Connexion  •  M’enregistrer

SOINS AUX BLESSES EN AVION, USAAF.

Cet espace est consacré aux forces aériennes de toute nationalité et aux opérations aériennes durant la Seconde Guerre Mondiale
MODÉRATEUR: Marc_91

SOINS AUX BLESSES EN AVION, USAAF.

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de jph  Nouveau message 04 Mai 2013, 17:25

Bonjour, voici un sujet extrait du FM 21-11 DU 27 janvier 1944, Manuel de Service en Campagne de l'US Army, ici les Premiers Secours. Une pensée pour tous ces membres d'équipages de toutes nationalités. Amicalement jph

Premiers secours pour les blessés en avion.
En général, les principes des premiers secours sont les mêmes pour les membres de l'équipage des avions que pour les hommes au sol. Les missions de bombardements durent ordinairement plusieurs heures, ce qui exige que les premiers secours soient donnés par un membre de l'équipage pendant que l'avion est en vol. Tous les avions sont munis de trousses de premiers secours, à raison d'une trousse par poste de combat. En outre, les équipages des avions de combat emportent souvent des pansements, des bandages en triangle et des attelles improvisées supplémentaires, selon les conseils du médecin major de l'unité. La trousse de premiers secours pour la jungle et la trousse de premiers secours pour les régions polaires, spécialement destinées à servir dans les régions tropicales et polaires, se trouvent dans les avions qui survolent ces régions. La trousse de parachutiste, qui est attachée à la ceinture du parachute, est une petite trousse de premiers secours, destinée à servir après l'atterrissage du parachutiste.

a. Provision d'oxygène - Lorsque les vols se font à des altitudes élevées, l'homme qui va au secours d'un membre blessé de l'équipage doit d'abord s'assurer que son propre appareil portatif d'oxygène fonctionne bien ; la bouteille portative d'oxygène peut avoir été percée par une balle. Dès qu'il arrive auprès de son camarade blessé, il s'assure que l'appareil d'oxygène de celui-ci n'a pas été mis hors d'usage. Si l'oxygène fait défaut, la mort peut survenir au bout de quelques secondes, ou de 2 ou 3 minutes, selon l'altitude. Si le blessé souffre d'un choc traumatique ou d'une hémorragie, il faut veiller tout particulièrement à ce qu'il reçoive tout l'oxygène nécessaire, même si l'altitude est faible ; si l'on emploie le système à pression variable, on ne pourra passer au système à pression fixe qu'à une altitude relativement faible. Si l'appareil d'oxygène du blessé est endommagé, il faut le ravitailler en oxygène, soit au moyen d'une bouteille portative, soit en faisant un nouveau raccord avec le système de distribution d'oxygène. On peut transporter le blessé dans un autre endroit pour lui mettre un nouveau masque à oxygène ; si cela est impossible, l'avion doit réduire son altitude. Si le blessé a perdu connaissance, on peut lui souffler un jet d'oxygène directement sur le visage et pratiquer la respiration artificielle, pour le ranimer avant de le changer de place. L'avion peut aussi se rendre directement à l'hôpital le plus proche après avoir achevé sa mission, pour y déposer le membre blessé de l'équipage.

b. Mal de l'air - Les blessés sont souvent sujets au mal de l'air. Ce mal augmente les souffrances du blessé et peut aussi constituer un grave danger. Il peut occasionner des vomissements qui empêchent ou rendent difficile l'emploi de l'appareil d'oxygène. Il est donc très important de prendre des mesures pour éviter le mal de l'air. A cette fin, il faut placer le blessé aussi près que possible du centre de gravité de l'avion, et si l'air est agité, l'attacher solidement pour l'empêcher de rouler et de ballotter. Si possible, il faut le placer de façon qu'il puisse voir au dehors de l'avion. Prendre toutes les mesures possibles pour le tenir au chaud ; lui donner des boissons chaudes et bien le couvrir. Aérer autant qu'on le pourra sans trop baisser la température. Il est recommandé de faire pencher la tête du malade en avant et de la tenir immobile par rapport à l'avion pendant les virages et les manoeuvres.

c. Façons de retirer les blessés des avions - Il n'est généralement pas difficile de retirer un blessé d'un avion qui n'est pas hors d'usage. Si l'avion est assez grand et que l'on dispose d'une civière, il faut placer le blessé sur la civière dans l'avion même. Toutefois, avant de le faire, il faut s'assurer que la porte est assez large pour que l'on puisse passer la civière sans la pencher. Une ceinture de parachute constitue souvent un bon moyen de sortir le blessé de l'avion, quand il est impossible de se servir d'une civière, car les courroies de la ceinture sont faciles à tenir. Si plusieurs personnes se trouvent présentes, l'une d'elles devra, par exemple, soutenir le membre blessé, tandis que les autres s'occupent de sortir le blessé de l'avion.
Lorsqu'un avion s'est écrasé au sol, en retirer le blessé le plus vite possible, en lui faisant le moins de mal possible, quels que soient les dégâts qui pourraient en résulter pour l'avion. Que la blessure provienne de l'écrasement de l'avion ou du tir ennemi, il faut préparer soigneusement l'enlèvement du blessé, afin d'éviter de le blesser davantage. Lorsqu'il n'existe pas de danger d'incendie, il est recommandé de donner les premiers secours avant de chercher à déplacer le blessé, en particulier de poser une attelle et de calmer les douleurs, par de la morphine, si c'est nécessaire.
La crainte du feu a souvent résulté dans le fait que des blessés ont été retirés trop rapidement, sans que l'on observe les précautions nécessaires. Si un avion qui s'écrase au sol doit prendre feu, ce feu se déclarera généralement avant que l'on puisse atteindre l'avion ou en moins de cinq minutes. Si le feu paraît probable, il faut chercher avant tout à retirer le blessé. La présence dans l'avion de munitions de guerre et de bombes, influera sur la rapidité d'action et déterminera si l'on doit prendre des mesures énergétiques.
Il est bon de diriger le jet de l'extincteur d'incendie sur tout endroit où le feu risquerait de se déclarer. Tous les membres de l'équipage de l'avion et de l'équipe de sauvetage au sol doivent connaître à fond le fonctionnement et l'emploi des extincteurs d'incendie au gaz carbonique et autres. A cause du danger de mettre le feu à l'essence répandue, il est absolument interdit de fumer, d'allumer des cigarettes, ou d'allumer un feu nu quelconque auprès de l'avion endommagé.
Si l'on veut retirer un blessé d'un avion à carlingue, placer deux hommes d'un côté de la carlingue et tous les autres de l'autre côté. S'assurer que chaque homme a un bon point d'appui sur l'aile, sur des caisses, sur l'extrémité arrière de l'ambulance ou du camion, ou tout autre support solide. S'assurer que la ceinture de sécurité, qui attache l'homme à son siège a été détachée ; autrement, on risquerait de le blesser grièvement. S'assurer aussi qu'aucune partie du corps du blessé ou des blessés n'est prise ou coincée par une partie de l'avion. Si cela arrivait, il faudrait briser la partie de l'avion qui appuie sur le corps, au moyen d'une hache, de cisailles, ou d'une scie à métaux.
Si l'avion s'est écrasé de façon que l'on ne puisse pas dégager le blessé immédiatement, lui donner tous les premiers secours que l'on pourra, l'installer le mieux possible et prendre des mesures pour le dégager. Avoir soin de protéger le blessé contre les parties de l'avion qu'il faut couper au chalumeau, à la hache ou avec d'autres outils. S'assurer que le blessé est bien soutenu, pour qu'il ne tombe pas et ne se blesse pas davantage lorsqu'on retire la partie de l'avion qui le coince, surtout lorsque l'avion a capoté en atterrissant et que le blessé est suspendu par sa ceinture de sécurité.


Image

Brigadier General
Brigadier General

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 341
Inscription: 30 Nov 2012, 11:55
Région: Picardie
Pays: France

Voir le Blog de jph : cliquez ici


Re: SOINS AUX BLESSES EN AVION, USAAF.

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Mahfoud06  Nouveau message 04 Mai 2013, 22:27

Très intéressant !

Me permets-tu d'en parler sur mon site et ma page facebook ? En citant les sources bien entendu :cheers:
Ma passion est pareille à leur engagement à tous . Tant inexplicable qu'extraordinaire .

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1885
Inscription: 26 Déc 2006, 11:19
Localisation: Cannes
Région: PACA
Pays: France

Voir le Blog de Mahfoud06 : cliquez ici


Re: SOINS AUX BLESSES EN AVION, USAAF.

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Michel 44  Nouveau message 05 Mai 2013, 09:34

Merci pour cet article !
Michel


 

Voir le Blog de Michel 44 : cliquez ici


Re: SOINS AUX BLESSES EN AVION, USAAF.

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de jph  Nouveau message 05 Mai 2013, 10:06

Bonjour, merci, pas de soucis pour l'utilisation, amicalement jph

Brigadier General
Brigadier General

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 341
Inscription: 30 Nov 2012, 11:55
Région: Picardie
Pays: France

Voir le Blog de jph : cliquez ici


Re: SOINS AUX BLESSES EN AVION, USAAF.

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Mahfoud06  Nouveau message 10 Mai 2013, 20:56

Merci infiniment
Ma passion est pareille à leur engagement à tous . Tant inexplicable qu'extraordinaire .

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1885
Inscription: 26 Déc 2006, 11:19
Localisation: Cannes
Région: PACA
Pays: France

Voir le Blog de Mahfoud06 : cliquez ici


Re: SOINS AUX BLESSES EN AVION, USAAF.

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Mahfoud06  Nouveau message 10 Mai 2013, 21:10

Ma passion est pareille à leur engagement à tous . Tant inexplicable qu'extraordinaire .

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1885
Inscription: 26 Déc 2006, 11:19
Localisation: Cannes
Région: PACA
Pays: France

Voir le Blog de Mahfoud06 : cliquez ici


Re: SOINS AUX BLESSES EN AVION, USAAF.

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de fbonnus  Nouveau message 11 Mai 2013, 11:27

Superbe, Merci !

Cela nous détaille le magnifique et très difficile travail des secouristes en temps de guerre !

Amicalement
« Alors mon petit Robert, écoutez bien le conseil d'un père !
Nous devons bâtir notre vie de façon à éviter les obstacles en toutes circonstances.
Et dites-vous bien dans la vie, ne pas reconnaître son talent, c'est favoriser la réussite des médiocres. »
_________________________________________________
Michel Audiard

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12602
Inscription: 18 Avr 2010, 16:07
Localisation: En Biterre
Région: Languedoc
Pays: France

Voir le Blog de fbonnus : cliquez ici



Retourner vers AVIATIONS DE GUERRE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Médecin urgentiste 
Aujourd’hui, 01:49
par: kfranc01 
    dans:  Bataille du Garigliano 
Aujourd’hui, 00:36
par: alfa1965 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Hier, 23:13
par: kfranc01 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Hier, 23:01
par: kfranc01 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Hier, 22:58
par: iffig 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la France 
Hier, 22:20
par: pierma 
    dans:  Testament de Hitler : Sur le problème juif et le racisme 
Hier, 21:13
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le HMS Edinburgh et les lingots d’or soviétiques. 
Hier, 20:58
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Groupe de résistance VIRA Raymond Viadieu Toulouse ; membres 
Hier, 18:40
par: Andrée Balagué 
    dans:  venue de la femme et de la fille d'un pilote US en France 
Hier, 15:36
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 11 invités


Scroll