Page 1 sur 2

Mimoyecques, le retour....

Nouveau messagePosté: 12 Sep 2013, 21:46
de facecachee5
Bonsoir,

Je ne m'étais plus rendu sur le site de Mimoyecques depuis environ 20 ans, j'y suis donc retourné dernièrement et pour 5,50 euros, j'ai pu redécouvrir le site sans plus... et m'inscrire pour le 7 septembre dernier.
Cette journée était donc consacrée à une visite dans une partie habituellement fermée au public et tarifée à 9 euros.
Quelle déception ! pour 14e50 quand même, je n'ai rien vu de plus qu'il y a 20 ans...
Et puis à cette époque, la visite était libre et on ne nous rabâchait pas qu'il fallait être sage pour voir la suite...
Je n'y retournerai plus, cordialement, Hervé.

Re: Mimoyecques, le retour....

Nouveau messagePosté: 12 Sep 2013, 22:05
de Prosper Vandenbroucke
Et oui, il y a également +/- 20 ans que j'y suis allé (nous nous y étions même rendus en GMC depuis la Belgique)
Il est vrai que à l'époque la visite était libre (même le dessus avec les dégâts causés par les bombes "Tallboys")
Maintenant tout est devenu payant.
Cependant voici un petit lien pour éviter toute mauvaise surprise:
http://www.mimoyecques.com/
Amicalement
Prosper ;)

Re: Mimoyecques, le retour....

Nouveau messagePosté: 12 Sep 2013, 23:36
de fbonnus
Malheureusement, le marketing et le fric a envahi les lieux de mémoire ... vraiment dommage !

Re: Mimoyecques, le retour....

Nouveau messagePosté: 13 Sep 2013, 05:25
de Audie Murphy
Prosper Vandenbroucke a écrit:Et oui, il y a également +/- 20 ans que j'y suis allé (nous nous y étions même rendus en GMC depuis la Belgique)
Il est vrai que à l'époque la visite était libre (même le dessus avec les dégâts causés par les bombes "Tallboys")
Maintenant tout est devenu payant.
Cependant voici un petit lien pour éviter toute mauvaise surprise:
http://www.mimoyecques.com/
Amicalement
Prosper ;)


Nous n'y étions pas allé en 2009, Prosper?

Re: Mimoyecques, le retour....

Nouveau messagePosté: 13 Sep 2013, 09:38
de Gerard LAIB
A qui la faute ?

Re: Mimoyecques, le retour....

Nouveau messagePosté: 13 Sep 2013, 10:24
de Shelburn
Il me semble que vous y êtes allés du temps des anciens propriètaires ! maintenant c'est l'organisme qui s'occupe de la Coupole qui gère ! c'est évident que ce n'est plus pareil :(

Re: Mimoyecques, le retour....

Nouveau messagePosté: 13 Sep 2013, 11:38
de gauthier_ph1963
A qui la faute ? …. Mais a tout le monde pardi..
Dès qu’il y a un site où il y a quelque chose « à voir » ou que c’est souterrain, que ce soit une carrière, une fortification, , une usine désafectée.. ils attirent comme un aimant ; des inconscients, des voleurs, des vandales ( dans lesquels je range les taggers et graffers), des gens qui les utilisent pour leur besoin naturel, des collectionneurs plus ou moins bien intentionnés ..
Non je n’exagère pas, les passionnés du mur de l’Atlantique ont déjà vu des tobrouks attaqués à la masse pour quelques kilos de métal ou de souvenir..
Je ne compte plus les fois où j’ai vu les barbelés sensés interdire l’accès à des forts ou des ouvrages écrasés ou coupés
Dans la région de Liège, d’anciennes carrières souterraines protégées par une grille ont servi de cadre à des « rav-party » , comme le site du présent post, ces lieux sont un site d’hivernage des chauves-souris
La ville de Namur (B) a tout tenté (y compris des portes en acier) pour interdire l’entrée des nombreux souterrains de la citadelle, ceux-ci datent de Vauban et s’éboulent, cela n’a rien changé à leur réputation d’endroits festifs et « chauds malgré la température ambiante »
Aux lois et au « principe de précaution » qui rendent responsables les propriétaires des sites et les maires en cas d’accidents si les lieux ne pas rendus inaccessibles physiquement (une pancarte danger entrée interdite ne suffit pas)
Au manque de bénévoles pour entretenir ces sites

Dès lors, il ne reste aux responsables publics ou privés que deux solutions ;
- On mure les accès (ce qui est le cas de beaucoup de blockhaus et de vestiges de la ligne Maginot)
- On transforme en entreprise commerciale, le prix d’entrée permet de payer la sécurisation, l’entretien et les primes d’assurance responsabilité civile et cela crée quelques emplois saisonniers ce qui, par les temps qui courent, n’est pas un luxe.

Re: Mimoyecques, le retour....

Nouveau messagePosté: 13 Sep 2013, 11:55
de Prosper Vandenbroucke
Audie Murphy a écrit:
Prosper Vandenbroucke a écrit:Et oui, il y a également +/- 20 ans que j'y suis allé (nous nous y étions même rendus en GMC depuis la Belgique)
Il est vrai que à l'époque la visite était libre (même le dessus avec les dégâts causés par les bombes "Tallboys")
Maintenant tout est devenu payant.
Cependant voici un petit lien pour éviter toute mauvaise surprise:
http://www.mimoyecques.com/
Amicalement
Prosper ;)


Nous n'y étions pas allé en 2009, Prosper?

Peut-être vous y aviez été mon cher Eric mais pas moi.

Re: Mimoyecques, le retour....

Nouveau messagePosté: 13 Sep 2013, 13:28
de Shelburn
Monsieur gauthier, je trouve que vous y allez fort ! Minoyecques ne peut entrer dans votre description ! je regrette infimiment !

Re: Mimoyecques, le retour....

Nouveau messagePosté: 13 Sep 2013, 15:56
de gauthier_ph1963
Bonjour Shelburn,

J'aurais du être plus clair..

Mon propos était de défendre le fait que le paiement d’un droit d’entrée est un moindre mal si l’on veut visiter un site en toute sécurité et que ce droit d’entrée, à défaut de bénévoles, est une condition à la conservation d’un site … Sinon il faut le murer TRES solidement.

Le terme « entreprise commerciale » était en effet très mal choisi, après recherches c’est une EPPC qui gère, donc cela reste du domaine public même s’il y a des actionnaires privés fort minoritaires, j’aurai du écrire « attraction touristique » Au temps pour moi !

En trente ans de tourisme en France, j’ai visité des dizaines de sites WW2 (tenté de visiter parfois) et des centaines d'autres sites historiques, culturels, naturels… et franchement je préfère verser quelques euro à la caisse que de devoir enjamber des sacs poubelles et me boucher le nez.
Dans mon budget vacances ( toujours en France) , les entrées sont mon troisième poste en importance (le quatrième quand c’est une région vinicole) et c’est rare quand j’estime « ne pas en avoir eu pour mon argent ».

J’ai lu que dans votre région les bunkers servaient parfois de campement aux illégaux en attente de passage en Grande-Bretagne, n’était-ce pas le sort qui attendait ce site s’il n’avait pas subi les modifications dont nous débattons ici ?

Pour tout le reste ( 13 lignes sur 17) , la description de ce que devient un site quelconque s’il est abandonné à son sort, il suffit de regarder n’importe quel immeuble abandonné pour voir qu’il est pillé et devient un dépotoir en un laps de temps (trop) remarquablement court.

Désolé de vous avoir choqué, vous et les autres "62" qui fréquentent notre site.