Connexion  •  M’enregistrer

Commandement d'une unité aérienne

Cet espace est consacré aux forces aériennes de toute nationalité et aux opérations aériennes durant la Seconde Guerre Mondiale
MODÉRATEUR: Marc_91

Commandement d'une unité aérienne

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Olaf  Nouveau message 08 Mar 2007, 12:02

Bonjour,
Je ne crois pas que ce post soit à sa place... :?
Voilà ma question : comment une unité, par exemple de la Luftwaffe, était-elle commandée ? Un exemple ne serait pas de trop...
Ex : Un général à besoin d'un soutien aérien pour bombarder une position anglaise. Comment va-t-il s'y prendre ? Il commande directement à l'aérodrome le plus proche d'envoyer ses appareils ? Ou il doit d'abord passer par d'autres formalités ; la Luftwaffe étant une armée à elle seule qui ne dépend pas d'une autre (je crois) ?
Merci de votre réponse ! :D
A+ !


 

Voir le Blog de Olaf : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Dan 93  Nouveau message 14 Mar 2007, 19:29

Bonsoir Olaf

J'ai trouvé un site qui parle d'organisation allemande. Je ne sais pas si cela peut convenir comme début de réponse à la question.
http://perso.orange.fr/stephane.delogu/orga.html

Cordialement
Dan


 

Voir le Blog de Dan 93 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Olaf  Nouveau message 14 Mar 2007, 21:09

Merci, Dan ! Cela répond plus ou moins à ma question.Je suis désormais moins inculte ! ;) Allez, merci encore, et

A+ ! :D


 

Voir le Blog de Olaf : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Borovic  Nouveau message 15 Mar 2007, 19:50

Bonsoir Olaf,

..... je vais essayer de "donner un "exemple" pour septembre 1939 de demande d'appui aérien :


- l'unité de la Heer fait remonter sa demande à l'E.M. de la Luftwaffe détaché aupres de l'armée de terre S/O du Général Bogatsch
- celui-ci transmet cette demande à Berlin à l'E.M. des opérations S/O du Général Jeschonnek
- l'ordre d'intervention part à l'E.M. de l'une des 4 régions aériennes S/O des généraux Kesselring, Felmy, Sperrle et Lörh
- qui le transmet à l' E.M. de l'une des divisions aériennes par exemple la LVK 1 S/O du général Hoffmann à Berlin.
- le décollage est ordonné

Note : ceci à partir de l'organigramme de la Luftwaffe le 1er sep. 39 + la carte : Karte des Flughafenbereiche au 1.5.1939

Cet organigramme est à l'ouverture des hostilités, par la suite, je ne sais pas, mais il devait y avoir certainement une 'chaîne" plus rapide.

Cordialement !

Brigadier General
Brigadier General

 
Messages: 382
Inscription: 18 Sep 2006, 18:36
Localisation: Varsovie

Voir le Blog de Borovic : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Audie Murphy  Nouveau message 15 Mar 2007, 22:12

Reprenez-moi si je fais erreur, mais il me semble que la Heer, la Kriegsmarine et la Luftwaffe répondaient toutes de l'OKW.
You'd better run for cover before I start to smile...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5798
Inscription: 22 Mar 2004, 13:09
Localisation: Beauce, Québec, Canada

Voir le Blog de Audie Murphy : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Borovic  Nouveau message 15 Mar 2007, 23:48

Bonsoir,

- Heer (von Brauchitsch), Kriegsmarine (Raeder) et Luftwaffe (Göring) étaient sous les ordres de l'OKW (Keitel)
- Mais dans la chaîne de commandement, les deux E.M. détachés de la Luftwaffe (Bogatsch + ALAT aupres de la Heer et Coeler + AERO aupres de la Kriegsmarine) pouvaient également passer directement à l'E.M. de Gôring à Berlin. (Bien sûr, ça marchait dans les deux sens, sur les deux chaînes - avec ou sans la case OKW -)

Cordialement !

Note : un tableau serait le bienvenu, mais je l'ai sur du "papier à cigarettes" et vue la taille, cela risque d'être la cata en essayant de le scanner. En plus, il est en allemand . Dans le post précédent, j'essayais juste de donner un exemple à Olaf. C'était valable au 01.09.1939
- Pas facile à traduire (les flêches en phrases, sans parler de la symbologie))

Brigadier General
Brigadier General

 
Messages: 382
Inscription: 18 Sep 2006, 18:36
Localisation: Varsovie

Voir le Blog de Borovic : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Olaf  Nouveau message 17 Mar 2007, 10:23

Bonjour Borovic,

Merci de la précision de ta réponse ! Je suis néanmoins étonné qu'il fallait autant d'étapes avant de pouvoir obtenir un support aérien. Je pense comme toi que cela a dû changer au cours de la guerre.
Mais un escadron d'appareils en patrouille qui apercevait une position adverse pouvait-elle l'attaquer directement, ou fallit-elle qu'elle demande "l'autorisation" ?


 

Voir le Blog de Olaf : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Borovic  Nouveau message 17 Mar 2007, 11:58

Bonjour Olaf,

. dans toutes les armées du monde, les missions sont plannifiées , ordonnées et si possibles remplies, même ce dont tu parles, c.a.d. une mission de "chasse libre" où une patrouille avait le tir libre dans un secteur donné sur tout ennemi naval, terrestre ou aérien. L'autorisation est justement ce "tir libre" avec des règles d'engagements précisées dans l'ordre de mission (par ex. : Défense d'engager une SAT).
- Pour le meilleur ou le pire !
Une anecdote : grosse concentration de matériels en Libye, dont le 1er RFM. Se pointent deux 109 en maraude, en "chasse libre". Immédiatement, le premier se présente en passe d'attaque au sol. Il est abattu. Le second, resté en circulaire, avait eu largement le temps d'évaluer l'importance de la concentration alliée et sa puissance anti-aérienne. Pourtant il se présenta pour sa passe de tir et fût immédiatement abattu. Ce jour là, chez les marins , on rendit hommage au courage du second pilote allemand qui savait qu'il n'avait aucune chance de survivre à son attaque suicidaire face au feu alliée. Et pourtant, il n'abandonna pas son leader.

Cordialement !

Brigadier General
Brigadier General

 
Messages: 382
Inscription: 18 Sep 2006, 18:36
Localisation: Varsovie

Voir le Blog de Borovic : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de Audie Murphy  Nouveau message 17 Mar 2007, 16:29

Olaf a écrit:Bonjour Borovic,

Merci de la précision de ta réponse ! Je suis néanmoins étonné qu'il fallait autant d'étapes avant de pouvoir obtenir un support aérien. Je pense comme toi que cela a dû changer au cours de la guerre.
Mais un escadron d'appareils en patrouille qui apercevait une position adverse pouvait-elle l'attaquer directement, ou fallit-elle qu'elle demande "l'autorisation" ?


Moi aussi, Olaf, mais il faut croire que l'efficacité ne faisait pas trop défaut au début malgré tout car la coopération Luftwaffe - Heer a réellement livré la marchandise jusqu'assez tard dans le conflit.
You'd better run for cover before I start to smile...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5798
Inscription: 22 Mar 2004, 13:09
Localisation: Beauce, Québec, Canada

Voir le Blog de Audie Murphy : cliquez ici



Retourner vers AVIATIONS DE GUERRE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Si c'est une femme: vie et mort à Ravensbrück. 
Aujourd’hui, 01:59
par: carcajou 
    dans:  Testament de Hitler : sur l’Angleterre 
Hier, 23:18
par: Manu 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Hier, 23:16
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Hier, 23:13
par: iffig 
    dans:  Médecin urgentiste 
Hier, 22:55
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
Hier, 22:13
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  transmission électrique / chars 
Hier, 20:39
par: alain adam 
    dans:  11° Regiment etranger d'infanterie 
Hier, 20:29
par: alain adam 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Hier, 19:16
par: kfranc01 
    dans:  BATAILLE DU DNIEPR jITOMIR FIN DECEMBRE 1943 
Hier, 19:12
par: Loïc Charpentier 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing Premium et 20 invités


Scroll