Connexion  •  M’enregistrer

battle neurosis

Vous recherchez le parcours d'un vétéran, d'un prisonnier, d'un parent ou d'une unité, ou vous souhaitez faire identifier une photo, un document, c'est ici.
MODÉRATEUR: Marc_91, Dog Red

battle neurosis

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de hilarion  Nouveau message 25 Mai 2008, 19:19

Sur un autre thread où l'on évoque la desertion de soldats anglais pendant la bataille de Normandie, certains parlent du Battle Neurosis troubles psychologiques où psychiatriques lié au combat.
Ce concept est né lors de la première guerre mondiale puisque les méthodes modernes de combats ont enormément changé et les hommes ont eu a faire face à de nouvelles méthodes de destructions au combat.
Daniel Laurent s'interogeait avec juste mesure sur les fameuses gifles de Patton en Sicile.
A mon sens le problème est plus complèxe et je pense chaque armée a traité ce concept par des thérapies particulières. Il serait intéressant de voir quels ont été les moyens mis en oeuvre et les effectifs qui ont été touché par ces problèmes.


 

Voir le Blog de hilarion : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Litjiboy  Nouveau message 25 Mai 2008, 20:12

Toujours d'après le bouquin que j'ai mentionné dans le post dont tu parles, Hilarion, il semble que les conceptions US, Britanniques et Canadiennes furent totalement différentes.

L'armée US privilégiait le retrait du soldat affecté, en cure pendant 24h (min. pour les cas "légers", avec sédatifs etc) à plusieurs jours, voire un retrait définitif en cas de pathologies sévères. Le but de l'armée US était que les soldats concernés reprennent rapidement le chemin du front. Dans la majorité des cas, ces 24h suffisaient.
Le débarquement en Sicile a beaucoup appris aux américiains (notemment que chaque soldat pouvait, à un moment, craquer) qui ont considéré cette affection non pas comme un signe de couhardise, mais bien comme une maladie à traiter médicalement.

Pour les troupes canadiennes et surtout britanniques, les soldats touchés étaient renvoyés automatiquement en Grande-Bretagne. ces pathologies n'étaient pas, au début, considérées comme des maladies. Ces hommes étaient envoyés au repos en Grande-Bretagne ou pour être soignés (cas d'auto-mutilations etc).a partir de 1943, les Etats-majors réagirent en nommant un psychiatre aurpès du commandement médical de chaque région militaire. Les cas psychiatriques furent alors séparés des autres patients.


 

Voir le Blog de Litjiboy : cliquez ici



Retourner vers VOS RECHERCHES




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Hier, 23:57
par: Richelieu 
    dans:  Le docteur Bloch, médecin de famille d'Hitler 
Hier, 23:25
par: alfa1965 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
Hier, 23:18
par: coyote 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Hier, 21:43
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Philippe Pétain: l'hommage polémique d'Emmanuel Macron 
Hier, 20:32
par: frontovik 14 
    dans:  lieu de décès 
Hier, 12:03
par: Robertbel 
    dans:  Operation Chastise 
Hier, 08:36
par: Dog Red 
    dans:  LE MÉTRO DE PRAGUE 
Hier, 01:14
par: iffig 
    dans:  et le canal alors? 
17 Nov 2018, 19:52
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  bonjour à tous 
17 Nov 2018, 16:09
par: betacam 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Joldan et 10 invités


Scroll