Connexion  •  M’enregistrer

Les victoires aériennes de la Luftwaffe

Cet espace est consacré aux forces aériennes de toute nationalité et aux opérations aériennes durant la Seconde Guerre Mondiale
MODÉRATEUR: Marc_91

Les victoires aériennes de la Luftwaffe

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Tomcat  Nouveau message 11 Mar 2016, 16:16

Pour ouvrir ce fil, ci-dessous un article intéressant sur le système de comptage allemand...

Source: http://deuxiemeguerremondia.forumactif. ... -luftwaffe

Le système de comptage allemand (points/victoires)

La différence principale entre les méthodes allemande et alliée de compter les victoires était que les pilotes de la Luftwaffe n’étaient pas autorisés à partager les victoires. La règle principale était : “un pilote-une victoire”. A l’inverse, si deux pilotes alliés participaient à la destruction d’un ennemi, chacun était crédité d’une demi-victoire. Cela paraît absurde si on pense qu’un pilote allié peut atteindre le statut d’as (5 victoires) sans avoir jamais abattu un avion lui-même ! Le système de la Luftwaffe d’attribution des victoires était impartial, inflexible, et du coup beaucoup moins sujet aux erreurs que les méthodes US ou britanniques (je vous ferai un post dessus si ça vous intéresse). Cela ne veut bien entendu pas dire qu’aucune erreur n’était commise : ainsi, pendant la Bataille d’Angleterre, chaque camp a revendiqué deux fois plus de victoires qu’il n’avait abattu d’appareils ennemis !
Les victoires allemandes rentraient dans trois catégories: Abschuss (destruction), Herausschuss (Séparation : l’appareil pris pour cible n’est pas détruit mais suffisamment endommagé pour devoir quitter sa formation) et Endgültige Vernichtung (destruction finale : destruction d’un appareil déjà endommagé). Ces trois catégories étaient utilisés pour attribuer des points qui donnaient droit à des décorations. Il faut cependant différencier les notions de « victoire » et de « point ». Seul une « Abschuss » comptait pour le nombre de victoires du pilote. Un pilote qui abattait un appareil dans la catégorie « Herausschuss » n’obtenait pas de victoire mais seulement des points. Le nombre de points variait en fonction du type d’appareil abattu selon la liste suivante :

Chasseur monomoteur:
- Abschuss : 1 point
- Herausschuss : 0 point
- Endgültige Vernichtung: 0 point

Bombardier bimoteur:
- Abschuss : 2 points
- Herausschuss : 1 point
- Endgültige Vernichtung : ½ point

Bombardier quadrimoteur :
- Abschuss : 3 points
- Herausschuss : 2 points
- Endgültige Vernichtung : 1 point

Comme vous ne manquerez pas de le remarquer, le système reconnaissait le fait qu’un Herausschuss (càd faire quitter à un bombardier son « Box » (ou « Pulk » comme disaient les Allemands)) était plus difficile à obtenir que la destruction d’un appareil endommagé. De plus, le nombre de points obtenus pour la destruction d’un bombardier est supérieur à celui obtenu pour un chasseur : cela est bien entendu dû au fait que c’est plus difficile, mais également au fait que les efforts des pilotes allemands devaient se porter sur la destruction des bombardiers : ils devaient si possible éviter le combat en dogfight avec les chasseurs.

Les décorations étaient attribuées dès qu’un nombre de points était atteint, selon la liste suivante :

- Croix de fer 2nde Classe : 1 point
- Croix de fer 1e classe : 3 points
- Croix allemande : 20 points
- Croix de Chevalier : 40 points

Le système de points n’existait que pour la remise de décorations. En revanche, une décoration pouvait être décernée avant que le pilote n’atteigne le nombre de points nécessaires, selon la décision du chef d’unité. Les procédures de vérification de revendication de victoire étaient inchangées (nous les verrons plus bas) : seul le RLM (Reichsluftfahrtministerium) pouvait confirmer une victoire, et cette procédure pouvait durer plus d’une année (la confirmation arrivant même parfois après le décès du pilote…).

Les « Herausschüsse » ont été abandonnées en 1944, et beaucoup de revendications de « séparation » ont été confirmées en victoires (Abschüsse). Du coup, d’autres pilotes (ceux qui ont finalement abattu l’appareil) pouvaient être crédités d’une victoire sur le même avion. Ce nouveau système a mené à une augmentation du nombre de victoires confirmées d’un facteur 2.


Les attributions de victoires

Comme noté plus haut, les “victoires” et les “points” étaient bien distincts. Quand un “Abschuss” était revendiqué, une procédure stricte était suivie avant la confirmation. Tout d’abord, suivant le principe du “un pilote-une victoire”, les autorités devaient s’assurer que le pilote était seul responsable de la destruction de l’appareil ennemi. Chaque “Abschuss” devait être authentifiée par un témoin (observateur au sol ou ailier), à moins que l’avion ne soit équipé d’une cinémitrailleuse et que la destruction de l’avion ou l’éjection du pilote aient été enregistrées. Un autre cas possible était que le pilote de l’avion ennemi ou bien son épave soient retrouvés. Du coup : pas de témoin ou de preuves certaines – pas de victoire.

Chaque “Abschuss” devait être confirmée par l’Oberbefehlshaber der Luftwaffe (Commandant en Chef de la Luftwaffe). Les pilotes de chasse étaient tenus de connaître à chaque instant leur position ainsi que le nombre d’avions de la formation ennemie engagée. En plus de ces informations, le pilote devait noter l’heure exacte de sa victoire, le tout bien entendu en continuant le combat et en observant ses ailiers pour pouvoir être le témoin de leurs propres victoires ! Après l’atterrissage, le pilote préparait un "Abschussmeldung"(rapport de victoire) et le remettait à son commandant. Celui-ci pouvait décider de rejeter ou d’appuyer la demande. Si elle était acceptée, le rapport partait au Geschwaderstab (Etat-Major d’Escadre) qui faisait lui-même un rapport. Les deux étaient ensuite envoyés au RLM. Après examen, la confirmation était envoyée à l’unité. Cette procédure était très longue. En 1944, une autre autorité fur créée : l’ « Abschusskommission », qui recevait tous les rapports sur les épaves retrouvées. Elle gérait alors les conflits entre les batteries de DCA et les pilotes, attribuant la victoire à l’un ou à l’autre, après examen. Ceci permettait d’être certain qu’il n’y aurait pas davantage de victoires attribuées que d’épaves trouvées.

Les système allemand de confirmation de victoires aériennes était assez efficaces pour garder les erreurs humaines dans des limites acceptables. En dépit de cela, l’OKL (Oberkommando der Luftwafe) a considéré que les très nombreuses revendications de victoires lors de la première phase de Barbarossa ne pouvaient être vraies. L’OKL a ainsi très souvent accusé les Kommodore (Commandants d’Escadres) d’exagérer le nombre de victoires.

Enfin, lorsqu’un pilote allemand abattait un ennemi, il crait “Horrido” à la radio. Cette annonce de victoire permettait de prévenir ses ailiers de regarder autour d’eux pour voir un crash ou un avion en flammes (et donc d’être témoins), mais servait aussi à prévenir les unités au sol qui aidaient souvent les pilotes à confirmer leurs victoires. Pour l’anecdote, « Horrido » vient du nom de Saint Horridus, patron des chasseurs et par extension des pilotes de chasse !

vétéran
vétéran

 
Messages: 655
Inscription: 16 Avr 2015, 15:16
Région: midi-pyrennées
Pays: france

Voir le Blog de Tomcat : cliquez ici


Re: Les victoires aérienne de la Luftwaffe

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Tomcat  Nouveau message 11 Mar 2016, 16:20

Ci-dessous un article très intéressant sur les Experten:

http://airforceapp.forces.gc.ca/CFAWC/e ... _War_f.pdf

vétéran
vétéran

 
Messages: 655
Inscription: 16 Avr 2015, 15:16
Région: midi-pyrennées
Pays: france

Voir le Blog de Tomcat : cliquez ici


Re: Les victoires aérienne de la Luftwaffe

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 11 Mar 2016, 18:13

Bonjour Olivier,
Il en étais justement question ici:
viewtopic.php?f=60&t=42600&start=60
L'ouverture de ce fil est donc très approprié.
Amicalement et merci
Prosper ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 58613
Inscription: 02 Fév 2003, 21:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Les victoires aérienne de la Luftwaffe

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Tomcat  Nouveau message 11 Mar 2016, 18:35

Bonjour Prosper,

Oui je l'ai ouvert suite au message de Daniel sur le HS AéroJournal traitant de ce sujet :-)

Amicalement

Olivier

vétéran
vétéran

 
Messages: 655
Inscription: 16 Avr 2015, 15:16
Région: midi-pyrennées
Pays: france

Voir le Blog de Tomcat : cliquez ici


Re: Les victoires aérienne de la Luftwaffe

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 11 Mar 2016, 18:58

Tomcat a écrit:Bonjour Prosper,

Oui je l'ai ouvert suite au message de Daniel sur le HS AéroJournal traitant de ce sujet :-)

Amicalement

Olivier

Bonjour Olivier,
Je m'en doutais bien un peu. ::mortderire:: ::mortderire::
::applause2:: ::applause2::
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 58613
Inscription: 02 Fév 2003, 21:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Les victoires aérienne de la Luftwaffe

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Stéphane L  Nouveau message 11 Mar 2016, 19:53

Tomcat a écrit:Les « Herausschüsse » ont été abandonnées en 1944, et beaucoup de revendications de « séparation » ont été confirmées en victoires (Abschüsse). Du coup, d’autres pilotes (ceux qui ont finalement abattu l’appareil) pouvaient être crédités d’une victoire sur le même avion. Ce nouveau système a mené à une augmentation du nombre de victoires confirmées d’un facteur 2.


A ma connaissance les HSS n'ont jamais étés abandonnés. Est ce une confusion avec le fait qu'à partir de juillet 1944 on a des homologations de HSS sans l'e.V. correspondant?

Dans "Day Fighters in Defence of the Reich, a War Diary 1942-45" de Donald Caldwell, on relève le dernier HSS le 10 avril 1945, 1 B-17 par un Me 262 du I./KG (J) 54.

Dans le formidable historique sur la JG 300 "Bataille dans le ciel d'Allemagne" de Jean-Yves Lorant et Richard Goyat, on relève le dernier HSS le 31 décembre 1944.

Et le dernier HSS que l'on peut relever dans les microfilms de revendications de la Luftwaffe publiés par Tony Wood, est daté du 21 november 1944.

21.11.44 Uffz. Riehl: 2 2./JG 1 B-17 HSS MD-NC-ND: 8.500 m. [Gotha-Erfurt] 12.10 Film C. 2031/II Anerk: Nr. -

Sinon, j'ajouterai que la tant vantée rigueur du système d'homologation allemand est dans les faits souvent très exagérée. C'est vrai, la procédure d'homologation allemande était très rigoureuse, et si dans certaines conditions les revendications allemandes étaient très proches de la réalité, comme par exemple la chasse nocturne (un modèle de précision jusqu'à la mi 1944), bien souvent la Luftwaffe ne fut pas forcement meilleure que les autres forces aériennes en ce qui concerne la surestimation des victoires, et cela de 1939 à 1945. Le sérieux des revendications pouvait varier selon les escadres, les groupes, les fronts, les années, etc.

Captain
Captain

 
Messages: 183
Inscription: 05 Fév 2014, 00:08
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de Stéphane L : cliquez ici


Re: Les victoires aérienne de la Luftwaffe

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 11 Mar 2016, 22:24

Bonsoir Olivier et merci d'avoir ouvert ce fil.

Une précision sur l'attribution des points, celle-ci va être adaptée à l'Est dès la fin juin 1941. Ainsi pour obtenir la Ritterkreuz il fallait :
22 juin 41 : 20 pts;
fin juin : 25 pts;
31 août : 30 pts;
novembre 40 pts;
fin mai 42 : 50 pts;
fin septembre 43 : 100 pts !!!
fin novembre 43 : 75 pts.
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6594
Inscription: 11 Mar 2014, 23:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Les victoires aérienne de la Luftwaffe

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 14 Mar 2016, 14:50

Je l'évoquais ici viewtopic.php?f=60&p=575470#p575470
Le hors-série de aéro journal consacré aux as de la Luftwaffe dresse le tableau des 127 as allemands ayant au moins 90 victoires à leur actif... soit 17.520 avions abattus !

Ce nombre m'apparaît tout simplement effarant !
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6594
Inscription: 11 Mar 2014, 23:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Les victoires aérienne de la Luftwaffe

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de Alfred  Nouveau message 14 Mar 2016, 15:27

Il est estimé que 2500 pilotes de la Luftwaffe pouvaient prétendre au titre d'as suivant les critères alliés(5 victoires homologuées) à eux tous ils revendiquent environ 70 000 victoires dont 45 000 sur le front est.

vétéran
vétéran

 
Messages: 1275
Inscription: 21 Aoû 2011, 14:41
Région: Litus saxonicum
Pays: Grande Bourgogne

Voir le Blog de Alfred : cliquez ici


Re: Les victoires aérienne de la Luftwaffe

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de Tomcat  Nouveau message 18 Mar 2016, 19:27

Ci-dessous une petite synthèse sur ce sujet faite à partir du Fana de l'aviation, HS sur la Luftwaffe, de nov 1998:

Plusieurs explications sur les scores énormes des pilotes allemands:

Très bonne formation au début de la guerre, l'une des meilleures (mais qui se dégradera fortement à la fin de la guerre).

Supériorité matérielle (BF109 et FW190), jusqu'à l'apparition du Spitfire et beaucoup plus tard pour les avions russes.
Supériorité tactique par l'utilisation de la formation de base à 4 avions (schwarme) que les alliés adopteront en 1943.

Maintien des pilotes en première ligne le plus longtemps possible contrairement aux anglais et américains qui étaient mis au repos régulièrement ou servaient d'instructeurs après un certain temps de service, au final les anglo-saxons volaient 2 à 3 fois moins que les allemands donc moins de chance d'abattre beaucoup d'avions.

Les conditions de combat à l'est étaient très favorable aux allemands, avec un adversaire russe, ayant beaucoup d'avions, mais très inférieur techniquement au début de la guerre, qui progressa régulièrement, mais n'atteint le même niveau qu'à partir de 1944.
Sur les 104 experten crédités de plus de 100 victoires, 13 seulement acquérirent la majorité de leurs victoires sur un autre front que celui de l'est.

A partir de 42/43 les pilotes allemands se trouvèrent toujours en infériorité numérique, ce qui augmenta leur chance de réaliser des scores importants, avec aussi des risques plus importants.

Sinon concernant la réalité des scores:
Les chasseurs allemands étaient rarement équipés de cinémitrailleuse, les procédures d'homologation étaient donc longues et devaient mettre en évidence la chute de l'adversaire.
Ainsi si Erich Hartmann s'est attribué 352 victoires, officiellement 180 lui furent confirmés.
Comme pour les alliés, les scores revendiquées sont au final généralement très supérieur à la réalité même s'ils restent impressionnant...

vétéran
vétéran

 
Messages: 655
Inscription: 16 Avr 2015, 15:16
Région: midi-pyrennées
Pays: france

Voir le Blog de Tomcat : cliquez ici


Suivante

Retourner vers AVIATIONS DE GUERRE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  La politique française de réarmement de 1936 à 1940 
il y a 32 minutes
par: Alfred 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Hier, 23:29
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Hier, 23:26
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  [Du 1er juillet au 31 août 2017]:Véhicules de pompiers ou pompiers de l'axe 
Hier, 22:44
par: Gaston 
    dans:  Île d'Yeu : la tombe du maréchal Pétain vandalisée 
Hier, 22:35
par: jmh 
    dans:  On le savait, mais il fallait le dire ... 
Hier, 22:29
par: jmh 
    dans:  Dunkerque(Christopher Nolan, 2017) Bande Annonce. VF. 
Hier, 20:33
par: dynamo 
    dans:  L'école des Cadres d'Uriage 
Hier, 20:08
par: leyssard 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 16 
Hier, 19:45
par: kfranc01 
    dans:  Appel à témoin Gi Fred Linden 
Hier, 12:36
par: Alcide NITRYK 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google Master et 15 invités


Scroll