Connexion  •  M’enregistrer

Staline était-il antisémite ?

Cette rubrique est consacrée uniquement aux Personnages les plus importants du conflit, militaires et/ou politiques.
MODÉRATEUR : gherla

Staline était-il antisémite ?

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de fbonnus  Nouveau message 03 Sep 2013, 17:16

Image
En 1934, Staline déplace des millions de Juifs dans la province du Birobidjan.

"J'ai peur que nous ayons tué le mauvais cochon", disait Churchill à propos d'Hitler, tout en pensant au tyran rouge de l'URSS, Joseph Staline.

Staline mesurait à peine un mètre soixante et portait constamment des semelles compensées pour cacher sa petite taille. Lors de ses discours, le "Petit Père des peuples" se tenait sur un tabouret ou une plaque de bois afin de s'élever au moins à la hauteur de ses camarades. Si son visage paraissait lisse comme une poupée de cire du musée Grévin, c'est parce qu'il se maquillait. Non pas par fantaisie mégalomaniaque ou narcissique, mais parce que, enfant, à l'âge de 7 ans plus exactement, Staline attrapa la variole qui lui laissa de terribles souvenirs sur la peau. Afin de ne pas paraître en public avec la peau du visage grêlée, il appliquait des produits masquants sur ses joues et son front. Forcément, avec de tels complexes, trouver un bras droit n'est pas évident, en témoignent ses grandes purges... Mais c'est finalement en la personne de Nikolaï Iejov que Staline trouva un bourreau de compagnie. Le nabot, comme on l'appelait du haut de son mètre cinquante-quatre, assouvissait les délires paranoïaques de son maître en bon chef de la police secrète, dénonçant et tuant des Russes par milliers. Le dictateur a mis en place des quotas d'exécution pour son ami : une liste des républiques de l'URSS suivie d'une colonne déportation et d'une colonne exécution. Pas de noms, libre à l'exécuteur de trouver les victimes pour remplir les objectifs. En moyenne, mille personnes étaient fusillées chaque jour, une routine qui apparemment ne suffisait pas à calmer les élans sadiques de Staline qui fit condamner, torturer, tuer et rayer des photos officielles Iejov, pour haute trahison.

Staline antisémite ?
Pendant des décennies, le monde a caché et refusé de voir que l'homme qui ne manquait aucune représentation du Lac des cygnes de Tchaïkovski était l'un des plus grands criminels de l'Histoire. Pourtant de nombreuses personnalités communistes ont pu l'approcher de près et se rendre compte que l'homme était perturbé. Une peur bleue de l'avion, la déportation au goulag du petit ami juif de sa fille adorée, son mariage avec une femme de 22 ans sa cadette qu'il poussa au suicide - qui, pour l'anecdote, se transforma en une crise d'appendicite. Mais non, personne ne s'est douté de rien...

Pas même lorsque, avant l'extermination des Juifs par Hitler, Staline les avait déplacés massivement dans une province vide et excentrée de la Russie, le Birobidjan. C'était en 1934, avant le génocide nazi et la création de l'État d'Israël, les Soviétiques qui embrassaient le judaïsme se sont vu installer le plus loin possible de Moscou. Dans une région désertique et aride à la frontière de la Mongolie.

Ils avaient donc leur propre État, autonome et où on parlait (et parle toujours) le yiddish. Persécutés ? Mis à l'écart ? Perçus comme un danger ? Beaucoup de détails restent flous autour du Birobidjan. En tout cas, une chose est sûre, Staline voulait répartir les différentes ethnies qui composaient la Russie sur des territoires ethniques bien spécifiques. Pour ce qui est des Juifs, il leur avait promis un avenir radieux dans un État à eux, une sorte de sionisme version soviétique, dans une zone stratégique face à la Chine. À leur arrivée, ils ne trouvèrent bien évidemment rien de ce qui leur avait été promis. Pas de gare, pas de maisons, pas d'infrastructure, rien, juste une terre vide, froide, marécageuse et avec quelques bouts de bois.

par Marc FAYAD - Le Point.fr
« Alors mon petit Robert, écoutez bien le conseil d'un père !
Nous devons bâtir notre vie de façon à éviter les obstacles en toutes circonstances.
Et dites-vous bien dans la vie, ne pas reconnaître son talent, c'est favoriser la réussite des médiocres. »
_________________________________________________
Michel Audiard

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12467
Inscription: 18 Avr 2010, 16:07
Localisation: En Biterre
Région: Languedoc
Pays: France

Voir le Blog de fbonnus : cliquez ici


Re: Staline était-il antisémite ?

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de carlo  Nouveau message 03 Sep 2013, 18:21

En 1937, il y avait environ 20.000 Juifs au Birobidjan, depuis cette population n'a fait que décroître pour tourner aujourd'hui autour de 4.000. La population totale est aujourd'hui de 176.558 habitants pour l'oblast autonome juif. Les Juifs n'y ont pas été déportés, mais sont partis sur une base volontaire comme les Russes qui y ont été en grand nombre. Le Birobidjan est en Sibérie, mais ce n'est pas la Kolyma, il s'agissait essentiellement de peupler de "blancs" ces régions pour éviter un afflux de Chinois transfrontaliers. Aujourd'hui, la démographie chinoise des régions frontalières explose, créant un problème de légitimité dans l'extrême-orient russe. Le Yiddish reste une langue officielle et elle est enseignée dans les écoles, à des élèves qui ne sont pour la plupart pas de culture juive.

Staline antisémite? Beaucoup de choses ont été dîtes là-dessus (et même sur ce forum). On lit tant de citations apocryphes de Staline, qu'une vraie est parfois utile:

"Le chauvinisme national et racial est un vestige des habitudes misanthropiques, caractéristiques de la période de cannibalisme. L'antisémitisme, en tant que forme extrême de chauvinisme racial, est le vestige le plus dangereux du cannibalisme.

L'antisémitisme offre un avantage aux exploiteurs comme un conducteur lumineux qui dévie les coups destinés au capitalisme par le peuple laborieux. L'antisémitisme est dangereux pour le peuple laborieux car c'est une voie qui le détourne du bon chemin et le conduit dans la jungle. C'est pourquoi les communistes, en tant qu'internationalistes cohérents, ne peuvent être que des ennemis jurés et implacables de l'antisémitisme.

En Union soviétique, l'antisémitisme est punissable avec la plus extrême sévérité par la loi, comme un phénomène profondément hostile au système soviétique. Selon les lois de l'Union soviétique, les antisémites sont passibles de la peine de mort."

1931, en réponse à une enquête de la Jewish News Agency. Que je sache, Hitler n'a jamais dit un truc pareil.
Отребью человечества
Сколотим крепкий гроб!

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2051
Inscription: 13 Oct 2007, 10:33
Localisation: Bruxelles

Voir le Blog de carlo : cliquez ici


Re: Staline était-il antisémite ?

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de carlo  Nouveau message 03 Sep 2013, 19:32

fbonnus a écrit:
Staline mesurait à peine un mètre soixante et portait constamment des semelles compensées pour cacher sa petite taille.


Entre 1m62 et 1m68 selon diverses sources internet, sur les photos avec Churchill, ils ont à peu près la même taille (Churchill un peu plus grand). A l'époque, pas de quoi être trop complexé. Je n'ai jamais entendu parler de semelles compensées (confusion avec Kim Jong-il ou Kadhafi?).

fbonnus a écrit: Lors de ses discours, le "Petit Père des peuples" se tenait sur un tabouret ou une plaque de bois afin de s'élever au moins à la hauteur de ses camarades. Si son visage paraissait lisse comme une poupée de cire du musée Grévin, c'est parce qu'il se maquillait. Non pas par fantaisie mégalomaniaque ou narcissique, mais parce que, enfant, à l'âge de 7 ans plus exactement, Staline attrapa la variole qui lui laissa de terribles souvenirs sur la peau. Afin de ne pas paraître en public avec la peau du visage grêlée, il appliquait des produits masquants sur ses joues et son front.


Les photos étaient retouchées à cause des problèmes de peau. Jamais entendu qu'il se maquillait, en tout cas tous ses interlocuteurs ont remarqué sa peau grêlée...

fbonnus a écrit: Forcément, avec de tels complexes, trouver un bras droit n'est pas évident, en témoignent ses grandes purges... Mais c'est finalement en la personne de Nikolaï Iejov que Staline trouva un bourreau de compagnie. Le nabot, comme on l'appelait du haut de son mètre cinquante-quatre, assouvissait les délires paranoïaques de son maître en bon chef de la police secrète, dénonçant et tuant des Russes par milliers. Le dictateur a mis en place des quotas d'exécution pour son ami : une liste des républiques de l'URSS suivie d'une colonne déportation et d'une colonne exécution. Pas de noms, libre à l'exécuteur de trouver les victimes pour remplir les objectifs. En moyenne, mille personnes étaient fusillées chaque jour, une routine qui apparemment ne suffisait pas à calmer les élans sadiques de Staline qui fit condamner, torturer, tuer et rayer des photos officielles Iejov, pour haute trahison.


Iejov a été le chef du NKVD pendant deux ans (36-38), franchement les grandes purges mériteraient une analyse plus fine...

fbonnus a écrit:Staline antisémite ?
Pendant des décennies, le monde a caché et refusé de voir que l'homme qui ne manquait aucune représentation du Lac des cygnes de Tchaïkovski était l'un des plus grands criminels de l'Histoire. Pourtant de nombreuses personnalités communistes ont pu l'approcher de près et se rendre compte que l'homme était perturbé. Une peur bleue de l'avion, la déportation au goulag du petit ami juif de sa fille adorée, son mariage avec une femme de 22 ans sa cadette qu'il poussa au suicide - qui, pour l'anecdote, se transforma en une crise d'appendicite. Mais non, personne ne s'est douté de rien...


Aleksei Kapler, le petit ami juif avait 40 ans et Svetlana 16, vous connaissez beaucoup de pères qui seraient ravi? Son premier mari, Grigori Morozov était aussi juif, Staline ne l'a pas envoyé en camp. Ils ont divorcé en 47 et c'est le père du petit Iosif. Yakov, le fils ainé a aussi épousé une juive. La femme de Molotov était juive et Kaganovich, qui est le collaborateur le plus proche de Staline dans les années 30 (il le remplace au Kremlin lorsque Staline est en vacances) est aussi juif. Un entourage très juif pour un antisémite...

fbonnus a écrit:Pas même lorsque, avant l'extermination des Juifs par Hitler, Staline les avait déplacés massivement dans une province vide et excentrée de la Russie, le Birobidjan. C'était en 1934, avant le génocide nazi et la création de l'État d'Israël, les Soviétiques qui embrassaient le judaïsme se sont vu installer le plus loin possible de Moscou. Dans une région désertique et aride à la frontière de la Mongolie.


Le tableau est franchement noirci, le Birobdjian est une terre de pionniers, mais, comme je l'ai dit, rien à voir avec la kolyma. C'est vrai que la Crimée avait été imaginée comme base d'un peuplement juif, mais l'idée n'est pas restée, l'endroit étant déjà fort peuplé.

fbonnus a écrit:Ils avaient donc leur propre État, autonome et où on parlait (et parle toujours) le yiddish. Persécutés ? Mis à l'écart ? Perçus comme un danger ? Beaucoup de détails restent flous autour du Birobidjan. En tout cas, une chose est sûre, Staline voulait répartir les différentes ethnies qui composaient la Russie sur des territoires ethniques bien spécifiques. Pour ce qui est des Juifs, il leur avait promis un avenir radieux dans un État à eux, une sorte de sionisme version soviétique, dans une zone stratégique face à la Chine. À leur arrivée, ils ne trouvèrent bien évidemment rien de ce qui leur avait été promis. Pas de gare, pas de maisons, pas d'infrastructure, rien, juste une terre vide, froide, marécageuse et avec quelques bouts de bois.

par Marc FAYAD - Le Point.fr


Beaucoup de détails restent flous! Quel culot, il n'y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir... Mais c'est sûr que sur place, il n'y avait pas grand chose, à Magnitogorsk ou ailleurs non plus. Les années 30 en URSS, c'est ça aussi.
Отребью человечества
Сколотим крепкий гроб!

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2051
Inscription: 13 Oct 2007, 10:33
Localisation: Bruxelles

Voir le Blog de carlo : cliquez ici


Re: Staline était-il antisémite ?

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Léon Juno  Nouveau message 03 Sep 2013, 20:18

fbonnus a écrit:"J'ai peur que nous ayons tué le mauvais cochon", disait Churchill à propos d'Hitler, tout en pensant au tyran rouge de l'URSS, Joseph Staline.


Si cet homme tant adulé en aurait eu le pouvoir, en 1945 il se serait allié aux nazi et provoqué une troisième guerre mondiale et causé des dizaines de millions de morts pour conserver son droit divin impérialiste (qui existe encore) d'être les seuls a pouvoir disposer des autres peuples.

Opération Unthinkable:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Unthinkable

http://lautrecotedelacolline.blogspot.fr/2013/05/operation-unthinkable-quand-churchill.html

Major
Major

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 211
Inscription: 02 Déc 2010, 06:56
Région: Charlevoix Québec
Pays: Canada

Voir le Blog de Léon Juno : cliquez ici


Re: Staline était-il antisémite ?

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de frontovik 14  Nouveau message 03 Sep 2013, 20:43

Merci d'avoir posté cet extrait d'article, Fred. :) Cela donne l'occasion de rectifier certaines erreurs. En fait cet article est un monceau de c......!!! :mrgreen: Et le plus gênant c'est que bien des gogos vont les gober sans esprit critique. :?: :?: :?:
Au sujet des Juifs, Staline et le régime soviétique, comme le régime tsariste d'ailleurs, les considérait comme un peuple, une nationalité, et non seulement une confession comme chez nous en France. C'est ainsi que les rabbins furent persécutés au titre de membres du clergé comme les popes, les imams; et les synagogues fermées. Alors que le yiddish, langue constitutive du peuple juif était protégé et son apprentissage favorisé. Voilà pourquoi au Birobidjan des "Juifs" parlent yiddish mais ne respectent aucun des rites juifs et ne sont jamais entrés dans une synagogue!!!
Il existe un ouvrage traitant du Birobidjan, dans la collection "Autrement", si ma mémoire est bonne.

Quand à Staline antisémite, il y a peut-être confusion avec la période 1950-1953 au moment du "complot des blouses blanches", ou effectivement une bonne partie des médecins accusés étaient Juifs. Et aussi les procès menés dans les pays d'Europe orientale, en Tchécoslovaquie en particulier.
"Je ne vous apporte pas la liberté, je l'ai trouvée ici, parmi vous". Skënderbeg.

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3310
Inscription: 24 Oct 2005, 18:44
Localisation: Lisieux.
Région: Normandie subséquanaise
Pays: France

Voir le Blog de frontovik 14 : cliquez ici


Re: Staline était-il antisémite ?

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de huck  Nouveau message 05 Sep 2013, 15:20

Il semblerait, d’après le journal de référence français Le Point, que Marc Fayad est plutôt spécialisé en Sport et Horlogerie. Mais après tout, pourquoi pas se demander si Staline était antisémite ? (même si se demander si Staline était communiste m'aurait semblé plus pertinent ;) )
Marc nous informe dans son dernier article que la NFL pourrait être contrainte de verser près de 2 milliards d'euros à d'anciens joueurs. Voila qui est très intéressant pour qui se passionne pour le sport. J'ai l'impression que Marc fait tout ce qu'il peut pour sortir du sport et des montres au sein de la rédaction de cet hebdo appartenant à François Pinault, qui, je crois,n'est pas un adhérent au PCF, en faisant quelques articles qui vont plaire à son patron. ;)
"Well, we made a promise we swore we'd always remember
No retreat, baby, no surrender
Like soldiers in the winter's night with a vow to defend
No retreat, baby, no surrender"
- The Boss

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1625
Inscription: 14 Avr 2009, 22:47
Localisation: Québec
Région: Québec
Pays: Canada

Voir le Blog de huck : cliquez ici


Re: Staline était-il antisémite ?

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 18 Sep 2013, 10:40

fbonnus a écrit:Image
En 1934, Staline déplace des millions de Juifs dans la province du Birobidjan.

"J'ai peur que nous ayons tué le mauvais cochon", disait Churchill à propos d'Hitler, tout en pensant au tyran rouge de l'URSS, Joseph Staline.



par Marc FAYAD - Le Point.fr


la citation est fantaisiste; est-elle dans l'article ?

vétéran
vétéran

 
Messages: 5926
Inscription: 22 Mai 2005, 18:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici



Retourner vers LES GRANDES FIGURES DE LA SGM




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 1 minute
par: Didier 
    dans:  Les enfants de Staline la guerre des partisans soviétiques 
il y a 6 minutes
par: thucydide 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
il y a 6 minutes
par: Didier 
    dans:  Les plus grandes batailles du front de l'Est 
il y a 8 minutes
par: thucydide 
    dans:  trouvailles sur les sites de vente 
il y a 19 minutes
par: iffig 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 13 
il y a 34 minutes
par: kfranc01 
    dans:  uniformes des Républicains 
il y a 49 minutes
par: iffig 
    dans:  La manipulation de Pucheu par Abetz 
Aujourd’hui, 20:52
par: François Delpla 
    dans:  Histomag 
Aujourd’hui, 20:13
par: alain adam 
    dans:  Charles Boisvert (1902-1944) 
Aujourd’hui, 19:39
par: LaLo 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités


Scroll