Connexion  •  M’enregistrer

Question sur la Luftwaffe en Normandie

Cet espace est consacré aux forces aériennes de toute nationalité et aux opérations aériennes durant la Seconde Guerre Mondiale
MODÉRATEUR: Marc_91

Re: Question sur la Luftwaffe en Normandie

Nouveau message Post Numéro: 21  Nouveau message de Haddock  Nouveau message 05 Aoû 2009, 07:57

Fin Aout plus rien en France :

Le matin de l'invasion, la force que la JG 26 pouvait opposer à l'invasion était de deux Fw 190 (et un troisième hors d'état de voler) appartenant au Stabschwarm à Lille-Nord: l'appareil de Priller lui-même et celui de son Katschmarek, ou équipier, l'Unteroffizier Heinz Wodarczyk. La sortie du tandem, un courageux passage à basse altitude le long de la plage Sword, la plus à l'est des cinq zones de débarquement, dispersant les troupes anglaises avec leurs mitrailleuses, a depuis été rappelée, si ce n'est immortalisée, sur papier et sur pellicule dans "Le jour le plus long". On ne mentionna pas les 170 autres sorties de chasseurs de la Luftwaffe le 6 juin, bien que celles-ci soient insignifiantes face aux 14 000 sorties effectuées par les Alliés !
Avant la fin du jour, les 1. et III./JG 26 avaient attaqué, l'Oberleutnant Franz Kunz, Staffelkapitan du 2./JG 26, revendiquant un P-51 Mustang à l'est de Caen, et les Bf 109G-6 du III. Gruppe effectuant dans l'urgence une mission de strajing. Le II./JG 26 à Mont-de-Marsan avait été informé du débarquement à 5 heures, et avait décollé presque deux heures plus tard. On sait peu de choses de leur progression vers le nord pendant cette journée, le gros des sorties ayant été effectué par la JG 2, dont un pilote, Herbert Huppertz, revendiqua cinq P-51 !
Mais une fois que le signal codé "Dr. Gustav Wilhelm" - pour "Drohende Gefahr West" : littéralement "Danger Menaçant à l'Ouest" - fut transmis, la Luftwaffe commença à faire pleuvoir des unités de chasseurs sur la Normandie. Dans les premières trente-six heures, 200 Fw 190 et Bf 109 arrivèrent d'Allemagne, ne laissant que six Jagdgruppen pour défendre le Reich, ruinant les raclages de fonds de tiroirs frénétiques des semaines précédentes. À la fin du mois de juin, les renforts en chasseurs monomoteurs s'élevaient à 998. Ils avaient été rapatriés de toute la France, bien sûr, mais nombre de "rampants" et beaucoup de matériel avaient été ramenés par route et par rail, subissant de nombreuses pertes à cause des missions d'interdiction aérienne des Alliés. La plupart des bases françaises étaient également en mauvais état après les premiers raids, et de nombreuses unités furent forcées de se déployer sur des terrains de desserrement, plus petits et mieux camouflés, qui avaient légèrement moins de chances d'être attaqués par les hordes de chasseurs-bombardiers alliés. À ce moment-là, la Jagdwaffe, qui se traduit littéralement par «Armée de chasse», était vraiment devenue la proie. Vers le 10 juin, la pénurie quasiment complète à l'Ouest d' apparei ls spécialisés dans l'attaque au sol (un seul Gruppe de Fw 190 en sous effectifs) avait forcé la Luftwaffe à équiper de lance-bombes cent cinquante de ses chasseurs. Cette décision fut un échec cuisant, car peu de pilotes avaient de l'expérience dans ce genre de missions. Les pertes furent élevées, non seulement dans les rangs des jabo, mais aussi dans la grande quantité de chasseurs assignés à leur protection. Néanmoins, le j our suivant, la Luftflotte 3 ordonna que tous les chasseurs monomoteurs soient équipés de lance-bombes, car la destruction d'objectifs terrestres était considérée comme une priorité plus importante que la destruction d'avions. Vingt-quatre heures plus tard, l 'Oberkommando der Wehrmacht (OKW) ordonna à tous les Jagdgruppen engagés dans des opérations d'attaque au sol de reprendre leur rôle de chasseurs, la supériorité aérienne étant à présent la priorité absolue au-dessus du théâtre des opérations terrestres !
Harcelés dans les airs, chassés au sol, et laissés perplexes par les ordres venus d'en haut, il est assez compréhensible que les pertes en pilotes allemands, déjà élevées, aient continué à augmenter. Bilan: à la fin juin, 230 pilotes avaient été tués, et 88 blessés, 551 appareils abattus (plus 65 détruits au sol), et 290 autres endommagés. Mais malgré toutes leurs difficultés, les chasseurs qui défendaient la zone revendiquèrent un impressionnant total de 526 appareils alliés (dont 203 P-47) abattus pendant la même période. Quatre d'entre eux avaient été vaincus par "Pips" Priller, un P-51 et un P-47, tous les deux le deuxième jour de l'invasion, et un P-38, le 11 juin. Quatre jours plus tard, un B24 offrit au Kommodore sa centième victoire à l'Ouest. Plusieurs pilotes avaient revendiqué des victoires multiples: le StafJelkapitiin du 8./JG 26, le Leutnant Wilhelm Hofmann, abattit trois chasseurs américains dans la région de Caen le 8 juin, et "Addi" Glunz, déjà décoré et nouveau StafJelkapitiin du 6./JG 26, descendit trois P-47 en l'espace de deux minutes et demie au nord de Lisieux, quarante-huit heures plus tard.
Ayant supporté le gros des premiers affrontements au-delà de la tête de pont, la JG 2 avait considérablement souffert. Le III. Gruppe encaissa deux coups particulièrement durs, perdant leur Kommandeur, le Hauptmann Herbert Huppertz, dans un duel avec un P-47 pendant les nombreuses escarmouches du 8 juin vers Caen. Son successeur fut le Major Joseph Wurmheller, l 'homme qui avait totalisé sept victoires au-dessus de Dieppe alors qu'il était en convalescence, et plus récemment StafJelkapitiin du 9.1JG 2. Bien qu'il fût l'un des meilleurs pilotes du front de la Manche, "Sepp" Wurrnheller ne garda le commandement que 15 jours, car il fut abattu lors d'un combat épique contre des P-51 près d'Alençon, le 22 juin. 93 de ses 102 victoires, dont au moins 13 "lourds", furent remportées sur le front de l'Ouest.
Et si des alte Hasen comme Wurmheller tombaient, malgré des années d'expérience de combat au-dessus de la Manche contre les pilotes alliés, quelles étaient les chances des nouvelles recrues venues du Reich, spécialisées dans la lutte contre les bombardiers en altitude, dans le maelstrom en basse altitude qu'était la Normandie?
Les trois Gruppen des JG 1 et JG II envoyés en France se battirent avec acharnement, revendiquant régulièrement de nouvelles destructions parmi leurs quatre adversaires principaux, les P-47, P-51, Spitfire et Typhoon.
Toutefois, a'Vant leur retraite fin août, ils avaient perdu près de 100 pilotes, et presque deux fois plus d'appareils, soit un taux de pertes d'environ cent cinquante pour cent à la fois en hommes et en avions. À l'inverse, le IlI./JG l, qui avait été déployé sur le front Est pendant la même période, ne perdit qu'un seul homme, tué en combat par un pilote russe!
Des efforts désespérés furent réalisés pour remédier aux pertes catastrophiques enregistrées par la Jagdwaffe en France, mais les tentatives d'envoyer des avions de remplacement, souvent pilotés par de jeunes recrues à peine formées, ne faisaient qu'ajouter à la liste croissante de pertes humaines, puisque soit ils étaient interceptés en route, soit ils s'écrasaient à l'atterrissage.
Quand la bataille de Normandie fut perdue, les survivants des Gruppen de défense du Reich, beaucoup comptant à présent moins d'une dizaine d'hommes, retournèrent d'où ils venaient pour réorganiser leur unité. Les deux Jagdgeschwader de l'Ouest, toutefois, furent maintenues dans leur rôle de premier défenseur, et reçurent l'ordre d'infliger le maximum de dégâts aux Alliés tout en se repliant vers la frontière allemande. Ce ne fut pas fait sans pertes supplémentaires, la JG 2 perdant au moins quatre StajJelkapitiine de plus en août et septembre.
Mais la dernière perte importante de cette retraite hors de France fut celle d'un As du front de l'Est, le Hauptmann Emil Lang, qui totalisait déjà 150 victoires en Russie avant de devenir Gruppenkommandeur du II./JG 26 (via le IlI./JG 54 déplacé à l'Ouest) le 29 juin. Il avait déjà affirmé sa suprématie à l'Ouest en ajoutant 25 nouvelles victoires à son palmarès, mais même sa grande expérience ne put empêcher le nom de "Bully" Lang de rejoindre la liste toujours croissante des victimes du P-47 quand il succomba à son tour lors d'une rencontre avec des Thunderbolt près de Saint - Trond, en Belgique, le 3 septembre.
Quelques jours auparavant, les JG 2 et 26 avaient atteint le sanctuaire à présent précaire du sol allemand. La première s'était regroupée sur des terrains autour de Francfort, la deuxième plus loin au nord, dans la région de la Ruhr.
Ces anciens gardiens de la côte de la Manche se trouvaient donc déployés en protection de leur propre frontière ouest, tandis que la guerre aérienne en Europe s'acheminait pesamment vers sa conclusion inéluctable.


 

Voir le Blog de Haddock : cliquez ici


Re: Question sur la Luftwaffe en Normandie

Nouveau message Post Numéro: 22  Nouveau message de carcajou  Nouveau message 06 Aoû 2009, 12:11

Merci pour tes renseignements Haddock, bonne journée.

carcajou


``Aucun ``fils de p...``n'a jamais gagné une guerre en mourrant pour son pays. On gagne une guerre en faisant ce qu'il faut pour que ``le fils de p...`` d'en face meure pour son pays``. ( No son of a bitch ever won a war by dying for his contry, you win a war by making what it needs so that the son of a bitch in front of you die for his country).- G.Patton.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2248
Inscription: 15 Fév 2009, 12:39
Localisation: Québec
Région: Montréal
Pays: Canada

Voir le Blog de carcajou : cliquez ici


Re: Question sur la Luftwaffe en Normandie

Nouveau message Post Numéro: 23  Nouveau message de MLQ  Nouveau message 06 Aoû 2009, 13:43

Bonjour
Les forces aériennes de la Luftflotte III (Hugo Sperrle) étaient dirigées par le II Jagdkorps , basé à Gouvieux/ Chantilly (Oise)
le II JG était chargé de surveiller le ciel de toute la partie nord française et belge (gestion de la chasse)
commandé par le Generleutnant Werner Junck jusqu’au 30 juin
http://www.geocities.com/~orion47/WEHRM ... ERNER.html
remplacé par le General der Flieger Alfred Bülowius
http://www.geocities.com/~orion47/WEHRM ... LFRED.html
Les chasseurs présents au jour J se répartissent entre les Jagdgeschwarder n°2 et n° 26.
http://en.wikipedia.org/wiki/Jagdgeschwader_2
http://en.wikipedia.org/wiki/Jagdgeschwader_26

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1282
Inscription: 16 Déc 2006, 15:21
Localisation: Soissons
Région: Hauts de France
Pays: France

Voir le Blog de MLQ : cliquez ici


Re: Question sur la Luftwaffe en Normandie

Nouveau message Post Numéro: 24  Nouveau message de Fredobedo  Nouveau message 07 Aoû 2009, 11:42

C'est le Generaloberst Otto Dessloch qui succède à Sperrle : http://www.lexikon-der-wehrmacht.de/Gliederungen/Luftflotten/Luftflotte3.htm.

Pour Werner Junck, à l'époque il n'était que Generalmajor. Il ne devient Generalleutnant qu'au mois de décembre 1944 ;)

(Un petit aperçu du II JK ici http://oise-1939-1945.jed.st/phpBB2/viewtopic.php?t=249&start=0&sid=2048fe7a68f0a94ffb809104325daf44
Fred -

Image

Brigadier General
Brigadier General

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 370
Inscription: 09 Avr 2005, 11:54
Localisation: Oise
Région: Picardie
Pays: France

Voir le Blog de Fredobedo : cliquez ici


Re: Question sur la Luftwaffe en Normandie

Nouveau message Post Numéro: 25  Nouveau message de MLQ  Nouveau message 07 Aoû 2009, 13:14

Bonjour
Merci

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1282
Inscription: 16 Déc 2006, 15:21
Localisation: Soissons
Région: Hauts de France
Pays: France

Voir le Blog de MLQ : cliquez ici


Précédente

Retourner vers AVIATIONS DE GUERRE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 3 minutes
par: P. Vian 
    dans:  Deux cinéastes belges risquent gros................ 
il y a 6 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Histoire économique de Vichy 
il y a 9 minutes
par: Soxton 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
il y a 12 minutes
par: kfranc01 
    dans:  "Hitler" par P. Longerich 
il y a 13 minutes
par: Soxton 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
il y a 16 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Amazon et Ebay sommés de retirer des faux Lego représentant des soldats du IIIe Reich 
il y a 20 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  la marine Française en 1939-1945 
il y a 37 minutes
par: P. Vian 
    dans:  Harnais de parachute à identifier 
Aujourd’hui, 21:46
par: Michel03 
    dans:  trouvailles sur les sites de vente 
Aujourd’hui, 20:46
par: alain adam 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 29 invités


Scroll