Connexion  •  M’enregistrer

Le premier bombardement de Berlin

Cet espace est consacré aux forces aériennes de toute nationalité et aux opérations aériennes durant la Seconde Guerre Mondiale
MODÉRATEUR: Marc_91

Le premier bombardement de Berlin

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Haddock  Nouveau message 28 Sep 2009, 10:23

LE JULES VERNE SURPREND LES DEFENSES DE BERLIN


Image

Le 10 Mai 1940, jour de l'offensive allemande vers 1'Ouest, le Jules verne quitte Toussus-le-Noble pour
la base aeronavale de Lanveoc-Poulmic en Bretagne.
L'equipage prepare 1'appareil pour sa premiere mission prevue Ie jour suivant. Il comprend Ie commandant
Henri Dailliere, Ie pilote Gueugnet, Ie navigateur Comet, Ie radio Scour, Ie mecanicien Corneillet et Ie bombardier Deschamps.
Les cibles designees pour cette mission sont la gare d'Aix-la-Chapelle en Allemagne et les ponts de Maastricht en Hollande.
Ce premier raid est une reussite, selon 1'appreciation de l'equipage, car il prend
totalement les Allemands par surprise.
Le 14 mai,une nouvelle mission vise Ie meme genre d'objectifs.
Le 18, Ie bombardier effectue une attaque sur l'ile de Walcheren puis vise de nouveau Aix-la-Chapelle Ie
19. Ce dernier raid est effectue par une nuit de pleine lune sans nuages et laisse un souvenir imperissable a
l'equipage: volant a une altitude de 400 m, l'avion calque son vol sur les voies ferrees et se retrouve suivi par les faisceaux de douzaines de projecteurs. Les tirs de Flak lourde tonnent lorsqu'il arrive a proximite dela cible.
Avec sa finition aluminium, Ie Jules verne est aussi visible qu'ill'aurait ete au cours d'une mission
en pleine journee mais il est sauve par 1'adresse de son pilote, Gueugnet, qui parvient a echapper a la Flak en
zigzaguant au ras des toits. Ebloui par les projecteurs, Dailliere ne peut larguer les bombes et decide de se
reporter sur la cible secondaire, Saint-Orner, ou ils attaquent une concentration de chars ennemis. Apres ce
raid memorable, l'avion touche en plusieurs endroits est rapidement repare et repeint en noir pour Ie rendre
moins visible la nuit.
Le pilote Gueugnet, physiquement marque par ce dernier vol, est hospitalise et remplace par Yonnet qui, avec
les cinq autres membres deja present, composera 1'equipage qui volera a bord de l'appareil jusqu'a ce qu'il soit
cloue au sol par l'armistice.
L'un des grands projets de Dailliere reste de bombarder Berlin mais cette proposition a deja ete rejetee
a plusieurs reprises par les autorites, qui ne veulent probablement pas risquer la vie d'un homme
d'une telle valeur, mais surtout par refus d'envoyer un equipage entier au suicide. Seulement Dailliere, qui
n'est pas homme a abandonner ses idees, justifiees par les multiples attaques infligees par la Luftwaffe
a la population de Paris, utilise toute sa force de persuasion.
Il obtient finalement l'autorisation de bombarder Berlin. Le raid est prepare avec soin suivant un plan de vol
que 1'ennemi ne peut pas deviner.
Le vol partira de 1'aeroport de Bordeaux-Merignac (equipage du bombardement sur Berlin le maitre Corneillet, enseigne de vaisseau Comet, capitaine de corvette Daillere,premier-maitre Yonnet, maitre Scour et second-maitre Deschamps.)
dont la longue piste permet un decollage a pleine charge. II volera en direction du nord au-dessus de l'Atlantique,
de la Manche et de la Mer du Nord,
evitant la Hollande occupee puis au-dessus du Danemark jusqu'a la Baltique pour finalement virer vers Ie sud,
direction Berlin, afin de larguer ses bombes
sur une zone suburbaine. Les autorites ne veulent en effet pas qu'elles soient larguees sur Ie centre ville.
Le vol de retour sera aussi direct que possible jusqu'à Lanveoc-Poulmic mais dependra de la quantite de carburant restant dans les reservoirs.
Le Jules Verne decolle Ie 7 Juin 1940 a 3 h 00 du matin. Malgre des signaux adequats, des navires francais
et britanniques lui tirent dessus mais
heureusement Ie manquent.
Grace a la parfaite navigation de Comet, l'avion suit la route prevue et arrive dans la region de Berlin a l'heure annoncee.
Les cumulus au-dessus de la zone rendent la navigation difficile; Des lumieres apparaissent finalement.
Soudain, Dalliere repere l'aeroport Tempelhof
abondamment eclaire dans l'insouciance la plus totale. II ordonne au pilote de simuler une approche
de facon a faire croire aux Allemands que l'avion est l'un des leurs. A une altitude d'environ 15 m,
il survole la piste puis, les quatre moteurs subitemment pousses a pleine puissance, reprend de la hauteur et
se dirige vers la cible en changeant frequemment de direction et s'assurant que les moteurs soient
desynchronises pour donner l'impression de la presence de plusieurs appareils.
En depit du risque de se heurter a quelque barrage de ballons, Ie Jules Verne vole si bas au-dessus de la ville
que son equipage arrive a distinguer les rues, les voitures et les maisons comme en temps de paix.
Finalement, on arrive en approche de la cible. Dailliere descend au poste de bombardier
et ordonne a Yonnet de voler droit et de facon stable a une altitude de 100 metres.
il largue quelques-unes des bombes qui explosent.
La ville, prise de stupeur, retient son souffle. Berlin plonge dans l'obscurite;
Les projecteurs s'allument et la Flak commenc:e a tirer, contraignant Yonnet
a prendre un peu d'altitude. L'avion peut etre touche a tout moment
mais l'equipage jubile avec la profonde sensation d'avoir accompli quelque chose
d'extraordinaire: pour la premiere fois de la guerre et pour la premiere fois dans l'Histoire militaire Berlin a ete bombardee !
Dailliere a garde trois bombes pour un second passage. II ordonne au pilote de retourner sur la cible.
Evitant les projecteurs et volant a travers un epais
rideau de Flak, Yonnet applique cet ordre. A l'arriere de 1'avion, Deschamps s'active a larguer les bombes incendiaires
de 10kg par la porte grande ouverte.
Le souffle de la Flak encadrant l'appareil et Ie fort courant d'air qui s'engouffre a l'interieur du fuselage rendent cette tache pour Ie moins perilleuse.
Attrapant
chacune des dangereuses bombes avec autant de precautions que possible il doit, tout en gardant son equilibre, les transporter sur une distance de deux a
trois metres et les lancer a travers 1'ouverture de la porte.
Le mecanicien Corneillet remarque ses difficultes et se precipite pour 1'aider.Ensemble, ils arrivent
a larguer la majorite des 80 bombes incendiaires alors que l'avion vole au-dessus de sa cible.
Dailliere ordonne a Corneillet de monter la mitrailleuse et de tirer sur les projecteurs. Celui-ci s'ecrie alors: « Tirez sur les projecteurs ? ..
Mais il y en a des milliers en bas ... » Puis obtemperant, il se rue sur la porte,
installe la mitrailleuse et tire deux ou trois chargeurs.
II remarque ensuite Deschamps qui continue a larguer Ie reste des bombes incendiaires et,
subitement enhardi, decide de 1'aider a terminer ce travail. Dans
un etat d'excitation extreme, il ote meme ses chaussures et les lance avec rage sur la ville en criant des mots incomprehensibles.
Toutes les bombe ont ete larguees. Dailliere ordonne de prendre
Ie chemin du retour vers la base de Lanveoc-Poulmic, change ant plusieurs fois de
direction afin de tromper les eventuels chasseurs ennemis lances a leurs trousses.
Scour (Ie radio) envoie un message a Paris annoncant Ie succes du raid.
Corneillet avertit alors Ie commandant que Ie carburant commence a baisser.
Dne nouvelle route est convenue et 1'avion se pose sans encombre a Chartres.
Dailliere, craignant la reaction des Allemands,ordonne a l'equipage de preparer l'avion
Ie plus vitepossible avec une quantite de carburant minimum,
ce qui est fait en quelques minutes. ils redecollent et voient immediatement exploser dans leur sillage les bombes larguees par les bombardiers allemands
sur la piste. ils se posent de nouveau a Orly ou ils refont Ie plein de carburant et repartent une demi heure plus tard pour rallier leur base de Lanveoc-
Poulmic. Le vol a dure 13 heures et 40 minutes.
A la cantine de la base, alors qu'ils profitent d'un repas bien merite, Corneillet continue a commenter Ie raid. Yonnet remarque ses pieds nus et lui demanda
pourquoi il a lance ses chaussures sur Berlin.
Corneillet, quelque peu embarrasse et n'ayant aucune
explication logique a donner dit simplement: « Tu sais ... ils n'ont pas gagne grand chose.
Ces chaussures etaient presque completement usees ... »


 

Voir le Blog de Haddock : cliquez ici


Re: Le premier bombardement de Berlin

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 28 Sep 2009, 10:58

Bonjour,
Pardon mais je ne peux pas m'empecher : La vache, il fallait en avoir !
Merci, je me coucherais moins bete ce soir.


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Re: Le premier bombardement de Berlin

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Marc_91  Nouveau message 28 Sep 2009, 11:10

:D Merci Jacques !!!

Voir aussi à la fin de : http://www.hydroretro.net/etudegh/derni ... farman.pdf

Le "Jules Vernes" après l'Armistice :

Image
Source = http://boards.history.com
. . Image. . . . . .Image . . . Image

Animateur - Modérateur
Animateur - Modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7716
Inscription: 04 Déc 2006, 13:25
Localisation: Etrechy (91)
Région: Beauce
Pays: France

Voir le Blog de Marc_91 : cliquez ici



Retourner vers AVIATIONS DE GUERRE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  GMC gazogène ? 
il y a 9 minutes
par: Patrick.Fleuridas 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la France 
Aujourd’hui, 01:26
par: Alfred 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Hier, 22:56
par: kfranc01 
    dans:  Médecin urgentiste 
Hier, 22:50
par: kfranc01 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Hier, 22:24
par: kfranc01 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Hier, 22:17
par: kfranc01 
    dans:  FCM2C Capturés par les Allemands. 
Hier, 20:29
par: alain adam 
    dans:  Quoi de neuf dans les kiosques ? 
Hier, 20:26
par: alain adam 
    dans:  trouvailles sur les sites de vente 
Hier, 19:21
par: brehon 
    dans:  lES ORGUES DE STALINE kATIOUCHA lANCES ROQUETTE 
Hier, 19:03
par: Andrée Balagué 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités


Scroll