Connexion  •  M’enregistrer

La création des Forces Navales Françaises Libres (FNFL)

Tout ce qui concerne la période entre le 3 septembre 1939 et le 25 juin 1940 environ, comme par exemple:
L'offensive de la Sarre, la mobilisation, le Pied de Paix Renforcé, la B.E.F., la campagne de France, l'effondrement de la République et de l'Armée Française, l'exode ...
MODÉRATEUR: Equipe Admins/Modos

La création des Forces Navales Françaises Libres (FNFL)

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de NIALA  Nouveau message 11 Avr 2018, 10:25

Suite à l'opération Catapult du 3 juillet 1940;la majorité des marins français avaient par suite des attaques de Mers el Kebir; Dakar et la saisie des navires réfugiés en Grande Bretagne par les Anglais, un fort ressentiment à leur encontre.

Toutefois un petit nombre d'entre eux suivant l'Appel du Général de Gaulle décida de poursuivre le combat.
Un amiral fédéra autour de sa personne, ceux qui refusaient l'armistice.L'amiral Émile Muselier était une figure particulière. En désaccord avec l'amiral Darlan, il avait été mis à la retraite le 21 octobre 1939 à la suite de dénonciations calomnieuses. Il se résolu à quitter la France pour Gibraltar où il créa avec l'aide d'un certain Péri un petit noyau de navires composé d'un patrouilleur et de trois cargos dont les équipages étaient prêt à le suivre. Il décida que ses navires porteraient comme pavillon distinctif, la croix de Lorraine par opposition à la croix gammée. Il se rend à Londres le 30 juin 1940, y est reçu par le First Sea Lord britannique et le général de Gaulle qui lui offrit le commandement de la Marine à constituer avec ses partisans, et qui prendra le nom de Forces navales françaises libres (par abréviation FNFL).

Les effectifs des FNFL sont très faibles, 400 hommes en juillet 1940. Le recrutement dans les camps ou les marins venaient d'être internés, suite à l'opération Catapult, fit monter ces effectifs à 3100 hommes au mois de novembre et à 5314 hommes au 1 er janvier 1943. La fusion avec les forces maritimes venant d'Afrique et des colonies et les FNFL qui fut réalisée le 2 août 1943 mis fin officiellement à leur existence.
Le faible effectif des FNFL ne leur permit pas de réarmer tous les navires saisis par les Anglais.
Les FNFL ont armés les navires suivants: contre-torpilleurs Le Triomphant et Léopard, torpilleur Melpomène, les sous-marins et avisos récents et les patrouilleurs ayant une valeur militaire.
Le sous marin Narval, commandant Drogou se rallia au FNFL. Il disparu le 16 décembre 1940 lors de sa troisième patrouille, on ne sut qu'en 1957 en retrouvant l'épave, qu'il avait touché une mine au large de la Tunisie.
Le sous-marin mouilleur de mines Rubis, sous les ordres des commandants Cabanier, puis Rousselot eut une carrière exceptionnelle avec 22 missions de guerre le long des côtes ennemies, ayant à son actif la perte de 15 navires ennemis.
L'amiral Muselier crée le 14 juillet 1940 un bataillon de fusiliers marins de 200 à 300 hommes.
Thierry d'Argenlieu, capitaine de corvette de réserve en juin 1940 rejoignit les FNFL. Affecté à Nouméa, il fut nommé contre-amiral à titre fictif le 8 décembre 1941 alors qu'il exerçait les fonctions de haut commissaire de la France libre au Pacifique.
Le contre-torpilleur Triomphant appareille pour le Pacifique en août 1941.
Le contre-torpilleur Léopard appareille de Greenock le 30 juin 1942. Le 30 novembre 1942, il obtient le ralliement de la Réunion à la France libre. De retour en méditerranée il se perdit par échouage le 27 mai 1943 sur la côte de Cyrénaique.
Trois sous-marins furent encore remis en service. Minerve, Junon et le croiseur sous marin Surcouf, alors le plus grand sous-marin du monde. Surcouf participe à l'expédition de Saint Pierre et Miquelon en décembre 1941. Il fut abordé et coulé de nuit par un cargo américain dit on, le 18 février 1942, dans des conditions assez mystérieuses, on soupçonne fortement une erreur de l'aviation américaine.
La Minerve est armée le 31 janvier 1941 et patrouille en mer du Nord, et sur les côtes de Norvège. La Junon est prête en décembre 1941.
Quelques chasseurs de sous-marins sont armés à Cowes et opèrent en Manche.
En 1941, la Royal Navy cède aux FNFL neuf corvettes du type Flower. Parmi celles-ci, l'Alysse est torpillée le 8 février 1942, le Mimosa le 3 juin 1942. La Lobelia coule le 7 février 1943 l' U-609 allemand.
Le 11 mars 1943, l'Aconit se rendit célèbre en coulant successivement à douze heures d'intervalle les U-444 et U-432.
En décembre 1942 La Royal Navy cède le torpilleur La Combattante, du type Hunt, qui sautera sur une mine le 23 février 1945.
Il est nécessaire ici de rappeler l'héroïque aventure du lieutenant de vaisseau d'Estienne d'Orves. Il appartenait à l'état-major de l'amiral Godfroy, commandant la force X à Alexandrie. Après une violente crise de conscience, il rallia le mouvement de la France libre le 11 juillet 1940. Désigné pour exercer les fonctions de chef du 2e bureau des FNFL, il partit en mission de renseignements en France occupée, malgré l'opposition de l'amiral Muselier, celui-ci l'estimant peu fait pour ce genre de mission. Il se fit arrêter à Nantes par la Gestapo, condamné à mort. L'amiral Darlan intervient auprès des autorités allemandes pour tenter de le sauver lorsque un aspirant de marine allemand est assassiné dans le métro à Paris. Par représailles, les Allemands fusillèrent au mont Valérien le 27 août 1941, les otages qu'ils détenaient et parmi eux Honoré d'Estienne d'Orves.
L'amiral Muselier organise, en décembre 1941, avec les corvettes Mimosa, Alysse et Aconit et le sous-marin Surcouf, la prise de Saint Pierre et Miquelon, en dépit des réticences du général de Gaulle, et malgré l'opposition des Américains désireux de ménager le régime de Vichy et l'équilibre dans la région. Il rentre en Angleterre le 28 février 1942.
Il y entre alors en conflit avec le général de Gaulle d'autant que les relations entre les deux hommes étaient déjà mauvaises. L'amiral Muselier démissionne, le capitaine de frégate Auboyneau, promu contre-amiral, lui succède en mars 1942. Le 20 juin 1942, l'amiral Muselier est limogé, et mis à la retraite d'office, pour la deuxième fois de sa carrière! L'amiral Thierry d'Argenlieu succède à Auboyneau à la tête des FNFL le 19 juillet 1943.
Le débarquement anglo-américain en Afrique du Nord en novembre 1942, provoqua une cascade d'événements en peu de temps : l'occupation de la zone libre par les Allemands, le sabordage de la flotte de Toulon, le regroupement des parties de la flotte éparses de par le monde et de l'ex-FNFL et la reprise de la guerre aux côtés des Alliés.

Alain

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 720
Inscription: 05 Mar 2018, 16:27
Région: PACA
Pays: FRANCE

Voir le Blog de NIALA : cliquez ici


Re: La création des Forces Navales Françaises Libres (FNFL)

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de brehon  Nouveau message 11 Avr 2018, 13:46

Bonjour,
NIALA a écrit: le regroupement des parties de la flotte éparses de par le monde et de l'ex-FNFL et la reprise de la guerre aux côtés des Alliés.

Regroupement théorique et sur le papier mais pas dans les esprits ni d'ailleurs dans la désignation puisque les ex-FNFL deviendront les FNGB.
"Reprise de la guerre": oui pour les ex-Vichystes mais pas pour les FNFL pour qui elle n'avait jamais cessé.
Cette césure durera longtemps dans la Marine Nationale, due à la rancoeur de ceux qui avaient fait le mauvais choix en oubliant quel était le véritable ennemi envers ceux qui ont toujours combattu pour la libération de la Patrie.
Je parle bien entendu des hauts gradés et non des subalternes qui ne pouvaient que suivre.
Cordialement.
Yvonnick

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7523
Inscription: 14 Déc 2009, 15:45
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de brehon : cliquez ici


Re: La création des Forces Navales Françaises Libres (FNFL)

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de NIALA  Nouveau message 11 Avr 2018, 14:05

Totalement d'accord avec brehon sur cette interprétation; d'ailleurs j'avais fait part de ces rancœurs à la fin de mon article sur l'historique du Jean Bart, pour expliquer l'état de délabrement moral de notre Marine à la fin de la guerre.

Alain

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 720
Inscription: 05 Mar 2018, 16:27
Région: PACA
Pays: FRANCE

Voir le Blog de NIALA : cliquez ici


Re: La création des Forces Navales Françaises Libres (FNFL)

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de NIALA  Nouveau message 03 Nov 2018, 18:58

Deux photos intéressantes sur les FNFL:
Inspection du contre-torpilleur Léopard par le Général de Gaulle le 24 juin 1942.jpg
Inspection du contre-torpilleur Léopard par le Général de Gaulle le 24 juin 1942.jpg (69.03 Kio) Vu 182 fois

Inspection du SM Curie par le Général de Gaulle Aavril 1943.jpg
Inspection du SM Curie par le Général de Gaulle Aavril 1943.jpg (147.37 Kio) Vu 182 fois

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 720
Inscription: 05 Mar 2018, 16:27
Région: PACA
Pays: FRANCE

Voir le Blog de NIALA : cliquez ici


Re: La création des Forces Navales Françaises Libres (FNFL)

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de kfranc01  Nouveau message 03 Nov 2018, 23:15

NIALA a écrit:Totalement d'accord avec brehon sur cette interprétation; d'ailleurs j'avais fait part de ces rancœurs à la fin de mon article sur l'historique du Jean Bart, pour expliquer l'état de délabrement moral de notre Marine à la fin de la guerre.

Alain


Bonsoir !

Rancœur, oui, mais pas tous fort heureusement!

J'ai le témoignage de mon grand oncle, vice amiral en fin de carrière, qui s'est retrouvé 'bloqué' a DCA de Toulon après le sabordage de la flotte. Capitaine de corvette a l'époque, chef de la sûreté officiellement chargé par Vichy de traquer les 'dissidents'... alors qu'il était en même temps le chef du réseau de résistance de DCA... amusant comme anecdote, qui me fait dire que les choses était plus complexe, il a vu de prêt nombre de conflits personnel sur la notion du devoir!

A peluche!
Le meilleur apéro n'est pas nécessairement le plus cher, c'est celui que l'on partage !

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 9418
Inscription: 04 Fév 2017, 14:27
Localisation: Picardie
Région: Oise
Pays: France

Voir le Blog de kfranc01 : cliquez ici


Re: La création des Forces Navales Françaises Libres (FNFL)

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de pierma  Nouveau message 04 Nov 2018, 17:17

NIALA a écrit:L'amiral Muselier organise, en décembre 1941, avec les corvettes Mimosa, Alysse et Aconit et le sous-marin Surcouf, la prise de Saint Pierre et Miquelon, en dépit des réticences du général de Gaulle, et malgré l'opposition des Américains désireux de ménager le régime de Vichy et l'équilibre dans la région. Il rentre en Angleterre le 28 février 1942.
Il y entre alors en conflit avec le général de Gaulle d'autant que les relations entre les deux hommes étaient déjà mauvaises. L'amiral Muselier démissionne, le capitaine de frégate Auboyneau, promu contre-amiral, lui succède en mars 1942. Le 20 juin 1942, l'amiral Muselier est limogé, et mis à la retraite d'office, pour la deuxième fois de sa carrière! L'amiral Thierry d'Argenlieu succède à Auboyneau à la tête des FNFL le 19 juillet 1943.

D'après Jean Lacouture, De Gaulle n'était absolument pas réticent à prendre le contrôle de St Pierre et Miquelon. Au contraire, c'est lui qui en avait donné l'ordre : il s'agissait d'une ile sous souveraineté française, et la France c'était lui.

De Gaulle a même pressé l'opération, parce qu'il était question au même moment que la marine canadienne prenne le contrôle de l'ile, ce qui était hors de question pour lui. Les alliés (ou futurs alliés) en feront quelques histoires - reproches qui retomberont sur Muselier, créant ainsi une première faille avec son patron - mais après tout l'ile était française... et cela se calmera vite. D'autant que le référendum, organisé en présence d'observateurs et de journalistes alliés, donnera une majorité écrasante au rattachement à la France Libre.

Les plus "choqués" seront les Américains, alors en cours de tractation avec l'amiral Robert (de Vichy) gouverneur des Antilles françaises, pour obtenir la neutralisation de ces iles, et qui jugeront que ce "coup de force" gaulliste allait faire échouer ces négociations. (Une ânerie : l'amiral en question restera fidèle à Vichy au delà du raisonnable, et il faudra un soulèvement de la population en 43 pour que les Antilles se rangent derrière le CFLN d'Alger.)

En tous cas le secrétaire d'état Cordell Hull se fâcha tout rouge et multiplia les communiqués hostiles aux "so-called" Français libres, ce qui provoqua l'ironie de la presse américaine, amusée qu'une simple piqure d'épingle révulse à ce point le "so-called" secrétaire d'état, alors qu'il y avait dans le monde bien d'autres sujets de préoccupation.

par la suite, Muselier fut victime à Londres d'un coup monté, sans doute par des membres de l'Intelligence Service, où il se vit accusé de trahison et embastillé par les Anglais. De Gaulle eut le tort de ne pas exiger sa libération immédiate (aux termes des accords avec l'Angleterre, les Français libres étaient sous sa juridiction) et d'attendre deux ou trois jours, pour voir.

(Auboyneau commentait : "Si on me disait que Muselier a tenté de détourner Lady Churchill de ses devoirs, je dirais : à la rigueur... Mais une trahison, non !") :D

L'affaire éclaircie rapidement, c'est un Muselier fou de rage contre son chef qui quitta les geôles anglaises. Il allait plus tard tenter une sorte de coup d'état contre De Gaulle (je passe rapidement) échouer et se voir expulsé des FNFL. Il retrouvera plus tard, temporairement, du service auprès de Giraud à Alger, mais je ne crois pas qu'il soit resté dans la marine une fois celui-ci écarté.

vétéran
vétéran

 
Messages: 956
Inscription: 16 Jan 2011, 18:04
Région: Franche-Comté
Pays: France

Voir le Blog de pierma : cliquez ici


Re: La création des Forces Navales Françaises Libres (FNFL)

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Aldebert  Nouveau message 04 Nov 2018, 18:15

NIALA a écrit:

Les FNFL ont armés les navires suivants: contre-torpilleurs Le Triomphant et Léopard, torpilleur Melpomène, les sous-marins et avisos récents et les patrouilleurs ayant une valeur militaire.
Le sous marin Narval, commandant Drogou se rallia au FNFL. Il disparu le 16 décembre 1940 lors de sa troisième patrouille, on ne sut qu'en 1957 en retrouvant l'épave, qu'il avait touché une mine au large de la Tunisie.


Le contre-torpilleur Triomphant appareille pour le Pacifique en août 1941.
Le contre-torpilleur Léopard appareille de Greenock le 30 juin 1942. Le 30 novembre 1942,

La Minerve est armée le 31 janvier 1941 et patrouille en mer du Nord, et sur les côtes de Norvège. La Junon est prête en décembre 1941.
Quelques chasseurs de sous-marins sont armés à Cowes et opèrent en Manche.
En 1941, la Royal Navy cède aux FNFL neuf corvettes du type Flower. Parmi celles-ci, l'Alysse est torpillée le 8 février 1942, le Mimosa le 3 juin 1942. La Lobelia coule le 7 février 1943 l' U-609 allemand.
Le 11 mars 1943, l'Aconit se rendit célèbre en coulant successivement à douze heures d'intervalle les U-444 et U-432.
En décembre 1942 La Royal Navy cède le torpilleur La Combattante, du type Hunt, qui sautera sur une mine le 23 février 1945.
Le débarquement anglo-américain en Afrique du Nord en novembre 1942, provoqua une cascade d'événements en peu de temps : l'occupation de la zone libre par les Allemands, le sabordage de la flotte de Toulon, le regroupement des parties de la flotte éparses de par le monde et de l'ex-FNFL et la reprise de la guerre aux côtés des Alliés.
Alain


On peut aussi citer Le Gloire qui aura eu une carrière honorable après l'opération Torch. Sur la photo ci-dessous, il a une drôle de binette.

1 - le croiseur français 'Gloire' ..jpg
1 - le croiseur français 'Gloire' ..jpg (160.02 Kio) Vu 103 fois
blog/Aldebert/

http://wiki-rennes.fr/index.php/Cat%C3% ... -le-Coquet

« Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre ! ». Churchill

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3261
Inscription: 22 Jan 2010, 19:22
Localisation: Aquitaine
Région: Aquitaine
Pays: France

Voir le Blog de Aldebert : cliquez ici


Re: La création des Forces Navales Françaises Libres (FNFL)

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de brehon  Nouveau message 04 Nov 2018, 18:22

Bonsoir Albert,
Aldebert a écrit:On peut aussi citer Le Gloire qui aura eu une carrière honorable après l'opération Torch. Sur la photo ci-dessous, il a une drôle de binette.

Le croiseur Gloire n'était pas FNFL, ayant rallié après Torch.
Cordialement.
Yvonnick

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7523
Inscription: 14 Déc 2009, 15:45
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de brehon : cliquez ici


Re: La création des Forces Navales Françaises Libres (FNFL)

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de NIALA  Nouveau message 04 Nov 2018, 18:34

Désolé mais le croiseur GLOIRE n'a jamais fait partie des FNFL, il était à Dakar jusqu'en juin 1943, il faisait partie de la flotte fidèle à Vichy, il rentre dans le camp allié le 23 novembre 1942, en même temps que l'AOF après le débarquement anglo-américain en Afrique du Nord.

Alain

PS/ je viens de m'apercevoir que Brehon a déjà répondu la dessus pendant que je rédigeais.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 720
Inscription: 05 Mar 2018, 16:27
Région: PACA
Pays: FRANCE

Voir le Blog de NIALA : cliquez ici


Re: La création des Forces Navales Françaises Libres (FNFL)

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de Richelieu  Nouveau message 04 Nov 2018, 18:52

Bonsoir
On peut rajouter celui-la !
IMG_0330.JPG
IMG_0330.JPG (42.47 Kio) Vu 81 fois

Aviso "Chevreuil "

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4702
Inscription: 16 Mai 2009, 18:48
Localisation: Cote d'Emeraude

Voir le Blog de Richelieu : cliquez ici


Suivante

Retourner vers LA "DRÔLE DE GUERRE" ET LA DÉFAITE DE 1940




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
il y a 16 minutes
par: coyote 
    dans:  Bonnes fêtes de fin d'année.................. 
il y a 39 minutes
par: NIALA 
    dans:  Abandon de la base-sous marine à Brest. 
il y a 45 minutes
par: Patrick.Fleuridas 
    dans:  Recherche d'un avion abattu le 7 juillet 1944 
Aujourd’hui, 07:24
par: seaux 
    dans:  Documentaire sur les psychoses de guerre 
Aujourd’hui, 01:31
par: thucydide 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Aujourd’hui, 00:40
par: kfranc01 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Hier, 23:29
par: iffig 
    dans:  Un canon volé à saint-Lambert-sur-Dive 
Hier, 22:55
par: kfranc01 
    dans:  Aide pour une orientation professionnelle en histoire 
Hier, 22:11
par: kfranc01 
    dans:  Latin America @ War serie 
Hier, 20:37
par: Dog Red 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités


Scroll