Connexion  •  M’enregistrer

Que faisaient-ils en 1914-1918

Cette rubrique est consacrée uniquement aux Personnages les plus importants du conflit, militaires et/ou politiques.
MODÉRATEUR : gherla

Re: Que faisaient-ils en 1914-1918

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de Vincent Dupont  Nouveau message 12 Oct 2011, 10:51

Joseph de Goislard de Monsabert

On le connait en Afrique du Nord en 1942, pendant la campagne d'Italie à la tête de la 3ème Division d'Infanterie Algérienne (3e D.I.A.) ou encore à la tête du 2ème Corps d'Armée de la 1ère Armée française lors de la campagne qui suivit le débarquement de Provence, mais il fait également partie de cette génération de chefs qui ont également servi durant la 1ère Guerre Mondiale.

Né au sein d'une famille de militaires, Joseph de Goislard de Monsabert, après des études au lycée Saint-François-Xavier de Vannes, est admis à Saint-Cyr en 1907. Il fait ses classes au 50e Régiment d'Infanterie de Périgueux, puis rejoint, en 1908, l'École spéciale militaire. Il appartient à la promotion du Maroc (92e promotion 1907-1910) et en sort 169e sur 217 élèves classés. Nommé au 44e Régiment d'Infanterie, il se porte volontaire en 1912 pour l'Armée d'Afrique, il doit cependant quitter le Maroc et le 3e Tirailleurs pour rejoindre le 1er Régiment Mixte de Zouaves et de Tirailleurs et la 1ère Guerre Mondiale en 1914.

Sous des dehors un peu légers qu'excuse sans doute la jeunesse, il est très apprécié par ses supérieurs et passe très vite capitaine. Au cours de l'année 1915 il demande et obtient sa mutation au 9e Régiment de Marche de Zouaves pour commander la compagnie de mitrailleuses constituée avec des pièces allemandes et affectée en couverture de la brigade. Là encore il montre ses qualités et est promu chef de bataillon à titre temporaire en 1916 (il ne sera confirmé dans ce grade qu'en 1927) et finira la guerre au sein du même régiment.

A l'issue de la 1ère Guerre Mondiale il totalise 7 citations (5 à l'ordre de l'armée, 1 au CA et 1 à la Division), en voici quelques unes :

Citation à l'ordre du 35e CA du 15 mars 1915 : "A préparé avec le plus grande soin et dans tous les détails, l'enlèvement d'un petit poste ennemi. Opération qui a parfaitement réussi."

Citation à l'ordre général n°39 de la IIème armée du 21 octobre 1915 : "Commandant une Cie de mitrailleuses, a judicieusement composé ses sections pour appuyer l'enlèvement d'une position ennemie à l'attaque des 26 et 27 septembre 1915. A largement contribué à l'enlèvement de la position. Très belle attitude au feu. Dirige son personnel avec le plus grand calme."

Ordre général de la Xème armée n°73 du 3 avril 1916 : "Officier d'une rare énergie et d'une réelle valeur. Malgré les pertes importantes de matériel, a pu participer d'une façon efficace à la défense d'une position attaquée par un ennemi supérieur en nombre."


;)
Vincent

Image
"L'ignorance du passé ne se borne pas à nuire à la connaissance du présent ; elle compromet, dans le présent, l'action même."
Marc Bloch
Fusillé par l'occupant le 16 juin 1944

Redac' Chef Histomag 3945
Redac' Chef Histomag 3945

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3223
Inscription: 20 Fév 2008, 22:44
Localisation: Saint-Quentin
Région: Entre Picardie et Champagne
Pays: France

Voir le Blog de Vincent Dupont : cliquez ici


Re: Que faisaient-ils en 1914-1918

Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de Vincent Dupont  Nouveau message 12 Oct 2011, 16:14

Marie-Pierre Kœnig

Marie-Pierre Kœnig est né le 10 octobre 1898 à Caen et mort le 2 septembre 1970 à Neuilly-sur-Seine. Homme politique et un militaire français, maréchal de France et compagnon de la Libération, on le connait notamment pour le fait d'armes de la brigade qu'il commandait à Bir Hakeim.

Issu d'une famille d'origine alsacienne, il grandit à Caen et obtient son baccalauréat en 1917 et s'engage aussitôt. Il sert dans le 36e régiment d'infanterie. Certes il n'a connu que la fin de la guerre, mais déjà il s'y fait remarquer. Nommé aspirant en février 1918 il reçoit une formation de mitrailleur au centre de Milly (Seine-&-Oise) puis rejoint son unité sur le front où il sera cité par deux fois, la seconde citation s'accompagnant de l'attribution de la médaille militaire.

Noté comme un bon chef de section actif et résistant, il est estimé par ses supérieurs qui saluent ses qualités comme pour la plupart des officiers de l'époque, notamment sa "belle attitude au feu". Promu sous-lieutenant le 3 septembre 1918, c'est à ce grade qu'il termine la guerre. Il participera, toujours au sein de son régiment, à l'occupation de la Rhénanie, comme officier de renseignements, donnant toujours pleine satisfaction.

Voici les termes des deux citations qu'il reçu pendant la 1ère GM :

A l'ordre de la 121ème DI du 2 septembre 1918 : "Chef de section d'un dévouement et d'un courage exemplaire aux combats du 19 août 1918. S'est dépensé sans compter stimulant ses hommes et faisant le coup de feu avec eux. A enlevé ensuite sa section à l'assaut permettant ainsi de s'emparer de deux tranchées ennemies."

Citation accompagnant la Médaille Militaire, ordre n°10 133/D du 26 septembre 1918 : "Sous-officier d'élite. Le 3 septembre 1918, s'est particulièrement distingué en entraînant sa section à l'attaque d'un bois très solidement tenu, et fortifié par l'ennemi. Soumis à feu violent s'est maintenu sur le terrain et n'a rejoint son unité que sur ordre de son commandant de compagnie."


;)
Vincent

Image
"L'ignorance du passé ne se borne pas à nuire à la connaissance du présent ; elle compromet, dans le présent, l'action même."
Marc Bloch
Fusillé par l'occupant le 16 juin 1944

Redac' Chef Histomag 3945
Redac' Chef Histomag 3945

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3223
Inscription: 20 Fév 2008, 22:44
Localisation: Saint-Quentin
Région: Entre Picardie et Champagne
Pays: France

Voir le Blog de Vincent Dupont : cliquez ici


Re: Que faisaient-ils en 1914-1918

Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de brehon  Nouveau message 12 Oct 2011, 22:07

Douglas MacArthur

Né le 26 janvier 1880 à Little Rock, Arkansas et décédé le 5 avril 1964 à Washington, D.C.
Il était le fils du lieutenant-general Arthur MacArthur Jr., alors capitaine. Douglas fut élevé dans une succession de postes de l'Armée dans le "Vieil Ouest Américain".
En septembre 1893, son père fut affecté à San Antonio, Texas et Douglas fut inscrit à la West Texas Military Academy où il fit de brillantes études.
Douglas MacArthur as a student at the West Texas Academy.jpg
Douglas MacArthur as a student at the West Texas Academy.jpg (17.2 Kio) Vu 2218 fois

Il entra à West Point en 1899 et en sortit major de sa promotion en 1903.
De ce fait, il fut versé dans le US Army Corps of Engineers (le Génie).

Dans ses premières années de service, ses affectations suivaient celle de son père dont il fut un moment l'aide de camp. Il fut ainsi en poste aux Philippines (déjà!).
Après la mort de son père en 1912, il fut affecté au bureau du chef d'état-major des armées à Washington.
La première campagne militaire à laquelle il participa fut l'expédition de Veracruz ordonnée par le Président Wilson dans le cadre de la révolution mexicaine.
Il y fit preuve d'initiative et de courage et fut blessé. Il dépassa aussi les limites de la mission qui lui avait été confiée. Pour cette raison, la Medal of Honnor, pour laquelle il avait été proposé, ne lui fut pas accordée.

Après l'entrée en guerre des Etats-Unis, Douglas MacArthur, alors colonel, arriva en France comme chef d'état-major de la 42nd Division fin octobre 1917.
La 42nd Division fut engagée en février 1918 dans le secteur de Luneville. En mars, Douglas MacArthur fut gazé et son comportement lui valu la Silver Star, la Distinguished Service Cross et la Croix de Guerre.
Il fut promu au grade de brigadier-general le 26 juin 1918.
Fin juin, la 42nd Division fut transférée vers Châlons-sur-Marne pour faire face à l'offensive allemande. A l'issue de la défense, MacArthur obtint une deuxième Silver Star et une troisième le 29 juillet suite à la contre-offensive. Le 31, il reçu le commandement de la 84th Infantry Brigade.
En août, MacArthur reçu une quatrième Silver Star, une deuxième Croix de Guerre et la Légion d'Honneur.
Après quelques semaines de repos, la 42nd Division remonta en ligne le 12 septembre dans le secteur de Saint-Mihiel. MacArthur y gagna ses cinquième et sixième Silver Star.
Douglas MacArthur,France September 1918.JPEG
Douglas MacArthur,France September 1918.JPEG (15.42 Kio) Vu 2218 fois

La division quitta le secteur le 30 septembre et fut engagée en Argonne le 11 octobre. Le lendemain, MacArthur fut de nouveau gazé et gagna son deuxième Wound Chevron.
La 42nd Division participa à l'offensive Meuse-Argonne qui débuta le 14 octobre. MacArthur fut légèrement blessé et reçu une deuxième Distinguished Service Cross.
General Pershing decorates  General MacArthur with the Distinguished Service Cross.jpg
General Pershing decorates General MacArthur with the Distinguished Service Cross.jpg (22.22 Kio) Vu 2218 fois

La division monta en ligne pour la dernière fois dans la nuit du 4 au 5 novembre 1918 en direction de Sedan. MacArthur y obtint une septième Silver Star.
Du 10 au 22 novembre il commanda provisoirement la 42nd Division et fut décoré de la Distinguished Service Medal.
Après l'armistice, la 42nd Division fut désignée pour participer à l'occupation de la Rhénanie et regagna les Etats-Unis le 25 avril 1919.

Source: Wikipedia
Cordialement.
Yvonnick

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7499
Inscription: 14 Déc 2009, 15:45
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de brehon : cliquez ici


Re: Que faisaient-ils en 1914-1918

Nouveau message Post Numéro: 14  Nouveau message de Audie Murphy  Nouveau message 13 Oct 2011, 01:13

Edgar Feuchtinger:
(né à Metz le 9 novembre 1894 ; décédé le 21 janvier 1960)

Feuchtinger était un général de division (Generalleutnant) dans l’armée allemande pendant la Seconde Guerre mondiale.

Première Guerre mondiale:

Feuchtinger rejoint en 1907 une école de cadets, à Karlsruhe. Il se distingue rapidement par ses capacités militaires. Pendant la Première Guerre mondiale, il combat en Russie et en France, où il participe notamment à la bataille de Verdun, à la bataille de la Somme et à la bataille de l'Aisne. Après guerre, il poursuit sa carrière dans l’armée allemande. Il gravit un à un tous les échelons hiérarchiques. Le 1er août 1938, il est promu au grade de lieutenant-colonel. Il est nommé commandant du 227e régiment d’artillerie, le 26 août 1939 à la veille de la seconde guerre mondiale.

Seconde guerre mondiale:

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Feuchtinger participe à l’invasion de la France. Il stationne dans le sud de la France avec la 21e division blindée jusqu’en 1943. Le 7 avril 1943, Feuchtinger reçoit le commandement de la 931e Brigade d'artillerie motorisée. Dans les mois suivants, il commande différentes unités et forme une nouvelle division blindée no 21, la première Panzer-Division 21 ayant été capturée en Afrique du Nord. Sa promotion au grade de Generalmajor (général de brigade), commandant de la 21e Panzer Division, est effective le 1er août 1943.
Le général Feuchtinger participe ensuite à la défense de la Normandie, après le débarquement du 6 juin 1944. Contrairement au général von Salmuth, Feuchtinger comprend très vite qu’il ne s’agit pas d’une manœuvre de diversion des Alliés, mais d’un véritable débarquement. Le 1er août 1944, Feuchtinger est promu Generalleutnant. Six jour plus tard, le 6 août 1944, il reçoit la croix de chevalier de la Croix de fer.
En janvier 1945, alors que sa division est impliquée dans des combats acharnés dans la région de Sarrelouis, le général Feuchtinger s’affiche volontairement en compagnie de sa maîtresse, ne cachant plus ses doutes quant à l’issue de la guerre. Il est naturellement arrêté le 5 janvier 1945, et jugé par un tribunal d’exception. Feuchtinger est alors condamné à mort pour trahison1, mais finira par échapper in extremis à cette sentence2.
Il sera fait prisonnier jusqu'en août 1947. Dans les années cinquante, dans le contexte de la Guerre froide, Feuchtinger sera mêlé à plusieurs affaires d’espionnage.

Source: Wikipedia

Image
You'd better run for cover before I start to smile...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5741
Inscription: 22 Mar 2004, 13:09
Localisation: Beauce, Québec, Canada

Voir le Blog de Audie Murphy : cliquez ici


Re: Que faisaient-ils en 1914-1918

Nouveau message Post Numéro: 15  Nouveau message de Audie Murphy  Nouveau message 13 Oct 2011, 03:09

Andrew McNaughton:

Débuts:

Né à Moosomin (Saskatchewan, faisant partie à l'époque des Territoires du Nord-Ouest), McNaughton est d'abord étudiant de la Bishop's College School à Lennoxville (Québec). Il décroche un baccalauréat à l'Université McGill à Montréal en 1910 et une maîtrise en sciences en 1912. Il s'enrôle dans la milice en 1909 et va en Europe avec les Forces expéditionnaires canadiennes lors de la Première Guerre mondiale en 1914. Là-bas, il invente avec l’aide d’un nouvel appareil, l’oscilloscope, une méthode afin de déterminer avec précision l’emplacement des pièces ennemies avec le flash provenant de la bouche du canon lorsqu’il fait feu. Il sera blessé deux fois. Vers la fin de la guerre, il est commandant de toute l'artillerie du Corps canadien. En 1920, il s'enrôle dans l'armée régulière et devient chef du commandement général en 1929. À ce poste, il termine le Plan de défense No 1. En 1935, il devient président du Conseil national de recherches du Canada.

Seconde Guerre mondiale:

En 1939, il dirige l'Armée canadienne lors de la Seconde Guerre mondiale et est un temps pressenti à la position de Commandant général des Forces expéditionnaires alliées, jusqu'à ce que le président Roosevelt ne place le Général Dwight David Eisenhower à ce poste, sans consulter les Alliés. En dépit de ses capacités scientifiques, il est blâmé pour le désastreux Débarquement de Dieppe en 1942. Les généraux britanniques l'ont souvent critiqué et son appui pour l'enrôlement volontaire plutôt que pour la conscription entraîne un conflit avec James Ralston, alors ministre de la Défense nationale. McNaughton démissionna en 1943.
Grâce au support donné à une armée de volontaires, McNaughton a des relations amicales avec le Premier ministre du Canada, William Lyon Mackenzie King, qui veut faire de lui le premier Canadien de naissance à être Gouverneur général du Canada. À la place, McNaughton devient Ministre de la Défense nationale quand Ralston est forcé de quitter le poste après la Crise de la conscription. McNaughton est poussé à faire une autre conscription en dépit des souhaits de Mackenzie, un geste populaire auprès des Canadiens anglais, mais extrêmement impopulaire chez les Canadiens français. McNaughton est par la suite incapable de gagner un siège au Parlement et démissionne en 1945.

Source: Wikipedia

Image
You'd better run for cover before I start to smile...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5741
Inscription: 22 Mar 2004, 13:09
Localisation: Beauce, Québec, Canada

Voir le Blog de Audie Murphy : cliquez ici


Re: Que faisaient-ils en 1914-1918

Nouveau message Post Numéro: 16  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 17 Oct 2011, 16:26

Omar BRADLEY né le 12 février 1893 à Clark (Missouri) - décédé le 8 avril 1981
Il sort de l'Académie militaire de West Point en 1915 et rejoint le 14e régiment d'infanterie qui garde la frontière avec le Mexique puis obtient le grade de capitaine cette même année. Il doit s'embarquer pour l'Europe avec la 19e division d'infanterie mais la pandémie de grippe espagnole puis l'armistice l'en empêchent.
Image
Source: Wikipedia
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 67838
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Que faisaient-ils en 1914-1918

Nouveau message Post Numéro: 17  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 17 Oct 2011, 16:37

Erich Johann Albert Raeder, né le 24 avril 1876 à Wandsbek (Allemagne), mort le 6 novembre 1960 à Kiel, a servi dans la marine allemande au cours de la Grande Guerre.
Erich Raeder naît en 1876 d'une famille de la classe moyenne de Wandsbek (province du Schleswig-Holstein) dans l'Empire d'Allemagne. Il rejoint la Kaiserliche Marine en 1894, juste après avoir fini ses études secondaires et progresse rapidement dans la hiérarchie militaire et sert même comme officier du yacht de Guillaume II, le SMY Hohenzollern. Il accompagne le prince Henri de Prusse en audience auprès de l'empereur de Chine Kouang-Hsou (Guangxu) et de sa tante l'impératrice Tseu-Hi (Cixi) en 1898 à Pékin. En 1912, il est fait chef d'état-major de Franz von Hipper.
Durant la Première Guerre mondiale, il participe en tant que tel aux combats de la bataille de Dogger Bank en 1915, ainsi qu'a la bataille du Jutland en 1916, à chaque fois contre la Marine Royale Britannique.
(Source Wikipedia)
Ci-dessous, Erich Reader est le deuxième à gauche.
Fichiers joints
Bundesarchiv_Bild_183-R10687,_Vizeadmiral_Hipper_mit_Stab.jpg
Bundesarchiv_Bild_183-R10687,_Vizeadmiral_Hipper_mit_Stab.jpg (26.89 Kio) Vu 2061 fois
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 67838
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Que faisaient-ils en 1914-1918

Nouveau message Post Numéro: 18  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 17 Oct 2011, 19:10

Henri Honoré Giraud, né le 18 janvier 1879 à Paris et mort le 11 mars 1949 à Dijon.
Il a servi en Afrique du Nord, jusqu'à son affectation en France, en 1914 lors de la Première Guerre mondiale, et y commande le 4e régiment de zouaves. Sérieusement blessé au combat du fait d'une pleurésie purulente, il est capturé le 30 août 1914 à la bataille de Guise, mais s'échappe deux mois plus tard de l'hôpital d'Origny-Sainte-Benoite avec le capitaine Charles Schmitt, et rentre en France par les Pays-Bas, grâce au réseau établi par le docteur Frère qui fut chirurgien à l'hôpital de Bruxelles.
Le 30 aout 1914 il rejoint La Haye et se met en correspondance avec le colonel Desprez, nouvel attaché militaire français. Ce dernier l'envoie en Angleterre avec Charles Schmitt rencontré par hasard dans une gare aux Pays-Bas et y rejoint un ami, le capitaine Wallner, du service de renseignements français. Par la suite ils rejoignent la France sur le croiseur ramenant en France Théophile Delcassé ministre des Affaires étrangères avec M. Bark, ministre des Finances de Russie. Il retourne au front et en 1917 il participe à la Bataille du Chemin des Dames et à la prise du fort de Malmaison.
Giraud sert ensuite avec les troupes françaises à Constantinople durant l'expédition de Salonique, sous le général Franchet d'Esperey.
(Source: Wikipedia)
Image
Portrait d'Henri Giraud en 1934.
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 67838
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Que faisaient-ils en 1914-1918

Nouveau message Post Numéro: 19  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 17 Oct 2011, 19:23

Pietro Badoglio, né le 28 septembre 1871 à Grazzano Monferrato (Piémont) où il est mort le 1er novembre 1956
Officier d'artillerie, Pietro Badoglio prend part à la campagne d'Afrique (1896-1897) puis sert dans l'état-major, au cours de la guerre de Libye. Quand éclate le premier conflit mondial, il est lieutenant-colonel, au commandement de la IIe armée. En août 1916, il se signale par un fait d'armes, enlevant, à la tête d'une colonne d'infanterie, la position du Sabotino. Dans la retraite de Caporetto (oct.-nov. 1917), son action est loin d'être exempte de critiques, mais il est cependant nommé sous-chef d'état-major du nouveau généralissime, Diaz, avec lequel il collabore à la reconstitution des forces militaires italiennes. Chef de la commission d'armistice, commissaire extraordinaire en Vénétie Julienne, il est appelé à la tête de l'état-major général (1919-1921).
(Source: http://www.universalis.fr
Image
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 67838
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Que faisaient-ils en 1914-1918

Nouveau message Post Numéro: 20  Nouveau message de alfa1965  Nouveau message 17 Oct 2011, 19:36

Merci Prosper d'illustrer ce post, tu m'as coupé l'herbe sous le pied concernant Badoglio mais je n'ai pas dit mon dernier mot,....
Badoglio, il faudrait que j'y consacre un post notamment concernant la séance du 25 juillet, il a su tirer son épingle du jeu.
Alex
http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm
La Hongrie, du traité de Trianon au siège de Budapest, son histoire, ses forces armées.

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6490
Inscription: 29 Déc 2008, 21:15
Localisation: PONTAULT COMBAULT 77
Région: Ile de France
Pays: France

Voir le Blog de alfa1965 : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers LES GRANDES FIGURES DE LA SGM




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
il y a 13 minutes
par: kfranc01 
    dans:  Le nazisme : questions de méthode 
il y a 41 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Coutances, film de GeorgeStevens 
il y a 45 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
Aujourd’hui, 18:58
par: kfranc01 
    dans:  Uniformes et équipement de l'Armée impériale japonaise 
Aujourd’hui, 18:45
par: iffig 
    dans:  Berlin, 1933: la presse internationale face à Hitler. 
Aujourd’hui, 17:12
par: Alfred 
    dans:  Pearl Harbor 70 ans 
Aujourd’hui, 15:33
par: massassi1 
    dans:  Gyroscope allemand ? 
Aujourd’hui, 14:22
par: Loïc Charpentier 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Aujourd’hui, 14:19
par: kfranc01 
    dans:  le Kommandostab Reichsführer-SS 
Aujourd’hui, 12:51
par: orpo57 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Scroll