Connexion  •  M’enregistrer

Derniere mission (Marin la Meslée)

Cet espace est consacré aux forces aériennes de toute nationalité et aux opérations aériennes durant la Seconde Guerre Mondiale
MODÉRATEUR: Marc_91

Derniere mission (Marin la Meslée)

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Haddock  Nouveau message 18 Déc 2007, 11:13

Le dimanche 04 Fevrier 1945 le commandant Marin la Meslée décollait pour sa derniere mission.

Voici le texte integral des échange radio lors de l'attaque finale.

L'indicatif de sa patrouille est Marina, Tusso l'autre patrouille et Remedy le controle, les autres noms sont des noms propres.

Voilà aucun autre commentaire n'est necessaire...

- Allo, Marina, Mission 82, ici Remedy, votre objectif de bombardement est une portière de pont sur le Rhin à 5 km de Neuf-Brisach en C 825.417

- Allo, Remedy, compris C 825.417

- Allo, Marina, ensuite mitraillage des routes à l’ouest du Rhin entre Neuf-Brisach et Ensisheim

- Allo, Remedy, Vu

- Allo , Marina, ici Remedy, vous avez devant vous la mission 87 les 8 avions qui viennent de bombarder

- Allo, Remedy, je les vois. Ils sont tirés par la Flak.

- Allo, Remedy, un avion de la mission 87 vient de s’écraser au sol à 3 km au sud de Neuf-Brisach (1)

- Allo, Marina, ici Remedy, compris votre message

(le chef de la mission 87 aussi gravement touché. Il va se poser en campagne et signale une Flak dense et précise ‘)(2)

- Merci, Remedy, je prends de l’altitude

- Allo, Marina , ici Tessa , attention Flak

- Allo, ici Marina, a tous les avions prenez formation de bombardement, dégagement vers l’ouest. Attention, je pique.

- Allo, Remedy, bombardement terminé, quatre bombes au but. Flak toujours très dense

- Allo, Marina, compris pour bombardement , pouvez vous mitrailler ?

- Allo, Remedy, la mission est difficile. La visibilité est très mauvaise, voile de nuages à 300 mètres . je vais essayer.

- Allo, Marina, à tous les avions - Tessa , avec 3 avions, vous resterez en surveillance à 2000 mètres Musso, attaquez trois véhicules sur le pont au sud de Neuf-Brisach

- Vu j’attaque.

- Allo, ici , Marina, pour ma patrouille, nous passons sous les nuages pour attaquer véhicules sous la route

- Allo, Remedy, ici Marina , un camion en feu à la sortie nord de Rustenhart

- Compris, Marina, est-ce un camion d’essence ?

- Allo, Uhry, ici Marina, répondez moi .(3)

- Allo, Uhry, je vire à gauche pour une deuxième attaque

- Allo, ici Muso, attention barrage de flak moyenne Attention pour le pilote qui a le feu, sautez en parachute, oh… trop tard !

- Allo, ici Costille, c’est le commandant qui a le feu

- Allo, ici Muso rassemblement pour tout le dispositif.

- Allo, Marina , ici Remedy, donnez le résultat de votre mitraillage

- Allo, Remedy, il manque 2 avions , dont le commandant.

- Avion qui parlez, répétez le nom des pilotes abattus

- Allo, Remedy, ici , Muso,,le commandant Marin la Meslée s’est écrasé au sol, le commandant Marin la Meslée s’est écrasé au sol…


Liens supplementaires :

http://aerostories.free.fr/pil_cha_fr/marin/

-----------------------------------------------------------------------------

Le plus talentueux de tous les pilotes français qui participèrent à la campagne de France naquit à Valenciennes, le 5 février 1912. Après les grandes écoles, il étudia à l’école de pilotage Morane et obtint son brevet de pilote le 1 er août 1931. Devançant l’appel, il se porta volontaire pour l’école des Officiers de Réserve, en novembre de la même année. il passa sous-lieutenant le 20 septembre 1932. La Meslée fut alors affecté au 2nd Régiment de Chasse à Strasbourg et à la fin de son service militaire, il s’engagea pour deux ans avec le grade de sergent. En septembre 1936, il décida de faire carrière dans l’armée de l’air et fut affecté en octobre 1937 à la Spa 67, appartenant alors au GC 115, en tant que sous-lieutenant. Il pilotait des H-75 sous le commandement de Jean Accart lorsque la guerre éclata. Le 27 juillet 1939, le GC 115 s’était transféré à sa base opérationnelle de Suippes et c’est de là que Marin La Meslée espérait faire réellement le travail qu’il avait choisi et pour lequel il s’était entraîné. À ce moment-là, les contacts avec l’ennemi étaient rares, et il dut attendre le 11 janvier 1940 pour surprendre un Do 1 7P de la 3.(F)/ 11 au-dessus de Verdun et le descendre avec l’aide du Slt Rey, à Longwy, près de la frontière allemande. Il écrivit une lettre, qu décrit un des affrontements, elle est datée de janvier 1940 et publiée dans Icare n’ 53 " La Drôle de guerre " page 88. Puis, cette lettre fut remise à Jean Accart.

Ses suivantes victoires furent obtenues le 12 mai, deux jours après le déclenchement de l’assaut allemand, quand sa patrouille attaqua 20 Ju 87 qui bombardaient en piqué l’infanterie française dans les Ardennes. Surprenant les Stuka sans couverture de chasse, les Français allèrent à la curée. Le (iC 115 revendiqua une douzaine de victoires, trois furent confirmées et quatre jugées possibles pour le seul Marin La Meslée. Le lendemain, il abattit un Bf 109. Du 15 au 26 mai, il était constamment au combat quand tout était tenté pour stopper l’invasion. Le 15 mai, il partagea un Hs 126, le lendemain un Do 218, le 18 mai, trois He 111 d’une formation de 21 et le 19 mai, un autre bombardier Heinkel. Il y eut une petite pause jusqu’au 24 mai, où il abattit un Hs 126 près de Saint-Loup et en partagea un autre le lendemain. Un He 111 suivit le 26 mai, que Marin La Meslée partagea avec huit autres membres de son escadrille. Souvent en infériorité numérique, il revenait avec son avion plein de trous et, en reconnaissance de son esprit très combatif, ses supérieurs le nommèrent commandant du groupe en remplacement d’Accart, qui fut hospitalisé le ler juin.

Le 3 juin, il partagea la destruction d’un Hs 126, avec un Do 17 possible et quatre jours plus tard, au-dessus de Soissons, il revendiqua deux nouvelles victoires possibles (un Ju 88 et un autre Hs 126). Sa dernière victoire fut obtenue conjointement le 10 juin contre un nouveau Ju 88 qui s’écrasa près de Châtillon-sur-Bar. Titulaire de 16 victoires sûres et quatre possibles, le 25 juin 1940, il s’était replié en Algérie avec son groupe.

Pendant les deux ans et demi qui suivirent, Marin La Meslée attendit l’occasion pour pouvoir reprendre le combat. Après les débarquements de Torch, son groupe fut doté de P-39 Airacobra et remplit des missions d’escorte de convois et de patrouille côtière. Pendant l’hiver 1944-1945, son unité put enfin reprendre part aux opérations pour libérer la patrie et, le 4 février 1945, le Cdt Marin La Meslée était à la tête de son unité, baptisée " Champagne ", et équipée de P-47 Thunderbolt pour une attaque contre un convoi de véhicules allemands dans la forêt de Hart. Pendant son premier passage, un véhicule s’embrasa en formant un épais nuage de fumée qui obscurcit intensément son champ de vision.

Quand il essaya de monter, il fut atteint de plein fouet par un obus de 40 mm et son avion tomba lentement. Sorti de son cockpit par les troupes allemandes, il fut trouvé mortellement blessé d’un éclat d’obus dans la tête. Aujourd’hui, une gigantesque étoile de pierre représentant l’étoile du brevet de pilote français marque l’emplacement où il tomba. Il est enterré dans une des branches de cette étoile.



sources : les as français de la seconde guerre mondiale coll cmbats du ciel ed Osprey/Delprado


 

Voir le Blog de Haddock : cliquez ici


Marin la Meslée

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de PapyNavions  Nouveau message 20 Déc 2007, 01:05

Bonjour,

Sur la dernière mission de Marin la Meslée était paru un opuscule intéressant à l'occasion du 60e anniversaire de sa disparition : http://www.aerostories.org/~aerobiblio/article779.html
Image

De mémoire, il semblerait bien que Marin la Meslée ait été victime de son intrépidité en voulant effectuer un deuxième passage, alors que l'effet de surprise était dissipé.

Cordialement

PB


 

Voir le Blog de PapyNavions : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Igor  Nouveau message 30 Déc 2007, 17:55

Ce pilote a-t-il été amené à combattre les Anglo-Saxons lorsqu'il était dans l'Armée d'armistice ? Le lien cité plus haut ne me paraît pas très clair à ce sujet.
Cordialement

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2048
Inscription: 18 Juil 2003, 14:35

Voir le Blog de Igor : cliquez ici


Certe

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Haddock  Nouveau message 01 Jan 2008, 12:23

Certe..

Apres l'armistice tout les pilotes Francais etaient De Facto Membres de l'armée d'armistice .. mais certains ont reagit leur donner cette étiquette est un peu injuste .. ;) (Igor je ne dit pas que tu le fait bien sur)
Voir les NNs ..

ou Lui ..

pas membre de l'armée d'armistice car engagé depuis L'Amerique Latine ..

Image


Les Pilotes Belges n'avaient pas ce probleme .. Heureusement .. la Capitulation n'avait pas laissé le Choix .. 8)


 

Voir le Blog de Haddock : cliquez ici


Re: Certe

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Laurent Pépé  Nouveau message 01 Jan 2008, 17:47

Haddock a écrit:Certe..

Apres l'armistice tout les pilotes Francais etaient De Facto Membres de l'armée d'armistice .. mais certains ont reagit leur donner cette étiquette est un peu injuste .. ;) (Igor je ne dit pas que tu le fait bien sur)
Voir les NNs ..

ou Lui ..

pas membre de l'armée d'armistice car engagé depuis L'Amerique Latine ..

Image


Les Pilotes Belges n'avaient pas ce probleme .. Heureusement .. la Capitulation n'avait pas laissé le Choix .. 8)


Bonjour,

J'ose deux remarques :

Le terme "armée d'armistice" n'a rien d'une étiquette, et n'est pas non plus péjoratif.
De plus, ce n'est pas parce que Clostermann etait en Amerique du sud, qu'il devint Français libres. Mais parce qu'il a fait ce choix.
Il aurait tres bien pu s'engager dans l'armée d'armistice depuis le Brésil, pays qui entretenait des relations diplomatique avec l'Etat français.


Pour en revenir à la question d'Igor, je crois me souvenir que Marin La Meslée a au la chance de ne avoir à combattre les alliés en AFN

Bonne année à tous


 

Voir le Blog de Laurent Pépé : cliquez ici



Retourner vers AVIATIONS DE GUERRE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  lES ORGUES DE STALINE kATIOUCHA lANCES ROQUETTE 
il y a 3 minutes
par: pierma 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
il y a 42 minutes
par: iffig 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 43 minutes
par: dominord 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
il y a 43 minutes
par: iffig 
    dans:  Hitler en 1940 
il y a 50 minutes
par: Loïc Charpentier 
    dans:  1935 le traité germano britannique 
Aujourd’hui, 16:31
par: thucydide 
    dans:  trouvailles sur les sites de vente 
Aujourd’hui, 14:10
par: iffig 
    dans:  Un peu d'humour (morbide) 
Aujourd’hui, 13:29
par: Alcide NITRYK 
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
Hier, 21:53
par: P. Vian 
    dans:  Enigma - Help 
Hier, 18:08
par: medicairborne 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google Master et 22 invités


Scroll