Page 1 sur 1

P-51 MUSTANG sur porte-avion

Nouveau messagePosté: 23 Mai 2020, 00:23
de professeur fromage
Image

On voit ici un P-51 sur le pont d'envol de l'USS Shangri-La (CV-38) en 1944.

Comme les B-29 volaient au-dessus du Japon sans escorte, on décida de tester la possibilité d'utiliser des escorteurs Mustang à long rayon d'action déployés sur des porte-avions.
Un P-51D fut modifié avec un train d’atterrissage renforcé, un crochet d'appontage et d'autres équipements. En novembre 1944 il atterrit, puis décollé de l'USS Shangri-La (classe Essex).
Les tests ont montré que le Mustang pouvait opérer depuis un PA, mais des problèmes existaient (la vitesse d’atterrissage était quelques km/h au dessus de la vitesse de décrochage, il fallait aussi prendre soin du moteur à refroidissement par liquide).
Finalement la capture d'Iwo Jima et Okinawa permirent aux P-51 d'opérer depuis des bases terrestres pour escorter les bombardiers, ce qui mit fin au projet de P-51 navalisés.

Re: P-51 MUSTANG sur porte-avion

Nouveau messagePosté: 23 Mai 2020, 00:27
de alfa1965
Merci pour cette information car j'ignorais que les Mustangs avaient été embarqués. Le pilote appartenait à l'aéronavale et devait donc avoir été formé par l'US Air Force ?

Re: P-51 MUSTANG sur porte-avion

Nouveau messagePosté: 23 Mai 2020, 01:09
de Marc_91
;) En 1980, Francis Berghese écrivait :

    Le « Mustang » sur porte-avions

    A l'été de 1944, il fut envisagé de tester le « Mustang » dans le cadre d'un emploi par l'aéronavale. Moyennant quelques modifications, North American pouvait envisager de séduire l'US Navy et de décrocher un marché supplémentaire non négligeable. Le P-51D N° 44-14017 en cours de construction fut retiré de la chaîne d'inglewood pour recevoir des renforts de structure et envoyé à Dallas où lui fut installé une crosse d'appontage.
    Les essais menés par le chef-pilote de la firme Bob Chilton s'étant révélés concluants, l'appareil fut successivement prêté aux bases d'essais US Navy de Norfolk (Virginie) et Philadelphie (Pensylvanie) pour des essais de catapultage. Les résultats furent si bons que les essais de catapultage en mer furent jugés inutiles pour le programme à venir.
    C'est au Lieutenant Elder que revint l'honneur d'effectuer le premier appontage à bord du Shangri La le 13 novembre 1944. Ce même jour, quatre décollages et appontages furent effectués, ce qui permit de confirmer que le « Mustang » était apte à devenir un excellent avion embarqué.
    Avec un vent de 35 noeuds (64 km/h) on obtint un décollage (sans catapulte) en moins de 80 mètres. A l'appontage en charge maximale de 4 350 kg, la plus grande longueur de roulage avant l'arrêt après accrochage du brin fut de 25 mètres.
    A nouveau convoyé à Norfolk puis à Philadelphie, l'appareil devait subir de nouveaux tests. Mais on n'en entendit plus jamais parler.

    Image