Page 2 sur 2

Re: COUP DE POUCE ETUDIANT

Nouveau messagePosté: 05 Nov 2019, 12:44
de Prosper Vandenbroucke
J'ai parcouru ton site et ta vidéo, il est vrai que c'est intéressant pour quelqu'un qui ne s'y connait pas trop en chars d'assaut mais un spécialiste trouveras certainement que c'est assez basique.
Néanmoins le travail est bien fait.
Bien amicalement
Prosper ;) ;) ;)

Re: COUP DE POUCE ETUDIANT

Nouveau messagePosté: 05 Nov 2019, 13:49
de Loïc Charpentier
Bonjour,

Je vais rebondir sur les remarques de Daniel (Dog Red) :D
... par exemple...

Les pays constructeurs de chars :
À la suite de la Première Guerre Mondiale, certains pays ne prirent pas la peine d'investir sur leurs forces blindées. À l'opposé, d'autres revirent totalement l'utilisation du char durant les combats, comme l'Allemagne et sa technique de la "guerre-éclair". La France ne put faire face à la supériorité technologique des véhicules allemands et se fit très vite envahir en 1940. L'URSS, le Royaume-Uni et les USA développèrent des chars de plus en plus puissants et à l'approche de la fin du conflit, certains pouvaient même rivaliser avec les meilleurs blindés allemands.


Déjà, fin 1918, il n'y avait que la France (char FT, Schneider, Saint-Chamond) et la Grande-Bretagne (Mark IV, Mark V, Whippet) qui avaient sérieusement développé ( et produit!) le "char d'assaut"; les allemands, de leur côté, qui avaient loupé le virage, s'étaient contentés de constituer un parc de prises, principalement, à base de chars britanniques (très peu de véhicules français) et produire, trop tardivement, une poignée de "lourds" A7V; quant aux américains, leur projet de char "Liberty" avait fini en pièce de musée, pour cause de fin de conflit! En 1919, français et britanniques s'étaient retrouvés avec d'immenses parcs de chars devenus "inutiles" ; les Allemands, sous le coup du Traité de Versailles, eux, s'étaient vu interdire tout développement ou production de chars et les Américains ayant opté pour un isolationnisme teinté d'une neutralité de "bon ton" avaient laissé filer les rubans, en s'intéressant à la petite semaine au "char" et en laissant certains constructeurs "privés", comme Christie, faire joujou avec leurs inventions.

Pour en revenir aux "Continentaux", côté britannique, durant l'entre-deux-guerres, çà avait été le règne du grand n'importe quoi, avec une valse-hésitation incessante entre le choix d'un char rapide (Cruiser) et celui d'un char d'infanterie, lent mais correctement blindé! Seule, la France avait poursuivi, dès la fin des années 20, à concevoir de nouveaux modèles de chars, mais dans l'esprit de sa tactique d'emploi, l'accompagnement et l'appui-feu de l'Infanterie. Dans les années 30, la Cavalerie avait réclamé sa propre gamme de blindés, pour mener ses missions d'exploration et de pénétration en profondeur. A ce stade, on s'était retrouvé avec deux solutions "divergentes", l'une, le char d'infanterie lent et bien protégé, l'autre, le char de cavalerie, rapide, et, en théorie, moins blindé mais, comme l'infanterie et la Cavalerie étaient, toutes deux , jalousement assises sur leurs prérogatives et leurs traditions, çà coinçait pour définir une tactique d'emploi "commune" et, en gros, le "mal" avait perduré jusqu'au déclenchement de la Seconde Guerre Mondiale.

Entre les deux guerres, c'est, très probablement, l'URSS qui avait réalisé la plus grande avancée dans l'évolution des chars - les allemands et les italiens seront, d'ailleurs, très surpris, avec leurs malheureuses trottinettes (Panzer I et CV-35) , face aux T-26 russes, vendus aux Républicains, durant la Guerre d'Espagne - avec leurs chars BT-5/BT-7. Leurs chars lourds multi-tourelles - T-28, puis T-35 - n'étaient pas une réussite - c'est d'ailleurs le cas chez tous ceux qui s'y sont essayé - mais, au moins, eux ont été produits en quantités conséquentes! :D Sans compter que le KV-1 et le T-34 étaient, déjà, en cours de développement, à dater de 1937-1938!

Quand aux Allemands, leur première trottinette blindée, le Panzer I Ausf.A n'avait été mise en production qu'en avril 1934 (15 exemplaires!) ! Conclusion, ils avaient, certes, eu le temps, depuis 1920, de bien potasser l'emploi tactique des blindées, mais jusqu'à cette date, ils n'en n'avaient pas la queue d'un ! Ça explique, aussi, pourquoi, à l'époque, c'était la grosse marrade dans l'état-major français, qui, lui, devait aligner, à la louche, 3000 blindés de tous types (du FT de 14-18 aux tous récents B1)

Donc, pour une supposée supériorité technique allemande, jusqu'en 1943 (!), tu peux oublier! ::mortderire:: Quand elle était entrée en guerre, en septembre 1939, son parc de Panzer III, sensés constituer le fer de lance des Panzer-Divisionen, se résumait à 85 exemplaires, dont un gros tiers de rogatons de présérie (Panzer III Ausf.A -B-C-D)! Le Panzer IV servira de pansement tout au long de sa carrière (1939-1945) et le Panther, qui devait à terme équiper l'ensemble des régiments blindés, parviendra, péniblement, à y compléter un unique bataillon (Abteilung), à l'été 1944 ! Sachant qu'avec 6000 exemplaires assemblés entre janvier 1943 et avril 1945, il arrive, immédiatement, derrière le Panzer IV - +/- 9755 exemplaires, assemblés à partir de novembre 1937 et en incluant les Pz.IV L/70 à casemate! -. Le pompon de la production revenant au canon d'assaut StuG. III, assemblés à 10529 exemplaires, entre janvier 1940 et avril 1945 (sans compter les StuG IV, 1160 exemplaires).

Les américains avaient bénéficié de la période 39-41 pour combler "tranquillement" leur retard, tandis que les Britanniques se prendront le chou, au moins durant la moitié du conflit, pour essayer de se mettre d'accord sur le choix de leurs chars! Il existe un excellent ouvrage, en anglais, de David Fletcher, intitulé "The Great Tank Scandal" (1989), qui décrit bien la situation. ::mal-a-la-tete::

Sinon, c'est, effectivement, très compliqué de faire de l'exhaustif "simple" sur ce genre de sujet et tu t'en es plutôt bien sorti. En plus, je me permets de chipoter, mais, comme çà ne doit pas faire loin de 50 ans que je m'intéresse au sujet, je n'ai pas grand mérite! :rire: ;)

Re: COUP DE POUCE ETUDIANT

Nouveau messagePosté: 05 Nov 2019, 15:00
de JARDIN DAVID
Dog Red a écrit:Sinon, intéresse toi au FCM 2C, ça fera plaisir à JD et tu découvriras peut être quelque chose

Warkior a écrit:Oui c'est une galère !

Pas du tout ! Le FCM 2C, bien que construit sur un chantier naval, n'a rien d'une galère : c'est un pur concentré de technologies.
JD

Re: COUP DE POUCE ETUDIANT

Nouveau messagePosté: 05 Nov 2019, 15:12
de Loïc Charpentier
JARDIN DAVID a écrit:Pas du tout ! Le FCM 2C, bien que construit sur un chantier naval, n'a rien d'une galère : c'est un pur concentré de technologies.
JD


Et en plus, pour 10 achetés, tu avais le 11ème gratuit! ::mortderire::

Re: COUP DE POUCE ETUDIANT

Nouveau messagePosté: 05 Nov 2019, 16:43
de Warkior
Dog Red, oui c'est beaucoup mieux et le rendu est souvent beaucoup plus joli ! La création de sites Wordpress m'intéresse beaucoup d'ailleurs :)

Comme tu l'as si bien dit Prosper Vandenbroucke, mon site est loin très loin d'être complet ! Mon travail consiste principalement à optimiser son référencement, certains de ma classe ont d'ailleurs fait des horreurs ! ;)
Merci pour ton retour :)

Un sacré rebond Loïc Charpentier ! :oops:
Merci pour tous ses renseignements, en effet après réflexion, l'Allemagne n'était pas si au point que ça !

JARDIN DAVID je parlais du code CSS

Je tiens compte de toutes vos remarques, je changerai le contenu de mon site dans la semaine et pourquoi ne pas rajouter 1 ou 2 chars par semaine. Cela prend cependant pas mal de temps :roll:

Re: COUP DE POUCE ETUDIANT

Nouveau messagePosté: 05 Nov 2019, 17:02
de Dog Red
Warkior a écrit:JARDIN DAVID je parlais du code CSS


JD t'avait compris ;)
Disons qu'il est parfois le rigolo de service ::pipo::
::elu boulet::