Connexion  •  M’enregistrer

LE DÉBAT DU MOIS : La France en juin 1940

Dans ce sous forum sont rassemblées les archives de tous les débats thématiques du forum.
MODÉRATEUR: Prosper

Re: La France en juin 1940 - Introduction.

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de Vincent Dupont  Nouveau message 17 Fév 2012, 21:54

A propos des combats de Saumur rappelons que le rapport du Col Michon est disponible dans notre centre de documentation ;)
==> viewtopic.php?f=37&t=20722

Pour l'eau lourde ce fait n'est-il pas abordé en histoire de fond du film "Bon Voyage" de mémoire ?

;)
Vincent

Image
"L'ignorance du passé ne se borne pas à nuire à la connaissance du présent ; elle compromet, dans le présent, l'action même."
Marc Bloch
Fusillé par l'occupant le 16 juin 1944

Redac' Chef Histomag 3945
Redac' Chef Histomag 3945

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3227
Inscription: 20 Fév 2008, 22:44
Localisation: Saint-Quentin
Région: Entre Picardie et Champagne
Pays: France

Voir le Blog de Vincent Dupont : cliquez ici


Re: LE DÉBAT DU MOIS : La France en juin 1940

Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de fbonnus  Nouveau message 17 Fév 2012, 22:00

Une chose est évidente et parfaitement reconnue aujourd'hui : une résistance héroïque avant l'heure s'est opérée en Juin 1940 particulièrement dans l'Est de la France. Nombreux sont ceux qui ont refusé la reddition Pétainiste. Ce sont des héros souvent mal connus qui méritent un éclairage ce soir.

A vous lire !

Amicalement
« Alors mon petit Robert, écoutez bien le conseil d'un père !
Nous devons bâtir notre vie de façon à éviter les obstacles en toutes circonstances.
Et dites-vous bien dans la vie, ne pas reconnaître son talent, c'est favoriser la réussite des médiocres. »
_________________________________________________
Michel Audiard

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12303
Inscription: 18 Avr 2010, 16:07
Localisation: En Biterre
Région: Languedoc
Pays: France

Voir le Blog de fbonnus : cliquez ici


Re: La France en juin 1940 - Introduction.

Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de Francis Deleu  Nouveau message 17 Fév 2012, 22:06

fbonnus a écrit:
dynamo a écrit:Il est un fait rarement relaté et pourtant lourd de conséquences pour la poursuite du conflit et qui devait conduire à la reddition du Japon en 45, c'est l'embarquement à Bordeaux des 185 kg d'eau lourde que détenait la France.
Le professeur Joliot-Curie et les scientifiques français travaillaient déjà à l'élaboration d'un explosif tirant sa puissance de la fission de l'atome.

Peux tu en dire plus, ça me parait quelque chose d'effectivement de crucial ...

Amicalement

Effectivement, en juin 1940, Henri Laugier, Henri Longchambon (co-directeur du CNRS), les physiciens atomistes Hans Halban et Lev Kowarski (tous deux collaborateurs de Frédéric Joliot au Collège de France) ont quitté Bordeaux à bord d'un navire charbonnier tirant derrière lui un radeau avec 26 bidons d'eau lourde (la quasi totalité du stock mondial). L'eau lourde, indispensable au contrôle des réaction de fission nucléaire, échappera ainsi aux convoitises des Allemands.
Longchambon rentrera en France tandis que Halban et Kowarski poursuivront leurs travaux au service de la Grande-Bretagne. Quant à l'attitude de Frédéric Joliot elle est loin d'être claire.

Début juillet 1940, l'occupant allemand s'empressa de réquisitionner les laboratoires de physique nucléaire du Collège de France.
On comprend pourquoi ! Dans la course à l'atome, le couple Frédéric Joliot-Curie et leur équipe du Collège de France ont une longueur d'avance sur leurs collègues internationaux. Rappelons que les Joliot-Curie ont obtenu le prix Nobel 1935 pour leurs recherches sur la radioactivité artificielle et la fission nucléaire. Si l'oxyde d'uranium ainsi que le stock mondial d'eau lourde, permettant de contrôler la réaction nucléaire, a été mis à l'abri avant la débâcle, le cyclotron, l'accélérateur de particules, tombe entre les mains des Allemands.

Homme de gauche, membre de la Ligue des droits de l'homme et du Comité de vigilance des intellectuels antifascistes, Frédéric Joliot n'avait pas l'intention de travailler pour les nazis. Par ailleurs, il estima inconcevable de laisser les Allemands s'emparer du cyclotron. Finalement, Joliot se laissa convaincre par ses "nouveaux" collègues allemands avec lesquels il avait travaillé avant-guerre et notamment avec le physicien Wolfgang Gentner qui avait participé aux recherches ayant mené à la découverte de la radioactivité artificielle. Joliot estima que la science était au-dessus des frontières idéologiques.
Un juriste lui fera toutefois remarquer que la France était toujours en guerre, puisque c'est un armistice et non un traité de paix qui fut signé le 22 juin. Par conséquent, tout scientifique travaillant avec les Allemands se rendrait coupable d'intelligence avec l'ennemi.

Frédéric Joliot joua-t-il un quadruple jeu comme l'affirmeront ses amis ?
- Auprès des autorités allemandes, celui de la collaboration loyale;
- auprès des autorités de Vichy, celui de la collaboration contrainte;
- auprès de ses collègues physiciens allemands, celui des intérêts supérieurs de la physique au nom de "la science qui n'a pas de frontières";
- auprès des collègues français qui s'étonnent de la présence d'Allemands dans son laboratoire, celui de la nécessité de durer et de préparer l'après-guerre ?

Quoiqu'il en soit, pour garder la disposition de son laboratoire et du cyclotron, en acceptant la collaboration de scientifiques allemands, Joliot ne s'est-il pas délibérément placé dans une situation aux conséquences imprévisibles? Le cyclotron produit en effet de petites quantités de plutonium, lequel sert d'explosif nucléaire. Heureusement, les Allemands n'avaient pas pris le même chemin que les Américains sinon le travail effectué dans les laboratoire de Joliot aurait été le maillon manquant dans l'entreprise nazie de fabrication de la bombe atomique.

Bonne soirée,
Francis.


 

Voir le Blog de Francis Deleu : cliquez ici


Re: La France en juin 1940 - Introduction.

Nouveau message Post Numéro: 14  Nouveau message de tagnon  Nouveau message 17 Fév 2012, 22:07

Je reviens aux combats pour l'honneur.

Pourquoi ont-ils eu lieu, alors que tout indiquait leur vanité ? C'est avant tout non l'infériorité ni l'impréparation française, pourtant réelles, mais le coup de massue de la défaite éclair. Lorsqu'un boxeur est mis KO dés le 1er round, mais se relève groggy avant le décompte de l'arbitre, il est découragé d'avance, et très affaibli pour pour continuer le combat. Si c'est déjà au favori qu'il était opposé, les chances de rattraper la victoire sont minces.

C'est ce qui est arrivé en France en mai-juin 1940: à la faiblesse d'emblée s'ajoute le traumatisme du passage du "nous vainquerons car nous sommes les plus forts" au désastre, symbolique en plus, de Sedan et des ses suites, dont Dunkerque et le départ des Anglais. Il n'en faut pas plus pour que l'opinion publique déjà divisée, et le gouvernement encore plus, n'entrevoient plus que l'issue la plus fâcheuse, en n'agissent comme si celle-ci était inéluctable. Les combats pour l'honneur n'ont été que celà: une tentative de sauver la face, et de retarder au maximum la douleur du moment de vérité. Bien des combattants au courage, à la volonté, et aux capacités incontestables et incontestées ont été pris au piège de cette logique, et ont lutté jusqu'au bout, en sachant, ou en ne voulant pas voir, que la cause était perdue. Ainsi dés après le 15 mai, ainsi après Dunkerque, et ainsi après Lawine et Fall Gelb en Alsace-Lorraine.

Combats pour quel honneur ? Celui des chefs, des dirigeants. Celui des combattants n'était pas menacé.

Alain.


 

Voir le Blog de tagnon : cliquez ici


Re: LE DÉBAT DU MOIS : La France en juin 1940

Nouveau message Post Numéro: 15  Nouveau message de dynamo  Nouveau message 17 Fév 2012, 22:11

fbonnus a écrit:Une chose est évidente et parfaitement reconnue aujourd'hui : une résistance héroïque avant l'heure s'est opérée en Juin 1940 particulièrement dans l'Est de la France. Nombreux sont ceux qui ont refusé la reddition Pétainiste. Ce sont des héros souvent mal connus qui méritent un éclairage ce soir.

A vous lire !

Amicalement


Il vient immédiatement à l'esprit la résistance insensée et héroïque du 227e RI à Toul.
Ces héros finiront la guerre prisonniers, pensant que l'armistice signé à Rethondes le 22 juin avec les allemands signifiait la fin des hostilités.
La dictature c'est "ferme ta gueule", et la démocratie c'est "cause toujours".
Woody Allen.

Administrateur
Administrateur

 
Messages: 3439
Inscription: 14 Mar 2006, 19:36
Localisation: sur la plage abandonnée
Région: Nord/Pas de Calais
Pays: France

Voir le Blog de dynamo : cliquez ici


Re: LE DÉBAT DU MOIS : La France en juin 1940

Nouveau message Post Numéro: 16  Nouveau message de Bruno Roy-Henry  Nouveau message 17 Fév 2012, 22:26

Un rappel des unités disponibles le 4 juin, de la Manche à la Meuse. Je n'ai donc pas pris en compte, les unités à l'Est de la Meuse, soit 4 DI rattachées à la IIème armée+ la 5ème DIM, destinée à épauler la 3ème DCR. Ni les 17 DI rattachées aux armées de l'Est.

En face, on ne comptabilise que 60 DI sans compter les 10 Panzerdivisionen.

En 1ère ligne, de la Manche à la Meuse :

51ème W
31ème DI
5ème DIC
13ème DI
16ème DI
4ème DIC
---------
7ème DINA
19ème DI
3ème DLI
23ème DI
87ème DIA
---------
7ème DI
28ème DIal
44ème DI
45ème DI
42ème DI
---------
10ème DI
2ème DI
14ème DI
---------
36ème DI
35ème DI
6ème DI
1ère DIC
_____________
23 divisions en 1ère ligne.

En 2ème ligne :

2ème et 3ème DLC
24ème DI
----------
47ème DI
7ème DIC
----------
11ème DI
8ème DI
___________
6 divisions en 2ème ligne

En réserve :

5ème DLC
40ème DI
241ème DLI
85ème DIA
17ème DLI
-----------
236ème DLI
-----------
27ème DIal
-----------
82ème DIA
53ème DLI
235ème DLI
59ème DLI
___________
11 divisions

Pour mémoire :

En reconstitution :

1ère DB anglaise
2ème et 4ème DCR
1ère DCR
3ème DCR

En formation :

1ère, 2ème, 3ème DLM
4ème et 7ème DLM

Total : 40 divisions d'infanterie ou équivalant

10 unités + ou -blindées équivalant à 5 PzD.

Il me semble que le Haut-Commandement a fait l'erreur de ne pas mettre plus de divisions en 1ère ligne. En attendant l'éventuel renfort de 8 DI prélevées sur les Armées de l'Est (ma marotte), il en avait 6 à sa disposition, immédiatement exploitables...


 

Voir le Blog de Bruno Roy-Henry : cliquez ici


Re: LE DÉBAT DU MOIS : La France en juin 1940

Nouveau message Post Numéro: 17  Nouveau message de dynamo  Nouveau message 17 Fév 2012, 22:31

combien de ces divisions sont à effectif complet ?
certaines ont leurs bataillons à 50%, voir 25%...
j'ai lu quelque part que cela représentait un fusil tous les 30 m.
La dictature c'est "ferme ta gueule", et la démocratie c'est "cause toujours".
Woody Allen.

Administrateur
Administrateur

 
Messages: 3439
Inscription: 14 Mar 2006, 19:36
Localisation: sur la plage abandonnée
Région: Nord/Pas de Calais
Pays: France

Voir le Blog de dynamo : cliquez ici


Re: LE DÉBAT DU MOIS : La France en juin 1940

Nouveau message Post Numéro: 18  Nouveau message de tagnon  Nouveau message 17 Fév 2012, 22:31

dynamo a écrit:...Il vient immédiatement à l'esprit la résistance insensée et héroïque du 227e RI à Toul. Ces héros finiront la guerre prisonniers, pensant que l'armistice signé à Rethondes le 22 juin avec les allemands signifiait la fin des hostilités.


Et quasi tous les équipages de la LM de même. D'où leur refus initial de l'armistice, puis leur évacuation - non pas réddition - sur ordre, sans sabotage de la fortif, à une seule exception près.

Par ailleurs, contraste entre Toul - je relirai - et le comportement "douteux" du III 227 RI devant Longwy. Mais ceci est une autre histoire.

Alain.


 

Voir le Blog de tagnon : cliquez ici


Re: LE DÉBAT DU MOIS : La France en juin 1940

Nouveau message Post Numéro: 19  Nouveau message de Bruno Roy-Henry  Nouveau message 17 Fév 2012, 22:36

dynamo a écrit:combien de ces divisions sont à effectif complet ?
certaines ont leurs bataillons à 50%, voir 25%...
j'ai lu quelque part que cela représentait un fusil tous les 30 m.


Non. Les effectifs sont à peu près complets, même si certaines divisions ont essuyé des pertes fin mai. Par contre, il est vrai que les DLI qui achèvent leur formation (ou leur reconstitution, c'est selon), ne comprennent que 2 RI et un seul régiment d'artillerie (RA).

Ps : quelques-unes ne présentent que 75 à 80% de leurs effectifs. Mais, en face aussi. Les Allemands ont leur part de blessés, de malades et d'éclopés.
Dernière édition par Bruno Roy-Henry le 17 Fév 2012, 22:42, édité 1 fois.


 

Voir le Blog de Bruno Roy-Henry : cliquez ici


Re: LE DÉBAT DU MOIS : La France en juin 1940

Nouveau message Post Numéro: 20  Nouveau message de dynamo  Nouveau message 17 Fév 2012, 22:41

Bruno, avec justesse, met, ici, l'accent sur le transfert des unités qui transférées de l'Est auraient pu renforcer le front de la Somme et être bien utiles dans le dispositif.
La dictature c'est "ferme ta gueule", et la démocratie c'est "cause toujours".
Woody Allen.

Administrateur
Administrateur

 
Messages: 3439
Inscription: 14 Mar 2006, 19:36
Localisation: sur la plage abandonnée
Région: Nord/Pas de Calais
Pays: France

Voir le Blog de dynamo : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers LES ARCHIVES DES RENDEZ-VOUS DE L'HISTOIRE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Monument Kieffer de Ouistreham 
Aujourd’hui, 00:47
par: Achille 6395 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Hier, 22:47
par: Margont 
    dans:  Quoi de neuf dans les kiosques ? 
Hier, 22:31
par: alfa1965 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
Hier, 22:14
par: François 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Hier, 22:01
par: kfranc01 
    dans:  "André SEGOL, Maréchal des Logis au 185RALT" 
Hier, 20:07
par: alain adam 
    dans:  Recherche soldat allemand 
Hier, 20:02
par: tistou48 
    dans:  L'avertissement du général Mordacq 
Hier, 17:09
par: betacam 
    dans:  Un petit texte version numérique 
Hier, 15:20
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  PUB : Editions JARDIN DAVID, toute la vérité ! 
Hier, 13:55
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Scroll