Connexion  •  M’enregistrer

Que faisaient-ils en 1914-1918

Cette rubrique est consacrée uniquement aux Personnages les plus importants du conflit, militaires et/ou politiques.
MODÉRATEUR : gherla

Re: Que faisaient-ils en 1914-1918

Nouveau message Post Numéro: 121  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 12 Fév 2018, 12:39

iffig a écrit:Bonjour,

Je me suis permis de rajouter une image au post 28 de ce fil, consacré à Rommel. Elle représente le lieutenant Rommel entrant à Bucarest, le 16 décembre 1916 (d'après l'ami qui m'a adressé cette image).

Et tu a bien fait!!!!!!!!
Grand merci
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 64703
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Que faisaient-ils en 1914-1918

Nouveau message Post Numéro: 122  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 29 Mar 2018, 17:49

Ernst UDET
Image
26 avril 1896 à Francfort - 7 novembre 1941 à Berlin

Ernst Udet s'illustre pendant la Première Guerre mondiale en remportant 62 victoires aériennes. Il n'a pas 20 ans quand il obtient sa première victoire le 18 mars 1916.
Sa troisième victoire le 24 décembre 1916, obtenue en abattant un Farman F.40 français de reconnaissance, lui vaut la croix de fer de 1re classe. En 1917, il prend le commandement de l'escadrille de chasse numéro Jagdstaffel Nr 37 (Jasta 37). En mars 1918, Manfred von Richthofen lui donne le commandement de la Jasta 11, l'escadrille des as.
Dès avril, il reçoit la plus haute distinction allemande : la croix Pour le Mérite.
Après la mort de Richthofen au combat, Udet prend le commandement de la Jasta 4. Hermann Göring qu'il retrouvera plus tard sera le dernier commandant de l'escadron de chasse de Richthofen.
Le 29 juin 1918, à bord de son Fokker D.VII, il est abattu en vol par un Breguet XIV français. Udet saute de l'appareil en flammes, mais son parachute ne s'ouvre qu'à 100 mètres du sol : tombé violemment dans un cratère d'obus, il est secouru par un groupe d'infanterie allemand. Il en gardera de graves séquelles aux hanches. Il reprend néanmoins du service dès la fin juillet 1918. En août, il réussit à abattre 20 appareils ennemis. Le 22 août 1918, Udet part en congé et retrouve son escadre sur le terrain de Frescaty à Metz lors de son retour. À la fin de la guerre, il est le deuxième pilote allemand par le nombre de victoires homologuées. Dans ses mémoires, au même titre d'ailleurs que Theo Osterkamp, Ernst Udet dira qu'il avait été épargné par Georges Guynemer, alors que sa mitrailleuse s'était enrayée.
En juillet 1940, Udet visite les usines de Marcel Bloch, à Bordeaux, où se trouve la société Bordeaux-Aéronautique, en compagnie de Kurt Tank de la société Focke-Wulf, et salue la qualité des avions français. Il dirige pendant peu de temps le Reichsluftfahrtministerium sous les ordres de Göring. Mais la bataille d'Angleterre est un échec stratégique et technique pour les forces aériennes allemandes, notamment à cause de bimoteurs trop inférieurs aux chasseurs anglais et à l'absence de bombardiers lourds. Il est soutenu par Goering malgré des dysfonctionnements majeurs au sein de la Luftwaffe, comme ses nombreux camarades de la grande guerre qui sont maintenus à des postes importants sans pour autant avoir la compétence pour les occuper. Au cours des derniers mois qui précédent la guerre, Udet est l'amant de Martha Dodd, fille de William E. Dodd, ambassadeur des États-Unis en Allemagne. Celle-ci publiera en 1945 un ouvrage biographique consacré à son ancien amant, Sowing the Wind.
Morphinomane, joueur, noceur et alcoolique, Udet suit une cure de désintoxication en août 1941 au début de l'invasion de l'URSS. À son retour, le maréchal Erhard Milch, véritable tête pensante et éternel pompier de la Luftwaffe de Goering, a considérablement modifié le ministère de l'air et fait la lumière sur les errements de la direction Udet.
Le ménage est notamment fait au sein des collaborateurs parasites tels que son chef d’état-major Ploch (joueur compulsif et compagnon de beuveries), qui est envoyé sur le front de l'Est par Goering en personne.
C'est quelques jours après une conférence au ministère de l'air où sont soulignés les graves manquements de son administration qu'il se suicide. À cette époque, il souffre notamment de graves maux de tête, de délires paranoïaques et a été abandonné par sa maîtresse.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ernst_Udet
http://www.earlyaviators.com/eudet.htm
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 64703
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Précédente

Retourner vers LES GRANDES FIGURES DE LA SGM




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  La Guerre d'Espagne sur mer 
il y a 12 minutes
par: alfa1965 
    dans:  avion Stuka 
il y a 17 minutes
par: Regis Panama 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
il y a 27 minutes
par: Orwell 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 13 
il y a 54 minutes
par: Gaston 
    dans:  Chateau du Taillis 
Aujourd’hui, 21:05
par: thucydide 
    dans:  La flotte soviétique pendant la Seconde guerre mondiale 
Aujourd’hui, 20:53
par: NIALA 
    dans:  Pourquoi les Pays-Bas ? 
Aujourd’hui, 20:44
par: alain adam 
    dans:  - Une série de vidéos sur la Royale très intéressante ! 
Aujourd’hui, 20:36
par: almg 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 19:22
par: Orwell 
    dans:  Air Couzinet 10 
Aujourd’hui, 16:51
par: Marc_91 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Scroll