Connexion  •  M’enregistrer

Friedrich PAULUS

Cette rubrique est consacrée uniquement aux Personnages les plus importants du conflit, militaires et/ou politiques.
MODÉRATEUR : gherla

Friedrich PAULUS

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de larry  Nouveau message 14 Jan 2004, 17:26

Devant l histoire, Friedrich Paulus reste a jamais le vaincu de la bataille de Stalingrad.
Contrairement a d autres chefs de guerre comme le marechal Model, il prefere la captivite au suicide, et le personnage ne sort pas grandi de sa confrontation avec le destin impitoyable. D autant que les sovietiques allaient obtenir de lui qu il prenne position publiquement en aout 1944 contre ses compatriotes qui s obstinaient a continuer un combat, meme sans espoir, pour leur patrie.
Pourtant, Paulus n est jamais apparu comme un opposant a la politique de conquete d Adolf Hitler, n ayant jamais cesse d etre, jusqu a Stalingrad, un subordonne obeissant et respectueux.

Ne a Breitenau, dans la Hesse, en 1890, il songe d abord a faire une carriere d officier de marine, puis se lance dans des etudes de droit avant de se decider finalement a entre dans l armee de terre.
En 1910, a vingt ans, il est aspirant dans un regiment d infanterie badois a Rastatt. Sous-lieutenant l annee suivante, il epouse une comtesse roumaine et semble destine a mener une vie de garnison sans histoires.
La guerre eclate. L e sous-leutenant tombe malade. Gueri, il est affecte aux chasseurs de montagne. Il se bat alors a Verdun et en Roumanie, gagne ses deux croix de fer et termine la guerre comme capitaine. Il servira alors a l Ouest dans un etat major puis a l Est apres l armistice.
Paulus reste dans la Reichswehr et sera detache au ministere pour y suivre differents cours, car cet officier est sans nul doute un intellectuel.
Professeur de tactique et d histoire militaire, c est un esprit brillant, mais un peu schematique, sans grand contact avec la troupe. Cela n empeche pas un avencemant assez rapide : major en 1931, lieutenant-colonel en 1933 et colonel en 1935.
Il se passionne pour la motorisation, ce qui correspond bien aux vues militaires du nouveau regime.
Friedrich Paulus est promu general le 1er janvier 1939 et se distingue comme chef d etat major dans un corps d armee, puis dans une armee que commande le general von Reichenau.
Il met au point les plans d invasion de la Pologne, puis travaille aux projets d attaque sur le front de l Ouest.
A la fin du mois de mai 1940, il est le premier quartier-maitre-general a l Oberkommando des Wehrmacht avec le grade de general de division. Il reste un homme d etat major, froid, efficace, methodique.
Paulus joue indeniablement un grand role lors de l elaboration du plan Barbarossa, celui de l attaque contre l Union Sovietique.
A cette epoque, il ne songe pas a se monter antinazi. En revanche, il est de ceux qui suggerent qu Adolf Hitler prenne le commandant des forces armees et celui de l armee de terre.
Nomme general de corps d armee, Paulus recoit le commandement de la 6e armee.
Son sort est scelle.
Il va se battre dans le cadre du groupe d armees Sud et se retrouvera sur la Volga, en avant -garde des troupes allemandes et alliees.
Le 17 juillet 1942 commence la bataille pour Stalingrad.
La ville tombe presque entierement aux mains des troupes du Reich, mais les sovietiques resistent avec acharnement. La mauvaise saison arrive.
A la mi-novembre, alors que la Volga charrie des glaces, l Armee rouge prend l offensive. Les allies roumains sont bouscules. Avant la fin du mois la 6e armee est pratiquement encerclee. Le corps d armee expeditionnaire italien est lui aussi disloque.
Les tentatives allemandes pour briser l encerclement echouent les unes apres les autres. D impitoyables combats de rues se deroulent dans les ruines de Stalingrad. Von Manstein, qui commande le groupe d armee du Don, ne peut plus rien faire.
Le 26 decembre, les troupes placees sous les ordres de Paulus sont coupees en deux. Cest la commencement de la fin.
Le 30 janvier, Paulus est nomme marechal, mais ce geste honorifique n est sans doute qu une invitation a emporter son baton de commandement dans sa tombe.
Le lendemain, le commandement de la 6e armee decide de se rendre.
150 000 de ses hommes ont ete tues au combat, pres de 100 000 ont ete faits prisoniers, dont 24 generaux. Bien peu reviendront de captivite.
Paulus ne sera libere qu en 1954, dix ans apres une proclamation au peuple allemand ou il rejetait sur Hitler toute la responsabilite du desastre de Stalingrad.
Il mourra en 1957, a Dresde.


 

Voir le Blog de larry : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Drade  Nouveau message 14 Jan 2004, 19:00

Très intéressant Larry.
Une précision : peux-tu m'expliquer ce qu'était un "quartier-maître général"? Merci.


 

Voir le Blog de Drade : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de larry  Nouveau message 15 Jan 2004, 20:39

je me renseigne car il est vrai que ca m a un peu gene mais dans mes infos le titre etait ainsi et je n ai pas voulu le changer :oops:


 

Voir le Blog de larry : cliquez ici


Paulus : un vaincu dans l'âme

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Kelilean  Nouveau message 16 Jan 2004, 22:53

Salut ,
Je pense quant à moi d'après mes nombreuses lectures sur le sujet que Friedrich von Paulus était un général discret , un homme méthodique comme l'a dit Larry . Il voyait sans doute avec satisfaction le redressement de l'Allemagne monté par Hitler et dès lors il a toute de suite était favorable au régime .
Pendant la campagne de Russie , on voit bien que c'est son caractère docile , soumis et ne contestant pas les ordres qui lui permet de gravir les échelons à un moment où les officiers de la Wehrmacht commencent de plus en plus à contester les interventions d'Hitler dans les opérations .
A la tête de la 6. Armee , il commet de graves erreurs qui permettent aux Soviétiques de tenir et de lancer ensuite l'opération Uranus . S'arc-boutant sur l'ordre d'Hitler de tenir sur place , il se résigne à défendre ses positions et finalement est contraint de se rendre , victime de son apathie et de son manque d'initiative . Cette obéissance passive au Führer se transforme ensuite en rejet total du fait de cette défaite humiliante qui lui est immédiatement imputé par Hitler . Les Soviétiques se serviront d'ailleur de Paulus en 1944 pour la propagande anti-nazie .
Bye !


 

Voir le Blog de Kelilean : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Drade  Nouveau message 17 Jan 2004, 16:08

Bien vu Kelilean.
De tous les bouquins que j'ai pu également lire sur Von Paulus il apparaît que ce n'était pas un homme de terrain.
D'après certains ouvrages la situation à Stalingrad l'avait plongé dans une grave dépression nerveuse, ce qui a sans doute altéré en outre son jugement.


 

Voir le Blog de Drade : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de larry  Nouveau message 17 Jan 2004, 16:43

alors est ce que l on peut dire qu a lui seul il est responsable d une bonne partie de l echec de l invasion en URSS?

pas reellement mais on pourrait presque y penser


 

Voir le Blog de larry : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Drade  Nouveau message 17 Jan 2004, 16:58

larry a écrit:alors est ce que l on peut dire qu a lui seul il est responsable d une bonne partie de l echec de l invasion en URSS?

pas reellement mais on pourrait presque y penser


Je ne pense pas que l'on puisse dire ceci. Paulus n'a été que l'un des éxécutants des plans de l'invasion , d'abord comme théoricien puis comme technicien. Cette invasion, si l'on considère les objectifs premiers, a en fait été une résussite quand on voit les territoires conquis. Elle n'a été bloquée que par les sacrifices extraordinaires consentis par l'URSS : resistance acharnée sans compter les pertes au nord , au centre et au sud (Léningrad, Moscou et Stalingrad).
Dans la mesure où certaines régions pleintes de ressources ( agriculture, métallurgie...) ont été prises conformément au plan, une partie du succès était acquise.
Les fautes commises l'ont été, à mon avis, par Hitler qui a retenu une partie de ses forces devant Moscou, avant finalement ( mais trop tard après le ressaisissement des soviétiques) de leur assigner cet objectif.
Hitler qui a refusé certaines retraites tactiques dans le but de regroupement des forces, qui s'est acharné à ne pas prendre en compte les besoins des armées en campagne, etc... qui n'a jamais voulu s'assurer la coopération des populations des territoires conquis ( dont certaines farouchement anti-communistes) aveuglé par sa notion des "sous-hommes".
De toute façon, je pense que vouloir occuper l'ensemble du territoire de l' URSS relevait de l'utopie ! Combien de millions d'hommes aurait-il fallu pour tout encadrer !
Quelqu'un connait-il les projets d'occupation précis de Hitler ?


 

Voir le Blog de Drade : cliquez ici


Paulus et Hitler pour l'URSS

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Kelilean  Nouveau message 17 Jan 2004, 17:27

Salut drade ,
Pour Paulus c'est vrai qu'il était faible , puisqu'il souffrait d'une gale chronique et qu'effectivement il était dépressif , à tel point qu'on se demande même si ce n'est pas son chef d'EM qui donnait certains ordres ( voir le livre de Beevor par exemple ) .
Pour les projets d'Hitler en URSS , je vais me renseigner .
Dans le cadre du Drang nach Osten , le but était l'occupation de la Russie , l'asservissement des Russes et l'exploitation de leurs ressources . La devise de l'organiseme chargé de l'exploitation était d'ailleurs un truc du genre : " Occupez-les , administrez-les , exploitez-les " . On peut pas être plus clair !
Il est vrai que l'idéologie nazie poussée à son extrême limite par Hitler a bloqué le ralliement d'un bon nombre de personnes qui voulait s'extirper des griffes de Staline et du communisme ...
A plus pour plus d'infos ! :wink:


 

Voir le Blog de Kelilean : cliquez ici


Re: Paulus et Hitler pour l'URSS

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de Drade  Nouveau message 18 Jan 2004, 16:40

[Pour les projets d'Hitler en URSS , je vais me renseigner .
Dans le cadre du Drang nach Osten , le but était l'occupation de la Russie , l'asservissement des Russes et l'exploitation de leurs ressources .
Bonjour Kelilean.
Effectivement il ne fait aucun doute que le but était l'exploitation de la Russie, mais où s'arrêtaient les limites de la conquête voulue ?! Il ne fait aucun doute que Hitler voulait par exemple toutes les ressources agricoles de l' Ukraine, le pétrole du Caucase, etc... mais où avait-il fixé la limite ?
A bientôt.


 

Voir le Blog de Drade : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de Drade  Nouveau message 18 Jan 2004, 16:41

Oups, j'ai loupé la présentation!!!
Désolé.


 

Voir le Blog de Drade : cliquez ici


Suivante

Retourner vers LES GRANDES FIGURES DE LA SGM




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
il y a 3 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
il y a 19 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
il y a 38 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  gabardines 
Aujourd’hui, 13:39
par: betacam 
    dans:  pourquoi des bombardements inutiles ? 
Aujourd’hui, 13:24
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  A quel avion appartient cette dérive ? 
Aujourd’hui, 11:27
par: Loïc Charpentier 
    dans:  stalag XC 
Hier, 22:05
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  L424 et 114a 
Hier, 16:56
par: Mat02 
    dans:  Archives de la spoliation 
Hier, 11:47
par: Alcide NITRYK 
    dans:  JAGDTI. TRACTANT UN TIGER AUSF.B 
Hier, 07:25
par: Dog Red 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Scroll