lèvent en Europe et en Afrique. Retrouvez ici la 1ère DFL, la 2ème DB, les FAFL, FNFL... Mais aussi celles et ceux qui ont résisté à l'occupant en entrant dans la clandestinité pour rejoindre le maquis ou les groupes de résistants.
MODÉRATEUR : gherla

Précisions sur les troupes aéroportées à Vassieux-en-Vercors

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Tom  Nouveau message 17 Aoû 2015, 13:39

Bonjour à tous,

Ayant de nouveau entendu parler, à l'occasion de l'anniversaire de la bataille du Vercors en juillet dernier, de "parachutages" de centaines de "Waffen-SS" sur Vassieux-en-Vercors les 21 et 23 juillet 1944, je me permets, à la suite de mes recherches, d'apporter les précisions suivantes (que j'ai données et que je viens de modifier une nouvelle fois sur Wikipédia) :

Après recoupement des informations disponibles, ont été aéroportées sur Vassieux-en-Vercors, du 21 au 23 juillet 1944, les troupes suivantes (au total, environ 400 soldats au maximum) :

Tout d’abord, le 21 juillet 1944, issues de la division « Brandenburg », bras armé des services spéciaux allemands, une partie de deux compagnies de légionnaires de l'Est (Ostlegionnaire-Kompanien composées principalement de volontaires russes, ukrainiens et caucasiens) du Legionnaire-Lehr-Bataillon, et, puisque, selon Alain Chazette, trois soldats français ont été tués dans un planeur écrasé près de La Mure, certainement une fraction de la 8e compagnie du 3e régiment (composée de volontaires français), formant le Fallschirm-Kampfgruppe « Schäfer », ont été aéroportées de Lyon-Bron à Vassieux par 20 à 22 planeurs DFS-230 (chacun 1 pilote et 9 soldats, soit 180 à 200 combattants au total), remorqués par des Dornier-17 du I./Luftlandegeschwader 1, pour « sécuriser » le secteur d’opérations.

D'après le Musée de la Résistance, un planeur a été contraint de se poser avant l'objectif, deux planeurs se sont écrasés et sept ont atterri loin de Vassieux ; donc, la première vague d'assaut sur ce village ne comprenait qu'une centaine de soldats.

Ensuite, le 23 juillet 1944, de nouveau, 20 planeurs DFS-230 et, remorqués par des Heinkel -111 du I./LLG 1, 3 planeurs Go-242 (chacun 2 pilotes et 21 soldats ou du matériel) ont transporté, de Valence-Chabeuil à Vassieux, d'autres éléments des compagnies « Brandenburg » susmentionnées et une section de chasseurs parachutistes.

Deux DFS-230, au moins, et deux Go-242 se sont égarés, un autre Go-242 s'est posé trop loin, un seul, apportant des armes lourdes et du ravitaillement, a atterri à Vassieux ; donc, la seconde vague d'assaut ne comprenait qu'environ cent cinquante soldats.

Entre autres, Philippe Hanus et Gilles Vergnon précisent que le Kommandeur der Sipo-SD de Lyon (KDS), le SS-Obersturmbannführer (lieutenant-colonel SS) Werner Knab, aurait été également aéroporté sur Vassieux ce jour-là (par planeur ou par Fieseler FI-156 Storch ?) et aurait joué un grand rôle dans le massacre des maquisards et des habitants…

D'après Olivier Pigoreau, la 8e compagnie (donc 2e bataillon) du 3e régiment de la division « Brandenburg » était formée de volontaires français, militants des partis collaborationnistes, anciens du front de l'Est, authentiques voyous ou maquisards « retournés », qui ont combattu les maquis, souvent par infiltration, dans le Sud et dans l'Est de la France avant de se replier en Allemagne.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 18:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Re: Précisions sur les troupes aéroportées à Vassieux-en-Vercors

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de recherche_B59  Nouveau message 17 Aoû 2015, 14:05

Merci de ces précisions. Mais, juste pour être certain d'avoir compris le décompte :

Tom a écrit: [...] 3 planeurs Go-242 (chacun 2 pilotes et 21 soldats ou du matériel) [...]



Or tu ajoutes
Tom a écrit: deux Go-242 se sont égarés, un autre Go-242 s'est posé trop loin, un seul, apportant des armes lourdes et du ravitaillement, a atterri à Vassieux ;

Ce qui ferait 4 Go-242 ?


 

Voir le Blog de recherche_B59 : cliquez ici


Re: Précisions sur les troupes aéroportées à Vassieux-en-Vercors

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Tom  Nouveau message 17 Aoû 2015, 14:12

Exact ! Mea culpa. Un seul s'est égaré. Merci !

N.B. Contrairement à ce qu'affirme, à l'instar d'Alain Chazette, Alain Coustaury dans La Résistance dans la Drôme et le Vercors, les troupes de la première vague d'assaut ne pouvaient pas appartenir au Kampfgeschwader 200 puisque cet escadron de combat était une unité aérienne de bombardiers destinés au parachutage et non au transport par planeurs.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 18:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Re: Précisions sur les troupes aéroportées à Vassieux-en-Vercors

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Margont  Nouveau message 17 Aoû 2015, 15:24

Bonjour Tom,

J'avais lu je ne sais plus où et il y a longtemps que des SS Français (en uniforme noir !) avait participé aux combats/massacres de Vassieux.
J'en doutais sérieusement (à cause du détail de la couleur de l'uniforme) mais il s'agirait donc des Français de cette 8e compagnie ?

Sait-on avec un peu de précision quel a été leur rôle et leur nombre à Vassieux ?
« L’ennemi se déguise parfois en géranium mais on ne peut s’y tromper,
car tandis que le géranium est à nos fenêtres, l’ennemi est à nos portes.
»
Pierre Desproges

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 870
Inscription: 19 Oct 2011, 01:45
Localisation: Grenoble
Région: Rhône-Alpes
Pays: France

Voir le Blog de Margont : cliquez ici


Re: Précisions sur les troupes aéroportées à Vassieux-en-Vercors

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Tom  Nouveau message 17 Aoû 2015, 17:12

Bonjour Margont,

Tout d'abord, je suis sûr que les Waffen-SS ne combattaient pas en uniforme noir ! mais combattaient dans la tenue de campagne gris vert (feldgrau) de la Wehrmacht ou des tenues camouflées.

Ensuite, cette compagnie de volontaires français, 8e compagnie (2e bataillon) du 3e régiment de la division des forces spéciales « Brandenburg », a été détachée de cette dernière le 15 octobre 1943 pour devenir le Streifkorps « Südfrankreich » stationné, comme son nom l'indique, dans le sud de la France.

Ces soldats n'étaient pas des Waffen-SS lorsque certains d'entre eux ont été aéroportés sur Vassieux en juillet 1944, mais, le 14 août 1944, le Streifkorps « Südfrankreich » a été versé dans le SS-Jagdverband « Südwest » (réunissant le SS-Jagdeinsatz « Italien », le SS-Jagdeinsatz « Nordfrankreich » et le SS-Jagdeinsatz « Sudfrankreich ») qui a combattu surtout contre les partisans en Italie du Nord, mais aussi, ensuite, en Allemagne et en Autriche.

Leur nombre total aéroporté sur le plateau devait être de l'ordre d'une trentaine, sous toutes réserves, puisqu'Olivier Pigoreau, dans Sanglante randonnée. Les Français de la division « Brandenburg » et des formations de chasse SS, éd. Histoire et Collections, Paris, 2013, pense que la plupart n'ont pas participé à la bataille du Vercors.

Cela dit, Pierre Faillant de Villemarest, qui était responsable du renseignement et de la sécurité dans le Vercors, rapporte, dans un article de la revue « 39-45 Magazine » qu'au moment de l'attaque allemande, des Français, infiltrés parmi les maquisards, ont tiré sur ceux-ci. Il s'agirait donc peut-être de soldats du Streifkorps « Südfrankreich, spécialistes de l'infiltration, puisqu'il est absolument certain que les francs-gardes de la Milice, arrivés début avril, ont combattu aux côtés des Allemands en juin, mais ont quitté le Vercors à la fin du mois (selon l'ordre de bataille du Kommandant des Heeresgebietes Südfrankreich qui ne mentionne pas la présence de francs-gardes en juillet).

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 18:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Re: Précisions sur les troupes aéroportées à Vassieux-en-Vercors

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Tom  Nouveau message 19 Aoû 2015, 11:09

Une autre "précision" !

Peter Lieb, l'historien militaire d'origine allemande, qui enseigne à l'école d'officiers de Sandhurst, le Saint-Cyr britannique, auteur d’un ouvrage sur la répression allemande en France (non traduit de l'allemand), a aussi publié une courte étude (96 pages) sur le Vercors en 2012, Vercors 1944: Resistance in the French Alps, laquelle se concentre sur les aspects militaires du côté allemand (avec, paraît-il, quelques erreurs et lacunes, mais beaucoup de précisions)…

Selon lui, le Kommandeur der Sipo-SD de Lyon (KDS), le SS-Obersturmbannführer (lieutenant-colonel SS) Werner Knab, a été aéroporté sur Vassieux, mais dès le 21 juillet, et, blessé par balles, il a été évacué par avion (peut-être un Fieseler Fi 156 Storch) le 24 juillet ; accompagné d’une escouade de gestapistes français (dont les trois tués dans un planeur écrasé près de La Mure ?), il aurait joué le rôle principal dans la torture de certains maquisards et habitants retrouvés pendus, les yeux arrachés et la langue coupée… De plus, d'après un fils de maquisard ayant interrogé d'anciens chasseurs parachutistes ayant débarqué à Vassieux le 23 juillet, ce seraient ces gestapistes français les seuls responsables du massacre… Toutefois, ma propre expérience, concernant les témoignages d'anciens combattants allemands engagés dans la répression des maquis, m'a conduit à constater que ces derniers avaient une fâcheuse tendance à excuser les soldats de la Wehrmacht pour accuser uniquement les Waffen-SS ou la Sipo-SD, toujours présente lors de ces opérations...

Cela dit, contrairement à ce que Peter Lieb affirme, à l’instar d’Alain Chazette, entre autres, les fantassins aéroportés de la première vague d'assaut ne pouvaient pas appartenir au Kampfgeschwader 200 puisque cet escadron de combat était une unité aérienne de bombardiers et non une unité d'infanterie. De plus, ces bombardiers étaient destinés au parachutage et non au transport par planeurs. D'ailleurs, le professeur Günther Gellermann, qui a étudié la question de manière approfondie, certifie que les soldats aéroportés ne dépendaient pas du Kampfgeschwader 200 et faisaient partie, non du bataillon ou Kampfgruppe « Jungwirth » (ce Major ayant d'ailleurs été remplacé à son poste par le Hauptmann Hurlin le 11 juillet), mais du Fallschirm-Kampfgruppe « Schäfer » du nom de l'Oberleutnant Schäfer qui le commandait effectivement sur le terrain.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 18:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Re: Précisions sur les troupes aéroportées à Vassieux-en-Vercors

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de RoCo  Nouveau message 19 Aoû 2015, 16:43

Bonjour,

Tom a écrit:Une autre "précision" !

Cela dit, contrairement à ce que Peter Lieb affirme, à l’instar d’Alain Chazette, entre autres, les fantassins aéroportés de la première vague d'assaut ne pouvaient pas appartenir au Kampfgeschwader 200 puisque cet escadron de combat était une unité aérienne de bombardiers et non une unité d'infanterie. De plus, ces bombardiers étaient destinés au parachutage et non au transport par planeurs. D'ailleurs, le professeur Günther Gellermann, qui a étudié la question de manière approfondie, certifie que les soldats aéroportés ne dépendaient pas du Kampfgeschwader 200 et faisaient partie, non du bataillon ou Kampfgruppe « Jungwirth » (ce Major ayant d'ailleurs été remplacé à son poste par le Hauptmann Hurlin le 11 juillet), mais du Fallschirm-Kampfgruppe « Schäfer » du nom de l'Oberleutnant Schäfer qui le commandait effectivement sur le terrain.


Le KG200 était une unité vraiment bien à part, non pas seulement à cause des avions utilisés mais également à cause
de son 2ième groupe (II.KG200). Commandé par Hurlin, ce groupe était formé d'unités parachutistes !!!dont la 1ière escadrille II.KG200
de Friedrich Schäfer, officier parachutiste qui pour l'occasion est même devenu "Staka" (Staffelkapitän ou chef d'escadrille).
Initialement les hommes de cette escadrille avaient été entraînés pour une opération commando vers Scapa Flow . Ils constituent
le noyau des troupes aéroportés à Vassieux-en-Vercors . Une centaine d'hommes renforcés par d'autres unités formant
"Kampfgruppe Schäfer".
Image
Source : Luftwaffe Officers 1939-45

Roger

vétéran
vétéran

 
Messages: 923
Inscription: 13 Avr 2013, 10:32
Région: Ardennes
Pays: Belgique

Voir le Blog de RoCo : cliquez ici


Re: Précisions sur les troupes aéroportées à Vassieux-en-Vercors

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Tom  Nouveau message 19 Aoû 2015, 18:37

D'accord, Roger, merci pour cette information. Cela dit, saurais-tu si ces parachutistes du II. KG200 étaient issus des unités de chasseurs parachutistes, ou des unités de légionnaires de la division Brandenburg, ou d'autres unités ? En effet, je lis, dans le document présenté, que Schäfer a quitté le II. KG200 le 9 septembre 1944 pour rejoindre…. le 3e bataillon du 5e régiment de parachutistes.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 18:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Re: Précisions sur les troupes aéroportées à Vassieux-en-Vercors

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de Tom  Nouveau message 19 Aoû 2015, 19:39

Dans son livre, Moskau Ruft Heeresgruppe Mitte: Was nicht im Wehrmachtbericht stand - Die Einsätze des geheimen Kampfgeschwaders 200 im Zweiten Weltkrieg (Koblenz: Bernard & Graefe, 1988), le professeur Günther Gellermann décrit longuement l'opération aéroportée allemande sur Vassieux (chapitre 6, pages 104 à 109 : "Die Kommandotruppen im KG 200 – der Einsatz im Vercors"). A plusieurs reprises, il qualifie le groupe de combat de Kampfgruppe “Schäfer”, qu'il place, dans la note 14 page 106, sous l'autorité de la Luftflotte 3 et non plus sous celle du KG 200.

Dans leur livre KG 200: The Luftwaffe’s Most Secret Unit (Crowborough, East Sussex: Hikoki Publications Ltd, 2003), Geoffrey J.Thomas et Barry Ketley précisent que le Kampfgruppe “Schäfer” a été détaché du KG 200 le 8 juin 1944 et qu'il était composé de volontaires issus de Fallschirmjäger-Bewährungstruppe (troupes disciplinaires), rassemblés à Tangerhütte et entraînés pendant trois mois Dedelstorf pour un assaut à partir de planeurs.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 18:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Re: Précisions sur les troupes aéroportées à Vassieux-en-Vercors

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de RoCo  Nouveau message 19 Aoû 2015, 20:19

Schäfer est transféré vers le Fallschirmjäger Regiment zbV . Transféré n'est d'ailleurs pas le terme
correct, puisque les unités parachutistes du KG200 vont être dissoutes et formeront ce nouveau
régiment en septembre (on le retrouve à Arnhem).
Quant à ta question : j'ai difficile de te répondre, je ne connaît pas assez cette unité . A première vue,
des hommes triés sur le volet dans les différents régiments parachutiste . Le prédécesseur de Hurlin,
Hans Jungwirth était chef de bataillon du FJR5 en 43, Schäfer chef de compagnie du FJR5 en 43...
peut-être une piste . Troupes disciplinaires ? Si les sources sont fiables pourquoi pas . Mais peu probable au vu
des opérations initialement prévus .
Que la "Kampfgruppe Schäfer" était détaché du KG200 pour l'opération me paraît logique, le commandement
du KG200 n'intervient en rien dans le Vercors . Mais même en étant détaché, les "escadrilles" de parachutistes
font toujours partie du KG200, ils sont en service commandé, si on peut dire cela .

vétéran
vétéran

 
Messages: 923
Inscription: 13 Avr 2013, 10:32
Région: Ardennes
Pays: Belgique

Voir le Blog de RoCo : cliquez ici


Suivante

Retourner vers LA RESISTANCE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  SONDAGE 
il y a moins d’une minute
par: jdl 
    dans:  Quoi de neuf dans les kiosques ? 
il y a 28 minutes
par: Dog Red 
    dans:  Comment être bon en sécurité routière... 
il y a 29 minutes
par: iffig 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
il y a 36 minutes
par: iffig 
    dans:  Août 1968 
il y a 39 minutes
par: Alcide NITRYK 
    dans:  Jakiw Palij, l'ex-gardien de camp nazi de 95 ans expulsé de New York vers l'Allemagne 
il y a 49 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Aujourd’hui, 18:16
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  La déclaration de guerre, Hitler ménage l'Angleterre par François Delpla 
Aujourd’hui, 17:44
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Aujourd’hui, 13:52
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  "André SEGOL, Maréchal des Logis au 185RALT" 
Aujourd’hui, 12:10
par: Loïc Charpentier 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 19 invités


Scroll