Connexion  •  M’enregistrer

L'économie, la reconstruction et le plan Marschall

La ww2 a laissé des situations conflictuelles dès mai 1945, elle a également entraîné des conséquences sur des pays (modifications des frontières) et sur les populations, enfin, la technologie mobilisée au service des belligérants a permis après guerre la mise en place d'applications diverses.
MODÉRATEUR: Equipe Admins/Modos

L'économie, la reconstruction et le plan Marschall

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 07 Juin 2018, 16:27

Bonjour,
Lancé par les Américains à la sortie de la Seconde Guerre mondiale, beaucoup estiment qu’il a permis à l’Europe de se relever économiquement.
Petit rappel historique.
1945. La guerre est terminée. Sur le plan économique, l’Europe est à genoux. La population est décimée, les infrastructures sont détruites et l’industrie est à l’arrêt. Le vieux continent a un besoin urgent de liquidité pour financer sa reconstruction. Cet apport financier va venir des Etats-Unis.
Un plan à la fois économique et politique
Le 5 juin 1947, le général Georges Marshall présente à l’université d’Harvard le plan d'aide qui gardera son nom. L’idée est simple : les américains prêtent et donnent des millions de dollars aux pays européens qui le souhaitent. Comme par exemple le Royaume-Uni, la France, l'Allemagne de l'ouest ou la Belgique.
Evidemment, cette aide n’est pas désintéressée. Les pays bénéficiant du soutien financier sont en effet priés d’acheter des biens américains.
Car en 1947, c’est déjà une autre guerre qui se prépare : la guerre froide. Les Américains doivent s’assurer des soutiens politiques en Europe. Comme le rappelle Hubert Védrine, ancien ministre français des Affaires étrangères : " L’enjeu pour eux, c’était que l’Europe de l’ouest ne tombe pas sous la coupe de l’Union soviétique. Or, il y avait des partis communistes extrêmement puissants au moins en France et en Italie ".
Quel impact réel?
A la suite du plan Marshall apparaissent les trente glorieuses. Pour beaucoup, le plan Marshall a sauvé l’Europe. Mais les historiens sont plus nuancés : " Il faut savoir qu’au niveau des reconstructions européennes nationales propres, il y avait déjà une certaine relance. Il y a donc un véritable débat pour savoir si le plan Marshall a été le pivot de cette relance économique de l’après Seconde Guerre mondiale ".
Pivot ou pas, le plan Marshall est devenu 71 ans après son lancement un modèle de relance économique.
Bien amicalement
Prosper ;) ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 65335
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: L'économie, la reconstruction et le plan Marschall

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Tarpan  Nouveau message 07 Juin 2018, 19:21

C'est toujours aujourd'hui un sujet passionnant notamment concernant après guerre la politique Gaulliste, fort différente à cet égard de celle des autres pays européens concernés, ayant depuis longtemps pressenti le dessous des cartes et tentant le difficile jeu de l’équilibriste entre les deux nouveaux blocs naissant, se gardant aussi bien de l'un et de l'autre, tout en essayant aussi de les ménager.

Bref, je crois que nous savons tous quels motifs encourageaient très fortement les américains à octroyer ce plan à l’Europe, néanmoins : ils l'ont fait et si ce ne fut ni désintéressé, ni le seul moteur de la reconstruction, il fut une aide non négligeable qu'il serait vain et idiot de nier.

vétéran
vétéran

 
Messages: 4368
Inscription: 28 Mar 2016, 21:45
Région: maine et loire
Pays: France

Voir le Blog de Tarpan : cliquez ici


Re: L'économie, la reconstruction et le plan Marschall

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 07 Juin 2018, 19:39

Il me semble que l'on oublie trop souvent le volet politique du plan.
Un volet politique non négociable pour obtenir l'aide économique : la constitution d'une union politique européenne, garantissant que les Etats-Unis ne doivent pas retraverser l'Atlantique une troisième fois.

N'oublions pas que le Plan Marshall fut également proposé… à l'URSS qui refusa. On imagine fort bien pourquoi.
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8114
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: L'économie, la reconstruction et le plan Marschall

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 07 Juin 2018, 19:53

+1 Dan,
La politique à joué un rôle certain.
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 65335
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: L'économie, la reconstruction et le plan Marschall

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Tarpan  Nouveau message 07 Juin 2018, 20:45

Mais tout à fait, de toute façon et les Etats Unis l'avaient bien compris, l'URSS venait de gagner la seconde guerre mondiale, même si personne à l'ouest ne l'aurait dit (en gros :D ), et donc au delà de l'idée d'une Amérique gendarme de la paix, les dirigeant d'outre atlantique avait compris que si l'Allemagne nazi n'avait pu vaincre l'Union Soviétique, une Europe divisée n'aurait aucune chance !

vétéran
vétéran

 
Messages: 4368
Inscription: 28 Mar 2016, 21:45
Région: maine et loire
Pays: France

Voir le Blog de Tarpan : cliquez ici


Re: L'économie, la reconstruction et le plan Marschall

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Orwell  Nouveau message 07 Juin 2018, 20:52

ImageImageImageImage
On ne relève pas pique hardieImage L'humour est le propre de l'homme... pas le rire. (moi, 2018)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1382
Inscription: 02 Avr 2018, 09:35
Région: Normandie
Pays: France

Voir le Blog de Orwell : cliquez ici


Re: L'économie, la reconstruction et le plan Marschall

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 07 Juin 2018, 21:47

Tarpan a écrit:..., les dirigeant d'outre atlantique avait compris que si l'Allemagne nazi n'avait pu vaincre l'Union Soviétique, une Europe divisée n'aurait aucune chance !


De ce que j'ai lu, ce n'est pas à cela que Américains pensent en premier lieu.
En à peine 30 ans, les boys ont dû traverser l'Atlantique pour mettre fin à deux guerres européennes et la seconde fois fut particulièrement sanglante.

Ils mettent en place un plan de "pacification" du Vieux continent.

Ce n'est qu'un peu plus tard, en 1949 puis 1950, qu'ils lacheront la bride à la RFA... ...finalement en première ligne face à son adversaire de la veille, en créant l'OTAN et en y intégrant l'Allemagne de l'Ouest. L'alliance militaire vient compléter l'alliance politico-économique.
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8114
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: L'économie, la reconstruction et le plan Marschall

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Orwell  Nouveau message 07 Juin 2018, 23:00

Non, Dog Red.

D"abord, les Américains interviennent dans le premier conflit mondial tardivement, une fois leurs intérêts menaçés. Ils sont ensuite partiellement responsables de l'échec de la SDN en refusant de s'impliquer plus avant par rapport aux propositions de leur propre président (pas de ratification du traité de Versailles par le Congrès américain). Enfin, c'est le krach de Wall Street en 1929 qui , par le retrait des capitaux américains en Allemagne, provoque le chômage qui sert de terreau au nazisme.

D'autre part, leur entrée en guerre est, après le 7/12/41, uniquement contre les Japonais. Certes Roosevelt est profondément préoccupé par la guerre en Europe. Mais pas l'Amérique. C'est Hitler qui déclare une guerre absurde en espérant que le Japon lui renverra l'ascenseur contre l'URSS.

Alors dire que les Américains se sont sentis obligés ( ce "les boys ont dû") de venir résoudre nos problèmes me semble inapproprié. C'est certes un point de vue abondamment développé par certains historiens américains. La sensation d'être les gendarmes du monde ne débute pas après l'effondrement du bloc communiste. Là encore, ce sentiment de destinée des Etats-Unis se manifeste, à mon sens, a posteriori.

Car le plan Marshall (exposé le 05/06/47) est une composante de la doctrine Truman, le "containment" (12/03/47) , auquel Jdanov oppose sa propre doctrine de la lutte contre l'"impérialisme américain" (22/09/47). Il est le "bras armé civil" de l'endiguement et une tentative d'attirer du côté US les pays de l'Est. Le bon accueil tchèque de cette proposition déclenche le coup de Prague de février 1948 et l'ire de l'URSS. Par ce plan, les Etats-Unis assurent très intelligemment (sans rapport avec un quelconque altruisme) la reconversion de leur industrie de guerre alors que les boys sont rentrés et que les femmes sont incitées à retrouver une place qui ne les intéressent que modérément (tout comme la main-d'oeuvre noire, d'ailleurs). Eviter des révolutions communistes en France et en Italie, voilà un enjeu majeur. Maintenir un haut niveau de développement intérieur, en voilà un autre.

Pour la période évoquée, la bride est lâchée dès que les trois Occidentaux choisissent de mettre en place une monnaie allemande et d'unifier leurs zones d'occupation, ce qui irrite les Soviétiques et provoque le blocus de Berlin en juin 1948. La levée du blocus en mai 1949 et la création de la RFA marquent un recul de l'URSS, qui réplique par la naissance de la RDA en octobre 1949. L'OTAN n'est pas une responsabilisation de l'Europe occidentale face à l'Europe satellite de l'URSS : c'est l'organisation d'une arme de secours américaine, temporisatrice. De Gaulle s'en retirera en 1966, conscient des enjeux sous-jacents et fort de notre nouvelle capacité nucléaire.

La vrai pacification du Vieux Continent, c'est avant tout la construction européenne qui l'a établi de 1957 à 1995. Tandem franco-allemand en tête. Accessoirement, l'élargissement aux PECO en 2004 n'a pas rendu l'Europe plus sure, puisque suscitant là encore des exigences russes face aux demandes d'adhésion de ses anciens vassaux à l'OTAN. D'où les tensions actuelles en Ukraine, après la perte de la Crimée.

Heureusement, voilà le mondial de football et les Russes seront nos amis. Un temps. Et si "on" gagne. :D

PS : les enfants syriens ont-ils encore des ballons, une fois les avions de Poutine passés ?
On ne relève pas pique hardieImage L'humour est le propre de l'homme... pas le rire. (moi, 2018)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1382
Inscription: 02 Avr 2018, 09:35
Région: Normandie
Pays: France

Voir le Blog de Orwell : cliquez ici


Re: L'économie, la reconstruction et le plan Marschall

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 08 Juin 2018, 08:35

Orwell a écrit:Non, Dog Red.


Désolé si mon « les boys ont dû » te froisse mais les Etats-Unis auraient pu rester de leur côté de l’Atlantique. C’est donc que les dirigeants américains ont, par deux fois, estimé nécessaire de devoir le faire.

Je ne suis pas un spécialiste du Plan Marshall. J’avais lu en son temps (vers 2007 ?) un Historia consacré au plan (pour son 60e anniversaire sans doute). Ce que j’en avais particulièrement retenu c’était le volet politique complètement occulté dans la mémoire collective par le volet économique .

Dans les clauses du plan il était clairement établi la nécessité de faire évoluer la politique européenne vers une union calquée sur le modèle fédéral US. L’objectif était une pacification à long terme de l’Europe évitant aux Etats-Unis de devoir intervenir dans un troisième conflit européen. Vœu pieux puisque très rapidement l’opposition de 2 nouveaux blocs va laisser planer le spectre d’une troisième guerre mondiale dont l’Europe serait à nouveau le champ de bataille principal.

J’avais même été drôlement surpris de découvrir que le Plan avait été proposé à l’URSS !! :shock:

Je n’ai malheureusement plus cet Historia sous la main pour me rafraîchir la mémoire et développer valablement l’argumentaire (les 39-45 Magazine, TNT et autres Ligne de Front ont fâcheusement tendance à pousser les autres revues d’histoire hors de mes boîtes d’archives).

Quant à l’altruisme de la politique étrangère US, je n’en ai jamais été dupe. Elle n’a rien à envier à l’altruisme de sa cousine grand-bretonne ou de la France en leurs temps. Les Etats-Unis n’ont fait que combler le vide laissé par les puissances européennes déclinantes. Il serait mal venu de le leur reprocher… d’autant qu’ils nous laissent souvent gagner au foot.

Je suis sûr que Poutine expédiera des camions entiers de ballons aux enfants syriens si Bachar le lui demande poliment
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8114
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: L'économie, la reconstruction et le plan Marschall

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de Tarpan  Nouveau message 08 Juin 2018, 09:46

Dog Red a écrit:
Désolé si mon « les boys ont dû » te froisse mais les Etats-Unis auraient pu rester de leur côté de l’Atlantique. C’est donc que les dirigeants américains ont, par deux fois, estimé nécessaire de devoir le faire.


"WWI
Les raisons de l'engagement des États-Unis
À la suite de la déclaration par l'Allemagne, en janvier 1917, de la « guerre sous-marine à outrance », qui étendait la guerre sous-marine aux navires neutres commerçant avec l'Entente et achevait de compromettre la liberté des mers ; et, dans une moindre mesure, de l'interception par les services de renseignements britanniques du « télégramme Zimmermann», un télégramme adressé par le ministre allemand des Affaires étrangères, Arthur Zimmermann, à son ambassadeur à Mexico, qui lui demandait de négocier une alliance avec le Mexique tournée contre les États-Unis : « Une alliance sur les bases suivantes : faire la guerre ensemble, faire la paix ensemble, large soutien financier et accord de notre part pour la reconquête par le Mexique des territoires perdus du Texas, du Nouveau-Mexique et de l'Arizona ». Le 23 février 1917, alors que la guerre sous-marine a débuté depuis près d'un mois, le ministre des Affaires étrangères britannique, lord Balfour, communique le contenu du télégramme à l'ambassade des États-Unis. Le lendemain, le président des États-Unis, Woodrow Wilson, en prend connaissance et décide d'en informer son opinion publique par voie de presse. Le 1er mars, le télégramme fait la une de tous les quotidiens américains. L'émotion est alors immense. L'Amérique décide de défendre ses principes.. Woodrow Wilson demande au Congrès le 2 avril 1917 de déclarer officiellement la guerre à l'Empire allemand. Le 6 avril 1917, le Congrès américain vote « la reconnaissance de l'état de guerre entre les États-Unis et l'Allemagne ». Lorsqu'il dit dans le même discours : « L'Amérique doit donner son sang pour les principes qui l'ont fait naître… », c'est aux idéaux défendus par les Pères fondateurs des États-Unis, ceux qui sont écrits dans la Déclaration d'indépendance et dans la Constitution, qu'il fait référence. André Kaspi rapporte qu'en outre, les États-Unis étaient réticents à s’engager aux côtés de l’Entente car si celle-ci regroupait les démocraties occidentales (France et Grande-Bretagne), elle y associait l'Empire russe qui, au niveau institutionnel, ne différait pas de l’Empire allemand. Il aurait organisé des pogroms contre les Juifs, opprimé les Polonais (au point qu'en 1908, avec l'émigration, Chicago soit la troisième ville polonaise du monde, après Varsovie et Lodz), et de façon générale était jugé autoritaire et théocratique. Or, la Révolution russe met fin à la Triple-Entente, ce qui encourage le rapprochement des États-Unis.

WWII
Pearl Harbor"

Dans les deux cas il sont venus défendre leurs intérêts propre.

Dog Red a écrit:Dans les clauses du plan il était clairement établi la nécessité de faire évoluer la politique européenne vers une union calquée sur le modèle fédéral US. L’objectif était une pacification à long terme de l’Europe évitant aux Etats-Unis de devoir intervenir dans un troisième conflit européen. Vœu pieux puisque très rapidement l’opposition de 2 nouveaux blocs va laisser planer le spectre d’une troisième guerre mondiale dont l’Europe serait à nouveau le champ de bataille principal.


Leur présence aprés guerre sur le continent Eurasien ne pouvait que mener à celà face à la dictature Soviètique !

Dog Red a écrit:J’avais même été drôlement surpris de découvrir que le Plan avait été proposé à l’URSS !! :shock:

Le but étant de tenter de s'immiscer dans les affaires internes soviétiques :)

Dog Red a écrit:Quant à l’altruisme de la politique étrangère US, je n’en ai jamais été dupe. Elle n’a rien à envier à l’altruisme de sa cousine grand-bretonne ou de la France en leurs temps. Les Etats-Unis n’ont fait que combler le vide laissé par les puissances européennes déclinantes. Il serait mal venu de le leur reprocher… d’autant qu’ils nous laissent souvent gagner au foot.


Bien sur, Dog Red mais il faut que tu intègres le fait que ces événement sont vécus différemment par les divers pays européens et que sur ce sujet, par leur dirigeant revenu "en vainqueur", la vision qu'ont les Français de l'intervention américaine est différente de celle qu'en ont les Belges :D

Messieurs attention, pour l'instant des enfants Syriens sont suffisamment occupés à se méfier des mines papillons de fabrication russe

vétéran
vétéran

 
Messages: 4368
Inscription: 28 Mar 2016, 21:45
Région: maine et loire
Pays: France

Voir le Blog de Tarpan : cliquez ici


Suivante

Retourner vers SUITES, CONSÉQUENCES ET HÉRITAGES DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Francais dans l armée allemande 
Aujourd’hui, 00:17
par: breizh350 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Hier, 22:30
par: kfranc01 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
Hier, 22:21
par: kfranc01 
    dans:  Zappy Max 
Hier, 22:21
par: kfranc01 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Hier, 22:12
par: kfranc01 
    dans:  pourquoi des bombardements inutiles ? 
Hier, 21:57
par: alain adam 
    dans:  "André SEGOL, Maréchal des Logis au 185RALT" 
Hier, 21:47
par: alain adam 
    dans:  A quel avion appartient cette dérive ? 
Hier, 21:06
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  PUB : Editions JARDIN DAVID, toute la vérité ! 
Hier, 21:05
par: frontovik 14 
    dans:  Circonstances de la mort du général Mordacq 
Hier, 21:01
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Scroll