Connexion  •  M’enregistrer

Accidents non expliqués de D 520

Cet espace est consacré aux forces aériennes de toute nationalité et aux opérations aériennes durant la Seconde Guerre Mondiale
MODÉRATEUR: Marc_91

Accidents non expliqués de D 520

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de D520  Nouveau message 22 Déc 2013, 20:42

Bonjour à tous.
Voila, je me pose la question: vice caché ??????
Il m'a été permis de lire quelques rapports d'accident de Déwoitine 520 ou la conclusion est: inexpliqué.Lors de ces accidents les témoins décrivent souvent la même scène: perte d'altitude en pente plus ou moins marquée jusqu'au sol.
Ce fut le cas de mon ami et dernier pilote de 520, le Commandant Bove sur le 408. Lors de notre dernière rencontre au CEV de Brétigny, je lui avais demandé de me préciser le comportement de la machine: avion de pilote confirmé sans pour autant être vicieux, mais, du fait des limitations de vol imposées par le Musée de l'air, impossible d'accéder à tous les domaines de vol....
Il ne doit rester que peu de pilote ayant eu cette belle machine entre les mains au cours d'opérations. Si vous avez des pistes.....
Un ancien pilote de chasse sur avion à hélice m'a suggéré: monoxyde de carbone (???????)
Qu'en pensez-vous ??????

Private
Private

 
Messages: 20
Inscription: 22 Déc 2013, 17:41
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de D520 : cliquez ici


Re: Accidents non expliqués de D 520

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Marc_91  Nouveau message 22 Déc 2013, 21:29

::dubitatif:: 2 choses ...

- Tu sais comme moi que les Hispano-Suiza, et même les Klimov qui en étaient dérivés, "pétrouillaient" à bas régime. Par contre en vol, ce phénomène devait avoir tendance à disparaître.

- De plus, le capot-moteur du D.520 comportait justement des prises d'air, et un certain jeu des éléments, afin de permettre l'aération "naturelle" des gaz (et de l'huile brûlée) autour du moteur :

Image
. . Image. . . . . .Image . . . Image

Animateur - Modérateur
Animateur - Modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7713
Inscription: 04 Déc 2006, 13:25
Localisation: Etrechy (91)
Région: Beauce
Pays: France

Voir le Blog de Marc_91 : cliquez ici


Re: Accidents non expliqués de D 520

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de D520  Nouveau message 22 Déc 2013, 22:13

Je connais très bien les différentes versions de l'Hispano montées sur le 520,et l'observation que m'avait donné un ex-pilote de chasse sur le monoxyde de carbone trouve peut être son explication dans le fait que les caissons de munitions et les armes d'ailes étaient réchauffées par de l'air chaud provenant des pipes d'échappement (entrée d'air visible sur la première pipe) ce qui impliquait tuyaux, flexibles, colliers.....
d'ou fuite possible, d'autant qu'il est fait mention de plusieurs pépins (soudures défectueuses ayant entrainé des feux dans les dits caissons).Par contre si l'explication peut être retenue pour des avions armés, elle ne tient pas pour l'accident de Christian Bove.

Private
Private

 
Messages: 20
Inscription: 22 Déc 2013, 17:41
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de D520 : cliquez ici


Re: Accidents non expliqués de D 520

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Gretsch  Nouveau message 23 Déc 2013, 10:59

Bonjour,

Il me semble que le D.520 de série était réputé instable à basse vitesse, du fait de la suppression des becs d'attaque mobile qui équipaient les prototypes. Ce qui, en 1940, faisait de cet avion plutôt un appareil pour pilote confirmé (ce qu'était incontestablement Christian Bove). Cela pourrait-il être un élément d'explication ?

L'un de mes correspondants me faisait récemment un commentaire allant dans ce sens : l'aile avait été étudiée pour être facile à construire, au détriment de certaines qualités de vol.

Pascal

Brigadier General
Brigadier General

 
Messages: 342
Inscription: 31 Déc 2008, 14:57
Localisation: Toulouse
Région: Midi-Pyrénées
Pays: France

Voir le Blog de Gretsch : cliquez ici


Re: Accidents non expliqués de D 520

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de D520  Nouveau message 23 Déc 2013, 17:20

Bonjour à tous
Permettez moi une petite rectification: les becs n'ont existé que sur le 01.
Marcel DORET, pilote d'essais, les fit supprimer dès le 02 les estimant plus dangereux qu'utiles.
Il s'agissait de ce que l'on appelait "fentes Hendley-Page" dont la licence avait été acquise par le
Ministère de l'Air avant 1939.
Pour ce qui est de l'instabilité à basse vitesse elle est commune à ce type d'avion. Essayez donc une remise de gaz sur P51 en courte finale !!!!
En évolutions le 520 était très stable et offrait une plateforme de tir idéale.
Pour en revenir aux accidents, il est à relever que ceux-ci, en dehors de quelques exceptions, ont eu lieu à basse altitude, donc le pilote n'était pas sous oxygène, d'ou la possibilité de la raison évoquée plus haut: monoxyde de carbone.
Je voudrais apporter une rectification à certains propos entendus ça et la, selon lesquels les performances du 520 étaient inf. au ME 109. Je concède que c'est vrai pour les très basses altitudes, mais n'oublions pas que les combats se situaient au-dessus de 4000m là ou les deux avions étaient sur un pied d'égalité avec un net avantage au 520 en piqué (toutes corrections faites le 520 dépassait les 800 km/h, chose impossible pour un 109).
Vitesse horizontale stabilisée à 5200m: 560 km/h pour un 520 "bon de guerre", et pas un proto......

Private
Private

 
Messages: 20
Inscription: 22 Déc 2013, 17:41
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de D520 : cliquez ici


Re: Accidents non expliqués de D 520

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de D520  Nouveau message 23 Déc 2013, 17:52

Re bonjour,
Pour tous les passionnés de DEWOITINE
L'association toulousaine Réplic'Air envisage la construction sur les plans d'époque d'un D 551.
Il s'agit de la version armée du célèbre D 550.......
Explications détaillées sur le FANA de l'Aviation n° 530 de janvier 2014.....

Private
Private

 
Messages: 20
Inscription: 22 Déc 2013, 17:41
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de D520 : cliquez ici


Re: Accidents non expliqués de D 520

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Gretsch  Nouveau message 24 Déc 2013, 09:54

Exact pour les fentes sur le n° 01 uniquement (je n'avais pas pris le temps de vérifier). Mais leur suppression est également due à un impératif économique et industriel : l'avion devait être construit en grand nombre, et le plus rapidement possible.

D520 a écrit:L'association toulousaine Réplic'Air envisage la construction sur les plans d'époque d'un D 551.
Il s'agit de la version armée du célèbre D 550...


Le D.550 et le D.551 sont tout de même deux avions différents, ne serait-ce que par le mode de fabrication, étudié pour la production en grande série en ce qui concerne le D.551 (tôle emboutie essentiellement).

Image
source : AD31, 62 FI 3647

Pascal

Brigadier General
Brigadier General

 
Messages: 342
Inscription: 31 Déc 2008, 14:57
Localisation: Toulouse
Région: Midi-Pyrénées
Pays: France

Voir le Blog de Gretsch : cliquez ici


Re: Accidents non expliqués de D 520

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de D520  Nouveau message 24 Déc 2013, 18:23

Bonjour,
et merci pour la photo qui m'était inconnue.

Private
Private

 
Messages: 20
Inscription: 22 Déc 2013, 17:41
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de D520 : cliquez ici


Re: Accidents non expliqués de D 520

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de Marc_91  Nouveau message 25 Déc 2013, 10:35

Pour en revenir au sujet, voici quelques exttraits de l'article de M.Andreev & H-W.Neulen dans le N°133 de la revue "Avions" sur les D.520 bulgares :
[.../...] Les pilotes apprenent également à l'usage que l'appareil a une facheuse tendance à partir en vrille. Dans cette situation, il faut faire preuve de sang froid et ne pas réagir brutalement. D'habitude, l'avion en sort lui-même mais plusieurs pilotes bulgares seront tués quand ils s'affoleront ou feront preuve d'impatience. Au moins trois d'entre eux s'écraseront en voulant sortir trop violemment de vrille.

Comme les bulgares n'ont que quelques semaines pour s'habituer à leur nouvel appareil et que les morts brutales de leurs camarades en écolage les ont quelque peu traumatisés, il faut faire appel au chef-pilote de la SNCASE pour renforcer leur confiance en ce chasseur. Le français quittte Paris pour Karlowo et effectue un vol-exhibition pour prouver l'élégance et la légèreté dans les airs de leur appareil. Les aviateurs de la Vozdouchni Voïsky, à cette époque, ayant acquis plus d'expérience, ont leur D.520 mieux en mains et veilleront désormais à éviter toute perte de vitesse précédent une vrille.


Quand à l'opinion des pilotes, elle était partagée. Les auteurs en ont rencontrés quelques-uns et les citent :
Assen Kowatschew a écrit:[.../...] Le D.520 était facile à piloter. Il décollait et atterrissait comme un appareil d'écolage et était très manoeuvrable dans les airs. Il pouvait virer très court, contrairement au P-38. [.../...]
Stefan Marinopolski a écrit: L'apapreil était très léger et manquait de puissance aux commandes. Il réagissait négativement lors de mouveents brusques. A la fin de 1943, il était dépassé car il ne faisait plus le poids face aux chasseurs modernes comme le Lightning et le Mustang. [.../...]
Dimitar Batscharov a écrit:[.../...] Vu sa manoeuvrabilité et son armement lourd, le D.520 était de taille pour combattre les intrus dans notre ciel [.../...]
. . Image. . . . . .Image . . . Image

Animateur - Modérateur
Animateur - Modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7713
Inscription: 04 Déc 2006, 13:25
Localisation: Etrechy (91)
Région: Beauce
Pays: France

Voir le Blog de Marc_91 : cliquez ici


Re: Accidents non expliqués de D 520

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de D520  Nouveau message 25 Déc 2013, 14:08

Bonjour,
tout à fait d'accord pour sa facilité de décrochage surtout sous facteur de charge violent. Un virage brutal en montée et il partait systématiquement côté aile haute. Les accidents dont je parlais se sont produit en vol horizontaux, l'avion perdant de l'altitude sur une pente peu importante, comme suite à un verrouillage aérodynamique de la gouverne de profondeur, chose pratiquement impossible vu les vitesses de la machine. Une personne m'avait parlé d'un déroulement de trim, mais sur le 520, ce trim est obtenu par modification de calage de plan fixe grâce à un vérin non réversible, donc pas possible.
Pour ce qui est de l'appréciation des pilotes, tout est relatif. J'en veux pour preuve les avis très défavorable des pilotes du Normandie-Niémen au sujet des FW 190 lorsque ceux-ci durent abandonner leurs Yak. Pourtant le 190 avait fait ses preuves pour ses qualités de vol.........

Private
Private

 
Messages: 20
Inscription: 22 Déc 2013, 17:41
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de D520 : cliquez ici


Suivante

Retourner vers AVIATIONS DE GUERRE




  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 14 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  le cuirassé Courbet 
il y a 19 minutes
par: P. Vian 
    dans:  les sous-marins Français 
il y a 46 minutes
par: P. Vian 
    dans:  Si c'est une femme: vie et mort à Ravensbrück. 
Aujourd’hui, 10:32
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Testament de Hitler : sur l’Angleterre 
Aujourd’hui, 09:58
par: François Delpla 
    dans:  Vacances 1946 
Aujourd’hui, 09:04
par: Jumbo 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Hier, 23:16
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Hier, 23:13
par: iffig 
    dans:  Médecin urgentiste 
Hier, 22:55
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
Hier, 22:13
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Tbot et 13 invités


Scroll