Page 1 sur 8

Omaha Beach , 6 juin 1944

Nouveau messagePosté: 14 Mai 2007, 17:51
de juin1944
Le 6 juin 1944, les 16th et 116RCT investissent la plage d'Omaha Beach , entre la pointe de la percée et Colleville. Très tôt, avant même l'arrivée de la première vague, rien ne se passe comme prévu : les chars amphibies coulent, les bombardements aériens se révèlent inefficaces, les troupes allemandes comptent en plus la 352ème DI, légèrement en retrait de la ligne de front et que personne n'attendait ici. Au soir du Jour J, Omaha compte ses morts : plus de 2100, chiffre supérieur aux morts des quatre autres plages réunies. La tragédie d'Omaha tire t'elle sa genèse d'une incroyable successions d'éléments imprévisibles ou bien, au contraire était elle en réalité une catastrophe prévue par le commandement ? A vous de répondre.

Nouveau messagePosté: 14 Mai 2007, 18:14
de Quentin D
Bonsoir,

Si j'ai bon souvenir, c'est la seule plage surplombée par une falaise. Les allemands étaient plutôt bien planqués là bas. Les autres plages bénéficiaient d'un accès plus facile aux terres (je parle bien sûr au niveau topographique). D'ailleurs les anglais débarquant sur l'aile ouest de Gold ont également subi de lourdes pertes.

Je pense donc dans ce sens que ces pertes étaient un peu prévisible, même si on peut toujours refaire l'histoire en se demandant si en voyant cette défense naturelle appuyée par des fortifications, l'opération n'aurait pas du compter un plus grand soutien à cette endroit.

Quentin

Nouveau messagePosté: 14 Mai 2007, 18:18
de Joachim
Pour les chars amphibies qui ont coulés en bon nombre, il est clair qu'il y a eu de l'incompétence quelquepart; pourquoi donc les a t'on largués beaucoup trop tôt sans savoir si ils tiendraient le coup jusque la plage sans emcombres ?

Ensuite pour le débarquement à Omaha, les responsables n'auraient pas dû lésiner sur les moyens; il devait bien y avoir une multitude de solutions afin d'éviter que ça tourne au carnage (ex : envoyer beaucoup de paras capturer et sécuriser les bunkers, utiliser des gaz chimiques ou toxiques sur ces bunkers avant de débarquer, bombarder des tonnes d'explosifs sur ces bunkers à l'aide de forteresses volantes plutôt que de ne compter principalement que sur l'artillerie marine ... ou plus téméraire, équiper les soldats débarquants avec des bazookas à utiliser contre les meurtrières des bunkers, ...)

Nouveau messagePosté: 14 Mai 2007, 18:48
de Narduccio
Joachim a écrit:Pour les chars amphibies qui ont coulés en bon nombre, il est clair qu'il y a eu de l'incompétence quelquepart; pourquoi donc les a t'on largués beaucoup trop tôt sans savoir si ils tiendraient le coup jusque la plage sans encombres ?


Il y a de l'incompétence, mais pas ou tu la situe. Nous en avons déjà parlé sur ce forum, le gros problème fut que les conducteurs de chars n'étant pas marins ne se sont pas bien placés par rapport à la houle et qu'ils l'on prise par le travers. Le problème se situe donc en amont, du coté de la formation de ces conducteurs. Ensuite, il est vrai, que vu le temps, on aurait pu prendre la décision de les largués plus prêts ou de ne pas les larguer.

Nouveau messagePosté: 14 Mai 2007, 19:02
de Levy
La tragédie d'Omaha Beach était prévisible. Toutes les plages ne pouvaient offrir des conditions "idéales" de débarquement. Les bombardements visant à détruire les bunkers sur Omaha avaient été annulés faute de visibilité et je pense que si on avait largué des gaz ceux ci auraient raté leur cible. Quant aux attaques des bunkers avec des bazookas, cela tiendrait de l'attaque de kamikazes, technique bien connue de nos jours où, des convoyeurs de fonds. Je pense que pour la tragédie d'Omaha, comme pour d'autres, il a fallu trancher. Je pense que tout a été prévu et, qu'il a fallu laisser un peu le hasard faire le reste.

Nouveau messagePosté: 14 Mai 2007, 19:11
de dynamo
Je me suis toujours demandé pourquoi les alliés n'avaient pas utilisés squadrons aprés squadrons les typhons armés de roquettes qui auraient pu traiter de façon individuelle chaque bunker.
Il suffisait de les marquer avec des fumigènes et les typhons arrivant plein la gomme rasant la mer auraient envoyé leur gerbe de roquettes, je pense que cela aurait fait plus de dégats qu'un bombardement massif qui n'a réussi qu'à tuer quelques bonnes vaches normandes.
Vite un spécialiste aéro pour me donner un avis :)

Nouveau messagePosté: 14 Mai 2007, 19:21
de Emmanuel
Très loin d'être un spécialiste en aéro il me semble que les roquettes tirées n'étaient pas très précises c'était plutôt au "p'tit bonheur la chance" lorsqu'elles atteignaient leur cible :?

Nouveau messagePosté: 14 Mai 2007, 19:25
de Quentin D
Emmanuel a écrit:Très loin d'être un spécialiste en aéro il me semble que les roquettes tirées n'étaient pas très précises c'était plutôt au "p'tit bonheur la chance" lorsqu'elles atteignaient leur cible :?


Enfin, ça aurait tout de même été plus précis que les bombes des B-17 ou que les obus des navires, non? A ça, il faut rajouter un effet psychologique positif coté allié, négatif coté allemand.

Nouveau messagePosté: 14 Mai 2007, 19:32
de Nicki le Bousier
bonsoir,

Non seulement la topographie n' était pas favorable aux alliés, non seulement sur ce site les services de renseignements n' ont pas été éfficaces à 100 %, non seulement la 29e DI était formés pricipalement de novices pas toujours très bien encadrés, non seulement les pilotes de chars amphibis n' étaient pas suffisamment formés, mais en plus les Alliés jouèrent de malchance dans tous les domaines:
précocité de la marée
echec du bombardement aérien
bombardement naval trop bref
des péniches qui n' abordèrent pas souvent aux endroits prévus
Il y a donc des éléments qui annonçaient une catastrophe...mais il y a eu un effet d' amplification dû à la malchance.

Nouveau messagePosté: 14 Mai 2007, 19:35
de dynamo
Très loin d'être un spécialiste en aéro il me semble que les roquettes tirées n'étaient pas très précises c'était plutôt au "p'tit bonheur la chance" lorsqu'elles atteignaient leur cible


Les typhons, ont, pourtant deux mois plus tard "shootés" un nombre considérable de chars, véhicules et colonnes allemandes sur les routes et chemins de Normandie...

Prosper, stp, ton avis :!:

Cordialement.