Connexion  •  M’enregistrer

Le meilleur pilote de la ww2?

Cet espace est consacré aux forces aériennes de toute nationalité et aux opérations aériennes durant la Seconde Guerre Mondiale
MODÉRATEUR: Marc_91

Re: Le meilleur pilote de la ww2?

Nouveau message Post Numéro: 31  Nouveau message de GBW067  Nouveau message 22 Sep 2020, 10:35

Avec tout le respect que j'ai pour tous les pilotes quels qu'ils soient, si je dois en sortir du lot, ce serait les "sorcières de la nuit"...Des missions risquées à bord d'avions "obsolètes"....Bref, presque des kamikazes mais toujours avec l'espoir d'en revenir...
Dan
_______________________________________________________________
Fais ce que dois, advienne que pourra

Ma bibliothèque (en cours de saisie)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1252
Inscription: 11 Juil 2012, 22:04
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de GBW067 : cliquez ici


Re: Le meilleur pilote de la ww2?

Nouveau message Post Numéro: 32  Nouveau message de coyote  Nouveau message 22 Sep 2020, 10:45

GBW067 a écrit:Avec tout le respect que j'ai pour tous les pilotes quels qu'ils soient, si je dois en sortir du lot, ce serait les "sorcières de la nuit"...Des missions risquées à bord d'avions "obsolètes"....Bref, presque des kamikazes mais toujours avec l'espoir d'en revenir...


C'est une très belle vision effectivement ! Kamikaze tout de même pas mais elles ont fait preuve d'une indéniable volonté à bord de vétustes Po 2.

Pas si poussiéreux que ca ces biplans ;)
Bernard

Il vaut mieux se taire et passer pour un con plutôt que de parler et de ne laisser aucun doute sur le sujet
P Desproges

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6189
Inscription: 17 Oct 2018, 09:07
Région: Périgord & Trégor
Pays: France

Voir le Blog de coyote : cliquez ici


Re: Le meilleur pilote de la ww2?

Nouveau message Post Numéro: 33  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 22 Sep 2020, 10:53

En ce qui me concerne, le choix est impossible, ils se valent tous.
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 80803
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Le meilleur pilote de la ww2?

Nouveau message Post Numéro: 34  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 22 Sep 2020, 12:12

coyote a écrit:C'est une très belle vision effectivement ! Kamikaze tout de même pas mais elles ont fait preuve d'une indéniable volonté à bord de vétustes Po 2.
Pas si poussiéreux que ca ces biplans ;)


Elles en avaient ces nanas !
Autre exemple de devoir et d'abnégation, j'en reviens à Midway avec les pilotes US d'avions torpilleurs et de bombardiers en piqué qui engagèrent les PA japonais... sans escorte.
Au prix d'une témérité incroyable confinant au sacrifice.

Je pense à George H. GAY unique survivant des deux escadrilles lancées par le Hornet et l'Enterprise.
Le sens du devoir de ces pilotes m'a régulièrement inspiré. ::chapeau - salut::
"Rends toi compte ! Ils m'ont donné 18 cartouches pour partir faire la guerre !"
Roger W. 2e Régiment de Chasseurs à pied
Evocation du 10 mai 1940

Hommage lui soit rendu, à lui et à ses pairs, jetés dans la fournaise avec inconséquence.

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12956
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Le meilleur pilote de la ww2?

Nouveau message Post Numéro: 35  Nouveau message de coyote  Nouveau message 22 Sep 2020, 16:19

Tu fais bien de rappeler George H. Gay car il est peu voire très peu connu et faire ce qu'il a fait avec un 'Devastator' qui était finalement plus dangereux pour ses équipages que pour l'ennemi , relève de l'exploit avec un énorme coup de pot.. en ce qui le concerne ! Les copains ne sont pas revenus.

Dans le même esprit on peut citer tous les équipages qu'ils soient polonais, hollandais, belges, français etc.. partis affronter l'adversaire avec des machines totalement dépassées.
Ils allaient au casse pipe sans aucun doute. !
Bernard

Il vaut mieux se taire et passer pour un con plutôt que de parler et de ne laisser aucun doute sur le sujet
P Desproges

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6189
Inscription: 17 Oct 2018, 09:07
Région: Périgord & Trégor
Pays: France

Voir le Blog de coyote : cliquez ici


Re: Le meilleur pilote de la ww2?

Nouveau message Post Numéro: 36  Nouveau message de Jumbo  Nouveau message 22 Sep 2020, 17:56

Vous connaissez l'adage en vigueur dans l'aviation : "un bon pilote est un vieux pilote" (c'est à dire qu'il n'a pas été descendu ou ne s'est pas crashé). Donc le meilleur pilote serait celui qui est "mort dans son lit" avec le plus grand nombre de victoires.
"Dans les situations critiques, quand on parle avec un calibre bien en pogne, personne ne conteste plus. Y'a des statistiques là-dessus." (Jean Gabin) Mélodie en sous sol

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6206
Inscription: 01 Juin 2004, 19:12
Localisation: Salon de Provence
Région: PACA
Pays: France

Voir le Blog de Jumbo : cliquez ici


Re: Le meilleur pilote de la ww2?

Nouveau message Post Numéro: 37  Nouveau message de coyote  Nouveau message 22 Sep 2020, 18:02

C'est bien ce que je disais au post 7 et par la suite .

Je crois bien que cette question ne peut avoir de réponse rationnelle .
:cheers:
Bernard

Il vaut mieux se taire et passer pour un con plutôt que de parler et de ne laisser aucun doute sur le sujet
P Desproges

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6189
Inscription: 17 Oct 2018, 09:07
Région: Périgord & Trégor
Pays: France

Voir le Blog de coyote : cliquez ici


Re: Le meilleur pilote de la ww2?

Nouveau message Post Numéro: 38  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 22 Sep 2020, 18:53

Non Bernard, en effet, mais nous avons déjà rassemblé tout un panel de pilotes remarquables!

Je crois que l'ensemble de nos réponses vont au-delà de la question posée.
"Rends toi compte ! Ils m'ont donné 18 cartouches pour partir faire la guerre !"
Roger W. 2e Régiment de Chasseurs à pied
Evocation du 10 mai 1940

Hommage lui soit rendu, à lui et à ses pairs, jetés dans la fournaise avec inconséquence.

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12956
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Le meilleur pilote de la ww2?

Nouveau message Post Numéro: 39  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 22 Sep 2020, 19:04

Jumbo a écrit:Vous connaissez l'adage en vigueur dans l'aviation : "un bon pilote est un vieux pilote" (c'est à dire qu'il n'a pas été descendu ou ne s'est pas crashé). Donc le meilleur pilote serait celui qui est "mort dans son lit" avec le plus grand nombre de victoires.


Cet adage est d'une logique imparable! :D Il est, d'ailleurs, froidement logique, pour toutes les Armes, même si, depuis, à la louche, 150 ans, avec l'expansion des médias - au départ, la presse écrite ,- qui avaient embrayé sur la culture du héros (ou supposé tel) tué au combat, avec pour but essentiel, faire pleurer les chaumières et ratisser (large) leur lectorat, par le biais du traitement de l'événement triste.

Les Américains avaient inauguré cette orientation, avec la Guerre de Sécession, un conflit intestin - où il était très compliqué de savoir qui était "Le Bon" ou le "Méchant" - , que la France avait poursuivie en 1870-1871, durant la Guerre avec les "Prussiens", faute de pouvoir mettre en avant d'éventuelles réussites militaires françaises! ... A peu près tout le monde ou presque se souvient des Parisiens bouffant, durant le Siège, de l'éléphant du Jardin des Plantes ou du rat, durant le Siège de Paris, mais est incapable de décrire, à minima, la situation militaire existante, dans le reste de la France!

Napoléon "ne tirait pas l'oreille" des morts, mais celles de ses "moustachus" ou non, qui avaient survécu aux batailles!

Petit à petit, on s'était mis à l'unisson de la presse, durant un conflit, en entretenant le culte du "Héros mort", alors que son pendant vivant - et surtout ses actions -, n'était, lui, honoré qu'au sein de l'Armée. En 14-18, la Presse était, quotidiennement, destinataire de listes interminables de tués sur le champ de bataille et, de temps en temps, d'une petite liste de combattants récompensés, avec, généralement, un sérieux décalage, par rapport aux faits! Guynemer sera plus connu pour les circonstances de sa mort que pour ses victoires! Heureusement que Roland Garros a donné son nom à un stade de tennis! ... https://fr.wikipedia.org/wiki/Roland_Garros... tandis que René Fonck, lui, est mort dans son lit... en 1953!

Le "Héros" vivant n'intéresse guère la "Presse", car, avec lui, on ne fait pas pleurer les chaumières! ... Amen

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4877
Inscription: 25 Mai 2016, 16:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: Le meilleur pilote de la ww2?

Nouveau message Post Numéro: 40  Nouveau message de THEO  Nouveau message 08 Nov 2020, 17:29

C’est mission impossible que de se lancer sur cette question.

Mais, allez, j’essaie …

De façon certainement injuste, dans l’esprit de beaucoup, le meilleur pilote de la seconde guerre mondiale serait le top scoreur, donc un chasseur. C’est vrai que l’aura obtenue par les pilotes de chasse depuis la première guerre jusqu’à nos jours leur permet un statut un peu à part et on serait vite tenté de déterminer de cette façon quel est le meilleur des meilleurs.

Le meilleur serait-il Eric Hartmann qui aurait obtenu en deux ans et demi 352 victoires plus ou moins reconnues ? On ne saura jamais quel a été le chiffre réel, mais il était certainement considérable. Notons qu’Il termine la guerre avec le grade de de Major, mais en 1967, il n’est toujours qu’Oberst, car il a la réputation (justifiée ou pas) d’être un bon pilote, mais un mauvais officier…

Il est vrai qu’on peut être bon durant une période, et plus très bon plus tard. Constantin Feldzer raconte dans son livre formidable (on y va,1987) comment René Fonck leur rend visite à l’école Blériot vers la fin des années 20. Il réclame un Spad VII pour faire une démo, mais après plusieurs chevaux de bois en tentatives de décollage, il n’y parvient pas et finit par casser l’hélice, s’éclipsant piteusement au volant de son Hispano…

On pourrait aussi se dire que le meilleur pilote serait un as de la voltige comme par exemple Robert Marchi qui s’en était fait une spécialité et qui au sein du Normandie-Niemen, avait obtenu 13 victoires en 6 mois. Mais il lui a quand même fallu aussi une part de chance, lui qui s’est tué stupidement en donnant un simple un baptême de l’air en 1946.

Les pilotes de chasse avaient par ailleurs leurs « trucs personnels », comme Pierre Clostermann qui avait l’habitude de dégager d’une position périlleuse en effectuant une barrique dérapée lui permettant de se retrouver à la verticale du poursuivant, de le shooter et de prendre le large. Heinz Knoke expliquait (la grande chasse,1954) comment il se tirait d’affaire en Bf109 par des spirales ascendantes que peu d’appareils pouvaient suivre. La compétence ne pouvait en tout cas s’obtenir qu’avec une expérience chèrement acquise, car il fallait durer… A ce jeu-là, les Allemands étaient les plus incroyables : Hans-Ulrich Rudel avait accumulé un total ahurissant de plus de 2500 missions. Comment s’étonner qu’il ait obtenu une telle précision dans ses attaques à bord de Stuka et Fw190, même avec une jambe en moins ? Adolf Galland, pilote depuis 1932, a participé à la guerre d’Espagne et à de multiples combats durant la seconde guerre mondiale, accumulant une expérience formidable qui lui a permis de triompher de quantités de combats, pourtant avec une acuité visuelle diminuée par un accident de 1935. Clostermann disait à ce sujet que la Luftwaffe avait été très cruelle avec ses pilotes, car eux, ils ne dételaient jamais …

Il fallait, comme toujours, connaître sa machine à fond, donc maîtriser la technique. Ainsi, par exemple, Jimmy Doolittle, pilote d’essais, de records, ingénieur aéro et titulaire d’un doctorat en aéronautique, aborde le conflit avec un bagage formidable lui permettant notamment d’apprendre à des pilotes de B25 Mitchell comment ils peuvent faire décoller leurs avions du porte-avions Hornet et aller bombarder avec lui des villes japonaises en avril 1942. Guy Gibson utilise son expérience pour mettre au point une nouvelle technique de bombardement avec de nouvelles bombes pour détruire les barrages de la Ruhr lors de l’opération Chastise en mai 1943.

On pourrait considérer par ailleurs que le meilleur aurait été le plus fin tireur. George Beurling, le « faucon de Malte » est un expert du tir air-air, ne pensant et n’aimant que çà. Il finit mal, lui aussi en s’écrasant en Norseman en 1948 au service d’Israël. Pierre Clostermann indique à ce sujet, que pour sa part, il n'est devenu bon tireur qu'après avoir subi un stage pour pilotes d'expérience.

Il fallait aussi avoir la chance d’utiliser un avion performant au bon moment. Ceux qui avaient entre les mains un Spit IX étaient mieux lotis que ceux qui volaient encore sur Spit V au moment où il fallait se mesurer au FW190A. Et ceux qui avaient encore entre les mains un A6M5 en 1943 -guère révolutionnaire par rapport à l’A6M2 de 1941- se sont fait massacrer par les Hellcat, Corsair et autres, même pilotés par ceux qui étaient des vétérans. François Fayolle a quitté le squadron 340 pour devenir squadron leader du 174 sur Hurrybomber MkIIb. Un Hurricane chargé de bombes à cette époque, ce n'est pas une promesse de longue vie. Il n'a vécu qu'une mission de ce type sur Dieppe en août 1942.

Le pilote, même travaillant en équipage, doit être aussi un navigateur. Par exemple, une sélection d’équipages d’expérience a permis d’utiliser les Mosquitos Pathfinders pour guider avec précision des flots de bombardiers et leur marquer les objectifs. On pensera aussi aux vagues de bombardier US qui ont dû traverser l’Atlantique pour aller se baser en Angleterre, seulement 15 ans après la traversée de Charles Lindbergh. Ou bien encore à la précision de navigation à très basse hauteur et de largage de bombes des Mosquitos de l’opération Jéricho sur la prison d’Amiens en février 1944. Que dire aussi des pilotes qui devaient naviguer au-dessus du Pacifique sur des distances énormes pour trouver les navires ennemis à attaquer … et de même pour rentrer.

Une condition nécessaire était aussi de disposer d'une santé parfaite. Combien de pilotes ont été retirés des opérations pour cause de rupture grave au cœur due à de trop fortes accélérations ? De même, des départs pour cause de dépression nerveuse ou de fatigue extrême due à l'intensité des opérations sur certains fronts ou dans certaines batailles. Que n'a-t-on dit de l'état de fatigue de René Mouchotte lors de ses dernières missions?
Il est vrai que les Allemands utilisaient la Pervitine et que les Américains avaient apporté dans leurs bagages de la Benzédrine pour faire des soldats vaillants.
Léon Cuffaut, était doté d'une vue exceptionnelle lui permettant de voir de très loin un avion ennemi peint en blanc sur un fond de ciel blanc ou sur un sol enneigé. C'est un avantage inestimable pour se placer en situation favorable pour l'attaque ou pour l'esquive. Il obtiendra treize victoires aériennes en moins d'un an. Il a cependant dû quitter le groupe Normandie-Niemen en octobre 1944 pour raisons de santé.

Enfin, le meilleur était-il le plus courageux ? Et là, la concurrence est rude car la somme de courage qu’il aura fallu rassembler sous tous les drapeaux est gigantesque. La littérature sur le sujet est pléthore et beaucoup de pilotes sont à égalité sur ce point. Il est possible que le summum en la matière ait été le cran qu’il fallait pour attaquer des objectifs à travers des barrages antiaériens. Tous les témoignages sur le sujet sont apocalyptiques et tiennent de la roulette russe, depuis par exemple les attaques en Bréguet 693 durant la bataille de France jusqu’aux attaques Kamikaze en 1945, en passant par l’opération Tidel Wave sur les centrales de Ploësti en août 1943, Max Guedj en Norvège en janvier 1945 et mille autres encore.

Souvent -pas toujours- ceux qui paraissaient les plus qualifiés dans chaque domaine, ont été promus à la tête de dispositifs, sont devenus pilotes d’essais ou sont partis dans des écoles de pilotage ou dans les écoles de tir, etc.
Encore fallait-il qu'ils survivent à leurs combats ou aux accidents à l’entraînement, extrêmement nombreux eux aussi.

Le meilleur pilote WW2 serait-il donc à la fois manœuvrier, voltigeur, tireur, navigateur, tacticien, meneur de dispositif, à la santé de fer, fougueux, courageux et … chanceux ?

Je ne crois pas que quiconque ait répondu de façon claire à ceci question depuis 75 ans …

On pourrait tourner la question en la posant de façon plus personnelle et plus subjective et en demandant plutôt quel est le pilote de cette guerre que nous admirons le plus.

Et là, j’ai ma petite idée !

Chief Warrant Officer
Chief Warrant Officer

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 128
Inscription: 21 Oct 2016, 12:33
Région: PACA
Pays: France

Voir le Blog de THEO : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers L'AVIATION DE GUERRE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ MATÉRIELS ET VÉHICULES - SUITE - 19 
il y a 11 minutes
par: coyote 
    dans:  Deux frères du USS Oklahoma identifiés 
il y a 18 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  [DU 30 nov. au 31 décembre 2020] et dans le cadre du 80°anniv: La France de Vichy 
Aujourd’hui, 16:42
par: betacam 
    dans:  Mort de Valéry Giscard d'Estaing 
Aujourd’hui, 15:26
par: fanacyr 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 23 
Aujourd’hui, 15:20
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Site sur la bataille de St-Valery-en-Caux. (Mai-juin 40) 
Aujourd’hui, 14:15
par: jobunker 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 20 
Aujourd’hui, 13:20
par: François 
    dans:  Des lettres sauvées de la destruction 
Aujourd’hui, 11:25
par: Belchasse 
    dans:  Livre sur le matériel allemand 
Aujourd’hui, 07:57
par: Patrick.Fleuridas 
    dans:  Uniformes des Etats baltes : la Lettonie 
Hier, 23:05
par: iffig 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 21 invités


Scroll