Connexion  •  M’enregistrer

Et moi, qu'aurais-je fait à l'époque ?

Répondant à l'appel du Général de Gaulle, des milliers de combattants français se lèvent en Europe et en Afrique. Retrouvez ici la 1ère DFL, la 2ème DB, les FAFL, FNFL... Mais aussi celles et ceux qui ont résisté à l'occupant en entrant dans la clandestinité pour rejoindre le maquis ou les groupes de résistants.
MODÉRATEUR : gherla

Re: Et moi, qu'aurais-je fait à l'époque ?

Nouveau message Post Numéro: 21  Nouveau message de Diogenes  Nouveau message 10 Fév 2011, 08:50

brehon a écrit:Bonsoir,
Barbu a écrit: mais aujourd'hui, en sachant tout ce que je sais,
C'est bien pour ça, qu'à mon avis, il est impossible de répondre "honnêtement" à cette question.


Vous avez bien raison...Mais:
Sauf si vous appartenez à un groupe engagé et/ou persécuté et que vous n'êtes pas un opportuniste né (et un artiste!) comme Monsieur Joseph Joanovici...!
Des Catholiques "très bon teint" furent soit collabos soit résistants selon leur Structure Mentale Personnelle et leur "Milieu et Formation" d'origine n'était nullement déterminant pour leur engagement personnel...
Il est donc nécessaire d'examiner honnêtement sa vision morale du monde pour "évaluer" quelle détermination aurait alors prévalu. Il n'est pas Impossible de le dire... Il est cependant nécessaire d'être Fondamentalement honnête pour le dire!
On tourne en rond? Non: je crois par expérience que ceux qui disent qu'on Doit douter de cette résolution sont ceux qui se "réservent" ainsi une Excuse...en soupçonnant fortement leur manque de courage civique et leurs convictions idéologiques qu'ils ne veulent pas Avouer publiquement.....


 

Voir le Blog de Diogenes : cliquez ici


Re: Et moi, qu'aurais-je fait à l'époque ?

Nouveau message Post Numéro: 22  Nouveau message de brehon  Nouveau message 10 Fév 2011, 11:55

Bonjour,

Que certains soient convaincus qu'ils auraient résisté, je n'en doute pas. Il y en a forcément.
Ma réflexion est plus globale. Qu'on le veuille ou non , "on sait". Et cela influe obligatoirement sur le raisonnement.
Si un sondage était fait, quels seraient les pourcentages de résistants, de collabos et d'attentistes?
Seraient-ils seulement approchants de ce que cela a été en réalité?

Autre critère à prendre en compte, dans quelle situation personnelle nous projettons-nous à cette époque: âge, situation familliale?
C'est beaucoup plus facile de s'immaginer célibataire de 20 ans que père de famille de 35 ans.
Cordialement.
Yvonnick

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7221
Inscription: 14 Déc 2009, 15:45
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de brehon : cliquez ici


Re: Et moi, qu'aurais-je fait à l'époque ?

Nouveau message Post Numéro: 23  Nouveau message de Signal  Nouveau message 10 Fév 2011, 14:18

Faisons un rapprochement un peu facile : si la police vient arrêter, au petit matin, la sympathique famille d'immigrés qui habite l'appartement voisin du vôtre parce que le père, parfaitement en règle par ailleurs, a perdu ses papiers et a été incapable de les présenter à un contrôle, vous vous levez pour protester contre leur explusion du pays ou vous restez tranquillement chez vous parce que ce n'est pas votre affaire ?

Vous allez dire que ce n'est pas la même chose, que l'on ne les envoie pas à la mort (sauf si ce sont des réfugiés politiques et qu'ils risquent la torture, le viol, le génocide, etc... dans leur pays). C'est vrai, mais si vous ne réagissez pas pour une affaire aussi peu dangereuse pour vous, imaginez votre réaction si vous risquiez le camp ou le peloton d'exécution, et votre famille avec...

Personnellement j'ai honte de le dire mais dans un cas comme dans l'autre je ne bougerai pas le petit doigt, non pas par manque idéologique, mais parce que je suis un révolutionnaire de salon, pas de maquis : des idées plein la tête, mais l'action je la laisse le plus souvent aux autres...

Donc la réponse à la question est pour moi : je n'aurais rien fait du tout, j'aurais attendu bien sagement que passe l'orage sans me faire remarquer. Je n'ai pas la prétention d'être un héros, loin de là...


 

Voir le Blog de Signal : cliquez ici


Re: Et moi, qu'aurais-je fait à l'époque ?

Nouveau message Post Numéro: 24  Nouveau message de norodom  Nouveau message 10 Fév 2011, 14:22

Bonjour,

En relisant le contenu des échanges sur ce fil il apparaît que Tienno, Pierre S, Shiro et Diogenes, ne donnent pas une réponse à la question posée.

A priori, j'avais jugé cette question embarrassante, et j'avais approuvé la rélexion de Brehon
"il est impossible de répondre "honnêtement" à cette question.."
Mais la réponse de Audie Murphy m'a fait changer de cap au point d'écrire maintenant qu'une réponse est possible.
"Quant à moi, j'affirme que je n'aurais pas collaboré parce que ce n'est pas dans ma nature, mais la survie de ma famille m'aurait-elle obligé à poser des actes qui pouvaient aller contre ma nature ? Possible, voire très probable."

Il semble que Audie ait retenu que j'ai écrit "qu'un évènement pouvait faire basculer un hésitant dans un sens ou dans l'autre."

Mais à la lecture du dernier message de Brehon, je crois percevoir de la part de celui-ci, le même phénomène... citant la situation personnelle où nous pourrions nous projeter à cette époque... c'est un signe restrictif de l'impossibilité... Je me trompe Yvonnick ?
Ceci-dit, nos analyses se rejoignent... j'ajouterai cependant à ton "on sait", que on sait pas tout.

Ce fil est passionnant !... on découvre dans les exposés des uns et des autres, des éléments qui ne sont pas coutumiers.
Je cite les principaux:

fanacyr :
"aurait suivi l'itinéraire de son père, réfractère au STO.... engagé dans une unité combattante en septembre 1944.... son père a toujours été maréchaliste..."

Voilà qui est sincère et honnête et qui fait apparaître une situation de fait... on pouvait être résistant à l'occupant, sans autre considération... j'ajoute que ce fut mon cas... j'ai toujours eu en seul point de mire, l'ennemi allemand qui m'a privé d'un père, gazé en 1918, mort en 1935 des suites des effets de cette arme terrible, alors que j'avais sept ans.

Aldebert :
"J'ai connu, je connais au moins deux personnes de mon âge qui m'ont assuré que, adulte à l'époque, ils se seraient engagés dans la LVF ou dans l'armée allemande. Bien sûr, ils ne viendront pas l'avouer publiquement, mais ils sont toujours convaincus."

J'en ai également rencontré, qui m'ont expliqué "honnêtement" leur motivation... "honnêtement" signifie pour moi, que l'on peut comprendre.... mais c'était leur motivation...
Et toi Aldebert, l'aurais-tu partagée ?

Tienno :
"Difficile à dire… 10 otages fusillés contre un allemand abattu en rue… je crois que le courage, le vrai, c'est de savoir que ses actes vont nuires aux autres, aux innocents. Et de le faire quand même !"

Non ! ce n'est pas un acte de courage... mais d'irresponsabilité et de lâcheté !

"Je crois pour ma part, qu'un homme de 20 ans, aujourd'hui, n'agirait pas dans l'esprit de l'époque.....
...... L'homme de 2011 ne sera jamais plus celui de 1940…"


"Attention, je ne veux pas dire que l'homme est meilleur, mais que son attitude serait très certainement très différente de l'homme de 40…
les valeurs ont changé, voilà !"


Tout à fait en désaccord et j'abonde dans le sens de la citation qui suit....

Diogenes :
"Je regrette d'avoir à décevoir nos amis optimistes du Forum: je crois que l'humain ne change pas depuis quelques dizaines de milliers d'années. Seules les conditions, les contextes et les opportunités technologiques et économiques évoluent et forcent les sociétés et leurs membres à évoluer...Ce qu'ils appellent pompeusement Changer!
Les structures psychiques restent identiques et les dispositions au bien et au mal également."


J'ajoute à celà que face aux évènements de l'Histoire, les hommes ont souvent commis les mêmes erreurs d'appréciation.... ce qui apporte de l'eau au moulin de ceux qui affirment que l'Histoire est un éternel recommencement...
Quant au "changement" mot qui sur le plan de la personne, sous-entend qu'on croit savoir parcequ'on a avancé dans le temps, qu'on a évolué... méditez donc la chanson de Jean Gabin "Je sais.... qu'on sait jamais"

Mais cher docteur Jacques, à vos propos pleins de bon sens pouvez-vous expliquer en quoi l'optimiste de certains d'entre-nous peut être déçu.... et aussi votre non positionnement sur la question posée ?

Cordialement,
Roger

PS pour Signal :
Salut Seb....

C'est sûr, la situation que tu décris mettrait beaucoup de témoins dans l'embarras...
Sauf que si tu avais été dans l'un ou l'autre camp qui font l'objet du choix en relation avec la question qui est posée ici, tu aurais réagi différemment.
Si tu avais été un collaborateur éminent, bien plaçé en regard de la Kommandantur, tu aurais pu intervenir en faveur de tes voisins sympathiques... dans le cas contraire...
Ceci m'amène donc à la question << Et toi Seb, qu'aurais-tu fait à l'époque ? >>

Roger


 

Voir le Blog de norodom : cliquez ici


Re: Et moi, qu'aurais-je fait à l'époque ?

Nouveau message Post Numéro: 25  Nouveau message de norodom  Nouveau message 10 Fév 2011, 15:42

Non Etienne, ce que vous écrivez n'est pas a interpréter comme un "coup de gueule"...
Un coup de gueule ça fait parfois mal... pas dans le cas présent.
Je considère que ce que vous écrivez est tout à fait humain et serait digne d'un échange de sentiments personnels plus approfondi si le fil présent s'y prêtait...
Le réveil du patriotisme lorsque la patrie est en danger... j'ai connu... l'instinct de conservation lorsque sa propre vie est en danger... j'ai également connu...
En règle générale, pour ce qui est des réactions de l'individu en face des évènements, tout celà n'est qu'un passage et croyez-moi, le naturel de l'individu revient vite au galop.
Ne soyez pas pessimiste sur l'avenir de l'humanité, celà c'est un sentiment qui vous assaille à mi-parcours de la vie... Les marins se sont toujours battus contre vents et marées... Ayez toujours à l'esprit que la vie est un combat !


 

Voir le Blog de norodom : cliquez ici


Re: Et moi, qu'aurais-je fait à l'époque ?

Nouveau message Post Numéro: 26  Nouveau message de betacam  Nouveau message 10 Fév 2011, 16:13

MALENA a écrit:Mais devant les privations, les risques, le danger pour mon enfant ou mes proches, la peur du lendemain, de quoi aurais je été capable.???



bonjour,

c'est ce qui est arrivé à Karel Kurda ( membre du commando de parachutistes Tchécoslovaques à Prague lors de l'assassinat de Heydrich ),

n'en pouvant plus de cette pression et en espérant sauver ses proches, s'est rendu à la Gestapo pour y dénoncer ses camarades.

vétéran
vétéran

 
Messages: 2596
Inscription: 09 Mar 2006, 16:44
Localisation: Rueil-malmaison 92500
Région: Ile de France
Pays: France

Voir le Blog de betacam : cliquez ici


Re: Et moi, qu'aurais-je fait à l'époque ?

Nouveau message Post Numéro: 27  Nouveau message de Signal  Nouveau message 10 Fév 2011, 17:28

Je rebondis sur ce que dit Tienno : le patriotisme, les "valeurs", la lutte contre les méchants et tout ce qu'on veut, ça vaut pour une partie infime de ceux qui s'engagent, que ce soit dans la résistance ou dans la collaboration. Pour les autres, tout est question d'opportunité. La "piétaille" de la Résistance, celle qui après la guerre n'a pas fait étalage de son passé, et qui représente l'immense majorité de ces gens, y était entré de cette façon.
Un témoignage édifiant, celui d'Alphonse Boudard, résistant parce que ses copains l'était, et qui a vécu la libération de Paris de l'intérieur : http://www.39-45.org/viewtopic.php?f=21&t=19474. Après une telle lecture, on a une autre image des "héros de la Libération" de la capitale française...

Rappelons pour mémoire que les "vrais" résistants et les "vrais" collabos représentent en France entre 3 et 5 % de la population totale, ce qui laisse dans l'attentisme entre 95 et 97 % de la population ! Et pourtant ils n'avaient ni télévision, ni internet, ni téléphones portables pour rester collés dessus !

D'ailleurs la jeunesse du Moyen-Orient est en train de nous prouver qu'internet, loin de lobotomiser les esprits, peut au contraire les fédérer... La Résistance est toujours possible, mais elle est toujours l'apanage d'une minorité, aujourd'hui comme hier...


 

Voir le Blog de Signal : cliquez ici


Re: Et moi, qu'aurais-je fait à l'époque ?

Nouveau message Post Numéro: 28  Nouveau message de Aldebert  Nouveau message 10 Fév 2011, 17:59

Bonsoir,,
Je vais donc aussi donner mon avis! Et moi, qu'aurais-je fait à l'époque.?
Bien sûr, en tenant compte de mon caractère, ma personnalité de maintenant, je n'aurais pas supporté que mon pays, ma patrie soit occupée par une puissance étrangère.
Je n'aurais pas supporté que mon pays, ma patrie soit soumise aux lois qu'imposerait l'occupant. Je n'aurais eu de cesse de participer à sa libération. Comment? Quelles auraient été mes opportunités d'y participer. Quel âge avais-je. Suis-je marié, avec enfants. Dans tous les cas je ne serais pas resté indifférent. Ma haine de l'occupant aurait guidé mon chemin pour le combattre.
Cordialement
Albert
blog/Aldebert/

http://wiki-rennes.fr/index.php/Cat%C3% ... -le-Coquet

« Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre ! ». Churchill

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3183
Inscription: 22 Jan 2010, 19:22
Localisation: Aquitaine
Région: Aquitaine
Pays: France

Voir le Blog de Aldebert : cliquez ici


Re: Et moi, qu'aurais-je fait à l'époque ?

Nouveau message Post Numéro: 29  Nouveau message de norodom  Nouveau message 10 Fév 2011, 19:10

@Signal
Je ne pense pas Seb que l'on puisse faire du témoignage d'Alphonse Boudard une généralité...
Cependant il donne lieu à réflexion pour ceux qui n'ont ouï que des récits flatteurs sur la résistance.
Le fil sur lequel mène ton lien se prête mieux à ce sujet là.... je l'ai raté !

Néammoins, pardon pour le Hors-Sujet, je rappelle ce que j'ai écrit le 3 février dernier sur ce forum [Resistantialisme et collaborationnisme]
"Passons à la résistance... là je me vois contraint de m'imposer une modération, tant je suis d'une sévérité extrême sur une certaine forme de résistance que l'on persiste à qualifier comme telle. Ce qui ne me prive pas d'une admiration sans bornes pour tous ceux qui ont exposé leur vie et très souvent l'ont perdue, au service de la Patrie. J'écris celà pour faire un distinguo entre la résistance utile, celle qui ne le fût pas et celle qui fût carrément nuisible."

Je reprends ta citation :
"Rappelons pour mémoire que les "vrais" résistants et les "vrais" collabos représentent en France entre 3 et 5 % de la population totale, ce qui laisse dans l'attentisme entre 95 et 97 % de la population !"

Simplement pour ajouter ceci qui entre dans le cadre de la collaboration et qui est de nature à modifier assez sensiblement les 95 et 97 % d'attentistes...
Il s'agit d'un récit d'Alexandre Marenches qui a dirigé pendant près de onze ans les services secrets français sous deux présidents, Pompidou et Giscard d'Estaing...
Interrogé par Christine Ockrent sur une dénonciation dont il avait fait l'objet, pendant la guerre, voici sa réponse:

"Vous savez, les Français sont souvent les pires ennemis des Français..." et il raconte son intervention auprès du colonel von Knopp, commandant de la Kommandantur à Evreux, afin d'intervenir en faveur d'un cultivateur emprisonné à Evreux, pour un fait mineur....
Au cours de la conversation le vieil officier fit à Marenches la confession suivante:
"Vous savez, je fais un travail pénible mais,....... ce qui me dégoûte le plus, je vous prie de m'excuser de vous le dire, ce sont les lettres anonymes qui nous sont adressées par vos compatriotes.".. ouvrant une armoire à pans coupés il montre des piles de lettres anonymes ficelées par paquets de cent...
édifiant !

Marenches termine cette partie de l'entretien avec Ockrent par cette phrase:
"Je dois dire que ma plus grande surprise en rentrant en France à la fin de la guerre, au côté du général Juin devenu le bras droit du général de Gaulle, a été de trouver quarante-deux millions de résistants..."


 

Voir le Blog de norodom : cliquez ici


Re: Et moi, qu'aurais-je fait à l'époque ?

Nouveau message Post Numéro: 30  Nouveau message de Diogenes  Nouveau message 10 Fév 2011, 20:33

brehon a écrit:Bonjour,

Que certains soient convaincus qu'ils auraient résisté, je n'en doute pas. Il y en a forcément.
Ma réflexion est plus globale. Qu'on le veuille ou non , "on sait". Et cela influe obligatoirement sur le raisonnement.
Si un sondage était fait, quels seraient les pourcentages de résistants, de collabos et d'attentistes?
Seraient-ils seulement approchants de ce que cela a été en réalité?

Autre critère à prendre en compte, dans quelle situation personnelle nous projetons-nous à cette époque: âge, situation familiale?
C'est beaucoup plus facile de s'imaginer célibataire de 20 ans que père de famille de 35 ans.


Yvonnick, vous tapez dans le mille: s'imaginer père de famille et analyser les conditions contradictoires, antinomiques, de résistance et de combat; voilà un exercice terrifiant.....Là, on cesse de pouvoir presque Penser! Et on "empathise" sa réflexion.....
L'admiration pour ceux qui luttèrent et firent les choix terribles,en est d'autant plus prodigieuse!


 

Voir le Blog de Diogenes : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers LA RESISTANCE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  SUR RMC DECOUVERTE LE 07 SEPTEMBRE 
il y a 19 minutes
par: Jumbo 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
il y a 45 minutes
par: dominord 
    dans:  Francais dans l armée allemande 
il y a 57 minutes
par: Loïc Charpentier 
    dans:  "André SEGOL, Maréchal des Logis au 185RALT" 
Aujourd’hui, 07:22
par: Beogles 
    dans:  Identification Photos 
Aujourd’hui, 05:49
par: Dog Red 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Hier, 23:51
par: kfranc01 
    dans:  La "Queen" of Soul" vient de tirer sa révérence. 
Hier, 22:17
par: kfranc01 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
Hier, 22:06
par: François 
    dans:  PUB : Editions JARDIN DAVID, toute la vérité ! 
Hier, 21:45
par: kfranc01 
    dans:  Lieux de l'Occupation en France 
Hier, 20:58
par: tistou48 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités


Scroll