Connexion  •  M’enregistrer

Theresa Leta - Le B-17 de MONTGOMERY

Cette rubrique est consacrée uniquement aux Personnages les plus importants du conflit, militaires et/ou politiques.
MODÉRATEUR : gherla

Theresa Leta - Le B-17 de MONTGOMERY

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 30 Oct 2015, 15:20

Les 2 ouvrages français consacrés au Fieldmarshall MONTGOMERY en 2014 (et qui ont déjà été abordés ici viewtopic.php?f=21&t=39143) relatent un détail piquant à propos de ce très controversé chef de guerre anglais.

Alors que la campagne de Libye s'achève, Monty organise à Tripoli un séminaire du 14 au 17 février 1943 auquel participent entre autre PATTON et BEDELL-SMITH venus découvrir le "Vainqueur d'Alamein".

MONTGOMERY affirme alors qu'il percera la ligne Mareth et sera à Sfax (sur la Méditerranée) avant le 15 avril 1943, BEDELL-SMITH met en doute cette prophétie et veut bien parier une forteresse volante B-17 et son équipage si l'anglais y arrive.

La campagne de Tunisie se déroule, la percée de la ligne Mareth est plus ardue que ne l'avait prévu Monty mais les Anglais entrent dans Sfax le 10 avril 1943...
Reprenant le petit calepin dans lequel il note scrupuleusement ses paris, MONTGOMERY fait parvenir immédiatement le message suivant à EISENHOWER :

"URGENT - Personnel de Montgomery à Eisenhower. Suis arrivé à Sfax le 10 avril. Rappelez-vous notre pari. Envoyez la Super-Forteresse".

Sans réponse dans la matinée du 10, Monty insiste dès l'après-midi. Fair-play, Ike envoie l'avion et un équipage... mais les Américains en restent très irrités ! Les Anglais aussi, notamment Alan BROOKE semble-t-il.

MONTGOMERY qui découvre la notoriété depuis sa victoire d'El-Alamein exhibe son trophée aux journalistes dès le 16 avril 1943. L'anecdote fait vite le tour des journaux et joue contre Monty, le dépeignant sous un jour puéril, voir capable de sacrifier la vie de ses hommes pour un pari.

Image
Monty avec l'équipage du Theresa Leta : Cpt. Richard E Evans (Pilote), Lt Fred I Johnson (Copilote), 2nd Lt Albert L Beringsmith (Bombardier), 2nd Lt Thomas Carver (Navigateur), Tech. Sgt Dale Owens (Mécanicien), SSgt Francis (Frank) R Morris (Radio), SSgt Victor Kennedy (Mitrailleur), Tech. Sgt Lewis (Mitrailleur dorsal), Sgt Austin (Mitrailleur ventral), SSgt Charles (Chuck) W Ward (Mitrailleur de queue).

Image
Monty et le Captain EVANS

Image
Monty visitant le cockpit

Selon une autre anecdote, lorsque l'équipage arriva à l'hôtel Hilton du Caire où était installé l'état-major de MONTGOMERY, le réceptionniste refusa les Américains. Après un coup de fil au général... des chambres se libérèrent "comme par magie".

Image
Monty "aux commandes"

MONTGOMERY usa avec efficacité de sa forteresse-volante à travers le théâtre nord-africain ainsi que lors de son retour en Angleterre en mai 1943 et lors de la planification de l'opération Husky.

Le "Theresa Leta" est endommagé au cours d'un atterrissage délicat sur l'aérodrome de Palemre où PATTON attend son homologue britannique. Plusieurs ouvrages notent le crash du B-17 à cette occasion mais il semble que cela soit inexact et que l'avion reprit du service pour son prestigieux passager (http://blitzwalkers.blogspot.be/2015_06_01_archive.html) .

MONTGOMERY entretenait visiblement d'excellentes relations avec "son" équipage. L'Anglais tend la perche à EVANS pour que celui-ci reste son pilote personnel pour la campagne en Europe qui s'annonce. Mais le capitaine EVANS décline, désireux de retourner au combat (EVANS et ses hommes terminèrent leur tour de 50 missions au cours de l'année 1944 et regagnèrent les Etats-Unis).

Image
La lettre de remerciement de MONTGOMERY à l'équipage du Theresa Leta
(je vous en propose une traduction libre ci-dessous).

"[i]A l'occasion de votre départ, vous et votre équipage,
j'aimerais vous remercier tous, chacun d'entrevous,
pour le bon travail que vous avez accompli pour moi.

Cela a été un grand plaisir de vous avoir à mon service et à celui
de la Huitième Armée.

Adieu et (je vous souhaite) la meilleure chance à vous tous, toujours
."

MONTGOMERY essaya bien de se faire réattribuer un avion et un équipage... ...mais en vain, sa relation avec EISENHOWER ayant définitivement pris un tour moins cordial.
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7111
Inscription: 11 Mar 2014, 23:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Theresa Leta - Le B-17 de MONTGOMERY

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de jph  Nouveau message 30 Oct 2015, 17:30

Bonjour, merci pour ces informations, amicalement jph

Brigadier General
Brigadier General

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 342
Inscription: 30 Nov 2012, 12:55
Région: Picardie
Pays: France

Voir le Blog de jph : cliquez ici


Re: Theresa Leta - Le B-17 de MONTGOMERY

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 30 Oct 2015, 17:46

Bonjour et grand merci Dan,
http://blitzwalkers.blogspot.be/2015_06_01_archive.html
Amicalement
Prosper ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 61291
Inscription: 02 Fév 2003, 21:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Theresa Leta - Le B-17 de MONTGOMERY

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Jomaxi  Nouveau message 30 Oct 2015, 19:12

Dog Red a écrit:
MONTGOMERY affirme alors qu'il percera la ligne Mareth et sera à Sfax (sur la Méditerranée) avant le 15 avril 1943, BEDELL-SMITH met en doute cette prophétie et veut bien parier une forteresse volante B-17 et son équipage si l'anglais y arrive.



Dans les "Carnets secrets du général Patton", édition présentée et annotée par Boris Laurent, éditions nouveau monde poche, on peut lire ceci :

"Comme à son habitude et fort de ses succès, Patton veut foncer pour ne pas laisser l'ennemi souffler. Son objectif est Coblence. Le 31 janvier [1945], contre l'avis d'Eddy, il ordonne au XIIè coprs d'attaquer dès le 4 février. [...]
Mais Patton va être une nouvelle fois stoppé dans son élan. Il reçoit un message du 12è groupe d'armées lui ordonnant de ne pas bouger.
A ce moment, l'effort principal de la nouvelle offensive alliée est déplacé à l'ouest du Rhin, entre Düsseldorf et Cologne, pour frapper l'ennemi au coeur de son centre industriel de la Ruhr. Derrière cette nouvelle priorité stratégique, Patton voit l'ombre de Montgomery. Il écrit : "Il me fallut bien dire à Eddy de stopper ses préparatifs. Enfer et damnation. C'est encore un de ces cas où l'on abandonne une attaque qui démarre pour en entreprendre une qui n'a aucune chance de succès si ce n'est d'exalter Monty, qui n'a jamais gagné une bataille depuis qu'il a quitté l'Afrique où il n'avait d'ailleurs gagné que celle d'El-Alamein. Mareth, c'est moi qui l'ai gagné pour lui." (p. 384 - 385)

Y a-t-il des spécialistes de la campagne d'Afrique pour confirmer les propos de Patton ? Si celui-ci a raison Monty devra rembourser les frais de la location du B-17 aux contribuables américains...
Un capitaine Anglais de la Royal Navy à Surcouf : "Vous, Français, vous vous battez pour l’argent – tandis que nous, Anglais, nous nous battons pour l’honneur ! »
Surcouf répondit : "C’est bien vrai Monsieur. Chacun se bat pour ce qu’il n’a pas. "

Major
Major

 
Messages: 203
Inscription: 29 Aoû 2015, 18:50
Localisation: Abbeville
Région: Picardie
Pays: France

Voir le Blog de Jomaxi : cliquez ici


Re: Theresa Leta - Le B-17 de MONTGOMERY

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 30 Oct 2015, 23:57

Jomaxi a écrit:Y a-t-il des spécialistes de la campagne d'Afrique pour confirmer les propos de Patton ? Si celui-ci a raison Monty devra rembourser les frais de la location du B-17 aux contribuables américains...


Je connais mieux PATTON, notamment l'ouvrage dont sont tirés les propos ci-dessus, que la campagne d'Afrique. Je sais donc que la mauvaise foi de l'Américain n'a rien n'à envier à celle de l'Anglais.

Pour ce qui est de la campagne de Tunisie, l'excellent ouvrage coécrit par Daniel FELDMANN et Cédric MAS (et que je référence en introduction au présent fil) dit ceci à propos des combats pour la ligne Mareth :
- le 14 mars 1943, ordre est donné à MONTGOMERY de percer le ligne Mareth pendant que la 1e armée US, bloquée à l'ouest, fixera les troupes de l'Axe qui lui font face ;
- Monty n'est pas prêt, et une indiscretion de son supérieur, Alexander, évente la manoeuvre de contournement qu'il souhaite mettre en oeuvre ;
- outre l'avantage topographique et les positions fortifiées, l'Axe aligne 163 chars et 225.000 hommes faxe aux Britanniques ;
- l'attaque démarre le 16 mars et plutôt bien, le 21 la ligne est percée mais les Anglais repoussés le lendemain par une contre-attaque ;
- les 26 mars, l'Axe abandonne la position en bon ordre alors que MONTGOMERY relance son attaque.

Il est sans doute indégnable qu'en progressant de l'ouest vers Gabès, les Américains facilitent la progression de MONTGOMERY. Mais quelques jours plus tard, la victoire d'Akarit des 6 et 7 avril permet à Monty d'arriver à Sfax dans les temps. Pendant que PATTON se fait sérieusement accorcher par la 21.Pz.-Div. et une division italienne, fulmine que Ike ait accepté que les troupes US passent sous commandement britannique et s'apprête à quitter la Tunisie, appelé qu'il ait à travailler à la planification du débarquement en Sicile [pp.158-162 des "Carnets secrets du général Patton" aux éditions du nouveau monde].

En ces circonstances, Monty me semble en possession de l'initiative.

Mais nous nous éloignons du sujet de ce fil : le B-17 Theresa Leta.
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7111
Inscription: 11 Mar 2014, 23:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici



Retourner vers LES GRANDES FIGURES DE LA SGM




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  c'est quoi ? 
il y a 5 minutes
par: iffig 
    dans:  vehicules militaires présents au débarquement 
il y a 10 minutes
par: Tarpan 
    dans:  Décès de Roger Tessier 
il y a 11 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Réservoir d'oxygène retrouvé à Saint-Malo 
il y a 51 minutes
par: brehon 
    dans:  Les plus grandes batailles du front de l'Est 
Aujourd’hui, 10:52
par: Finril56 
    dans:  La Bataille des Ardennes- Participation belge. 
Aujourd’hui, 10:33
par: Powerhouse 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Hier, 23:56
par: iffig 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Hier, 23:54
par: iffig 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Hier, 23:13
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  L'été chaud des collabos 
Hier, 20:53
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Scroll