Connexion  •  M’enregistrer

bombardement des plages

Le 6 juin 1944, 6 divisions d'infanterie débarquent sur 5 plages précédées par 3 divisions aéroportées.
Dès le 7 juin, c'est la bataille de Normandie qui commence et qui ne s'achèvera que le 29 aout.
MODÉRATEUR: Jumbo

Re: bombardement des plages

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 06 Fév 2019, 22:14

Un quart des bombes sur 2 batteries semble-t-il.
M'est avis que tes chiffres, globaux, recoupent, en totalité ou en partie, ceux de notre défunt ami MLQ.
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 10385
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: bombardement des plages

Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de Tomcat  Nouveau message 07 Fév 2019, 10:25

Il semble qu'il y ai eu des bombardements aériens sur toutes les plages.
Si quelqu'un a des infos plus précises sur leurs effets sur les défenses des autres plages...

Wiki: La mission sur Omaha Beach, sera un échec complet, les avions de bombardement américains pris dans une couche nuageuse et faisant une approche perpendiculaire à la côte lâchent leurs bombes trop tard, à 800 m à l'intérieur des terres, laissant intactes les défenses côtières.

Ce qui m'as toujours étonné c'est que le bombardement aérien ne se fasse pas par une approche longitudinal des plages et qu'il n'a pas été opéré à une altitude plus faible...la précision aurait été grandement améliorée...

Il est à noter que pour Omaha, qui cumula toutes les erreurs possibles, le bombardement par roquettes depuis les barges spécialisées fut trop court, elles tombèrent toutes dans l'eau...

vétéran
vétéran

 
Messages: 832
Inscription: 16 Avr 2015, 14:16
Région: midi-pyrennées
Pays: france

Voir le Blog de Tomcat : cliquez ici


Re: bombardement des plages

Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de Jumbo  Nouveau message 07 Fév 2019, 10:35

Ce qui m'as toujours étonné c'est que le bombardement aérien ne se fasse pas par une approche longitudinal des plages et qu'il n'a pas été opéré à une altitude plus faible...la précision aurait été grandement améliorée...

Refusé par l'aviation qui avait peur de se faire canarder par la flak pendant tout le survol de la plage (et de l'approche), d'où le bombardement perpendiculaire à la côte totalement inefficace. :?
"Dans les situations critiques, quand on parle avec un calibre bien en pogne, personne ne conteste plus. Y'a des statistiques là-dessus." (Jean Gabin) Mélodie en sous sol

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6248
Inscription: 01 Juin 2004, 19:12
Localisation: Salon de Provence
Région: PACA
Pays: France

Voir le Blog de Jumbo : cliquez ici


Re: bombardement des plages

Nouveau message Post Numéro: 14  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 07 Fév 2019, 12:07

Jumbo a écrit:Refusé par l'aviation qui avait peur de se faire canarder par la flak pendant tout le survol de la plage (et de l'approche), d'où le bombardement perpendiculaire à la côte...


En effet, qui plus est à basse altitude.

@Olivier (Tomcat) en quoi le bombardement longitudinale des positions littorales aurait été plus efficace ?
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 10385
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: bombardement des plages

Nouveau message Post Numéro: 15  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 07 Fév 2019, 12:10

Le dernier 39-45 Magazine présente une analyse détaillée des bombardements aériens de la Pointe du Hoc tout au long du printemps 44 et du débarquement.
Plus spectaculaire que réellement efficace d'un point de vue destructions brutes.

Mais au-delà des destructions pures, il ne faut pas oublier le chambardement des moyens de communication et l'impact psychologique sur les défenseurs, préalablement à la première vague d'assaut. Effets au moins aussi importants.
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 10385
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: bombardement des plages

Nouveau message Post Numéro: 16  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 07 Fév 2019, 13:18

Tomcat a écrit:Il semble qu'il y ai eu des bombardements aériens sur toutes les plages.
Si quelqu'un a des infos plus précises sur leurs effets sur les défenses des autres plages...

Wiki: La mission sur Omaha Beach, sera un échec complet, les avions de bombardement américains pris dans une couche nuageuse et faisant une approche perpendiculaire à la côte lâchent leurs bombes trop tard, à 800 m à l'intérieur des terres, laissant intactes les défenses côtières.

Ce qui m'as toujours étonné c'est que le bombardement aérien ne se fasse pas par une approche longitudinal des plages et qu'il n'a pas été opéré à une altitude plus faible...la précision aurait été grandement améliorée...

Il est à noter que pour Omaha, qui cumula toutes les erreurs possibles, le bombardement par roquettes depuis les barges spécialisées fut trop court, elles tombèrent toutes dans l'eau...


Sur la plage, elle-même, tu n'avais rien - enfin, tout est relatif! ... réseaux de barbelés, champ de mines, "asperges de Rommel", obstacles antichars, etc. :D - . La défense des plages était constituée autour d'ouvrages fortifiés de tailles plus ou moins grandes ( emplacements d'artillerie, de mitrailleuses, de mortiers, etc.) et sur plusieurs "lignes" de défense. Les réseaux de tranchées étaient, avant tout, des voies de communication "abritées" entre les différents ouvrages. Bombarder un "blockhaus", aux 3/4 enterrés, dans un sens (profondeur du site) ou dans l'autre (largeur du site) ne change pas grand-chose dans le résultat. Cà reste des cibles de "petite taille", pour un appareil volant à 300/350 km/h et 1500-2000 m (à la louche) d'altitude.

On tablait sur le volume de bombes larguées (tapis de bombes) et la profondeur de la vague d'attaque. Avec des bombardiers "lourds", comme les Halifax, les Lancaster, les B-17, on ne pratiquait pas, sauf exception - comme les opérations très spécifiques qui seront menées contre les barrages hydro-électriques - le "radada" et le largage à basse altitude, méthodes réservées à des appareils plus légers et maniables - j'ai cru voir que des Mosquitos avaient fait partie de certaines vagues de bombardement -. Les bombardiers à moyenne et haute altitude - en 1944, 1500 m constituaient, pour eux, une limite basse - stabilisaient leur vitesse, à l'approche de la cible, pour assurer à leur régleur, la meilleure précision possible et, même après effectué leur "livraison de colis", ils n'avaient pas les ressources "motrices" nécessaires pour dégager à la façon d'un chasseur-bombardier effectuant du "straffing" (au sens large).

Comme l'indique Jumbo, il convenait, également, de se méfier des dégâts causés par la Flak. Pour la Flak légère (2 cm, 3,7 cm) et moyenne (40 mm - en général, Beute - et 5 cm, peu nombreux), qui opérait à basse altitude (≤ 2 500m), la fenêtre de tir est de l'ordre de 25-30 secondes dans le meilleur des cas avec un appareil ennemi volant à 450 km/h et en prenant en compte la faculté de pivotement rapide de la pièce pendant qu'elle suivait sa cible. Les nombreux 8,8 cm Flak pouvaient, eux-aussi, sans problème, engager les cibles, mais leur approvisionnement "manuel" limitait leur cadence de tir réelle à 15/20 coups minute, soit, au mieux, 6 obus tirés dans la fenêtre de 25-30 secondes! En privilégiant le largage "en profondeur" (dans la largeur de la plage), on limitait d'autant le temps de survol de la zone et, en principe, celui de réaction de la Flak, alors qu'en prenant la zone-cible dans sa "longueur", on se prenait la totalité de la puissance de la Flak pendant une durée "interminable", disons, entre 1 mn et 2 mn - et c'est très long, quand on se fait allumer! - qui aurait sérieusement alourdi les pertes, sans pour autant améliorer le résultat du bombardement, car le largage de la cargaison était, très rarement, effectué par séquences, la dispersion n'améliorant pas l'effet "tapis de bombes"! -.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3892
Inscription: 25 Mai 2016, 16:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: bombardement des plages

Nouveau message Post Numéro: 17  Nouveau message de Jumbo  Nouveau message 07 Fév 2019, 14:57

Hormis le problème de la flak, Omaha faisant 6.5 km de long, en gardant les facteurs altitude/vitesse identiques, le bombardier aurait eu plus de temps pour lâcher sa cargaison alors que sur la profondeur on parle de 300-400 mètres. De plus dans ce sens, la crainte de toucher les premières vagues d'assaut n'auraient pas eu lieu d'être alors que ce facteur a fait que par crainte de toucher les GI's, les bombardiers ont retardé de quelques secondes le largage, faisant plus de victimes parmi les vaches de l'arrière pays que parmi les défenseurs d'Omaha...
"Dans les situations critiques, quand on parle avec un calibre bien en pogne, personne ne conteste plus. Y'a des statistiques là-dessus." (Jean Gabin) Mélodie en sous sol

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6248
Inscription: 01 Juin 2004, 19:12
Localisation: Salon de Provence
Région: PACA
Pays: France

Voir le Blog de Jumbo : cliquez ici


Re: bombardement des plages

Nouveau message Post Numéro: 18  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 07 Fév 2019, 16:25

Jumbo a écrit:Hormis le problème de la flak, Omaha faisant 6.5 km de long, en gardant les facteurs altitude/vitesse identiques, le bombardier aurait eu plus de temps pour lâcher sa cargaison alors que sur la profondeur on parle de 300-400 mètres. De plus dans ce sens, la crainte de toucher les premières vagues d'assaut n'auraient pas eu lieu d'être alors que ce facteur a fait que par crainte de toucher les GI's, les bombardiers ont retardé de quelques secondes le largage, faisant plus de victimes parmi les vaches de l'arrière pays que parmi les défenseurs d'Omaha...


6500 m représentent, à la vitesse de 350 km/h, 97,2 m à la seconde, soit, à l'excès, 67 secondes de survol de la zone ciblée, sans compter son approche et la zone de dégagement, ce qui doit, à la louche, nous donnerait une bonne grosse 1 mn 20s/1 m 30s... temps durant lequel les appareils étaient exposés aux tirs de la Flak . En prenant 400 m, à la même vitesse, le temps de "présence", sur zone dangereuse, se résumait à un peu plus de 4 secondes - disons 5 et le compte est bon! -. Il n'y a pas photo sur le risque encouru.

Un malheureux pélot de Flak à trois francs-six sous, même lâché par rafale de 10 ou 20 coups, n'a aucune comparaison avec le coût d'un bombardier, plus son équipage. Ce genre de paramètre doit être pris en compte! ;)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3892
Inscription: 25 Mai 2016, 16:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: bombardement des plages

Nouveau message Post Numéro: 19  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 07 Fév 2019, 17:27

Il convient, aussi, de se rappeler le bilan humain, côté Alliés, au soir du 6 juin 1944. Les archives indiquent 9000 pertes, dont 1/3 de tués - certaines "études" récentes revendiqueraient 4413 hommes (toutes armes confondues!) -, soit, rapporté à l'effectif des troupes débarquées, ce seul jour-là, environ 156 000 hommes - sans compter les équipages des bâtiments et de l'aviation -, 5,7 % des forces terrestres engagées et moins de 3% , en matière de tués !

Globalement, sur le seul plan humain, le débarquement en Normandie avait été une réussite "quasi-inespérée" et les défenses allemandes, sur la plage, supposées bien ou mal bombardées, avaient, toutes, été submergées et investies. :D

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3892
Inscription: 25 Mai 2016, 16:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: bombardement des plages

Nouveau message Post Numéro: 20  Nouveau message de Jumbo  Nouveau message 07 Fév 2019, 18:16

Oui mais plus facilement sur Utah où le bombardement avait été plus efficace. D'ailleurs quid du bombardement aérien? perpendiculaire ou parallèle à la côte?
"Dans les situations critiques, quand on parle avec un calibre bien en pogne, personne ne conteste plus. Y'a des statistiques là-dessus." (Jean Gabin) Mélodie en sous sol

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6248
Inscription: 01 Juin 2004, 19:12
Localisation: Salon de Provence
Région: PACA
Pays: France

Voir le Blog de Jumbo : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers DEBARQUEMENT ET BATAILLE DE NORMANDIE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 17 
il y a 2 minutes
par: Didier 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 16 
il y a 35 minutes
par: kfranc01 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 20 
Aujourd’hui, 13:29
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Demande d'information sur mes petites trouvailles 
Aujourd’hui, 13:28
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  tolède 
Aujourd’hui, 12:29
par: gernika 
    dans:  Barbarossa : 1941 - La guerre absolue 
Aujourd’hui, 12:01
par: Dog Red 
    dans:  La voiture du Feldmaréchal Rommel 
Aujourd’hui, 11:56
par: Dog Red 
    dans:  Où sont conservés les journaux de marche des régiments d'artillerie ? 
Aujourd’hui, 11:28
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Wattripont terrain d'aviation 
Aujourd’hui, 10:34
par: coyote 
    dans:  Seconde Guerre mondiale: les vétérans métis obtiennent reconnaissance 
Aujourd’hui, 06:45
par: JARDIN DAVID 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Msn et 27 invités


Scroll