Connexion  •  M’enregistrer

chronique de la Moselle annexée : le retour des évacués 1940

Tout ce qui concerne la période entre le 3 septembre 1939 et le 25 juin 1940 environ, comme par exemple:
L'offensive de la Sarre, la mobilisation, le Pied de Paix Renforcé, la B.E.F., la campagne de France, l'effondrement de la République et de l'Armée Française, l'exode ...
MODÉRATEUR: Equipe Admins/Modos

chronique de la Moselle annexée : le retour des évacués 1940

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de orpo57  Nouveau message 16 Déc 2018, 02:51

Heimkehr ou le retour des évacués 1940.

Bilan d’un an d’exil.

Le caractère obligatoire de l’évacuation pour les uns et de l’accueil pour les autres n’aboutit pas forcément à des échanges amicaux. L’accueil des évacués est variable selon les communes et ceux qui les hébergent. Parfois des liens se tissent parfois il y a des incompréhensions. Comme le rapporte un habitant de Sierck-les-Bains « certaines réflexions nous viennent aux oreilles – ils viennent de l’Est. Il y en a qui ne parlent pas le français, est-ce que ce sont des boches ? ».
Le déclassement social, la nostalgie du pays nourrit leur désir de rentrer chez eux en Moselle.

Le contexte du retour.

La défaite a créé une situation nouvelle. En effet, le retour des évacués constitue pour les allemands une priorité à la fois idéologique et économique. L’article 16 de la Convention d’Armistice définit les exigences du vainqueur sur ce point : le rapatriement des réfugiés est à la charge du gouvernement français en zone occupée en concertation avec les autorités militaires d’occupation.
Toutefois, la situation est complexe. La France a été morcelée en plusieurs zones avec des statuts différents qui compliquent les déplacements de population : La Charente Inférieure est en zone occupée, le Pas-de-Calais est en zone occupée interdite rattaché au Militarbefehlshaber Belgien und Nord Frankreich, la Vienne et la Saône-et-Loire sont traversées par la Ligne de Démarcation enfin la Loire et la Haute-Loire sont en zone non occupée.

La mise en œuvre.

Les autorités allemandes organisent à partir de Saint-Etienne, des convois ferroviaires pour rapatrier prioritairement les ouvriers sidérurgiques. Ainsi les 4,5 et 6 juillet des trains de rapatriés quotidiens prennent en charge 8 100 lorrains. Dans les anciennes usines de Wendel d’Hayange, la première coulée d’acier allemand a lieu le 23 juillet 1940.
Les mineurs envoyés dans le Nord Pas-de-Calais sont rapatriés. Toutefois seuls les mineurs « lorrains de souche » sont autorisés à retourner en Moselle.
Dans les départements d’accueil, une consigne est transmise par circulaire : pas de retour pour les personnes d’origine israélites.
Les nazis mettent en place à Saint-Dizier, un centre de tri et de rapatriement (Heimkehrlager) qui a pour rôle de filtrer les rapatriés. La police des frontières (Grenzpolizei), une branche de la Gestapo, effectue des contrôles d’identité et d’antécédents de tous les candidats au retour. 7 000 à 10 000 personnes sont refoulées. Ceux qui sont acceptés reçoivent un laissez-passer (Ausweis). Ils doivent en outre adhérer à la Deutsche Volksgemeinschaft.
Les dates de départ et le rythme varie selon le département d’accueil. Ils s’échelonnent de fin août à octobre 1940. Les listes de volontaires pour le rapatriement sont transmises aux Kommandantur qui organisent les transferts. La majeure partie de la population évacuée opte pour le retour.

Retour à la maison (Heimkehr)

Les rapatriés sont accueillis par des banderoles et pris en charge par les membres du N.S.V., l‘organisation de secours et d’assistance du parti nazi. Ils distribuent des repas. Ils aident à la récupération des biens mobiliers qui ont été vendus. Ceux dont le logement a été détruit sont installés dans des maisons vidées de leurs occupants suite aux expulsions.

Les lendemains qui déchantent.

Le retour au pays a été plus fort que tout. Les mosellans vont s’accommoder de l’ordre allemand que les anciens ont connu jusqu’en 1918. Aucun n’imagine que l’Etat national socialiste de Hitler n’a rien à voir avec l’Allemagne impériale de Guillaume II. La surveillance au quotidien des habitants par le parti nazi, la mobilisation autoritaire de la population pour des tâches collectives, l’embrigadement des enfants et des adultes dans les organisations nazies, la répression brutale de toute forme d’opposition vont vite tempérer l’enthousiasme du retour aux sources.
(source : un exil intérieur. l’évacuation des mosellans septembre 1939 – octobre 1940)
(à suivre)
Georges

Une information non partagée est une information perdue

vétéran
vétéran

 
Messages: 757
Inscription: 06 Avr 2007, 19:35
Région: lorraine
Pays: france

Voir le Blog de orpo57 : cliquez ici


Re: chronique de la Moselle annexée : le retour des évacués 1940

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de orpo57  Nouveau message 16 Déc 2018, 03:01

les rapatriés sont accueillis avec une banderole qui proclame "Bienvenue dans Metz allemande" (collection Ascomemo)
Fichiers joints
0.5 Herzlich Willkommen (1024x436) (2).jpg
0.5 Herzlich Willkommen (1024x436) (2).jpg (299.99 Kio) Vu 302 fois
Georges

Une information non partagée est une information perdue

vétéran
vétéran

 
Messages: 757
Inscription: 06 Avr 2007, 19:35
Région: lorraine
Pays: france

Voir le Blog de orpo57 : cliquez ici


Re: chronique de la Moselle annexée : le retour des évacués 1940

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de dynamo  Nouveau message 16 Déc 2018, 20:59

Bien qu'ayant entendu mes parents et grands parents expliquer leur évacuation forcée dans les départements de l'Aube et de la Côte d'or en février 44, bien accueillis par les bourguignons, j'ai du mal à imaginer le traumatisme des populations de l'Est.
Ont ils retrouvés leur emploi précédent ?
Les enfants, leur école ?
ect, ect.
La dictature c'est "ferme ta gueule", et la démocratie c'est "cause toujours".
Woody Allen.

Administrateur
Administrateur

 
Messages: 3715
Inscription: 14 Mar 2006, 20:36
Localisation: sur la plage abandonnée
Région: Nord/Pas de Calais
Pays: France

Voir le Blog de dynamo : cliquez ici


Re: chronique de la Moselle annexée : le retour des évacués 1940

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de orpo57  Nouveau message 16 Déc 2018, 23:05

Les évacués des zones minières et sidérurgiques ont retrouvé leur emploi et leurs maisons ou des maisons vidées de leurs habitants expulsés.
Dans les zones urbaines, la structure économique a mieux résisté. Des emplois libérés par les expulsés étaient à pourvoir. Les entreprises des expulsés étaient administrés par des allemands.
Dans les zones rurales de la zone de front dont les villages ont été vidés de leurs habitants en totalité, les évacués ont trouvé dans les villages abandonnés un vrai désastre matériel, des pillages méthodes opérés par les troupes françaises notamment dans l'Ouest du Département, dans d'autre secteurs les villages proches des ouvrages de la ligne Maginot ont souffert de bombardement. S'agissant d'activités agricoles, après remise en état, l'exploitation a repris. Dans certains cas la Wehrmacht a fourni des hommes pour les récoltes.
Globalement, comme il y avait plutot un déficit de population (expulsés, morts à la guerre, évacués non rentrés), il n'y a pas eu de problème d'emploi. Dans le secrteur agricole, les nazis ont même envoyé des colons pour exploiter les fermes abandonnées.
Concernant les écoles, le système allemand s'est mis en place, les instituteurs mosellans germanophes ont été renforcés par des instituteurs de Sarre Palatinat.

Les nazis ont créé au niveau de la Lorraine un service de la Reconstruction chargé de remettre en état logements, fermes, commerces. Bürckel a consenti un effort important pour assurer un redémarrage économique.
Georges

Une information non partagée est une information perdue

vétéran
vétéran

 
Messages: 757
Inscription: 06 Avr 2007, 19:35
Région: lorraine
Pays: france

Voir le Blog de orpo57 : cliquez ici


Re: chronique de la Moselle annexée : le retour des évacués 1940

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de dynamo  Nouveau message 17 Déc 2018, 21:10

Au début, ça paraît correct.
A partir de quel moment/quelle(s) mesure(s), le "correct" laisse place aux premiers malaises ?.
La dictature c'est "ferme ta gueule", et la démocratie c'est "cause toujours".
Woody Allen.

Administrateur
Administrateur

 
Messages: 3715
Inscription: 14 Mar 2006, 20:36
Localisation: sur la plage abandonnée
Région: Nord/Pas de Calais
Pays: France

Voir le Blog de dynamo : cliquez ici


Re: chronique de la Moselle annexée : le retour des évacués 1940

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de orpo57  Nouveau message 17 Déc 2018, 21:56

Dès 1940, tous les syndicats professionnels et de travailleurs sont dissous, ils sont remplacés par le Front du Travail Allemand (Deutsche Arbeit Front) une organisation du NSDAP
toutes les associations sont dissoutes et leurs biens confisqués. Les associations de bienfaisance, les associations culturelles, les associations cultuelles disparaissent. Seules les associations sportives renaissent. L'assistance et le secours aux personnes est dédié à une organisation du parti nazi qui gère les jardins d'enfants (écoles maternelles), la délivrance des bons de secours pour les vêtements, la nourriture et le chauffage. Des quêtes sont organisées, les campagnes de dons sont assurées par la Jeunesse Hitlérienne, les SA, les SS, le NSKK voire la Schutzpolizei (Tag der Polizei), le don est fortement incité.
A partir de 1941, des campagnes de recrutement pour la Jeunesse Hitlérienne sont organisées dans les écoles (10 - 16 ans) Un jeune non membre ne peut pas entrer en apprentissage, au Lycée, dans une assocation sportive.
En 1941 toujours alors que les mosellans sont des Volksdeutsche, tous les jeunes gens (filles et garçons) âgés de 17 ans sont incorporés de force au Reichsarbeitsdienst (Service du Travail Obligatoire) durée du service en temps de guerre : 1 an.
Georges

Une information non partagée est une information perdue

vétéran
vétéran

 
Messages: 757
Inscription: 06 Avr 2007, 19:35
Région: lorraine
Pays: france

Voir le Blog de orpo57 : cliquez ici


Re: chronique de la Moselle annexée : le retour des évacués 1940

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de dynamo  Nouveau message 17 Déc 2018, 22:09

Ok, je comprends le malaise rien que le levier " la délivrance des bons de secours pour les vêtements, la nourriture et le chauffage" est terrible.
Ensuite, les mesures de 1941 sont insoutenables pour une population obligée de s'assimiler.
La dictature c'est "ferme ta gueule", et la démocratie c'est "cause toujours".
Woody Allen.

Administrateur
Administrateur

 
Messages: 3715
Inscription: 14 Mar 2006, 20:36
Localisation: sur la plage abandonnée
Région: Nord/Pas de Calais
Pays: France

Voir le Blog de dynamo : cliquez ici



Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers LA "DRÔLE DE GUERRE" ET LA DÉFAITE DE 1940




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Pont Bailey 
il y a 6 minutes
par: SpeedyGT 
    dans:  RUSSIE, 9 MAI 2019 
il y a 30 minutes
par: triptrafic 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 16 
Aujourd’hui, 08:45
par: kfranc01 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 15 
Aujourd’hui, 08:43
par: kfranc01 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 20 
Hier, 22:30
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  La Roche sur Yon : le maire compte débaptiser la Place Albert 1er 
Hier, 21:11
par: Signal Corps 
    dans:  [DU 1er MAI 2019 au 30 JUIN 2019]les Cathédrales et autres édifices religieux pendant le conflit 
Hier, 17:27
par: Signal Corps 
    dans:  Le massacre d'Oradour sur Glane 
Hier, 15:54
par: orpo57 
    dans:  Un beau cratère 
Hier, 14:10
par: le laonnois 
    dans:  quel arme 
Hier, 12:42
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 23 invités


Scroll