Connexion  •  M’enregistrer

TPE film francais seconde guerre mondiale.

Vous êtes collégien , lycéen, étudiant et vous avez besoin d'un petit coup de main ?
Profitez de cet espace pour demander l'aide de notre communauté.
MODÉRATEUR: Dog Red

Re: TPE film francais seconde guerre mondiale.

Nouveau message Post Numéro: 21  Nouveau message de Vincent Dupont  Nouveau message 04 Déc 2011, 01:28

Fredobedo a écrit:
Vincent Dupont a écrit:Je n'ai pas de mérite Jean j'ai eu d'excellents cours sur l'histoire de la représentation de la guerre au cinéma de la 1ère Guerre Mondiale à la guerre d'Irak quand j'étais en Master Phénonène Guerrier à Amiens (petit coup de pub au passage pour ma fac ;))
...


Juste un peit hors sujet, pour dire que de mon temps (début des années 1990) ... la Fac d'Amiens ne proposait pas des sujets aussi intéressants ... :arrow:

O tempora ! O mores ! Mais je ne doute pas que tu en ais néanmoins gardé d'excellents souvenirs ;)
Vincent

Image
"L'ignorance du passé ne se borne pas à nuire à la connaissance du présent ; elle compromet, dans le présent, l'action même."
Marc Bloch
Fusillé par l'occupant le 16 juin 1944

Redac' Chef Histomag 3945
Redac' Chef Histomag 3945

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3208
Inscription: 20 Fév 2008, 22:44
Localisation: Saint-Quentin
Région: Entre Picardie et Champagne
Pays: France

Voir le Blog de Vincent Dupont : cliquez ici


Re: TPE film francais seconde guerre mondiale.

Nouveau message Post Numéro: 22  Nouveau message de Fredobedo  Nouveau message 04 Déc 2011, 15:19

Vincent Dupont a écrit:
Fredobedo a écrit:
Vincent Dupont a écrit:Je n'ai pas de mérite Jean j'ai eu d'excellents cours sur l'histoire de la représentation de la guerre au cinéma de la 1ère Guerre Mondiale à la guerre d'Irak quand j'étais en Master Phénonène Guerrier à Amiens (petit coup de pub au passage pour ma fac ;))
...


Juste un peit hors sujet, pour dire que de mon temps (début des années 1990) ... la Fac d'Amiens ne proposait pas des sujets aussi intéressants ... :arrow:

O tempora ! O mores ! Mais je ne doute pas que tu en ais néanmoins gardé d'excellents souvenirs ;)


Oui ... j'ai "accueilli" Stéphane Audouin-Rouzeau pour sa première année en tant que Prof à Amiens (j'étais alors en licence) et co-directeur de Péronne. Le Top !
Fred -

Image

Brigadier General
Brigadier General

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 381
Inscription: 09 Avr 2005, 11:54
Localisation: Oise
Région: Picardie
Pays: France

Voir le Blog de Fredobedo : cliquez ici


Re: TPE film francais seconde guerre mondiale.

Nouveau message Post Numéro: 23  Nouveau message de alexis  Nouveau message 05 Déc 2011, 19:34

Tout d'abord un grand merci a tous, grâce a vous mon TPE avance a grands pas !! :D. Je suis juste bloquer pour la catégorie "retour des grandes fresques historiques", n'avez vous pas d’exemple de films appartenant a cet catégorie et pourquoi ils y appartiennent ?


 

Voir le Blog de alexis : cliquez ici


Re: TPE film francais seconde guerre mondiale.

Nouveau message Post Numéro: 24  Nouveau message de Jumbo  Nouveau message 06 Déc 2011, 09:32

Film évoquant une grande fresque... faisons simple:
"le jour le plus long" soit 1 film racontant une histoire qui s'étale sur à peu près une journée 5-6 juin.
"Dans les situations critiques, quand on parle avec un calibre bien en pogne, personne ne conteste plus. Y'a des statistiques là-dessus." (Jean Gabin) Mélodie en sous sol

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6270
Inscription: 01 Juin 2004, 19:12
Localisation: Salon de Provence
Région: PACA
Pays: France

Voir le Blog de Jumbo : cliquez ici


Re: TPE film francais seconde guerre mondiale.

Nouveau message Post Numéro: 25  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 06 Déc 2011, 09:58

alexis a écrit:Tout d'abord un grand merci a tous, grâce a vous mon TPE avance a grands pas !! :D. Je suis juste bloquer pour la catégorie "retour des grandes fresques historiques", n'avez vous pas d’exemple de films appartenant a cet catégorie et pourquoi ils y appartiennent ?

Vas fouiller dans les docus de Daniel Costello.
Chacun est une "grande fresque"


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Re: TPE film francais seconde guerre mondiale.

Nouveau message Post Numéro: 26  Nouveau message de Vincent Dupont  Nouveau message 06 Déc 2011, 14:12

Fredobedo a écrit:
Vincent Dupont a écrit:
Fredobedo a écrit:
Vincent Dupont a écrit:Je n'ai pas de mérite Jean j'ai eu d'excellents cours sur l'histoire de la représentation de la guerre au cinéma de la 1ère Guerre Mondiale à la guerre d'Irak quand j'étais en Master Phénonène Guerrier à Amiens (petit coup de pub au passage pour ma fac ;))
...


Juste un peit hors sujet, pour dire que de mon temps (début des années 1990) ... la Fac d'Amiens ne proposait pas des sujets aussi intéressants ... :arrow:

O tempora ! O mores ! Mais je ne doute pas que tu en ais néanmoins gardé d'excellents souvenirs ;)


Oui ... j'ai "accueilli" Stéphane Audouin-Rouzeau pour sa première année en tant que Prof à Amiens (j'étais alors en licence) et co-directeur de Péronne. Le Top !

La grande classe en effet !

Pour Alexis :

A propos de ce que j'ai défini comme le retour des grandes fresques dans les années 1980 et début de années 1990, tu n'es pas obligé de reprendre mot pour mot pour ce titre (je n'ai pas la science infuse, approprie toi un peu le sujet). Je vois plutôt ce qui doit être la 3e partie comme une transition, un retour, le retour des grands films "sérieux".

Attention durant ces années le cinéma comique ou tragi-comique est encore là (L'As des as (de Gérard Oury) en 1982, Papy fait de la résistance (de Jean-Marie Poiré) en 1983, Les Morfalous (de Henri Verneuil) en 1984 ou encore Le Fou de guerre (de Dino Risi) en 1985) mais il commence à côtoyer plus assidument les films "sérieux" (comme Le Dernier Métro (de François Truffaut) en 1980, Au revoir les enfants (de Louis Malle) en 1987, Vent d'est (de Robert Enrico) en 1993, Fortitude (de Waris Hussein) en 1994, Un jour avant l'aube (de Jacques Ertaud), en 1994 également, ou encore Les Misérables (de Claude Lelouch) en 1995, Un héros très discret (de Jacques Audiard) en 1996 et en 1997 l'excellent Lucie Aubrac (de Claude Berri)) au point que ces derniers deviennent plus présents, remplacent le burlesque jusqu'à le faire disparaitre. En fait si l'on prend du recul on peut dire que Les Morfalous (de Henri Verneuil) est LE dernier film français vraiment du genre comique à 100% et dans une moindre mesure Le Fou de guerre (de Dino Risi) quoi que ce dernier ait une dimension plus dramatique.

Cette période de cohabitation entre le comique et le dramatique, entre les films "drôles" et "sérieux" est pour moi irrémédiablement terminé avec Amen. (de Costa-Gavras) en 2002 (on peut le contester, les thèmes de la collaboration et de la déportation ayant été déjà évoqué dans des films auparavant mais pas sous un angle aussi précis). Ce film doit être selon moi le début de ta dernière partie avec le cinéma d'expiation. En effet à partie d'Amen., le cinéma met le doigt sur ces thèmes dramatiques : IL FAUT LE MONTRER POUR NE PAS OUBLIER, voilà la leçon dès lors, la leçon de mémoire, et tous les films montrent à partir de là ceux qui savaient et qui n'ont rien fait ou ceux qui on essayé d'enrayer le système d'extermination nazi, on met également plus spécifiquement le doigt sur les collaborateurs dans les films qui suivirent, où, par exemple, la place de la Milice est grandissante.

Sur ce point je me permets une petite parenthèse car un film m'a paru flagrant, j'en ai surement déjà parlé, dans ce cas je radote, mais pour moi cela caractérise le summum du cinéma français d'expiation d'aujourd'hui : La nouvelle guerre des boutons (de Christophe Barratier) sorti cette année. Nous sommes dans une France occupée et la seule vue que l'on ait de l'occupant c'est quelques silhouettes dans un camion qui fait une ronde de nuit et c'est tout ! dans une séquence de 20 sec. Les grands méchants désormais se sont les m-i-l-i-c-i-e-n-s ! Ils occupent désormais toute la place réservée au mal dans cette vision manichéenne du cinéma. Fin de la parenthèse.

J'espère t'avoir éclairci de ce qu'il faudrait sans doute montrer dans ton travail, cette sorte de phase de transition qui amène vers le cinéma sérieux, le cinéma d'expiation, le cinéma de repentance. Et si tu as d'autres questions n'hésite pas !

Amicalement ;)
Vincent

Image
"L'ignorance du passé ne se borne pas à nuire à la connaissance du présent ; elle compromet, dans le présent, l'action même."
Marc Bloch
Fusillé par l'occupant le 16 juin 1944

Redac' Chef Histomag 3945
Redac' Chef Histomag 3945

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3208
Inscription: 20 Fév 2008, 22:44
Localisation: Saint-Quentin
Région: Entre Picardie et Champagne
Pays: France

Voir le Blog de Vincent Dupont : cliquez ici


Re: TPE film francais seconde guerre mondiale.

Nouveau message Post Numéro: 27  Nouveau message de alexis  Nouveau message 09 Déc 2011, 22:49

Tout d'abord un grand grand merci a tous ! :). En plus d'un montage vidéo pour présenter notre TPE nous allons parler à l'oral et peut être faire un petit dossier. Mais j'ai rédigé la première partie mais je trouve cela un peu juste :| ... J'aurais aimé savoir ce que vous en pensez :

I- Le cinéma de mémoire immédiate


Le cinéma dit « de mémoire immédiate » est le cinéma d'immédiate après guerre, qui débute en 1946 avec le film « La bataille du rail » de René Clément. Ce cinéma d'immédiate après guerre impose une mémoire d'une France héroïque et résistante, ce cinéma a pour but de montrer la grandeur de la France.

Le film le plus représentatif de ce cinéma de mémoire immédiate est sans doute « la bataille du rail » car comme on la vu dans l'extrait précédent, ce film montre la résistance des cheminots français durant la seconde guerre mondiale. Ce film veut tellement magnifier la France qu'il en devient presque caricatural car dans ce film tous les cheminots étaient résistant et ne reculaient pas devant le sacrifice. On peut penser que ca ne reflète pas trop la réalité. Ce qui prouve que l'intérêt de ce film est surtout de montrer l'état d'esprits des Francais en 1945. Mais ce film est encore peu axé sur une description accusatrice et méchante des Allemands.

Pour conclure ce cinéma de mémoire immédiate a pour but de rendre hommage à des hommes, ici aux cheminots. Il montre la vision que les Français avaient de la résistance juste après guerre, une vision magnifiée et héroïque.

Merci d'avance :)

edit j'ai corrigé les fautes et remanié un peu la syntaxe. Jumbo


 

Voir le Blog de alexis : cliquez ici


Re: TPE film francais seconde guerre mondiale.

Nouveau message Post Numéro: 28  Nouveau message de pierma  Nouveau message 10 Déc 2011, 05:22

orthographe : ce film est encore un peu accès --> ce film est encore un peu axé

vétéran
vétéran

 
Messages: 1255
Inscription: 16 Jan 2011, 18:04
Région: Franche-Comté
Pays: France

Voir le Blog de pierma : cliquez ici


Re: TPE film francais seconde guerre mondiale.

Nouveau message Post Numéro: 29  Nouveau message de Margont  Nouveau message 10 Déc 2011, 08:00

alexis a écrit:Tout d'abord un grand grand merci a tous ! :). En plus d'un montage vidéo pour présenter notre TPE nous allons parler a l'oral et peut etre faire un petit dossier. Mais j'ai rédiger la première partie mais je trouve cela un peu juste :| ... J'aurais aimer savoir ce que vous en pensez :

I- Le cinéma de mémoire immédiate


Le cinéma dit « de mémoire immédiate » est le cinéma d'immédiate après guerre, qui débute en 1946 avec le film « La bataille du rail » de René Clément. Ce cinéma d'immédiate après guerre impose une mémoire d'une France héroïque et résistante, ce cinéma a pour but de montrer la grandeur de la France.

Le film le plus représentatif de ce cinéma de mémoire immédiate est sans doute « la bataille du rail » car comme on la vu dans l'extrait précédent ce film montre la résistance des cheminots français durant la seconde guerre mondiale. Ce film veut tellement magnifier la France qu'il en devient presque caricatural, car dans ce film tous les cheminots étaient résistant et ne reculaient pas devant le sacrifice, on peut penser que ca ne reflète pas trop la réalité. Ce qui montre que l'intérêt de ce film est surtout de montrer l'état d'esprits des Francais en 1945. Mais ce film est encore peu accès sur une description accusatrice et méchante des Allemands.

Pour conclure ce cinéma de mémoire immédiate a pour but de rendre hommage à des hommes, ici aux cheminots. Et montre la vision que les Français avaient de la résistance juste après guerre, une vision magnifier et héroïque.

Merci d'avance :)


Bonjour Alexis,

D'abord, j'en pense qu'il y a beaucoup trop de fautes d'orthographe et surtout de grammaire pour ne pas nuire à ce que tu veux exprimer. Si tu veux, je te les surligne, mais à ton niveau, ça serait bien que tu t'en débrouilles tout seul. (Fais aussi attention aux répétitions.) ;)

Quand tu dis « l'intérêt de ce film est surtout de montrer l'état d'esprit des Français en 1945 », tu pourrais aussi (te) poser la question du pourquoi une telle "magnification" de la Résistance dans l'immédiat après-guerre, alors que la vraie Résistance n'a concerné qu'une petite partie de la population, et non pas « les Français ». Vision et projection toute gaullienne, dans le but de tourner la page, et d'unifier les Français dans l'effort de reconstruction.
Le mythe de la France tout entière martyre et résistante, fédérateur en diable, et éloignant le risque de guerre civile. Ce qui n'était pas forcément une connidioterie sur le moment, mais qui plombe encore aujourd'hui le rapport de la France (et des Français !) à son (leur) passé.

Même si la façon de le montrer dans "La bataille du rail" est vraiment caricaturale, les cheminots ont réellement payé un lourd tribu aux actions de résistance. Majoritairement syndiqués, donc plus politisés que la moyenne de la population, il n'est pas étonnant de les voir naturellement pencher du côté de la Résistance. Avec les mêmes risques que tout résistant (dénonciation, arrestation, prise "en flagrant délit" et exécution) plus celui d'être victime de l'action d'un groupe de Résistants (sabotage, déraillement...)

J'ai cependant en vidéo le témoignage d'un maquisard FTP qui passa, avec ses petits camarades, les années 43/44 à saboter une voie Lyon-Paris (itinéraire bis ! :mrgreen: ), sur laquelle aucune victime cheminot ne fut à déplorer. En relation avec le dépôt de Lyon, ce maquis prévenait les mécanos des différents sabotages. Les cheminots s'arrangeaient alors pour se cramponner ou peut-être, comme dans la bataille du rail, sauter en marche avant le déraillement.

Bon courage pour la poursuite de ton travail ! :cheers:
« L’ennemi se déguise parfois en géranium mais on ne peut s’y tromper,
car tandis que le géranium est à nos fenêtres, l’ennemi est à nos portes.
»
Pierre Desproges

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1081
Inscription: 19 Oct 2011, 01:45
Localisation: Grenoble
Région: Rhône-Alpes
Pays: France

Voir le Blog de Margont : cliquez ici


Précédente

Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers AIDE AUX SCOLAIRES ET ETUDIANTS




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 17 
il y a moins d’une minute
par: greg ace 
    dans:  poste de commandement refait a l'origine en haute normandie 
il y a 3 minutes
par: carcajou 
    dans:  Gravel, Maurice 1920-2019 
il y a 5 minutes
par: carcajou 
    dans:  BASTOGNE 2019 
il y a 9 minutes
par: Flamierge1945, 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 16 
il y a 28 minutes
par: kfranc01 
    dans:  les troupes britanniques autour de Tourcoing 1940 
Aujourd’hui, 14:22
par: Alfred 
    dans:  DU 1er Novembre 2019 au 31 décembre 2019]:Les populations civiles sur les routes de l’exode en 1940 
Aujourd’hui, 13:34
par: champ de blé 
    dans:  Le III° Reich déclare la guerre aux U.S.A. 
Aujourd’hui, 13:04
par: Dog Red 
    dans:  Après Walkyrie, quel plan pour finir la guerre ? 
Aujourd’hui, 12:36
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 20 
Aujourd’hui, 12:13
par: brehon 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Scroll