Retour Annuaire des BlogsIndex du Blog de quovadis


quovadis
Sergeant Major
Sergeant Major
 
Messages: 82

Inscription: 23 Nov 2016, 07:59
Région: bretagne
Pays: france
Blog: Voir le blog (17)

Opération OST du General Marcks

Lien permanentde quovadis le 29 Mar 2017, 06:03

Extrait des notes du projet d'opération "OST" établi par le Chef d'Etat-Major de la 18eme Armée le General Marcks.
5 aout 1940


05.08.1940
Le but de la campagne est de détruire les forces armées russes et empêcher la Russie d'être en mesure de devenir un ennemi pour l'Allemagne. Pour permettre à l'Allemagne de se défendre des bombardiers russes il convient de s'emparer du territoire russe sur une ligne Don- Moyenne Volga -Nord Dvina. Les principaux sécteurs de l'économie de guerre de la Russie, productrices de richesses et de matières premières situées en Ukraine et dans le bassin du Donetsk, ainsi que les centres de production de l'industrie militaire autour de Moscou et à Leningrad. Les secteurs de production à l'Est ne disposent pas de capacité de production suffisantes. Parmis toutes ces régions Moscou fait figure de Centre economique,politique et intellectuel. Sa capture fera voler en éclat la cohérence de l'Empire Russe.

LA ZONE D'OPERATION MILITAIRE
Moscou est défendue au Nord et à l'Ouest par des gtrandes régions forestières et de marais qui s'étendent depuis la Mer Blanche, au Sud de Leningrad jusqu'à une ligne Kobrin, Lutsk, Kiev. Dans la partie sud les marais de Pripyat séparent deux zones d'opération indépendantes. La région la plus densément boisée entre Léningrad et Moscou, et les marais de Pripyat. Les routes qui conduisent de Varsovie et de Prusse Orientale vers Slutsk, Minsk et Vitebsk passent au travers et sont parfois entrecoupées.Au sud des marais de Pripyat les forêts de la région de Galicie Orientale et l'Ukraine. L'endroit convient pour mener des combats, cependant la manoeuvre des troupes est gênée et limitée par le niveau faible de développement du réseau routier ( Il n' y a qu'une grande route passant par Kiev dans la direction Ouest et Nord) et par un important obstacle constitué par le Dnepre. En raison d'un plus grand nombre de routes, c'est la région située au Nord des marais de Pripyat qui convient le mieux pour la progression des troupes.

L'ENNEMI
Les Russes ne nous rendront pas le service de passer à l'attaque, nous devons nous attendre à ce que les troupes terrestres se mettent en défense, les attaques proviendront seulement de l'Aviation et aussi de leurs troupes d'Infanterie de Marine ainsi que de leurs forces sous-marines. La conduite de la guerre du côté russe devrait inclure des opérations de blocus de l'Allemagne. C'est pourquoi il est vraisemblable qu'il y ait une invasion russe en Roumanie pour nous priver du pétrole roumain. C'est pourquoi il faut envisager à minima qu'il y aura d'importants raids aériens sur la Roumanie. D'un autre côté les Russes ne peuvent pas comme en 1812 esquiver les manoeuvres sur le champs de bataille. Des forces armées contemporaines comptant plus de 100 Divisions ne peuvent être coupées de arrières. Il faut supposer que les troupes terrestres russes se metteront en position défensive pour assurer la protection de la Grande Russie et del'Ukraine Orientale. Une ligne fleuve Dvina- Polotsk, fleuve Berezina- Marais de Pripyat- fleuve Zbruch- fleuve Prut ou Dnestr pourrait convenir pour une excellente ligne de défense. Cette ligne possède depuis des temps anciens des positions fortifiées. Il devrait être possible de progresser jusqu'au Dnepr à partir d'où les Russes devraient seulement passer en Combat pour tenir les positions. Les Russes possèdent actuellement 151 Divisions d'Infanterie, 32 Divisions de Cavalerie et 38 Brigades Motorisées. Ce chiffre, selon nos estimations, ne devrait pas significativement augmenter d'ici le Printemps.
dont parmis ces troupes:
34 Divisions d'Infanterie, 8 Divisions de Cavalerie et 8 Brigades Motorisées face au Japon.
6 Divisions d'Infanterie, 1 Division de Cavalerie face à la Turquie.
15 Divisions d'Infanterie, 2 Brigade Motorisées face à la Finlande.
ce qui fait 55 Divisions d'Infanterie, 9 Divisions de Cavalerie et 10 Brigades Motorisées.
Il ne reste contre l'Allemagne que:
96 Divisions d'Infanterie, 23 Divisions de Cavalerie, 28 Brigades Motorisées.

REPARTITION DES TROUPES:
Actuellement les principaux groupements de troupes se trouvent sur les flancs en Ukraine et dans les Etats Baltes. Pour l'essentiel les forces sont réparties entre le Nord et le Sud des marais de Pripyat avec une réserve autour de Moscou. Cette disposition des troupes et des moyens peut être utilisée pour une guerre contre l'Allemagne. Si le centre de gravité se déplace au Nord ou bien au Sud, cela dépendraz de leur politique de Développement. Il est vraisemblable que le nombre de troupes restera supérieur au Nord plutôt qu'au Sud. Le Commandement Militaire Russe pourrait avec un Commandement intelligent créer à partir de leurs Divisions Blindées, leurs Divisions Motorisées, l'Artillerie, l'Infanterie et les Divisions de Cavalerie créer une Réserve Mobile qui pourrait jouer un rôle non négligeable sur le cours du déroulement des combats. Pour l'instant nous n'avons rien noté de tel. Tant que les Russes ne possèdent pas comme lors de la [première] guerre mondiale la supériorité numérique, on peut supposer qu'en conséquence de notre offensive ils ne seront pas en mesure d'unifier leur action sur une même ligne et dans les combats individuels la supériorité des troupes et du commandement allemand prévaudra.

NOS TROUPES
Al'exception des troupes d'occupation en Norvege, au Danemark et à l'Ouest, nos troupes doivent être en mesure au printemps d'aligner contre la Russie 24 Divisions Blindées, 110 Divisions d'Infanterie ou de Montagne ainsi que 12 Divisions Motorisées et 1 Division de Cavalerie, soit en tout 147 Divisions.

CONDUITE DE LA CAMPAGNE
En raison de l'immensité de l'étendue de la zone d'action et de sa division par les marais de Pripyat il n'est pas possible d'emporter la décision dans une bataille unique contre les troupes terrestres russes. Il faudra en tout premier lieu mener des actions contre les deux principaux groupes d'Armée Terrestre russe pour ensuite avoir la possibilité de conduire une seule opération dans les grandes zones de forêts.

CONCEPT DE L OPERATION
Les Forces Terrestes Allemandes frapperont avec le principal de leurs forces les Troupes terrestes Russes positionnées dans le Nord de la Russie et prendront Moscou. L'axe principal d'effort se fera depuis une ligne Brest- Insterburg sur une ligne Rogachev-Vitebsk.Au Sud des marais de Pripyat où les forces sont plus faibles l'offensive se fera depuis une ligne Yassy- Pschemysl- Khrubyshschev et ur le Dnepr feront opposition à une attaque ennemie vers la Roumanie tout en se préparant à agir en coordination avec le principal des forces positionnées à l'Est du Dnepr. Il est impératif d'attaquer les troupes russes en Ukraine dans le but de défendre les zones pétrolières de Roumanie. Le résultat de la participation du gros des troupes d'Infanterie allemande depuis la Roumanie avec d'autres forces depuis le nord de la Hongrie, la Galicie et le Sud-Est de la Pologne pourrait être décisif pour l'issue de la guerre en attaquant Moscou depuis le Dnepr. Cependant vue la situation politique dans les Balkans et que l'état des routes et des réseaux de chemin de fer en Hongie et Roumanie ne permettent pas de concentrer et de déployer d'importantes troupes allemandes avant le début de la guerre. Cela se réalisera probablement seulement par une attaque depuis la Galicie et le sud de la Pologne en direction de Kiev. Cette attaque ne doit pas servir d'opération principale car ce secteur est pour nous trop étroit et la distance jusqu'à Moscou beaucoup trop grande. Cependant il faut diriger de la sorte nos forces de façon à ce qu'elles ait la possibilité de battre le groupe armé ennemi en Ukraine et forcer le passage du Dnepr. Ensuite seulement en opérant avec une plus grande coordination avec les troupes au Nord des marais de Pripyat effectuant le gros de l'effort progresser plus loin vers Kharkov ou bien vers le Nord-Est. Le centre de gravité de cette attaque doit se situer au Nord et le but principal doit être Kiev.A l'approche de Kiev il convient de définir trois lignes. Il ne faut pas se priver d'une attaque depuis la Roumanie même si les conditions politiques ne permettent pas d'envoyer et de déployer des troupes avant le début de la guerre. Il faut garder sur le territoire du Reich une Armée en état opérationnelpour qu'elle puisse avec ses moyens mobiles d'unités blindées, motorisées et d'artillerie entrer en Hongrie et Roumanie pour prendre en compte la défense du pays et couvrir les déploiements dans le futur. [...] L'effort principal sera effectué par les troupes au Nord de la Pologne et en Prsse Orientale en direction de Moscou. Si l'envoi et le déploiement de troupes en Roumanie n'est pas possible il n'y aura pas d'autre opération décisive. L'approche par une seule aile vers le Nord ne ferait que rallonger la route pour déboucher ensuite dans le secteur des forêts au Nord-Est de Moscou. L'idée maîtresse de cette offensive est une frappe directe sur Moscou et le Nord de la Russie puis ensuite tourner vers le sud pour s'emparer de l'Ukraine en coordination avec le Groupe Armée Sud en débouchant finalement sur une ligne rostov, Gorkiy, Arkhangelsk.Dans le but de couvrir le flanc nord de cette opération il faut une Force spécifique pour progresser de la Dvina vers Pskov, Leningrad...

EMPLOI DES FORCES ET DES MOYENS
De même qu'en Pologne et à l'Ouest le succès vient en cherchant la surprise et la vitesse. La conduite des combats doit être pensée de telle façon que la progression des troupes percent dès la première vague le front des armées russes établi sur les lignes de défense des fleuves et des forêts et progresseront ensuite jusqu'aux zones boisées. Ces lignes de défense seront prises avec le soutien de la Luftwaffe.
Immédiatement derrière les Divisions d'Infanterie s'efforceront d'enfoncer l'ennemi et en utilisant les moyens mobiles feront avancer les unités; Pour que les unités puissent avancer sans retard il faudra utiliser les voies de chemin de fer (les trains blindés avec des roues russes) pour s'enfoncer dans les arrières de l'ennemi. La poursuite de l'offensive nécessite la projection d'importantes réserves d'infanterie qui seront placées sous le commandement des armées...

REPARTITION DES TROUPES
Groupe Armée Sud
5 Divisions Blindées, 6 Divisions Motorisées 24 Divisions d'Infanterie
Groupe Armée Nord
15 Divisions Blindées 2 Divisions Motorisées 50 Divisions d'Infanterie 1 Division de Cavalerie
Réserves de l'Armée de Terre:
4 Divisions Blindées 5 Divisions Motorisées 36 Divisions d'Infanterie
Total:
24 Divisions Blindées 12 Divisions Motorisées 110 Divisions d'Infanterie 1 Division de Cavalerie

REFERENCES: Philippi A. Das Pripjetproblem. Beiheft 2 der Wehrwissenschaftllichen Rundschau. 1956.






0 commentairesVu 189 fois
<- Retour Index du Blog de quovadisRetour Annuaire des Blogs ->


Scroll