Connexion  •  M’enregistrer

general HENRI GIRAUD

Cette rubrique est consacrée uniquement aux Personnages les plus importants du conflit, militaires et/ou politiques.
MODÉRATEUR : gherla

general HENRI GIRAUD

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de warbird  Nouveau message 23 Mar 2004, 08:35

General Henri GIRAUD 1879-1949
Ce Saint Cyrien se distingue lors des combats de la Grande Guerre ou il fut blessé et fait prisonniere et s'evada 2 fois, durant l'entre deux guerre il participa a la pacification du Maroc puis enseigna a l'Ecole de guerre, il deviens général en 1930, en 1939 il prends la tête de la 7éme armée avec laquelle il tenteras de faire la jonction avec les néerlandais en mai 40 mais suite a la fin de la resistance de ces derniers devra se replier, il prends le 14 mai 40 le commandemment de la 9eme armée en remplacement du général CORAP ou dés son arrivée il se rends compte qu'il n'a plus sous ses ordres que des hommes deboussolés le 18 il essaie de faire replier sur Le Catelet mais les allemands controlent les routes abandonnant son véhicule il marche a la boussole et parviens a rejoindre une colonne montant vers le front qui le recueille attaqués par les chars allemands il est capturé le 19 mai, emmené en Allemagne il sera detenu a la forteresse de Koenigstein d'ou il s'évaderas le 17 avril 42, cette évasion qui à été organisé par des officiers de l'armée d'armistice seras realisé par des resistants Alsaciens et Lorrains, malgrés son age (63 ans) et une blessure mal remise a la jambe il s'evade au moyen d'une corde lancé le long d'un mur de 40 metre de haut, il passeras par la suisse avant de rejoindre Lyon.
En apprenant son évasion Churchill cabla a Roosevelt "cet homme pourrais jouer un rôle decisif et provoquer lkes événements que vous espérez" il entend par la éviter que l'AFN ne tombe au mains des nazis en créant des conditions politiques et materiels a une eventuel resistance or ils ne veulent pas confier cette tache à De Gaulle. Le 2 mai 42 Giraud rencontre LAVAL et ABETZ à Moulins qui lui demande de retourner en Allemgne il pose un condition qu'ils ne peuvent accepter : la libération des 500 000 prisonniers de guerre mariés, il rencontre ensuite le 19 mai un membre du groupe des 5 jacques LEMAIGRE -DUBREUIL (ces 5 resistants coordonne la resistance en Afrique du Nord). Le 5 novembre il embarque sur le sous marins HMS Seraph, c'est l'opération Minerve cet opération mené par les Anglos Americains qui veulent voir Giraud prendre le commandement des forces d'Afrique du Nord a lieu à bord d'un batiment de la Royal Navy sans identification son équipage en uniforme US car il refuse de faire appel aux agresseurs de Mers el Kébir en meme temps que lui embarque son fils, le Capitaine Beaufre et l'ensigne de Vaisseau Giret ils rejoignent ensuite un Hydravion qui les menent a Gibraltar. Le 26 décembre il succéde a Darlan comme Haut commissaire en AFN, choisis par le conseil imperial Francais et approuvé par le haut commandement allié, malgré des rapport plutot froid Degaulle fait savoir qu'il est favorable a cette nomination. le 10/01/43 les deux hommes se rencontrent a Casablanca De gaulle n'accepte de le voire que contraint et forcé par Churchill. Le 18 mars prévenu par son entourage de l'impopularité des structures de l'Etat Français il décide de rompre avec Vichy, le 14 mars à Alger il avais annoncés le rétablissement des lois républicaine, condmné l'armistice et rejette le gouvernement de Vichy et abrogé les lois antisémite, condition sin qua non pour que les Etats Unis avaient posés avant tout réarmement des Forces Française en AFN. Le 31 mai il rencontre une nouvelle fois De Gaulle et envisagent un gouvernement provisoire de la République Francaise, le Comité Français de Libération Nationale se compose de 7 membres DE GAULLE GIRAUD René MASSIGLI André PHILIP (choisis par De Gaulle) Jean MONNET le General GEORGE (choisis par Giraud) et le général CATROUX entre le 31 mai et le 3 juin les 2 hommes s'oppose suite a la demission du Gouverneur General d'Algérie Marcel PEYRONTON démission accepter par De Gaulle et refuser par Giraud il écris même a De gaulle en lui disant qu'il cherche à installer en France un systéme comparable au nazisme. le 4 il est nommé général en chef de l'armée francaise, le 9 juin De Gaulle presente sa démission du CFLN qui la refuseras le 22 le CFLN decréte la fusion des troupes Française en une armée unique; il commandera les force d'AFN et d'AOF et De Gaulle partout ailleur, il se fera ensuite évincer du CFLN en étant nommé commandant en chef de toute les forces francaises poste qu'il gardera jusqu'au 4 avril 44 ou il est mis a la retraite d'office et son poste supprimé, il refuse le 8 avril le poste d'inspecteur général des forces francaise il aura quand m^me reorganisé l'armée et pris une part importante a la liberation de la Corse


 

Voir le Blog de warbird : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de raca  Nouveau message 23 Mar 2004, 19:18

il décide de rompre avec Vichy, le 14 mars à Alger il avais annoncés le rétablissement des lois républicaine, condmné l'armistice et rejette le gouvernement de Vichy et abrogé les lois antisémite, condition sin qua non pour que les Etats Unis avaient posés avant tout réarmement des Forces Française en AFN. L


je ne suis pas d'accord avec cette phrase .

Giraud était l'homme des américains , et de ce fait il a joué un double jeu , car les FFL ne voulaient pas de lui , et certaines troupes d'afrique non plus .

Je citerais le General Leclerc :

"En débarquant en Afrique du Nord, le Général GIRAUD avait la conviction qu'il réussirait à s'imposer entre les deux mystiques contraires et à rallier tout le monde derrière lui. Ce qui explique la violence de ses premières déclarations contre VICHY.

Ses sentiments sont expliqués par son tempérament très entier, caractérisé par une grande confiance en lui.

Mais dès les premiers jours, son plan était mis en échec par les grands Chefs notamment le Gouverneur Général BOISSON et le Général NOGUES. Le Haut-Commandement Allié fit alors entrer en jeu l'Amiral DARLAN.

Même après la mort de DARLAN, le Général GIRAUD évolua et tenta de se rapprocher de VICHY puisqu'il n'était pas assez fort pour s'imposer tout seul. Il maintint en place le personnel compromis par VICHY, il conserva la plupart des mesures dictées en Afrique par VICHY, en un mot il s'appuya sur le système de VICHY contre le mouvement du Général de GAULLE, mais tout en répandant des déclarations intransigeantes et en continuant ses négociations avec les représentants du Général DE GAULLE, de façon à faire croire à un accord imminent, quoique toujours retardé.

Il y a donc désaccord entre les déclarations officielles du Général Giraud et ses actes. En fait, malgré ses paroles et malgré ses intentions premières, le Général GIRAUD joue le rôle de délégué malgré lui du Maréchal PETAIN en Afrique du Nord.".....

..."La politique de VICHY et par conséquent, la politique suivie en ce moment par le Gouvernement du Général GIRAUD, ont pour principaux soutiens :

- La marine par tradition.
- Le personnel de l'administration, épuré dans le sens qu'on devine par deux ans de régime vichyste et qui craint qu'un changement d'orientation ne lui fasse perdre sa place.
- La masse de tous ceux qui, par intérêt, par crainte, par faiblesse, se sont plus ou moins compromis sous le régime vichyste et de tous ceux qui ont été attrapés par la propagande.
- Les cadres supérieurs des armées de terre et de l'air qui ne veulent pas volontiers reconnaître qu'ils se sont laisser tromper et qui, par habitude, par discipline ou pour tout autre raison, restent attachés à la mystique du MARECHAL.
- Peut être certains alliés qui redoutent l'intransigeance connue du Général de GAULLE pour tout ce qui intéresse l'indépendance nationale.

Par contre l'opinion publique, quoique restreinte dans un pays de colonisation, à néanmoins déjà compris la situation comme le signale les gens venant de l'Algérie ou du Maroc et comme vous avez pu le constater à une petite échelle en TUNISIE.

Cette opinion publique d'Afrique du Nord rejoint celle de la FRANCE occupée, qui attend de ses soldats non seulement la libération du sol national mais encore la mise hors d'état de nuire de ceux qui, aux heures de doute, se sont fait les complices de l'ennemi."

Q.G., le 12 Mai 1943
Le Général LECLERC
Commandant de la Force "L"
Signé : Leclerc.

ici : http://www.francaislibres.net/pages/suj ... =87&np=265[/u]


 

Voir le Blog de raca : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Lee Enfield  Nouveau message 07 Fév 2005, 18:10

Bonjour,

Je vous site :
___________________________________________________________

"mais tout en répandant des déclarations intransigeantes et en continuant ses négociations avec les représentants du Général DE GAULLE, de façon à faire croire à un accord imminent, quoique toujours retardé. "



_________________________________________________

Vous lui prétez la des talents de politique qu'il n'avait pas. Je crois qu'il n'avait qu'un seul but battre l'Allemand et les Américains étaient la solution pour réarmer l'Armée, et il est vrai qu'en contre partie cela pouvait écarter de Gaulle aux yeux de Roosevelt.

Cordialement,
Lee Enfield
Qui sauve une vie, sauve l'Humanité

Brigadier General
Brigadier General

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 444
Inscription: 07 Fév 2005, 12:53
Localisation: Lavaur
Région: Midi Pyrénées
Pays: France

Voir le Blog de Lee Enfield : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Snakealx  Nouveau message 07 Fév 2005, 19:00

Le général Giraud.... vaste sujet.

Je doute qu'il fut capable du moindre sentiment politique. Ses erreurs, à ce sujet, furent nombreuses et parfois énormes.

Un exemple déjà mis en avant par Raca: l'abrogation des lois antisémites de Vichy en mars 1943, soit 5 mois après le débarquement américain.

Sa subordination presque totale aux autorités américaines (qui s'explique certainement par le besoin de réarmer, mais une armée bien équipée, ce n'est pas un état, et la France avait au moins autant besoin du respect des alliés que de divisions opérationnelles).

La chasse aux gaullistes qui continue après novembre 1942.

Son attitude et sa droiture sont parfois intrigantes:

Lettre d'engagement de ne pas nuire à Pétain écrite avant Torch.
Sauf-conduit verbal accordé à Pierre Pucheu et lachage de celui-ci (qui s'était montré imprudent il est vrai) lorsqu'il est arrêté puis condamné à mort.

Sa naiveté n'est pas moins surprenante
Croire que les alliés vont lui donner le commandement des forces affectées à l'opération Torch.

Ses actions militaires plaident en sa faveur (du point de vue tactique), campagne de Tunisie puis libération de la Corse (qu'il décide seul, sans en référer au gouvernement provisoire, se mettant dans une situation politique intenable vis à vis des alliés et des gaullistes).

Il ne devait pas être de tout repos d'être son conseiller (voir à ce sujet les commentaires du général Beaufre dans "des hommes libres") .

Il a néanmoins permis la transition de l'afrique du nord entre Vichy et De Gaulle. Chose qui n'aurait certainement pas été possible dès décembre 1942. Par contre il a contribué au déplorable spectacle que la France a donné en algérie début 1943, laissant penser aux alliés qu'elle ne comptait vraiment plus sur la scène internationale.


 

Voir le Blog de Snakealx : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Lee Enfield  Nouveau message 07 Fév 2005, 19:29

Bonjour,
Je vous cite :
________________________________________________
« Lettre d'engagement de ne pas nuire à Pétain écrite avant Torch. «

Il a, je crois, écrit une autre lettre revenant sur sa parole et sa fidélité envers Pétain.
Mais on en parle beaucoup moins. De plus il explique sa lettre pour lui faciliter ces déplacement dans la France occupé.
Source : un vieil Historia qui m’est tombé sous la main il y a quelque temps, mais et c’est mon défaut, je ne notais jamais les références précises.

Je vous cite :
____________________________________________________
« Sauf-conduit verbal accordé à Pierre Pucheu et lachage de celui-ci (qui s'était montré imprudent il est vrai) lorsqu'il est arrêté puis condamné à mort. »

Il explique dans son livre « un seul but, la victoire » qu’il avait passé un deal avec Pucheu : l’autorisation de s’engager dans l’armée sans être embêté a la condition de le faire sous un pseudonyme et sans faire de politique.
Deal pas respecté, Pucheu lâché.

Je vous cite :
_____________________________________________________
« Un exemple déjà mis en avant par Raca: l'abrogation des lois antisémites de Vichy en mars 1943, soit 5 mois après le débarquement américain. «

Tout a fait d’accord avec vous. (Ce n’est surtout pas moi qui vais vous contredire sur ce sujet )!
Giraud n’était pas un démocrate ni un républicain et était un catholique des plus fervent…(extrémiste ?)
Très probablement attaché a la Révolution Nationale, seul la présence d’Allemands sur le sol Français le dérangeait dans la RN.
Mais pas politicien pour deux sous.

Ceci dit, je me suis toujours demandé pourquoi il est si peu cité dans l’histoire de la SGM ?

Cordialement,
Lee Enfield
Qui sauve une vie, sauve l'Humanité

Brigadier General
Brigadier General

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 444
Inscription: 07 Fév 2005, 12:53
Localisation: Lavaur
Région: Midi Pyrénées
Pays: France

Voir le Blog de Lee Enfield : cliquez ici



Retourner vers LES GRANDES FIGURES DE LA SGM




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  1e DB Polonaise 
il y a 15 minutes
par: Dog Red 
    dans:  SUR RMC DECOUVERTE LE 10 AOÛT 
il y a 26 minutes
par: Jumbo 
    dans:  SUR RMC DECOUVERTE LE 05 AOÛT 
il y a 28 minutes
par: Jumbo 
    dans:  SUR RMC DECOUVERTE LE 03 AOÛT 
il y a 29 minutes
par: Jumbo 
    dans:  SUR RMC DECOUVERTE LE 29 JUILLET 
il y a 31 minutes
par: Jumbo 
    dans:  Franco 
Aujourd’hui, 06:37
par: Alcide NITRYK 
    dans:  La Wehrmacht de Fall Gelb 
Hier, 22:22
par: Eric Denis 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
Hier, 22:11
par: kfranc01 
    dans:  PUB : Editions JARDIN DAVID, toute la vérité ! 
Hier, 21:38
par: dynamo 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Hier, 20:36
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Scroll