Connexion  •  M’enregistrer

L'expédition Franco-Britannique en Norvège.

Dans ce sous forum sont rassemblées les archives de tous les débats thématiques du forum.
MODÉRATEUR: Prosper

L'expédition Franco-Britannique en Norvège.

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 18 Juin 2011, 22:48

Image
Le Quizz Mensuel des Rendez-vous de l'Histoire
Image
Un Quiz "Compétition" organisé chaque mois à l'occasion de nos "Rendez-vous Mensuels de l'Histoire", en parallèle du débat.
Répondez aux questions, chaque bonne réponse vous donne des points. A la fin de la soirée débat, le nom du gagnant sera annoncé.
Le quiz sera ouvert en même temps que le débat ci-dessous

______________________________________________________

ImageDocumentaires Vidéo dans le Portail en rapport avec le thème du Débat :

==> La guerre dans le grand Nord - Tempête sur l'arctique 1/2
==> La guerre dans le grand Nord - Tempête sur l'arctique 2/2
==> Narvik, première opération de débarquement

______________________________________________________

Bonjour à toutes et à tous.
Voici ci-dessous une petite introduction aux débats des "Rendez-Vous de l'Histoire" du vendredi 24 juin prochain.
Les soirées "Rendez-vous de l'Histoire" auront dorénavant lieu chaque troisième vendredi du mois à l’exception des mois de juillet et août (vacances) et décembre (fêtes de fin d'année).
Comme d'habitude ce fil est verrouillé et sera à nouveau accessible dès 21h00 le soir des débats.
Bien amicalement et au plaisir de pouvoir vous accueillir en nombre.
Prosper ;)

Le 16 février 1940 au soir, un destroyer britannique pénètre dans un fjord de Norvège et arraisonne l'Altmark, un navire allemand qui s'y était réfugié avec à son bord 299 prisonniers anglais.
Les prisonniers sont délivrés à la grande satisfaction du Premier Lord de l'Amirauté, le ministre de la marine de guerre, qui n'est autre que Winston Churchill (66 ans). Il s'agit du premier coup d'éclat des Britanniques depuis leur entrée en guerre officielle contre l'Allemagne de Hitler, le 3 septembre 1939.
Après avoir dénoncé en vain pendant sept ans la menace hitlérienne, Churchill a été récompensé de son opiniâtreté par le portefeuille de la Royal Navy, celui-là même qu'il détenait au début de la... Première Guerre mondiale.

Agir ou ne pas agir ?
Le Premier ministre du gouvernement a nom Neville Chamberlain. Il a cédé devant Hitler à la conférence de Munich et continue, même après la déclaration de guerre, de préconiser l'«apaisement». Ce n'est pas le cas de Churchill qui, à défaut de pouvoir agir sur le Continent, a l'idée de priver l'Allemagne de ses approvisionnements en minerai de fer suédois, essentiels au bon fonctionnement de son industrie.
Le minerai du gisement de Kiruna, en Laponie, est transporté par chemin de fer jusqu'au port norvégien de Narvik. Churchill suggère de miner la côte de la Norvège pour empêcher les navires allemands de charger le minerai. Sa proposition est d'abord rejetée par ses collègues. Le ministre des Affaires étrangères, lord Halifax, partisan de l'«apaisement», objecte non sans raison que la Norvège est neutre.
Mais le 30 novembre 1939, l'URSS, liée à l'Allemagne par un pacte de non-agression, attaque la Finlande.
Soucieux de soutenir ce petit pays ainsi que de protéger la Suède, les Français et les Anglais se rangent à l'idée d'une intervention en Norvège. Ils vont même plus loin que Churchill en préconisant une attaque terrestre contre les ports norvégiens et même une occupation des mines suédoises... mais sous réserve de l'assentiment des gouvernements concernés !

Des semaines perdues à jamais
Plusieurs semaines s'écoulent en vaines discussions. Le roi de Norvège Haakon IV n'est pas lui-même disposé à sortir de la neutralité et accueillir des soldats anglais.
Alors, pour mettre fin aux atermoiements du Cabinet de guerre britannique, Churchill ordonne à sa marine d'arraisonner l'Altmark dans les eaux norvégiennes. Mais le coup de force pique au vif Hitler, qui décide d'attaquer sans attendre la Norvège. L'opération est préparée dans le plus grand secret.
Le 8 avril, des destroyers britanniques commencent de miner la côte norvégienne, près du cercle polaire, en vue de bloquer enfin le transport du minerai vers l'Allemagne.
Prenant de vitesse le corps expéditionnaire franco-britannique, les parachutistes allemands se jettent le 9 avril 1940 sur les principaux ports norvégiens, Trondheim et Narvik. La flotte attaque aussi le fjord d'Oslo, la capitale. Elle renonce toutefois à débarquer sur place, l'un de ses navires, le Blücher, ayant été détruit par les canons norvégiens.

Riposte trop tardive
Les Alliés ripostent enfin avec détermination. Mais il n'est plus question de miner la côte ni de secourir la Finlande. Celle-ci a dû rendre les armes le 11 mars face aux Soviétiques, provoquant à Paris, dix jours plus tard, la chute du gouvernement d'Édouard Daladier et son remplacement par Paul Reynaud.
La Royal Navy affronte avec succès à deux reprises la flotte allemande, la Kriegsmarine, au large des côtes norvégiennes, les 10 et 13 avril.
Puis, entre le 15 et le 18 avril, 13.000 soldats britanniques débarquent du côté de Trondheim. Dans le même temps, un corps expéditionnaire anglo-franco-polonais de 20.000 hommes débarque à 60 kilomètres de Narvik. L'offensive sur Trondheim échouant, les Alliés concentrent leurs efforts sur Narvik.
L'échec des Alliés est bientôt patent. Au début mai, la Chambre des Communes désavoue le gouvernement et contraint Chamberlain à la démission, en évitant soigneusement d'accuser Churchill de quoi que ce soit. Chacun sent que la situation exige un chef de guerre résolu et Churchill est de toute évidence celui-là.
Il est nommé Premier ministre le 10 mai, le jour de l'offensive allemandecontre la Belgique. Il pourra désormais faire la guerre sans compromis ni atermoiements.

Succès sans lendemain
Le 24 mai, tandis qu'en France, leurs armées sont en pleine déroute, les commandements français et anglais rappellent leurs troupes de Norvège.
Ne restent sur place que les troupes polonaises et norvégiennes. Le 28 mai 1940, celles-ci repoussent les Allemands jusqu'à la frontière suédoise. Narvik est par ailleurs dégagé. C'est la seule victoire à l'actif des forces alliées pendant la «drôle de guerre», une victoire qui montre a posteriori que les troupes et la flotte allemandes n'étaient en rien invincibles !
Les opérations de Norvège auront coûté 1.300 tués et blessés aux Allemands et 5.000 aux Alliés. Sans résultat.


Source:
http://www.herodote.net/histoire/evenem ... r=19400216
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 62876
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: L'expédition Franco-Britannique en Norvège.

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 24 Juin 2011, 19:54

Bonjour à toutes et à tous,
Je tiens à vous remercier d'être présent pour une nouvelle soirée des "Rendez-Vous de l'Histoire"
Les débats seront bientôt ouverts, seulement avant de vous laisser débattre concernant le sujet de ce soir, je voudrais vous demandez quelques instants afin que vous puissiez lire ce que Fred Bonnus, notre Webmaster, va mettre en ligne.
En effet à partir de ce soir, une nouveauté allant de paire avec les "Rendez-vous de l'Histoire" sera en ligne.
Je ne vous en direz pas plus car Fred va vous annoncer cela en long et en large.
Amicalement et je vous souhaite une bonne soirée
Prosper ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 62876
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: L'expédition Franco-Britannique en Norvège.

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de fbonnus  Nouveau message 24 Juin 2011, 19:56

Image

Bonjour à toutes et à tous,
La nouveauté dans ce Débat est donc le Quizz Mensuel "Compétition".
Un Jeu interactif que toute l'équipe vous propose en parralèle du débat.
Allez répondre aux deux questions dans ce quiz, ici => quiz.php?mode=play&q=2
Chaque Bonne réponse vous donne 50 Points. Mais attention, chaque mauvaise réponse vous fait perdre 45 points.

Le membre qui aura obtenu le plus grand nombre de points sera donc le gagnant et sera annoncé à la fin du débat, vers 23H50.
Il aura gagné tout notre respect et gratitude !.

Si ce jeu vous plait, dès le mois de Septembre, il sera organisé à chaque débat, et je rajouterai dans le profil des membres les points gagnés au Quizz.
Le gagnant quant à lui bénéficiera d'un avatar adéquat pour tous le mois jusqu'au débat suivant.
Je programmerai ces fonctionnalités si ce jeu vous plait.
Bien Amicalement à toutes et tous, Bon Jeu et Bon débat

Cliquez ici pour accéder au Quizz Du Débat => quiz.php?mode=play&q=2

Attention : seuls les membres inscrits sur le forum peuvent participer au Jeu Quiz.
Chers visiteurs, si vous n'êtes pas encore inscrit sur notre forum, c'est le moment de le faire, en cliquant ici => ucp.php?mode=register
« Alors mon petit Robert, écoutez bien le conseil d'un père !
Nous devons bâtir notre vie de façon à éviter les obstacles en toutes circonstances.
Et dites-vous bien dans la vie, ne pas reconnaître son talent, c'est favoriser la réussite des médiocres. »
_________________________________________________
Michel Audiard

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12463
Inscription: 18 Avr 2010, 16:07
Localisation: En Biterre
Région: Languedoc
Pays: France

Voir le Blog de fbonnus : cliquez ici


Re: L'expédition Franco-Britannique en Norvège.

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 24 Juin 2011, 19:59

Merci beaucoup pour cette innovation et les explications mon cher Fred.

Chers ami(e)s les débats sont ouverts.
Amicalement
Prosper ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 62876
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: L'expédition Franco-Britannique en Norvège.

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de norodom  Nouveau message 24 Juin 2011, 20:03

Bonsoir à tous

Le lien cité par Prosper, qui conduit à l'article de Michel Dalan, est très intéressant et plus particulièrement au premier chef, puisqu'il cite l'évènement du 16 février 1940 qui a marqué le début des opérations en Norvège.

Il y a plus de quarante ans, j'avais été passionné par le récit du Major-Général JL Moulton, officier de l'ordre de l'Empire britannique, sur l'abordage de l'Altmark au Jösenfjord sur la côte méridionale de la Norvège.
L'Altmark, navire ravitailleur attaché au cuirassé de poche Graf Spee lequel venait de se saborder deux mois plus tôt à quelques trois miles au large de Montevideo, fut intercepté par le croiseur britannique Arethuse et la 4ème flotille de destroyers, sous les ordres du capitaine Vian. A l'entrée de la nuit, Vian qui agissait sur ordre direct de Churchill s'approcha de l'Altmark. Ce dernier avait essayé d'éperonner le destroyer Cossack, mais ce faisant, il alla s'échouer sur le rivage dans le Jösenfjord. Les marins anglais, au cri (traduit) de "Voilà la marine", sautèrent à bord de l'Altmark et après s'en être rendus maîtres, libérèrent les 299 prisonniers anglais qui se trouvaient à bord et les transférèrent sur le Cossack.

En Angleterre, cet abordage fut considéré comme un exploit et le cri de guerre des marins devint vite célèbre.
En Norvège, ce fut la consternation et l'irritation , tant l'évènement était considéré comme une violation flagrante de la neutralité du pays.
En Allemagne, la presse et la radio proclamèrent un immense cri d'indignation...
Hitler manifesta une énorme fureur et, selon l'opinion de ses collaborateurs, l'incident de l'Altmark mit fin à ses hésitations sur l'invasion de la Norvège.

Ces lignes, qui ne sont qu'un extrait du récit de cet évènement, me sont apparues utiles, tant l'évènement lui-même s'avèra détonnateur de la campagne de Norvège
En effet le 19 février, Hitler ordonna d'accélérer les préparatifs du Weserübung (l'opération Weser), nom de code du plan d'invasion de la Norvège. Deux jours plus tard , l'opération était confiée au général de corps d'armée von Falkenhorst. Ce dernier avait prévu dans son plan, l'occupation du Danemark et la mainmise, par la force, sur les aérodromes d'Aalborg, au nord du Jutland.

Il est un fait qu'il est important de connaître, c'est que lorsque Hitler donna des instructions formelles le 1er mars, pour l'invasion, il passa outre aux objections des états-majors des armées de terre et de l'air. Là, il serait intéressant de savoir sur quels points des instructions d'Hitler portaient ces objections...
L'opération Weser, fut déclanchée aux premières heures du 9 avril 1940, suite aux ordres donnés par Hitler, le 2 avril.

Reste à développer le sujet, essentiellement, pour ce qui est de la participation française aux opérations, à partir de l'embarquement le 12 avril 1940 à Brest, de la 5ème demi-brigade de chasseurs alpins...
Ce corps expéditionnaire fut transporté par quatre croiseurs auxiliaires (El-Djezaïr, El-Mansour, El Kantara et Ville d'Oran). Le débarquement eût lieu dans la nuit du 19 au 20 avril à Namsos, à 150 km au nord de Trondheim (3ème ville de Norvège), après avoir subi un bombardement en mer, sans graves conséquences. Cette ville de Namsos fut détruite dès le lendemain par la Luftwaffe
Les bombardements continuèrent les jours suivants et, le 2 mai, le corps expéditionnaire commandé par le Général Audet dût évacuer. Les bombardements allemands causèrent la perte du torpilleur français Bison.
La 5ème demi-brigade connut une triste fin en juin 1940, dans la région de St-Valéry-en-Caux en Seine-Maritime, à l'issue d'une résistance héroïque au cours de violents combats.

Le Général Antoine Béthouart cite dans l'un de ses récits qu'il avait débarqué à Namsos avec la 5ème demi-brigade, avait quiité la ville le 27 avril en prévision de son évacuation et a été transporté à Harstad (îles Lofoten) à bord du destroyer britannique Acasta. Là il était appelé à exercer le commandement de toutes les unités terrestres françaises et polonaises.
La hiérarchie supérieure comprenait l'amiral Cork and Orrery, commandant en chef de toutes les unités et le major-général Mackesy, commandant des forces terrestres.

A Harstad, dès le 26 avril avait débarqué la 27ème demi-brigade de chasseurs. Etaient attendues, la 13ème demi-brigade de la légion étrangère (2 bataillons), une brigade polonaise (4 bataillons), un groupe d'artillerie coloniale de 75, une baterie antiaérienne de 25, (ce qui paraît peu), une compagnie de chars, une compagnie antichars.... entre temps la brigade de chasseurs était devenue la 1ère division légère de chasseurs.
Voilà donc pour le CE français.

Du côté britannique, en un premier temps à Londres, Churchill avait réussi à persuader Chamberlain d'autoriser le mouillage de mines dans les eaux territoriales norvégiennes. Les mouilleurs prirent la mer le 5 avril. Les unités terrestres embarquèrent le 7 avril aux îles Orcades (Orkney) au nord de l'Ecosse et débarquèrent le 13 avril aux îles Féroé, plus au nord. Là, se situait la base de départ en vue des opérations terrestres à venir, sur le sol norvégien.
Ensuite, trois débarquements du CB eurent lieu : le 15 avril à Harstad, du 16 au 17 avril à Namsos et le 18 avril, plus au sud, à Molde et Andalnses.
Les retraites de ces lieux intervinrent : dans la nuit du 30 avril au 1er mai dans le secteur de Molde, les 2 et 3 mai à Namsos (voir plus haut le retrait du CEF) et le 8 juin dans le secteur de Harstad et Narvick, où se trouvaient également des unités françaises.

Côté mer, les unités de la Royal Navy affichèrent leur supériorité sur la kriegsmarine et au fil des récits il apparaît bien que le haut commandement britannique n'a pas su profiter de cet avantage.
Dans bien des circonstances, trop de latitude semble avoir été laissée aux allemands et particulièrement aux parachutistes, lesquels purent anticiper sur les projets alliés.
Ce fut le cas lorsque suite à des hésitations, notamment de la part de Mackesy (voir ci-dessus), l'engagement dans la bataille de Narvick (27 avril - 6 juin) prit plusieurs jours de
retard.
J'ai cité la supériorité de la marine anglaise, c'est peu... car le récit de l'activité des unités navales vaut à lui seul tout un chapitre...

J'en reste là, pour laisser la parole aux autres contributeurs... il y a tant de choses à écrire sur ce sujet passionnant !.


 

Voir le Blog de norodom : cliquez ici


Re: L'expédition Franco-Britannique en Norvège.

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de tagnon  Nouveau message 24 Juin 2011, 20:23

"Répondre": Je clique sur le bouton mais non sans appréhension après cette magistrale entrée en matière.

Sujet que je connais peu, mais de mémoire, 2 points à retenir ou à mettre en avant: d'abord le manque d'exploitation de la supériorité de la Royal Navy, témoignage prsequ'ultime - nous sommes à la veillée funèbre de la "Drôle de Guerre" - de l'absence de volonté des démocracies occidentales, aka les Franco-Britanniques, de saisir la 1ère occasion d'en finir avec le régime Hitlérien, et d'autrepart le strabisme de la vision statégique Alliée, allant du bout de lèvres lancer des coups de piques à la WM, en périphérie de ses intérêts vitaux, plutôt que la frapper d'emblée à la tête,exactement comme 9 mois plus tôt dans la Saar.

Alain.


 

Voir le Blog de tagnon : cliquez ici


Re: L'expédition Franco-Britannique en Norvège.

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de tagnon  Nouveau message 24 Juin 2011, 20:29

Et je continue, toujours de mémoire: la campagne de Norvège, encensée par les Anglais sous le nom de Narvik, est ressentie comme une victoire - défensive. Mais il faut rappeller les paroles vibrantes mais lucides de Churchill après Dunkerque: "Wars are not won by evacuations". Et celà s'applique parfaitement à l'héroisme incontestable des Anglais à Narvik: succès tactique, peine perdue stratégique.

Alain.


 

Voir le Blog de tagnon : cliquez ici


Re: L'expédition Franco-Britannique en Norvège.

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de tagnon  Nouveau message 24 Juin 2011, 20:38

Et toujours sur ma lancée: les Allemands - Hitler - entreprennent la campagne Norvégienne avec 1 objectif bien défini: sécuriser l'itinéraire ferroviaire du minerai de fer Suédois, alors que les Britanniques pouvaient neutraliser l'itinéraire maritime. Ce faisant, ils s'assuraient des aérodromes à portée de l'Angleterre de l'est et du nord, qui lui seront bien utiles dés août 1940, et des ports-refuges pour la KM, sur les rives de l'Atlantique. Par contre, les Franco-Britanniques agissent pour miner les eaux territoriales Norvégiennes, au mépris du droit international, et du ménagement d'un allié potentiel, pas du tout pour menacer sérieusement leur adversaire réel: l'Allemagne Nazie continentale.

Alain.


 

Voir le Blog de tagnon : cliquez ici


Re: L'expédition Franco-Britannique en Norvège.

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de tagnon  Nouveau message 24 Juin 2011, 20:39

Allo, Allo, il y a quelqu'un ? Il est l'heure !


 

Voir le Blog de tagnon : cliquez ici


Re: L'expédition Franco-Britannique en Norvège.

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de fozzy  Nouveau message 24 Juin 2011, 20:40

Bonsoir à tous,
Est-ce qu'on peut dire que c'est un fait d'armes sans grande importance et qui a fait plaisir pendant qq semaines aux anglais et aux français?
Qu'a t'il apporté aux alliés?

Fozzy

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1819
Inscription: 17 Déc 2009, 09:43
Localisation: Hauts-de-Seine (92)

Voir le Blog de fozzy : cliquez ici


Suivante

Retourner vers LES ARCHIVES DES RENDEZ-VOUS DE L'HISTOIRE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  FAFL 
il y a 12 minutes
par: evelaval 
    dans:  Identification douille d’obus 
il y a 17 minutes
par: Tarpan 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 13 
il y a 49 minutes
par: iffig 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
il y a 51 minutes
par: iffig 
    dans:  Une fermière a sauvé la vie de mon aïeul 
Aujourd’hui, 08:48
par: dominord 
    dans:  uniformes marine française 1939-1940 
Aujourd’hui, 01:54
par: Tri martolod 
    dans:  Shoah: Israël accuse la Pologne de vouloir «changer l'Histoire» 
Aujourd’hui, 01:05
par: carcajou 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Hier, 23:05
par: iffig 
    dans:  Darnand Le bourreau français 1/3 
Hier, 22:55
par: carcajou 
    dans:  LES BELLES ANNÉES du "MILIEU" 
Hier, 20:34
par: alfa1965 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Scroll