Connexion  •  M’enregistrer

Le 653 ème régiment d'artillerie de campagne existe-t-il ?

Si vous êtes néophyte en histoire et que vous hésitez à poser une question, cette rubrique est pour vous. Idem si vous avez besoin d'un coup de main dans vos études. Rappelez-vous : "il n'y a pas de question idiote, seulement une réponse idiote" A. Einstein
MODÉRATEUR : gherla, Dog Red

Re: Le 653 ème régiment d'artillerie de campagne existe-t-il ?

Nouveau message Post Numéro: 21  Nouveau message de brehon  Nouveau message 01 Nov 2019, 11:44

Espérons que les coups de correcteur n'aient pas été faits directement sur les documents. :mrgreen:
(je parle des documents postés par KV17)
Cordialement.
Yvonnick

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 9114
Inscription: 14 Déc 2009, 15:45
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de brehon : cliquez ici


Re: Le 653 ème régiment d'artillerie de campagne existe-t-il ?

Nouveau message Post Numéro: 22  Nouveau message de KV17  Nouveau message 01 Nov 2019, 11:56

Merci Prosper, j'ai ce document qui ne concerne, sauf erreur de ma part, que les tirailleurs algériens et les zouaves

Private
Private

 
Messages: 17
Inscription: 31 Oct 2019, 09:25
Région: nouvelle aquitaine
Pays: France

Voir le Blog de KV17 : cliquez ici


Re: 653e Batterie Antichars

Nouveau message Post Numéro: 23  Nouveau message de Loïc  Nouveau message 01 Nov 2019, 12:59

bonjour

il est vrai qu'il y'a des coquilles nombreuses dans ces documents de 1939-1940 mais en l'occurrence le rédacteur n'est pas si gauche que cela

en effet à la lecture du pdf fiche de démobilisation il n'est textuellement question que de 653eme RG ARTILLERIE CAMPAGNE et en aucun cas de «régiment; regt; rgt...»

car ces batteries antichars (formant corps/autonomes) de série 600 relèvent initialement de la RG de l'Artillerie c'est à dire de la Réserve Générale

dont acte

Salutations
Loïc Lilian
A Moi Auvergne

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 576
Inscription: 18 Oct 2015, 00:25
Région: Auvergne & Bourbonnais
Pays: France

Voir le Blog de Loïc : cliquez ici


Re: Le 653 ème régiment d'artillerie de campagne existe-t-il ?

Nouveau message Post Numéro: 24  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 01 Nov 2019, 13:35

KV17 a écrit:
canon anti-char.pdf
A tous,
Comme convenu, je vous communique une petite photo du canon camouflé avec ses servants, elle est datée de janvier 1940.
Peut-être qu'avec le modèle du canon je comprendrai mieux dans quelle organisation de défense du pont il se trouvait dans le cadre de l'intervention du 18 ème Régiment des Tirailleurs Algériens.
Bien cordialement :cool:


Le déploiement d'une batterie antichar (ici, la défense d'un pont sur la Dyle) est directement lié à la configuration du terrain, au contexte de la mission, etc. ... sans oublier la prise en compte probable de l'urgence de la situation, car il est (très) rare que l'adversaire ait l'amabilité de se "conformer" aux dispositions prises à l'avance (à tête reposée!) , les échappatoires possibles (si çà tourne mal!), les "routes" d'approvisionnement. Bref, il y a une pile de paramètres à prendre en compte!

En général, dans la Heer, l'éclairage était effectuée par les unités des Aufklärungs-Abteilungen (groupes de reconnaissance) . Au sein des divisions d'infanterie (Infanterie-Division), il s'agissait, au mieux, de motocyclistes, sinon de cyclistes ou de cavaliers, dans les divisions blindées (Panzer-Division), de blindés légers sur roues, de side-cars et de motos.

Il y a bien la solution de ne pas dévoiler sa ou ses batteries antichars, quand ces unités de reconnaissance pointent la truffe, mais, un, suivant la disposition des pièces les plus avancées - par exemple, celles positionnées à proximité immédiate de la "sortie" d'un pont -, deux, la difficulté d'empêcher un tireur un peu trop nerveux d'avoir la "gâchette facile" - phénomène courant, par manque d'expérience, en mai 1940! -, révélant, immédiatement, qu'il y a un "piège", en face, la réplique risquait de très vite s'organiser, surtout que, côté allemand, la transmission phonique marchait, elle, plutôt bien... D'où pilonnage d'artillerie sur les positions supposées, raids de Stukas et "tout-ce-qui-va-bien"! Une pièce antichar de 47 mm Modèle 37 pesant 1100 kilos, il était très compliqué de l'extraire de sa "cuve" ou de sa position, à la bricole, par ses servants - au bout de 50 m, ils étaient rincés et en général, on "planquait", pour des questions de sécurité, le tracteur ou l'attelage assez loin! -.

Partons du principe que la batterie antichar - ou, mêmes, ses pièces les plus "exposées" - n'avait pas eu le temps d'évacuer le terrain ou avait reçu l'ordre de le tenir... sa position s'en prenait plein la tronche en obus de 10,5, 15 cm et/ou en bombes aériennes de 250 kg !... Sans compter les mecs d'en face (sur l'autre rive), capables de dézinguer, à 800 m, au Kar 98 (avec ou sans lunette), le servant qui ne s'était pas suffisamment planqué. Bref, une ou deux pièces antichars avaient, peut-être, dézingué des éléments de reconnaissance, mais la réplique "lourde" était, systématiquement derrière !

Les Ricains feront l'expérience, dans le Pacifique, que les tapis d'obus et de bombes n'éliminaient pas, pour autant, les défenses adverses; constat que nous avions, déjà, fait en 14-18!
Du coup, même en effectuant un pilonnage intense au m², qui coûte la peau des fesses en munitions, il y a de très fortes chances que l'adversaire n'était en rien éliminé! Là, côté allemand, on expédiait, cette fois, des Panzerounets II-III ou IV, pour tâter le terrain... mais le premier qui se faisait allumer et, aussi sec, l'artillerie en remettait une couche (sans oublier que côté allié, on répliquait!)! ... Tu rajoutes l'infanterie "furtive", qui essaye d'exploiter le "couvert" - très compliquée à démolir avec une pièce antichar ::mal-a-la-tete:: -, les ordres et contre-ordres, les problèmes récurrents de la communication phonique filaire dans l'armée française - il y a une saloperie d'obus qui a fumé la ligne tirée! grossecolere - et tu as une situation confusionnelle "à souhait"!

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4717
Inscription: 25 Mai 2016, 16:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: 653e BAC

Nouveau message Post Numéro: 25  Nouveau message de Loïc  Nouveau message 01 Nov 2019, 14:08

Loïc Charpentier a écrit:.
La dotation réglementaire d'une batterie était de 12 pièces.
Voir, également, le topo d'Eric Denis, ici... http://eric-denis.wifeo.com/materiel-de ... e-1937.php


petite précison, Eric pourrait en parler mieux que moi il existe plusieurs types de batteries antichars, en fait les BAC à tracteurs/tractées de Réserve Générale comme la 653e BAC sont à 8 pièces (4 sections de tir de 2 pièces)

slts
Loïc Lilian
A Moi Auvergne

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 576
Inscription: 18 Oct 2015, 00:25
Région: Auvergne & Bourbonnais
Pays: France

Voir le Blog de Loïc : cliquez ici


Re: 653e BAC

Nouveau message Post Numéro: 26  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 01 Nov 2019, 14:21

Loïc a écrit:
Loïc Charpentier a écrit:.
La dotation réglementaire d'une batterie était de 12 pièces.
Voir, également, le topo d'Eric Denis, ici... http://eric-denis.wifeo.com/materiel-de ... e-1937.php


petite précison, Eric pourait en parler mieux que moi il existe plusieurs types de batteries antichars, en fait les BAC à tracteurs/tractées de Réserve Générale comme la 653e BAC sont à 8 pièces (4 sections de tir de 2 pièces)


::Merci:: , J'avais hésité à rajouter l'adjectif "théorique" à "réglementaire", alors que, en général, quelque soit la nationalité de l'armée, il y a la dotation théorique, les variantes de structure ou d'organisation et la dotation réelle ! :rire: ;)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4717
Inscription: 25 Mai 2016, 16:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: Le 653 ème régiment d'artillerie de campagne existe-t-il ?

Nouveau message Post Numéro: 27  Nouveau message de KV17  Nouveau message 01 Nov 2019, 15:54

Mon point des contributions est le suivant :
1) RG veut dire réserve générale et non pas comme je le croyais régiment
2) la 653ème BAC est mise à disposition d'unités combattantes comme la 2ème DINA (Division d'infanterie Nord Africaine "653e batterie antichars. Créée le 18 décembre 1939. mise sur pied par le COAA de Vernon. 1940 : .... à la 2e DINA : la Dyle …"
3) selon la photo, il s'agit d'une pièce antichar de 47 mm Modèle 37 pesant 1100 kilos
4) la batterie comportait 4 sections de 2 pièces chacune
Loïc qui m'a mis en situation de combat, merci pour cette simulation qui a fait beaucoup travailler mon imagination, ce qui n'est pas évident pour un marin, n'a évoqué à aucun moment, sauf erreur de ma part la protection de la BAC contre les avions …
Merci encore

Private
Private

 
Messages: 17
Inscription: 31 Oct 2019, 09:25
Région: nouvelle aquitaine
Pays: France

Voir le Blog de KV17 : cliquez ici


Re: Le 653 ème régiment d'artillerie de campagne existe-t-il ?

Nouveau message Post Numéro: 28  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 01 Nov 2019, 16:17

Je suis, moi-même, un ancien mataf ::mortderire:: ... mais, pour des raisons particulières, j'ai été "obligé" de m'intéresser aux conditions de combat des troupes terrestres. ;)
La DCA, à proximité de positions antichars, était, au mieux, constituée de pièces légères mobiles et n'était pas, non plus, à l'abri des répliques de l'artillerie et de l'aviation ennemies.
Elle n'avait fait son apparition, de manière sérieuse et dense, qu'à dater de 1942-1943, avec la mise en service de pièces de petits calibres à gros volume de feu. Dans la Flak allemande de l'armée de terre (Fla-Artillerie), par exemple, elle se résumait, en 1940, à des batteries (divisionnaires) de monotubes de 2 cm Flak 30 ou 38, tout le reste, pièces de 3,7 cm et 8,8 cm, était du ressort de la Luftwaffe! Ce n'est qu'à l'automne 1940, que les premières unités de la Luftwaffe avaient été versées dans la Heer. Sinon, en 1940, la DCA rapprochée allemande, au sein des divisions d'infanterie se limitait à des affûts triples de mitrailleuses de 7,92 mm, attelés à des bourrins! Et, sur ce seul plan, c'était encore pire, côté français!

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4717
Inscription: 25 Mai 2016, 16:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: Le 653 ème régiment d'artillerie de campagne existe-t-il ?

Nouveau message Post Numéro: 29  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 01 Nov 2019, 16:27

KV17 a écrit:Mon point des contributions est le suivant :
1) RG veut dire réserve générale et non pas comme je le croyais régiment
2) la 653ème BAC est mise à disposition d'unités combattantes comme la 2ème DINA (Division d'infanterie Nord Africaine "653e batterie antichars. Créée le 18 décembre 1939. mise sur pied par le COAA de Vernon. 1940 : .... à la 2e DINA : la Dyle …"


La Réserve Générale n'est pas endivisionnée mais mise à disposition de l'Armée ou du Corps d'Armée qui en affecte provisoirement les unités en fonction des nécessités. En théorie, l'unité de la Réserve Générale - réputée "indépendante" - est sensée être subordonnée (provisoirement) à une autorité divisionnaire ou de corps d'armée. Là, je me méfie, car je connais, surtout, le "fonctionnement" de la Heerestruppe, la Réserve Générale à l'allemande, d'un emploi beaucoup plus souple. :D

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4717
Inscription: 25 Mai 2016, 16:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: Le 653 ème régiment d'artillerie de campagne existe-t-il ?

Nouveau message Post Numéro: 30  Nouveau message de KV17  Nouveau message 01 Nov 2019, 16:55

Loïc Charpentier a écrit:Je suis, moi-même, un ancien mataf ::mortderire:: ... mais, pour des raisons particulières, j'ai été "obligé" de m'intéresser aux conditions de combat des troupes terrestres. ;)
La DCA, à proximité de positions antichars, était, au mieux, constituée de pièces légères mobiles et n'était pas, non plus, à l'abri des répliques de l'artillerie et de l'aviation ennemies.
Elle n'avait fait son apparition, de manière sérieuse et dense, qu'à dater de 1942-1943, avec la mise en service de pièces de petits calibres à gros volume de feu. Dans la Flak allemande de l'armée de terre (Fla-Artillerie), par exemple, elle se résumait, en 1940, à des batteries (divisionnaires) de monotubes de 2 cm Flak 30 ou 38, tout le reste, pièces de 3,7 cm et 8,8 cm, était du ressort de la Luftwaffe! Ce n'est qu'à l'automne 1940, que les premières unités de la Luftwaffe avaient été versées dans la Heer. Sinon, en 1940, la DCA rapprochée allemande, au sein des divisions d'infanterie se limitait à des affûts triples de mitrailleuses de 7,92 mm, attelés à des bourrins! Et, sur ce seul plan, c'était encore pire, côté français!

J'ai le sentiment que la 365ème BAC n'était pas protégée contre les avions allemands, ce qui veut qu'elle du être rapidement neutralisée par l'aviation avant que les chars traversent la Dyle. Par ailleurs, notre père nous racontait qu'il n'avait pas pu tirer toutes ses munitions car certaines ne rentraient pas dans la culasse …
Bonne soirée 8)

Private
Private

 
Messages: 17
Inscription: 31 Oct 2019, 09:25
Région: nouvelle aquitaine
Pays: France

Voir le Blog de KV17 : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers LE COIN DU DÉBUTANT ET AIDE AUX ETUDIANTS




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ MATÉRIELS ET VÉHICULES - SUITE - 19 
il y a 49 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 20 
Hier, 23:17
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 23 
Hier, 23:16
par: Jdrommel 
    dans:  LIVRE KLAUS BARBIE, DE SA VIE JUSQU'AU PROCES 
Hier, 22:19
par: BSM44 
    dans:  CARTES US FRANCE/BELGIQUE AU 1:50.000 
Hier, 21:36
par: Dog Red 
    dans:  ARMEE ALLEMANDE 1944 
Hier, 21:08
par: RoCo 
    dans:  Operation Chastise 
Hier, 20:33
par: professeur fromage 
    dans:  identification des objectifs attaqués 
Hier, 20:12
par: Loïc Charpentier 
    dans:  Modification du Bloch MB-500 T3 à Buc 
Hier, 20:00
par: Stéphane L 
    dans:  Actes de Résistance et conséquences 
Hier, 19:58
par: dynamo 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 152 invités


Scroll