Connexion  •  M’enregistrer

Qui était où lors de la Libération de Gonfaron?

Cet espace est consacré aux forces aériennes de toute nationalité et aux opérations aériennes durant la Seconde Guerre Mondiale
MODÉRATEUR: Marc_91

Qui était où lors de la Libération de Gonfaron?

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de didierbriano  Nouveau message 10 Nov 2013, 14:29

Chers Amis

Je reviens vers vous car j'ai trouvé le temps nécessaire pour continuer mon beau livre sur la Libération de Gonfaron (Provence - Var).

Je fais appel à vos connaissances aiguisées afin de pouvoir m'apporter des éléments de réponses d'après les passages surlignés du texte ci dessous. De qui parle t-on?
Je vous remercie par avance de votre aide précieuse.
La libération de Gonfaron

"Cela a commencé par le bombardement sur la place de la Victoire de voitures allemandes par un petit avion. La bombe manque son objectif et atterrit sur la maison de Mr Agnelli (M1). Une patrouille de commandos américains ou canadiens investit le centre de la localité et prend position (P) à la fontaine de la rue de l’Horloge et au coin de la pharmacie.

Arrive du Luc un camion de soldats allemands. Une fusillade s’ensuit : deux ou trois membres du commando sont tués.

Un peu plus tard, deux chars investissent la localité : le premier (1C) prend position à la grande fontaine face à la boulangerie, tenant l’arrivée de Pignans-Flassans, l’autre (2C) au bout de la place P.Bert, tenant l’arrivée du Luc.

Deux soldats allemands, armés de fusils et de grenades, arrivent de la rue Marceau et prennent position. L’un (S1) dans l’entrée de la maison Hubert, l’autre (S2) se camouflant derrière l’escalier de la maison face à la petite fontaine. Un premier coup de feu : le soldat embusqué devant la maison Hubert, s’écroule. Un deuxième coup de feu : l’autre soldat s’enfuit dans la rue Marceau en titubant. (Les cartouches devaient être vieilles).

Un camion de soldats allemands arrive de Pignans. Un coup de canon est tiré par le char américain : l’artilleur devait être fatigué, c’est la maison où habitait la famille Collustro (M2) qui est atteinte, sans faire de blessés. Le camion allemand rebrousse chemin. Un deuxième coup de canon : cette fois c’est la façade de la maison Courchet (M3) qui est touchée.

Il fallait avertir le char du danger d’une attaque allemande, les allemands étant cantonnés au château de Gendarme (C-B) de Bévotte, d’autres à La Bastidasse et également à la charcuterie (actuellement un garage et le fournil de Mme Girardo).


 

Voir le Blog de didierbriano : cliquez ici


Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers L'AVIATION DE GUERRE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ MATÉRIELS ET VÉHICULES - SUITE - 19 
il y a 37 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  [DU 30 nov. au 31 décembre 2020] et dans le cadre du 80°anniv: La France de Vichy 
il y a 46 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Covid-19 (suite) 
il y a 56 minutes
par: Gaston 
    dans:  PIAGGIO P.108 Spécial hobby 1/72 
Hier, 21:29
par: alfa1965 
    dans:  Pour les adversaires qui ont la vue basse ! 
Hier, 21:05
par: pierma 
    dans:  Témoignage d'un Kamikaze 
Hier, 20:38
par: Shiro 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 23 
Hier, 20:35
par: iffig 
    dans:  La Seconde Guerre mondiale. Éd du 75e anniversaire. 
Hier, 20:17
par: Loïc Charpentier 
    dans:  7 décembre 1941 attaque japonaise sur Pearl Harbor 
Hier, 20:06
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Mort de Valéry Giscard d'Estaing 
Hier, 20:02
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: coyote, Felipe del Rio, gherla, Gildas83, kfranc01 et 77 invités


Scroll