Connexion  •  M’enregistrer

personnalite : Douglas Bader

Cet espace est consacré aux forces aériennes de toute nationalité et aux opérations aériennes durant la Seconde Guerre Mondiale
MODÉRATEUR: Marc_91

personnalite : Douglas Bader

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de larry  Nouveau message 12 Fév 2004, 14:41

Aviateur et cul-de-jatte! Deux partictularites qui, a premiere vue, pourraient apparaitre inconciliables, mais qui ne s excluent pas lorsque le sujet se nomme Douglas Bader.
Etrange destin que ce pilote britannique qui, apres de brillants debuts dans l aviation, dut renoncer a sa vocation a la suite d un malheureux accident, mais qui reprit pourtant du service pendant la Seconde Guerre mondiale et revela, en depit de son infirmite, un courage tout a fait exemplaire.
Ne a Saint John’s Wood, dans la banlieue de Londres, le 21 fevrier 1910, douglas Robert Stewart Bader approcha d un avion pour la premiere fois a l age de treize ans, grace a son oncle, le Squadron Leader Cyril Burge, alors sous directeur de l ecole des cadets de la Royal Air Force, a Cranwell, et adjoint de l Air Chief Marshal Sir Hugh Trencard.
Des lors, ressentant une passion sans limites pour l aviation, le jeune homme partagea son temps entre ses etudes, qu il effectua dans differents colleges : Collet Court, Temple Grove et Saint Edward (Oxford), et le terrain de Cranwell, ou il venait passer toutes ses vacances scolaires.
N ayant de cesse de devenir aviateur, il passa, en 1928, le concours d entree a l ecole de Cranwell, s y classa parmi les meilleurs et decrocha son brevet de pilote deux annees plus tard, c est a dire le 26 juillet 1930.
Bader quitta l ecole d officiers de la RAF pour ensuite rejoindre le Squadron 23, qui, equipe de Gloster Gamecock, etait base a Kenley.
Deja initie a l acrobatie lors de sa formation a Cranwell, il montra rapidement de telles qualites que ses superieurs le choisirent pour faire partie d une patrouille acrobatique chargee de representer le Squadron 23 lors d un grand meeting qui devait se tenir a Hendon. Place sous le ordres du chef du Flight C, Bader prit part a la mise au point de cinq numeros de voltige et a une demonstration d acrobatie synchronisee qui captiva les 175 000 personnes rassemblees sur l aerodrome d Hendon pour assister aux exhibitions des pilotes de la RAF.
Le lendemain, son nom faisait son apparition dans le Times.
Puis, le 14 decembre 1931, au dessus du terrain de Reading, alors qu il accomplissait un vol sur Bristol Bulldog, chasseur qui avait remplace le Gamecock dans le Squadron 23, l officier s ecrasa aux sol.
Tres gravement blesse, il dut subirt l amputation des deux jambes et sejourna de longs mois a l hopital militaire d Uxbridge, ou les medecins avaient ordonne son transfert en avril 1932. Cloue au lit, mais loin de se resigner, Douglas Bader concentra toute son energie a reapprendre a marcher grace a des protheses et il parvint meme a demontrer, lors d un stage de pilotage au centre de Wittering, qu il etait encore capable de voler.
Cette aptitude ne fut pourtant pas reconnue par les autorites de la RAF, qu il dut quitter pour invalidite en mai 1933.
Ayant trouve un emploi dans le civil, il travaillait pour la Shell lorsque survint la declaration de guerre du 3 septembre 1939. Aussitôt, l ancien pilote demanda sa reintegration dans l aviation militaire. Il ne put l obtenir qu en se soumettrant a un examen de pilotage qu il passa a la Central Flying School d Upavon. Puis, en novembre 1939, il y fut affecte enfin d y suivre un complement de formation et, le 7 fevrier 1940, il passa enfin dans une unite combattante, le Squadron 19, base a Duxford. Deux mois plus tard, impatient de prendre part aux operations actives, douglas Bader prit la tete d une section du Squadron 222.
Ce n est pourtant que le 1er juin suivant qu il devait affronter pour la premiere fois l ennemi, en l occurrence un Messerchmitt Bf 109E, qu il abattit au cours d une sortie au dessus de la ville de Dunkerque. Peu de temps apres lui etat confie le commandement du Squadron 242, une unite (composee en majorite de canadiens) qui avait subi de lourdes pertes pendant la compagne de France et au sein de laquelle le moral n etait pas des plus brillants. En quelques semaines, cette formation, reequipee entre temps de Hawker Hurricane, retrouva sa combativite et fut prete a affronter de nouveau la Luftwaffe.
A ce moment, en effet, le fighter Command de la RAF, engage dans la bataille d Angleterre, avait besoin de tous les pilotes de chasse disponibles. C est au cours de cet affrontement que Douglas Bader devait affirmer sa personnalite hors du commun. Fort de ses premieres experiences, il parvint a convaincre ses superieurs, et notamment Leigh Mallory, de faire intervenir contre les raids allemands de grosse formations de chasse, seules capables de disloquer celles de la Luftwaffe.
Cette tactique se revela si efficace qu a la fin de l automne de 1940 se Squadron 242 revendiquait quelque soixante victoires, dont une douzaine pour son commandant.
Decore de la Distinguished Flying Cross et du distinguished Service Order, ce dernier fut promu, au cours de l annee 1941, Wing Commander d un Wing de chasse forme des squadrons 145, 610 et 616et implante a Tangmere.
C est au cours d une mission au dessus du territoire europeen occupe, et non sans avoir descendu trois Bf 109 au cours du mois de juin et huit autres appareils pendant le mois de juillet, que l as britannique entra en collision, le 9 aout 1941, avec un appareil adverse.
Ayant reussi a s extraire de son avion en perdition, il parvint a se parachuter, mais fut capture par les allemands, pares avoir perdu une prothese dans cette aventure.
Il recupera cependant des protheses neuves lancees depuis un chasseur britannique au cours d une attaque et se mit a echafauder plusieurs plans d evasion. En depit de tous ses effort, il ne put les mettre a execution et fut transfere au camp disciplinaire de Colditz, ou il demeura jusqu a sa liberation, en 1945.
Rapatrie en Grande Bretagne en avril de cette meme annee, Douglas Bader, devenu Group Captain, devait encore commader le Fighter Leader School de Tangmere et le North Weald Fighter Sector avant de quitter le RAF, le 21 juillet 1946, cette fois de maniere definitive et titulaire de vingt deux victoires.


 

Voir le Blog de larry : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Ramm  Nouveau message 10 Mar 2004, 18:11

Si vous voulez en savoir plus sur le "parachutage de ses fausses jambes",
je vous conseille de lire Jusqu'au bout sur nos Messerchmitts
du général Adolf Galland. Je ne saurais pas vous citer les extraits, je n'ai pas le livre sous la main.
Un autre "cul de jatte" célèbre était Hans-Ulrich Rudel, il avait perdu une jambe vers la fin de la guerre. Son livre : Pilote de Stuka.

Flight Officer
Flight Officer

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 105
Inscription: 06 Mar 2004, 12:24
Localisation: Walhain - Belgique
Région: Walhain
Pays: Belgique

Voir le Blog de Ramm : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de larry  Nouveau message 11 Mar 2004, 00:17

"jusqu au bout sur nos messerchmitts" est un tres bon livre je l ai lu et je l ai apprecie


 

Voir le Blog de larry : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de antoine  Nouveau message 14 Mar 2004, 09:27

Le livre d'Adolf Galland a été édité en texte intégral sous le titre
"Les premiers et les derniers
Editeur : Yves Michelet éditeur Paris
Image
Le recit paru dans "Jusqu'au bout sur nos Messerschmitt" était incomplet et largement édulcoré pour ne pas dire censuré.


 

Voir le Blog de antoine : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de floop  Nouveau message 17 Mar 2004, 12:35

tant qu'a faire autant lire "Bader vainqueur du ciel" de Paul Brickhill une tres bonne biographie de cet as.Mais il est vrai que le livre de Galland est passionnant et dans "Pilote de stukas" Hans Rudel parle aussi de Bader.


 

Voir le Blog de floop : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Ramm  Nouveau message 17 Mar 2004, 13:09

Ben j'me souvenais plus que Rudel parlait de Bader dans son livre...
Il faut que je revoie mes classiques ! :wink:

Flight Officer
Flight Officer

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 105
Inscription: 06 Mar 2004, 12:24
Localisation: Walhain - Belgique
Région: Walhain
Pays: Belgique

Voir le Blog de Ramm : cliquez ici



Retourner vers AVIATIONS DE GUERRE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Si c'est une femme: vie et mort à Ravensbrück. 
Aujourd’hui, 01:59
par: carcajou 
    dans:  Testament de Hitler : sur l’Angleterre 
Hier, 23:18
par: Manu 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Hier, 23:16
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Hier, 23:13
par: iffig 
    dans:  Médecin urgentiste 
Hier, 22:55
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
Hier, 22:13
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  transmission électrique / chars 
Hier, 20:39
par: alain adam 
    dans:  11° Regiment etranger d'infanterie 
Hier, 20:29
par: alain adam 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Hier, 19:16
par: kfranc01 
    dans:  BATAILLE DU DNIEPR jITOMIR FIN DECEMBRE 1943 
Hier, 19:12
par: Loïc Charpentier 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 19 invités


Scroll