Page 1 sur 9

Rommel et Rundstedt ont ils fait perdre la Normandie ?

Nouveau messagePosté: 17 Jan 2008, 19:09
de juin1944
En mai 1944, la polémique bat son plein entre les deux futurs ténors du front Ouest occidental . Leurs conceptions stratégiques divergents tant qu'elles provoquent une situation conflictuelle qu'Hitler lui même doit arbitrer.

Erwin Rommel souhaite repousser le débarquement allié dès les premières heures de l'invasion par une contre attaque massive sur les plages et leurs abords. Il est persuadé qu'en cas d'établissement de têtes de pont, la 7ème Armée de Dollman et les unités blindées de réserve ne pourront opposer qu'une resistance de principe.

Au contraire ,Von Rundstedt préconise de laisser se dérouler le débarquement et lancer une violente contre attaque blindée dans les terres, hors de portée de l'artillerie de marine alliée. Cette stratégie est pour lui la meilleure, car pense t'il, les alliés seront très fragiles tant que les têtes de ponts ne seront pas consolidées.

Qui de Rommel ou Von Rundstedt si tant est qu'ils aient pu prendre la direction des opérations de manière totale et continuelle aurait pu renverser une situation devenue délicate dès le 6 juin 1944 ?

Image

Nouveau messagePosté: 17 Jan 2008, 20:33
de deimos
à moi donc de réagir en premier!
Frapper sur les plages semble pour moi la meilleur solution aux vues de ce qui c'est passé à Omaha (malheureusement...) Une plage bien défendue, et vers 12h le commandement suprème envisageait un rembarquement des hommes débarqué (ne me demandez pas où je l'ai lu, j'ai un trou^^)
Au contraire en laissant les troupes s'infiltrer dans les terres, il faut être sur de pouvoir frapper de façon décisive entre le moment où l'armée d'invasion s'avance suffisement pour ne pas avoir de supports maritime où aérien, et avant qu'un grand port ne soit controlé afin de consolider la tête de pont.

ok

Nouveau messagePosté: 17 Jan 2008, 20:37
de juin1944
ce qui s'est passé à Omaha était pour ainsi inévitable, à quelques détails près. Omaha est l'exception du D.Day. D'une manière générale, Rommel avait il les moyens d'engager plus de troupes : hormis sa réserve blindée, constituée de la 116ème Pz, de la 2ème Pz et de la 21ème Pz, il n'avait aucune autorité sur les blindés du 1er SS Panzer Korps.

Nouveau messagePosté: 17 Jan 2008, 20:39
de Prosper Vandenbroucke
Bonsoir Stéphane, bonsoir tout le monde,
Pas beaucoup d'amateurs pour cette question pertinente me semble-t-il
Il est vrai que - c'est un avis personnel - les deux options se valent.
Seulement, le fait que le Führer s'obstine à maintenir de puissantes forces blindées à l'arrière, joue un rôle prépondérant. Ni Rommel, ni Runstedt savent tirer profit de leur conception.
Sans unités blindés, la wehrmacht est incapable de rejeter l'assaut allié que se soit immédiatement ou par après dans l'intérieur du pays.
La décision d'envoyer les divisions blindées vint beaucoup trop tard, même si cela a permis aux Allemands de contenir les Britanniques devant Caen.
J'ai quand même un petit penchant pour l'option de Rommel, tant il est vrai qu'aux premières heures du débarquement les alliés sont encore très fragile.
Mais aurait-il réussi? Il ne faut pas oublier non plus que les alliés avaient la maîtrise du ciel.
Prosper ;)

Nouveau messagePosté: 17 Jan 2008, 20:47
de H Rogister
Pourquoi ne pas donner la responsabilité de cet échec à Hitler?

A+

Nouveau messagePosté: 17 Jan 2008, 20:48
de deimos
maitrise du ciel et de la mer...
J'avoue que statuer sur des évenements qui auraient forcément évolués différement si l'un des deux hommes avait été au "commande" de la défense, est assez difficile...
Il aurait fallu que la contre-attaque dans les terres soit définitive... Car si les alliés avaient maintenu ne serait-ce que quelques kilomètres de lignes de front dans l'intérieur des terres, les troupes fraiches auraient continués à arriver, et on se serait retrouvé dans une situation identique à celle d'iwo jima, le fanatisme des japonais en moins.

Nouveau messagePosté: 17 Jan 2008, 20:53
de navigant
A partir du moment où le débarquement est réussi les têtes de pont établies et consolidées la suprématie aérienne pour soutenir l'offensive alliée tout ce que pouvait faire les généraux allemands c'était des actions de retardement à mon avis.

Nouveau messagePosté: 17 Jan 2008, 20:54
de Nicki le Bousier
H Rogister a écrit:Pourquoi ne pas donner la responsabilité de cet échec à Hitler?


En effet, Hitler restait le maître d'œuvre, Rommel et Rundstedt n'étant que des ingénieurs qui proposaient leurs solutions.

Nouveau messagePosté: 17 Jan 2008, 21:01
de clayroger
Je vais peut-être agacer tout le monde, mais à mon sens, la résistance allemande de près de trois mois en Normandie est une victoire tout à fait remarquable aux plans tactiques et opérationnels.

D'autant plus si on considère les énormes moyens employés par les Alliés.

Imaginer rejeter les forces alliées à la mer est une simple utopie, et en cela je donnerais plutôt raison à Rundstedt.

@+

Nouveau messagePosté: 17 Jan 2008, 21:02
de H Rogister
Prosper Vandenbroucke a écrit:Sans unités blindés, la wehrmacht est incapable de rejeter l'assaut allié que se soit immédiatement ou par après dans l'intérieur du pays.


Ces unités blindées n'étaient-elles pas réservées pour un débarquement dans le Pas de Calais car les hautes autorités allemandes ne croyaient pas à un débarquement en Normandie?

A+