Connexion  •  M’enregistrer

FRANCE 1940 : Comme des Lions ?

Dans ce sous forum sont rassemblées les archives de tous les débats thématiques du forum.
MODÉRATEUR: Prosper

non

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de juin1944  Nouveau message 21 Fév 2008, 21:33

non, je confirme Francis, ces faits sont repris dans un documentaire de Daniel Costelle, par un officier français interviewé dans les années 60.


 

Voir le Blog de juin1944 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de Litjiboy  Nouveau message 21 Fév 2008, 21:38

Aucune leçon n'a donc été tirée de la 1è guerre mondiale?


 

Voir le Blog de Litjiboy : cliquez ici


oui

Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de juin1944  Nouveau message 21 Fév 2008, 21:39

si quelques leçons ont été tirées , mais pas par tous hélas.


 

Voir le Blog de juin1944 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 14  Nouveau message de jicé, romancier  Nouveau message 21 Fév 2008, 21:41

A partir de ce moment, tout va très vite, n'est-ce pas? Le processus d'encerclement de l'Alsace commence-t-il immédiatement?


 

Voir le Blog de jicé, romancier : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 15  Nouveau message de Francis Deleu  Nouveau message 21 Fév 2008, 21:47

Bonsoir,

Dans son livre "L'étrange défaite", pour expliquer la débâcle, Marc Bloch expose, de nombreux exemples à l'appui, ce qu'il appelle "l'incapacité du commandement". Défaite militaire qui provenait, dit-il, non de l'infériorité numérique des forces et des armements mais d'une faillite intellectuelle et d'une faillite administrative du haut-commandement: excès de paperasse, mauvaise organisation des liaisons et du renseignement, multiplication des échelons et des grades, fragmentation du haut commandement, riva­lités des services et des chefs, routine d'un "dressage" qui n'a rien de commun avec la vraie discipline, peur des "histoires" et aversion pour les sanctions, dilution des responsabilités, etc...
Parlant de la carence intellectuelle du commandement, Marc Bloch met en accusation l'abrutissement provoqué par le dogme de la guerre défensive érigée en doctrine, les méthodes de formation militaire fondée sur le verbalisme et les "idées générales", un sys­tème de promotion qui plaça à la tête des armées fran­çaises des vieillards incapables de remettre en cause leur interprétation de leur victoire passée, c'est-à-dire de se remettre en cause.

Et comme j'aime raconter des historiettes plus explicites que de longues démonstrations, un épisode significatif auquel il fut donné à Marcel Bloch d'assister.
Lorsqu'il fut décidé de défendre la Bretagne en y recueillant les forces en retraite au Sud de Paris, "on dépêcha, incontinent, un honorable général du génie, pour reconnaître une "position" d'une mer à l'autre. Car, pas moyen de tenir, n'est-ce pas, si l'on n'a, préalablement, tracé sur la carte, puis piqueté sur le sol, une belle "position" continue, avec bretelles, ligne avancée, ligne de résistance, et ainsi de suite." L'honorable général du génie, son dossier bien ficelé sous le bras, pris la route pour Rennes où.... à sa grande stupéfaction... les Allemands l'avaient devancé.

Cordialement,
Francis.


 

Voir le Blog de Francis Deleu : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 16  Nouveau message de Nicki le Bousier  Nouveau message 21 Fév 2008, 21:50

Je pense au contraire qu'une leçon a été tirée de la guerre 14-18. Et ça se retourne contre nous. Une grave erreur stratégique serait à l'origine du désastre, puisque le commandement français croit à une réplique du plan Schlieffen de 14.
en effet seules les plaines de la Belgique et du nord de la France se prêtent au déploiement d'une armée allemande composée de blindés, la ligne maginot ne pouvant que vouer à l'échec toute attaque frontale.

source: une guerre totale de P. Masson


 

Voir le Blog de Nicki le Bousier : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 17  Nouveau message de hilarion  Nouveau message 21 Fév 2008, 21:51

Je te rejoins Francis
Un kriegspiel organisé par le général Pretalt chef du groupe d'armée n°2 se déroule en 1938 le thème est une attaque brusquée des forces allemande par les ardennes face à la 2ème armée. Gamelin est présent lors du debriefing Pretalat annonce " les blindés allemands mettront 60 heures pour arriver à travers les Ardennes, sur la meuse et Sedan. Gamelin repondquand on est pessimiste comme vous l'êtes vous êtes souffrant
Néanmoins Pretalt continue son exposé demontre dans ses conclusions que toute la défense française est à revoir. Deux DI supplémentaires sont necéssaires ainsi due de l'aviation, des constats de carences sont soulignées dans le domaine des munitions du transport et des services sanitaires. Pretelat se verra reprocher ses conclusion par le général Georges d'avoir surrestimé les possibilités allemendes et d'avoir agi comme si les allemands avaient agi de manière particulièrement audacieuse ( 39-45 septembre 2007).
L'anayse est particulièrement intéressante car au sommet de l'armée française on savait que le secteur des ardennes etait sensible.
Néanmoins on peut noter une très forte rivalité de généraux..


 

Voir le Blog de hilarion : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 18  Nouveau message de navigant  Nouveau message 21 Fév 2008, 21:54

Le 10 mai 1940 ce n'est pas trop tard pour réagir ?
Les actes héroiques, et les succès du général De Gaulle, ne peuvent que retarder l'inéluctable ?


 

Voir le Blog de navigant : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 19  Nouveau message de jicé, romancier  Nouveau message 21 Fév 2008, 21:59

Les allemands ont-il compris tout de suite la surprise et l'indécision des français?


 

Voir le Blog de jicé, romancier : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 20  Nouveau message de clayroger  Nouveau message 21 Fév 2008, 22:01

La leçon principale tirée de la guerre de 14-18 en France et chez les Alliés a été résumée par la formule :

"Plus jamais ça !"

La conséquence ayant été la stratégie défensive adoptée par la France et matérialisée par la Ligne Maginot.

Nombreux sont les réflexions contemporaines hors contexte, qui font abstraction du traumatisme de cette guerre la plus meurtrière que la France n'ait jamais connue.
Et qui a généré les sentiments pacifistes de l'entre-deux guerres.

@+


 

Voir le Blog de clayroger : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers LES ARCHIVES DES RENDEZ-VOUS DE L'HISTOIRE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Autoblinda AB 41 "Panzerspähwagen AB41 201(i)" en Normandie 
il y a 5 minutes
par: kfranc01 
    dans:  L'homme tronc (suite) 
il y a 18 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Base sous-marine de Marseille 
il y a 18 minutes
par: BSM44 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 13 
il y a 20 minutes
par: kfranc01 
    dans:  Était-il possible de vaincre l’URSS ? 
il y a 26 minutes
par: Aldebert 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 30 minutes
par: kfranc01 
    dans:  Identification douille d’obus 
il y a 37 minutes
par: WWII 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
il y a 41 minutes
par: kfranc01 
    dans:  archives anciens services spéciaux 
Aujourd’hui, 20:28
par: thucydide 
    dans:  uniformes marine française 1939-1940 
Aujourd’hui, 18:07
par: Tri martolod 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Scroll