Page 3 sur 4

Re: Jean MOULIN

Nouveau messagePosté: 05 Sep 2012, 08:45
de Jumbo
Bien voilà donc ta version de l'arrestation de Jean Moulin par Barbie. OK, pourrais-tu à ton tour nous citer tes sources ?
Car tu remets en cause tout un pan de l'histoire de la résistance en critiquant l'amateurisme de Jean Moulin et en disculpant totalement ce brave Hardy.
C'est assez osé et je ne doute pas qu'il y ait quelques réactions...
J'espère que le débat ne va pas glisser vers de la provocation pure et simple car il serait bien sûr immédiatement verrouillé.

Re: Jean MOULIN

Nouveau messagePosté: 06 Sep 2012, 16:46
de spiderlee
Toujours en citant le livre de Daniel Cordier, Jean Moulin lui aurait dit de se méfier d'Hardy et l'intime conviction de Cordier et que c'est bien Hardy qui aurait livré le rendez-vous de Calluires. Quand a qualifier Barbie de "peu intelligent" il y a de la marge, sans vouloir en aucune manière prendre sa défense, il suffit de constater ses résultats, ses connexions et la façon dont il a réussi à échapper à la traque des anciens nazis jusque dans les années 80.

Re: Jean MOULIN

Nouveau messagePosté: 07 Sep 2012, 17:01
de fbonnus
Vous émettez des raccourcis assez stupéfiants, le Livre de Daniel Cordier étant plus un livre marketing dont le contenu est orienté pour "choquer" et donc "vendre" quitte à balancer quelques bonne âneries bien pesées... Il est un fait bien certain pour l'instant, c'est que l'on a aucune certitude sur l'identité réelle de la (ou les) personne(s) qui a (ont) dénoncé le réseau de Jean Moulin ... Il va falloir encore quelques recherches historiques par des spécialistes pour peut-être, arriver à publier une certitude ...

Quant à Barbie, je ne m'aventurerai pas sur l'examen de son intelligence, mais plutôt de sa barbarie et de sa folie meurtrière, c'est non seulement bien plus intéressant et correspond plus au personnage. Par ailleurs le concernant , j'ai un vrai doute sur son Q.I. voyez vous ...

Re: Jean MOULIN

Nouveau messagePosté: 22 Déc 2012, 13:05
de Aldebert
(Toujours) Bonjour,

Pinocchio a écrit:Hardy a été mis hors de cause à ses procès.

Je ne crois pas à son innocence mais cela, je n'ai pas le droit de le dire puisqu'il a été jugé. Que ça reste entre nous.

Re: Jean MOULIN

Nouveau messagePosté: 26 Déc 2012, 22:14
de fbonnus
+ 1 avec Albert ... Mis hors de cause , c'est un fait, mais innocent .... c'est une affirmation hardie .... ::pipo:: ::dubitatif::

Re: Jean MOULIN

Nouveau messagePosté: 26 Déc 2012, 22:21
de fbonnus
Alors Innocent le Hardy ?

En fait, un document est au centre des éléments susceptibles d'accabler Hardy : le fameux second rapport Kaltenbrunner, daté du 29 juin 1943, huit jours après les arrestations de Caluire. Second parce qu'il apparaît après celui rédigé le 27 mai précédent, par le même homme, chef de toutes les polices allemandes, qui détaillait les structures des MUR et de l'Armée secrète en indiquant qu'un agent, appartenant à la Résistance, était infiltré.

Que dit ce document du 29 juin 1943 ? Que René Hardy, dès sa première arrestation, a fait une ample déposition, qu'une fois " retourné ", il a été utilisé plusieurs fois avec succès pour des rendez-vous et qu'il a reconstitué le plan de sabotage des chemins de fer. Enfin, et surtout, qu'au cours d'une opération réalisée avec lui, les Einsatzkommando de la Sipo et du SD de Lyon (autrement dit la Gestapo), en coopération avec le Sonderkommando mis à disposition par le RSHA (les services centraux de la sécurité du Reich afin de combattre l'Armée secrète), ont réussi à avoir connaissance, à Lyon, d'une réunion des personnes dirigeantes des Mouvements unis de la Résistance et de l'Armée secrète. En clair, Caluire.

Que ce document ait fini par être récusé au procès d'Hardy, grâce aux effets de manche de l'excellent avocat maître Maurice Garçon, ne fait pas de ce dernier pour autant un innocent dans l'arrestation de Jean Moulin ...

Re: Jean MOULIN

Nouveau messagePosté: 31 Juil 2013, 22:44
de Ker
Bonjour à tous,

Récemment j'ai lu un livre: "Jean Moulin, héros de la Résistance" des éditions Oskar éditeur, et il était indiqué que Jean Moulin aurait eu comme pseudonyme Ker avant de finalement opter pour Rex. Je ne suis pas sûre qu'il ai réalisé de missions sous ce pseudonyme, mais quelqu'un a-t-il eu connaissance de se pseudo? Je n'en trouve trace nulle part mis à part dans ce livre. Est-ce une faute de l'écrivain ou juste un détail infime de la vie de Jean Moulin?

Cordialement, et désolée de relancer ce sujet, mais on m'a dit de poster ici,

Bonne soirée,

Eva

Re: Jean MOULIN

Nouveau messagePosté: 31 Juil 2013, 22:48
de fbonnus
Salut Eva,

Effectivement, Jean Moulin utilisa au tout début furtivement le pseudo "Ker", mais tellement peu de temps qu'on n'a quasi aucune trace d'action menée de sa part sous ce pseudo. C'est très très peu connu, je ne savais même pas que cela était relaté dans un livre.

Je me plongerai dès que j'ai un moment dans mes archives où je dois avoir deux ou trois détails dessus. Au besoin, j'irai sur Béziers où les "Amis de jean Moulin" pourront m'en dire certainement un peu plus.

Amicalement

Re: Jean MOULIN

Nouveau messagePosté: 31 Juil 2013, 22:48
de Prosper Vandenbroucke
Eh tu as très bien fait Eva.
Je pense que tu auras très rapidement des réponses.
Cordialement
Prosper ;)

Re: Jean MOULIN

Nouveau messagePosté: 31 Juil 2013, 22:55
de fbonnus
Voici l'explication (mes archives numériques sont finalement pas si mal rangées que cela ... ::pipo:: ) :

... Il est, je crois, utile de rappeler que pour camoufler l'identité des agents à l'intérieur de ses
services, SOE leur attribuait des noms de code qui, bien entendu, étaient des mots anglais. Ceux
attribués à nos volontaires se révélant souvent peu traduisibles en français (par exemple :
Overcloud = couvert, Plaice = carrelet, Mainmast = grand mât, Mackerel = maquereau, Cod = morue,
etc.) nous décidâmes de donner à chacun de nos agents « Action » un nom de code composé de trois
lettres, le plus souvent tiré de leur nom et prénoms (par exemple : Sif à Fassin, Joe à Joel le Tac, Tab
à Labit, etc.). A Jean Moulin, baptisé Robert par SOE, arrivé à Londres sous le nom de Mercier, nous
attribuâmes d'abord le nom de code de Mer, transformé presque immédiatement en Ker,
mais
finalement Rex étant donné l'importance de la mission que lui confia le Général de Gaulle. Chaque
opérateur radio avait le nom de code de l'agent auprès duquel il était affecté, plus la lettre W
(Wireless) ; par exemple : Sif W à Monjaret, Bip W à Cordier, etc.


Et ci-dessous, le PDF complet à télécharger d'où est extrait la citation ci-dessus :