Connexion  •  M’enregistrer

Le sursaut de l’armée allemande et d’Adolf Hitler (Fin 1944)

Cette rubrique renferme tout ce qui concerne le front ouest du conflit, y compris la bataille des Ardennes ainsi que les sujets communs à tous les fronts tels, les enfants et les femmes dans la guerre, les services secrets, espionnage...
MODÉRATEUR: gherla

Re: Le sursaut de l’armée allemande et d’Adolf Hitler (Fin 1944)

Nouveau message Post Numéro: 41  Nouveau message de pierma  Nouveau message 02 Fév 2019, 15:50

Dog Red a écrit:
thucydide a écrit:Une question d'abord pourquoi le titre fait mention d'un sursaut de AH, aurait-il connu une phase d'hésitation ?

Gros sursaut quand même, le 20 juillet... :mrgreen:

:mrgreen: :mrgreen:
C'est vrai qu'il a carrément sauté au plafond.

vétéran
vétéran

 
Messages: 1106
Inscription: 16 Jan 2011, 19:04
Région: Franche-Comté
Pays: France

Voir le Blog de pierma : cliquez ici


Re: Le sursaut de l’armée allemande et d’Adolf Hitler (Fin 1944)

Nouveau message Post Numéro: 42  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 02 Fév 2019, 16:00

Thucydide a écrit,
Une question d'abord pourquoi le titre fait mention d'un sursaut de AH, aurait-il connu une phase d'hésitation ?


Il était possible d'écrire "la dernière offensive" ou bien encore "Le dernier coup de dé" mais ce serait du plagiat, et je pense (au vu des nombreuses réactions, dont la tienne) que les lecteurs ont bien compris!!!!!
Mais bien sur ta question est bien légitime.
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 73255
Inscription: 02 Fév 2003, 21:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Le sursaut de l’armée allemande et d’Adolf Hitler (Fin 1944)

Nouveau message Post Numéro: 43  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 02 Fév 2019, 16:44

Dog Red a écrit:
thucydide a écrit:Une question d'abord pourquoi le titre fait mention d'un sursaut de AH, aurait-il connu une phase d'hésitation ?


Gros sursaut quand même, le 20 juillet... :mrgreen:
::elu boulet::


On ne peut pas, réellement, parler de "sursaut"; pour çà, il conviendrait qu'il y ait eu, au préalable, un affaiblissement notoire.
Dans les faits, à partir de juin 1944, l'armée allemande combattait sur 4 fronts ( Est, face aux Russes, Sud-est, dans les Balkans - une belle m... ! -, Sud-Ouest, en Italie, et, évidemment, à l'Ouest). Dans le genre "encerclement", çà se posait un peu là... sans compter le "5ème front", conséquence du Débarquement en Provence, courant août!

"L'affaiblissement" viendra de la nécessité de s'opposer aux différentes attaques simultanées, boucher les trous et éviter que certaines armées se fassent isoler et détruites. Le gros des troupes qui combattaient en Normandie était parvenu, quitte à finir à pied, à se dégager de la tenaille alliée en Normandie. Dans le Midi, les allemands n'avaient pas les moyens de s'opposer sérieusement aux forces alliées débarquées, donc, recul "presque" en bon ordre, en essayant d'éviter que les troupes alliées , qui venaient "d'exploser" le Front de Normandie ne fassent jonction avec celles de Provence; en Italie, recul sur des "positions préalablement organisées" - pour faire plaisir au vocabulaire militaire français! :rire: -, etc.

Le "20 juillet " ne marque pas un sursaut, plutôt un "serrage de boulons" logique et relativement mesuré, dans un contexte de guerre, mais, surtout, il génère la "réapparition", au premier plan, du triste sire d'Himmler, qui empilait les "niaiseries" (cf., par exemple, ses initiatives malheureuses, pour assurer, correctement, la sécurité de Varsovie, avant le déclenchement de l'insurrection). Cette "aimable pipe", incompétente militairement, avait rebondi sur la perte de confiance de l'OKH, pour se refaire une santé! Son influence "militaire" s'était, assez rapidement, estompée, à dater de 1942, au fil des combats, avant de refaire surface, après juillet 1944, pour se déliter fin 1944, puis redémarrer, à dater de février 1945, après le loupé de "Wacht am Rhein" et le déclenchement de l'offensive finale russe, mais elle était, alors, plus du fait de ses "thuriféraires", le plus souvent, planqués, que de lui-même, vu qu'il cherchait, alors, déjà, à se planquer à l'Ouest, sous l'uniforme d'un malheureux "pinpin" de la Heer, ses tentatives de "négociations" personnelles, avec les alliés occidentaux, ayant, toutes, échouées! Trouver plus lâche que ce néfaste individu, au sein de la haute hiérarchie nazi, est un exercice très compliqué! :D Au moins, Hitler, lui, se suicidera, de même que Goebbels, etc. , sans oublier Model, pur militaire, qui prétextera une envie pressante, dans la Ruhr, pour aller se tirer une balle dans la tête, plus pour des raisons d'honneur qu'autre chose!

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3548
Inscription: 25 Mai 2016, 17:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: Le sursaut de l’armée allemande et d’Adolf Hitler (Fin 1944)

Nouveau message Post Numéro: 44  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 02 Fév 2019, 18:46

Loïc Charpentier a écrit:Le "20 juillet " ne marque pas un sursaut,...


C'était un trait d'humour :D
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 9836
Inscription: 11 Mar 2014, 23:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Le sursaut de l’armée allemande et d’Adolf Hitler (Fin 1944)

Nouveau message Post Numéro: 45  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 02 Fév 2019, 19:32

Dog Red a écrit:
Loïc Charpentier a écrit:Le "20 juillet " ne marque pas un sursaut,...


C'était un trait d'humour :D


J'avais bien compris. ::super:: ;)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3548
Inscription: 25 Mai 2016, 17:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: Le sursaut de l’armée allemande et d’Adolf Hitler (Fin 1944)

Nouveau message Post Numéro: 46  Nouveau message de nicolas aubin  Nouveau message 03 Fév 2019, 15:29

Je trouve au contraire le choix du terme "sursaut" très opératoire au sens que la bête blessée à mort en août/septembre 1944 est encore capable, non seulement de tenir en respect ses ennemis mais même de mordre deux dernières fois dans les Ardennes fin 1944 puis en Hongrie en mars. Bien sûr, il s'agit des dernières morsures d'un condamné qui ne peuvent espérer renverser le cours de l'histoire mais il y a bel et bien un sursaut au cours de l'automne au regard de la brutale dégradation de l'été 1944.

Reprenons. De juin à septembre 1944, les Allemands enchaînent les désastres à l'Est puis à l'Ouest. L'Allemagne est mise au supplice pendant trois mois. Elle a perdu toute sa profondeur stratégique avec un recul moyen sur tous les fronts (sauf Italie) de 500 kilomètres. A l'est, Bagration qui voit la disparition du groupe d'Armée centre et la pertes de 400 000 h (avec une moyenne quotidienne de 7 000 h) n'a été que le premier acte d'une série d'offensives qui amène les Soviétiques aux portes de Varsovie et à entrer en Prusse orientale. Le 20 août, l'extrémité sud du front russe s'embrase. Trois jours plus tard, le Maréchal roumain Ion Antonescu, est renversé. Le 25, la Roumanie déclare la guerre à l'Allemagne. Le front s'effondre et quinze divisions allemandes disparaissent, piégées par la défection roumaine. Les champs de pétrole de Ploiesti sont perdus. Le 30 août, quelques milliers de soldats seulement réussissent à franchir la frontière entre la Roumanie et la Hongrie. Les Soviétiques en ont capturé 115 000. Pour éviter de connaître le même sort, les forces d'occupation en Grèce et en Yougoslavie sont évacuées en catastrophe. Le 11 septembre, la Bulgarie change à son tour de camp puis c'est au tour huit jours plus tard de la Finlande de signer un armistice. Hitler évite de justesse le basculement de la Hongrie par un coup d’Etat. L'Allemagne se retrouve quasiment seule acculée à ses frontières de 1940. Début septembre, les Soviétiques entrent en Hongrie et en Yougoslavie, et seule l'élongation logistique les oblige à ralentir leur offensive. En quelques mois l'Allemagne a perdu toute sa profondeur stratégique à l'Est et se retrouve dos au mur (et même dans le mur par endroit), la Silésie industrielle est à portée de main des Soviétiques.
A l'Ouest, fin juin le Allemands peuvent encore espérer contenir les Alliés dans une modeste et exposée tête de pont, mais début septembre, la situation a totalement changé et est désastreuse : la France et la Belgique - leurs usines, leurs champs, les bases sous-marine - sont perdues les Alliés s'approchent partout du Rhin, la Ruhr et la Sarre sont menacées, le recul est là supérieur à 600 km. En cumulé, les deux mois de juillet et août ont été aussi sanglants (plus de 550 000 tués) que toute l'année 1942. 75 divisions d'infanterie ont fondu.

L'attentat du 20 juillet fait penser que l'armée pourrait lâcher (ce ne sera en fait pas le cas au contraire) tandis que plusieurs rapports font état d'une décomposition des structures à l'arrière du front (aux Pays-Bas en particulier). Les services du Reich qui se concurrencent conduisent à des situations anarchiques dans les régions de l’Allemagne qui bordent la frontière (Kershaw les décrits avec talent dans "la fin").

Finalement les renseignement alliés, celui du SHAEF comme celui des deux groupes d'armées, sont persuadés de l'effondrement imminent de la Wehrmacht. Cela prendra juste le temps nécessaire aux Landser de prendre conscience de l'ampleur du désastre. Réminiscence de 1918, les experts envisagent très sérieusement l'éventualité d'une révolution en Allemagne. Le British Joint Intelligence Committee estime le 5 septembre que "quel que soit les mesures que pourrait prendre Hitler, il sera trop tard pour qu'elle puisse affecter l'issue à l'ouest, où la résistance organisée allemande va progressivement se désagréger sous nos attaques" . Hodges le 6 septembre pense qu'avec dix jours de beau temps, la guerre pourrait bien être finie . Marshall se demande le même jour si "la poussée contre la Ligne Siegfried a maintenant de l'importance pour la conduite de l'ensemble de la guerre" . Le Directeur des Opérations à Londres, Sir John Kennedy, anticipe une insurrection à Berlin au plus tard le 28 septembre.

Pour de nombreux acteurs des deux camps, il y a bel et bien un sursaut du Reich au cours de l'automne.

Private
Private

 
Messages: 21
Inscription: 06 Juin 2014, 18:38
Région: Haute-Normandie
Pays: France

Voir le Blog de nicolas aubin : cliquez ici


Re: Le sursaut de l’armée allemande et d’Adolf Hitler (Fin 1944)

Nouveau message Post Numéro: 47  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 04 Fév 2019, 13:25

nicolas aubin a écrit:Pour de nombreux acteurs des deux camps, il y a bel et bien un sursaut du Reich au cours de l'automne.


Les plus optimistes voyaient même la guerre finie à Noël.
Ils en seront pour leurs frais.

L'exploitation de nombreuses lenteurs/erreurs anglo-saxonnes permettent un raidissement de la défense en Hollande ; la levée des Volks-Grenadier-Divisionen et leur engagement dans un environnement particulièrement hostile à l'offensive (Aachen, Hürtgenwald) conjugué à une dégradation des conditions météo favorables aux opérations aériennes (un automne épouvantablement pluvieux) ; le sacrifice des Panzer-Brigaden (on l'a rappelé) et l'abcès de fixation de Metz en Lorraine ; tout à concouru à favoriser ce dernier sursaut.

Je ne sais plus quel auteur allemand lu il y a longtemps avait quasiment fait référence au "Miracle de la Marne" de la guerre précédente.
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 9836
Inscription: 11 Mar 2014, 23:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Le sursaut de l’armée allemande et d’Adolf Hitler (Fin 1944)

Nouveau message Post Numéro: 48  Nouveau message de thucydide  Nouveau message 06 Fév 2019, 00:24

Loïc Charpentier a écrit:
"L'affaiblissement" viendra de la nécessité de s'opposer aux différentes attaques simultanées, boucher les trous et éviter que certaines armées se fassent isoler et détruites. Le gros des troupes qui combattaient en Normandie était parvenu, quitte à finir à pied, à se dégager de la tenaille alliée en Normandie. Dans le Midi, les allemands n'avaient pas les moyens de s'opposer sérieusement aux forces alliées débarquées, donc, recul "presque" en bon ordre!

En fait le recul en bon ordre c'est ici une exception il faut citer La 6e armée, la 17e armée, la poche du tcherkassy,
Les armées en Finlande ou en Roumanie détruites encore la 6e armée ou bien la deuxième armée en partie détruite à orel juste après Koursk et bien d'autres dans la campagne d'ētē 44 pour bagration en même temps que la bataille de Normandie les grandes offensives sur la Vistule.
Dans ces exemples à chaque fois au moins une armée, de fait détruite .

vétéran
vétéran

 
Messages: 1213
Inscription: 05 Fév 2016, 00:15
Région: paca
Pays: france

Voir le Blog de thucydide : cliquez ici


Re: Le sursaut de l’armée allemande et d’Adolf Hitler (Fin 1944)

Nouveau message Post Numéro: 49  Nouveau message de Finril56  Nouveau message 19 Fév 2019, 13:03

Loïc Charpentier a écrit:à dater de février 1945, après le loupé de "Wacht am Rhein" et le déclenchement de l'offensive finale russe,


Pas la dernière en fait. Les soviétiques font un bon de la ligne de Warta vers l'Oder avec le nettoyage de la poche de Prusse Orientale et de Koenigsberg
La toute derniere offensive est lancée en avril 1945 depuis la ligne de l'Oder à destination de Berlin et du front de l'Ouest. Il y a aussi la poussée vers Prague et Vienne


nicolas aubin a écrit:Je trouve au contraire le choix du terme "sursaut" très opératoire au sens que la bête blessée à mort en août/septembre 1944 est encore capable, non seulement de tenir en respect ses ennemis mais même de mordre deux dernières fois dans les Ardennes fin 1944 puis en Hongrie en mars. Bien sûr, il s'agit des dernières morsures d'un condamné qui ne peuvent espérer renverser le cours de l'histoire mais il y a bel et bien un sursaut au cours de l'automne au regard de la brutale dégradation de l'été 1944.

Reprenons. De juin à septembre 1944, les Allemands enchaînent les désastres à l'Est puis à l'Ouest. L'Allemagne est mise au supplice pendant trois mois. Elle a perdu toute sa profondeur stratégique avec un recul moyen sur tous les fronts (sauf Italie) de 500 kilomètres. A l'est, Bagration qui voit la disparition du groupe d'Armée centre et la pertes de 400 000 h (avec une moyenne quotidienne de 7 000 h) n'a été que le premier acte d'une série d'offensives qui amène les Soviétiques aux portes de Varsovie et à entrer en Prusse orientale. Le 20 août, l'extrémité sud du front russe s'embrase. Trois jours plus tard, le Maréchal roumain Ion Antonescu, est renversé. Le 25, la Roumanie déclare la guerre à l'Allemagne. Le front s'effondre et quinze divisions allemandes disparaissent, piégées par la défection roumaine. Les champs de pétrole de Ploiesti sont perdus. Le 30 août, quelques milliers de soldats seulement réussissent à franchir la frontière entre la Roumanie et la Hongrie. Les Soviétiques en ont capturé 115 000. Pour éviter de connaître le même sort, les forces d'occupation en Grèce et en Yougoslavie sont évacuées en catastrophe. Le 11 septembre, la Bulgarie change à son tour de camp puis c'est au tour huit jours plus tard de la Finlande de signer un armistice. Hitler évite de justesse le basculement de la Hongrie par un coup d’Etat. L'Allemagne se retrouve quasiment seule acculée à ses frontières de 1940. Début septembre, les Soviétiques entrent en Hongrie et en Yougoslavie, et seule l'élongation logistique les oblige à ralentir leur offensive. En quelques mois l'Allemagne a perdu toute sa profondeur stratégique à l'Est et se retrouve dos au mur (et même dans le mur par endroit), la Silésie industrielle est à portée de main des Soviétiques.



Il manque une branche dans les offensives à l'est. On en parle peu les deux Front de la Baltique vont eux aussi mener des offensives qui vont aboutir à la creation de la poche de Courlande (qui va immobiliser des ID...de mémoire il y en a 300 000 hommes de coincer dans cette poche). Dans un contexte de pénurie d'infanterie c'est une ponction énorme.
Il a aussi l'offensive contre la Finlande déclenché en aout et qui amène au retrait des finlandais du camp de l'Axe et à une difficile retraite des troupes allemandes coincés en Laponie. Encore d'autres ID qui sont fixés sur un front totalement secondaires.

L'exploitation de nombreuses lenteurs/erreurs anglo-saxonnes permettent un raidissement de la défense en Hollande ; la levée des Volks-Grenadier-Divisionen et leur engagement dans un environnement particulièrement hostile à l'offensive (Aachen, Hürtgenwald) conjugué à une dégradation des conditions météo favorables aux opérations aériennes (un automne épouvantablement pluvieux) ; le sacrifice des Panzer-Brigaden (on l'a rappelé) et l'abcès de fixation de Metz en Lorraine ; tout à concouru à favoriser ce dernier sursaut.


je m'étonne de ne pas voir citer la cause première du ralentissement allié. Le Red Ball Express est juste au bout du rouleau. Du coup l'essence n'arrive plus du tout aux unités de pointe. Pour une armée mécanisée à 100% c'est un très très gros souci. Le ravitaillement vient encore des plages de Normandie. Les ports utiles comme Le Havre ont été détruits par le Génie allemand ou ne sont pas encore sécurisés (comme Anvers bloqué par les troupes allemandes qui occupent l'ile de Walcheren).
C'est donc, avant tout, un souci logistique qui fait que les alliés sont obligés de stopper des pans entiers du front et donnent une pause bienvenue à la Heer pour se rétablir sur de nouvelles positions. De plus cette dernière a aussi vu son front se raccourcir et ses lignes logistiques grandement se réduire (là encore ca aide pas mal...surtout pour une armée dont le point faible a toujours été la logistique et qui n'a rien été aidé par les destructions du réseau de transport francais que ce soit les gares, les ponts, les écluses ou le mitraillages des colones de ravitaillement)

Major
Major

 
Messages: 218
Inscription: 03 Nov 2017, 17:17
Région: Grenoble
Pays: France

Voir le Blog de Finril56 : cliquez ici


Re: Le sursaut de l’armée allemande et d’Adolf Hitler (Fin 1944)

Nouveau message Post Numéro: 50  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 19 Fév 2019, 14:04

Finril56 a écrit,
comme Anvers bloqué par les troupes allemandes qui occupent l'ile de Walcheren

Désolé de te contredire Finril56 mais bien que le port d'Anvers a une importance stratégique pendant la ''Bataille des Ardennes" le premier navire arriva le 28 novembre 1944 et et la bataille pour l'Escaut se déroula du 2 octobre 1944 au 8 novembre 1944 , la "Bataille des Ardennes" débute elle le 16 décembre 1944
La prise de l'Île de Walcheren (opération Infatuate I et II) se déroule, quant à elle, entre le 1er novembre 1944 et le 8 novembre 1944
Il resta bien entendu toujours la menace dû aux V2

https://liberationroute.fr/the-netherla ... ren-poi218
https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_l%27Escaut
http://www.batarden.be/site/fr/histoire ... nvers.html

et divers livres en ma possession.
Bien amicalement
Prosper ;) ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 73255
Inscription: 02 Fév 2003, 21:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers FRONT OUEST ET GUERRE TOTALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Recherche Forum 1ère GM 
il y a 3 minutes
par: thucydide 
    dans:  Listes des Pilotes Belges actifs en Angleterre dès 1940 
il y a 12 minutes
par: thucydide 
    dans:  OPÉRATION COBRA 1944 
il y a 27 minutes
par: thucydide 
    dans:  avant mai 1940 
il y a 54 minutes
par: thucydide 
    dans:  Les colonies françaises en 1940 
Hier, 23:16
par: Signal Corps 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 20 
Hier, 22:31
par: François 
    dans:  Débarquement en Provence 
Hier, 22:14
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  uniformes des Républicains 
Hier, 22:13
par: Cat 
    dans:  le vrai faux char Romilly, premier char a entrer dans Paris 
Hier, 20:35
par: Dog Red 
    dans:  [DU 1er JUILLET 2019 au 30 AOÛT 2019] Les véhicules militaires à croix rouge 
Hier, 18:57
par: Signal Corps 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: cloclo, Lusi, orpo57 et 20 invités


Scroll