Connexion  •  M’enregistrer

Expo au Mémorial de Caen

Publiez ici vos impressions, vos photos et la localisation, des sites et/ou musées
que vous connaissez ou mieux encore, que vous avez visités.
MODÉRATEUR : jumbo, Dog Red

Expo au Mémorial de Caen

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Tri martolod  Nouveau message 15 Mar 2015, 11:17

« War vor ha war zouar »

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4077
Inscription: 10 Mar 2012, 16:12
Région: Bretagne
Pays: Bretagne

Voir le Blog de Tri martolod : cliquez ici


Re: Expo au Mémorial de Caen

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de fbonnus  Nouveau message 25 Mar 2015, 10:05

Humaniser la guerre ... en voilà un thème bien étrange !
« Alors mon petit Robert, écoutez bien le conseil d'un père !
Nous devons bâtir notre vie de façon à éviter les obstacles en toutes circonstances.
Et dites-vous bien dans la vie, ne pas reconnaître son talent, c'est favoriser la réussite des médiocres. »
_________________________________________________
Michel Audiard

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12366
Inscription: 18 Avr 2010, 16:07
Localisation: En Biterre
Région: Languedoc
Pays: France

Voir le Blog de fbonnus : cliquez ici


Re: Expo au Mémorial de Caen

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Tri martolod  Nouveau message 25 Mar 2015, 14:05

Pas pour la Croix Rouge et tous ceux qui se sont exposés (militaires ou civils) pour apporter un peu d'aide aux victimes (militaires ou civiles).
« War vor ha war zouar »

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4077
Inscription: 10 Mar 2012, 16:12
Région: Bretagne
Pays: Bretagne

Voir le Blog de Tri martolod : cliquez ici


Re: Expo au Mémorial de Caen

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 25 Mar 2015, 14:15

Sujet intéressant mais je ne ferai pas le déplacement !
Mémorial qui se veut, généralement, très intello et dépense à gogo en nous faisant la morale, le tout sans exposer grand chose ...
JD
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7455
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: Expo au Mémorial de Caen

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de frontovik 14  Nouveau message 25 Mar 2015, 15:30

Sujet intéressant, et le rôle de la Croix Rouge mérite d'être mieux connu.
Tu aimes ou pas, JD, mais je pense qu'un peu d'élévation intellectuelle ça ne fait pas de mal par les temps qui courent!!! Et puis chacun a une morale, non??? E la morale fait aussi le citoyen. Par contre pour les objets style cabinet de curiosité, là il vaut mieux passer son chemin.
"Je ne vous apporte pas la liberté, je l'ai trouvée ici, parmi vous". Skënderbeg.

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3352
Inscription: 24 Oct 2005, 18:44
Localisation: Lisieux.
Région: Normandie subséquanaise
Pays: France

Voir le Blog de frontovik 14 : cliquez ici


Re: Expo au Mémorial de Caen

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Halhin Gol  Nouveau message 25 Mar 2015, 16:54

frontovik 14 a écrit:Sujet intéressant, et le rôle de la Croix Rouge mérite d'être mieux connu.
Tu aimes ou pas, JD, mais je pense qu'un peu d'élévation intellectuelle ça ne fait pas de mal par les temps qui courent!!! Et puis chacun a une morale, non??? E la morale fait aussi le citoyen. Par contre pour les objets style cabinet de curiosité, là il vaut mieux passer son chemin.


Il me semble que le "rôle" ( a minima passif) de la Croix Rouge pendant la deuxième guerre mondiale est connu et qu'elle s'est déshonorée, définitivement pour ma part, pour n'avoir, au mieux, rien voulu voir, au pire, été complice. grossecolere

Quelque chose me dit que cet aspect essentiel n'est pas traité dans cette belle exposition consensuelle ::pipo::

Ceci dit, cela donne une idée pour un prochain thème d'exposition "Humaniser la croix-rouge" ::pipo::
"We shall fight on the beaches, we shall fight on the landing grounds, we shall fight in the fields and in the streets, we shall fight in the hills; we shall never surrender"

Chief Warrant Officer
Chief Warrant Officer

 
Messages: 129
Inscription: 19 Sep 2013, 16:02
Région: Paris
Pays: FRANCE

Voir le Blog de Halhin Gol : cliquez ici


Re: Expo au Mémorial de Caen

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Tri martolod  Nouveau message 25 Mar 2015, 18:01

Halhin Gol a écrit:
frontovik 14 a écrit:Sujet intéressant, et le rôle de la Croix Rouge mérite d'être mieux connu.
Tu aimes ou pas, JD, mais je pense qu'un peu d'élévation intellectuelle ça ne fait pas de mal par les temps qui courent!!! Et puis chacun a une morale, non??? E la morale fait aussi le citoyen. Par contre pour les objets style cabinet de curiosité, là il vaut mieux passer son chemin.


Il me semble que le "rôle" ( a minima passif) de la Croix Rouge pendant la deuxième guerre mondiale est connu et qu'elle s'est déshonorée, définitivement pour ma part, pour n'avoir, au mieux, rien voulu voir, au pire, été complice. grossecolere

Quelque chose me dit que cet aspect essentiel n'est pas traité dans cette belle exposition consensuelle ::pipo::

Ceci dit, cela donne une idée pour un prochain thème d'exposition "Humaniser la croix-rouge" ::pipo::


Voilà un point de vue très tranché et qui mériterait d'être un peu étayé!! facile du fond de son canapé de critiquer mais expliquez moi comment la Croix Rouge aurait pu faire mieux que tous les Etats concernés par ce conflit.
Votre point de vue ressemble à celui de quelques populations de Guinée qui soupçonnent la CR d'être la propagatrice d'Ebola. Un peu de sérieux ne nuirait à personne.
Commencez par vous informer sur le statut de la CR, sur les Conventions internationales...etc...
« War vor ha war zouar »

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4077
Inscription: 10 Mar 2012, 16:12
Région: Bretagne
Pays: Bretagne

Voir le Blog de Tri martolod : cliquez ici


Re: Expo au Mémorial de Caen

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de frontovik 14  Nouveau message 25 Mar 2015, 18:26

Un peu réducteur en effet. Cette expo n'est sans doute pas une hagiographie, un réquisitoire non plus. Elle est déjà passée en Suisse, alors si nos amis et voisins helvètes l'ont vue, qu'ils se manifestent et éclairent un peu notre lanterne. :?: ::dubitatif::
"Je ne vous apporte pas la liberté, je l'ai trouvée ici, parmi vous". Skënderbeg.

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3352
Inscription: 24 Oct 2005, 18:44
Localisation: Lisieux.
Région: Normandie subséquanaise
Pays: France

Voir le Blog de frontovik 14 : cliquez ici


Re: Expo au Mémorial de Caen

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de Halhin Gol  Nouveau message 25 Mar 2015, 18:37

Je vais vous rappeler les sources qui sont nombreuses et qui ne dressent pas un tableau des plus brillants pour la Croix-rouge, lorsque j'aurai un peu plus de temps.
Je me rappelle la vive réaction de Madame Simone VEIL interpellant un responsable de la Croix rouge au parlement européen à propos des guerres dans l'ex-Yougoslavie -qui nous disait en gros tout va très bien, pas de camps, pas de purification ethnique (le vilain mot), pas de viols etc- "cela ne va pas recommencer, vous n'allez pas à nouveau ne rien voir ..."

pour vous mettre en jambe: François Bugnion, directeur du Droit international et de la coopération au sein du Mouvement au CICR, s'exprime sur l'incapacité de l'organisation humanitaire à s'opposer fermement aux persécutions subies par les juifs pendant la Deuxième Guerre mondiale. avec un extrait:
"Que savait le CICR du génocide ? Qu'a-t-il fait ? Qu'a-t-il tenté ? Qu'aurait-il pu et dû faire pour essayer d'en arrêter le cours? Comment, enfin, la guerre terminée, a-t-il fait face à son passé?

Les documents sont malheureusement lacunaires et laissent de grandes incertitudes. Il est cependant possible, notamment en s'appuyant sur les travaux des historiens, et tout particulièrement sur l'ouvrage du professeur Jean-Claude Favez, de dégager certaines conclusions.

Tout d'abord sur ce que le CICR savait : Nous ignorons presque tout du cheminement par lequel l'information lui parvenait. Toutefois, à partir de l'été 1942, il n'y a pas de doute que les dirigeants du CICR ont pris conscience du génocide. Lorsqu'il est interrogé par le consul des États-Unis, Paul Squire, le 7 novembre 1942, Carl Burckhardt, membre éminent du CICR, confirme l'existence d'un ordre émanant de Hitler et visant à rendre le Reich "Judenfrei" , c'est à dire "libre de Juifs" , puisque c'est la terminologie dont se servait l'Allemagne hitlérienne.

Et, ajoute Burckhardt, comme il n'y a aucun endroit où ces gens peuvent être relogés, la conclusion est inévitable.

Face à ces perspectives, qu'est-ce que le CICR a fait ou tenté de faire ?

C'est tout d'abord par le biais de recherches familiales, de demandes adressées à la Croix-Rouge allemande afin d'obtenir des nouvelles des déportés, que le CICR a tenté de suivre le sort des persécutés. Toutefois, en avril 1942, la Croix-Rouge allemande a fait savoir qu'elle ne donnerait plus d'information concernant les détenus non aryens.

Des démarches générales ont également été entreprises au sujet du sort des otages et des déportés, s oit par le biais de la délégation du CICR à Berlin, soit par des lettres adressées au président en exercice de la Croix-Rouge allemande. Mais l'on sait que cette Société était contrôlée par les nazis et que ses principaux dirigeants participaient aux persécutions et au génocide.

Le CICR s'est également efforcé de faire parvenir des secours aux victimes des persécutions nazies et aux concentrationnaires. Au prix de mille difficultés, des colis de vivres ont été acheminés vers certains ghettos et certains camps de concentration.

Plusieurs de ses délégués comme Friedrich Born en Hongrie, Georges Dunand en Slovaquie, Vladimir de Steiger et Robert Kolb en Roumanie, René Henry en Bulgarie ont su profiter de la petite marge de tolérance que laissaient subsister les satellites du Reich pour apporter un minimum de protection à des persécutés et pour épargner à certains d'entre eux l'horreur de la déportation.

Enfin, durant la dernière phase de la guerre, le CICR, profitant de la dislocation de l'appareil du pouvoir nazi, a pu établir des délégués dans certains des camps de concentration et participer, dans une mesure certes limitée, au sauvetage des survivants.

Ces actions ne sont pas négligeables, car une vie sauvée n'a pas de prix, mais elles n'enlèvent rien au bilan global, qui est celui d'un échec.

Échec indiscutable, car jamais les principes qui guident l'action du CICR n'ont été aussi outrageusement bafoués.

Échec tragique car des millions d'hommes, de femmes et d'enfants ont été exterminés au terme d'un drame atroce sans que le CICR ait rien pu faire pour les sauver.

Échec douloureux, car le CICR est resté prisonnier de ses modes de fonctionnement traditionnels; il n'a pas pris – ou n'a pas voulu prendre - toute la mesure du drame qui se déroulait, et n'a pas su y faire face en renvers ant l'ordre de ses priorités et en prenant les initiatives et les risques que la situation commandait.

Dans quelle mesure cet échec est-il imputable au CICR lui-même ? Les critiques dont il a fait l'objet après la guerre se sont très largement focalisées sur la question d'une dénonciation publique. Le CICR aurait-il dû dénoncer publiquement le génocide ? Sous quelle forme ? Et en s'adressant à qui ?

C'est une question que le CICR s'est posée. En effet, alarmé par la dérive vers la guerre totale, le CICR a envisagé, au cours de l'été 1942, de lancer un appel relatif à la conduite des hostilités.Le projet mis en discussion visait quatre violations qui paraissaient particulièrement graves :


l'extension des bombardements aériens dirigés contre des populations civiles;

le resserrement du blocus;

les déportations, les prises d'otages et les massacres de civils;

le sort réservé aux prisonniers de guerre qui n'étaient pas protégés par la Convention de 1929.


Ce projet a fait l'objet d'une consultation écrite puis d'un examen lors de la séance plénière du 14 octobre 1942 du Comité. Comme on le sait, au terme de cet examen, le CICR a renoncé à lancer cet appel.

Pourquoi ? La première impression qui se dégage de la correspondance relative à la consultation écrite, comme du procès-verbal de la séance du 14 octobre 1942, est un sentiment d'impuissance : même les membres qui se sont le plus nettement exprimés en faveur d'un appel reconnaissaient que celui-ci ne changerait rien, que le CICR était impuissant à enrayer la marche vers l'abîme.

La crainte de compromettre les activités dont le CICR pouvait effectivement s'acquitter en faveur des prisonniers d e guerre a certainement joué un rôle, ainsi que des motifs moins avouables, comme la crainte de mettre les autorités suisses dans l'embarras. L'intervention du Conseiller fédéral Philip Etter, qui était également membre du CICR, a certainement contribué à faire pencher la balance dans le sens souhaité par le Conseil fédéral : celui de l'abstention.

Le CICR a donc choisi la voie des démarches confidentielles auprès des autorités allemandes et des satellites du Reich. Mais ces démarches, il les a essentiellement conduites par le biais de ses délégations. Ce n'est qu'à partir de l'été et de l'automne 1944 que les principaux dirigeants du CICR s'engagent par des démarches à haut niveau, auprès des autorités politiques, en faveur des victimes des persécutions nazies. On doit donc accepter la critique du professeur Favez qui constate que le CICR "n'a pas pris le risque suprême de jeter en faveur de ces victimes tout le poids de son autorité morale" (p. 374) :

"On peut dès lors se demander pourquoi, entre l'action de secours matériel, dérisoire au regard du sort des victimes, [...] et l'appel public, arme ultime que le CICR [...] a estimé ne pouvoir employer, il n'y eut pas de tentative diplomatique à la fois digne du drame qui se jouait et calculée dans ses risques, comme une lettre de protestation à Hitler ou à Himmler ou mieux encore une mission Huber ou Burckhardt à Berlin ou à Berchtesgaden" écrit encore le professeur Favez (p. 372).

Plus encore que l'absence de dénonciation publique, c'est, à mon avis, la timidité des démarches confidentielles qui pèse dans ce bilan" (voir le texte complet
https://www.icrc.org/fre/resources/docu ... 68xejs.htm)
adde pour la Croix rouge française:
http://www.cairn.info/revue-vingtieme-s ... 49.htm#no6

j'aime beaucoup l'incidente "la timidité des démarches confidentielles " voilà un bel understatement!
"We shall fight on the beaches, we shall fight on the landing grounds, we shall fight in the fields and in the streets, we shall fight in the hills; we shall never surrender"

Chief Warrant Officer
Chief Warrant Officer

 
Messages: 129
Inscription: 19 Sep 2013, 16:02
Région: Paris
Pays: FRANCE

Voir le Blog de Halhin Gol : cliquez ici


Re: Expo au Mémorial de Caen

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de jmh  Nouveau message 25 Mar 2015, 19:22

Que voila un beau débat...d'autant que n'y connaissant rien, je prendrai beaucoup de plaisir a vous lire...

Mais je vous livre, juste une réflexion de béotien, le CICR ce n'est rien, cela n'existe pas. Comme toute organisation, il ne s'agit que d'un groupe d'hommes et de femmes réunies pour une cause, mais rarement avec les mêmes motivations.

Comme partout, il y a des arrivistes, des planqués, des peureux, des courageux, des têtes brulées, des passionnés...Bien sur, il doit porter assistance aux plus en danger, mais n'omettons pas le contexte de l'époque, la peur, les idées partagées ou non, les idéologies...

Il y a une chose naturelle souvent affreuse chez l'homme, s'est sa rapide accoutumance à l'horreur. Je suis de plus en plus convaincu que la société civile de la fin des années 30 est profondément raciste, et que ce ressentiment ne disparait pas parce que c'est la guerre...

Peut être que les manquements que dénonce Halhin Gol ne sont que les résultats des idéologies néfastes de l'époque...et qu'il est clair que de cela, il vaut mieux ne pas en parler...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1096
Inscription: 28 Déc 2012, 08:55
Région: Occitanie
Pays: France

Voir le Blog de jmh : cliquez ici


Suivante

Retourner vers SITES ET MUSEES




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Rions un peu!!!!!!!! 
il y a 5 minutes
par: betacam 
    dans:  La dernière mission du croiseur INDIANAPOLIS 
il y a 7 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 22 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 13 
il y a 24 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
Aujourd’hui, 20:56
par: kfranc01 
    dans:  Re: construction d'un WG au 1/700e 
Aujourd’hui, 20:15
par: alain adam 
    dans:  Quelqu'un aurait une corde ? 
Aujourd’hui, 17:05
par: gernika 
    dans:  Raymonde JEANMOUGIN, dernière Rochambelle 
Aujourd’hui, 17:02
par: gernika 
    dans:  Soeur Agnès-Marie VALOIS 
Aujourd’hui, 17:01
par: gernika 
    dans:  RICHTHOFEN 
Aujourd’hui, 17:00
par: gernika 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités


Scroll