Connexion  •  M’enregistrer

Recherches sur l'ambiance à l'école en 1944

Si vous êtes néophyte en histoire et que vous hésitez à poser une question, cette rubrique est pour vous.
Rappelez-vous : "il n'y a pas de question idiote, seulement une réponse idiote" A. Einstein
MODÉRATEUR : gherla, Dog Red

Re: Recherches sur l'ambiance à l'école en 1944

Nouveau message Post Numéro: 41  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 10 Mar 2019, 16:32

Funambubulle à écrit,

"Toutes nos obligations envers nos semblables peuvent se résumer en deux mots, justice et charité. La justice consiste à nous abstenir de leur faire du mal, la charité à leur faire tout le bien qui est dans notre pouvoir. Il n'est pas un seul de nos devoirs envers la société qui ne rentre dans l'une ou l'autre de ces vertus. Elles sont par conséquent nécessaires car il n'y a pas un devoir qui ne le soit; inséparables, puisque la loi morale est indivisible. Mais on doit comprendre que pour faire le bien, on doit commencer par fuir le mal. Tous les devoirs que la justice nous impose ont été réunis dans ce précepte. Ne faites pas à autrui ce que vous ne voudriez pas qu'on vous fît."


Hé oui Amanda,
Je sais très bien qu'il ne faut pas regarder constamment vers l'arrière et qu'il faut regarder devant soi, seulement en ce temps là (et même encore plus tard) les mots "avoir de la morale" avait encore un sens. De nos jours cela existe encore mais cela devient une denrée très rare, même chez des adultes (ou soit disant adultes)!!!!!
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 74473
Inscription: 02 Fév 2003, 21:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Recherches sur l'ambiance à l'école en 1944

Nouveau message Post Numéro: 42  Nouveau message de Funambubulle  Nouveau message 10 Mar 2019, 17:26

Peut-être idéalise-t-on un peu le passé, et cependant, il est vrai qu'une certaine éducation et qu'un sens de l'autre certain, ainsi que le sens de l'effort étaient, je pense, plus ancrés dans les mœurs d'antan.
C'est "différent" à présent.
Mais aussi, la sur-information fait que l'on connaît tous les sales coups qui se passent autour de la planète ou dans le pays. Du coup les gens ont peur et s'enferment encore plus sur eux-mêmes... Qui plus est, on sait à présent que lorsqu'un prof fait une remarque à un élève (parfois hyper indiscipliné), c'est le prof qui se fait taper sur les doigts. Ou renvoyer... Et que si on vous vole votre vélo, ce n'est pas le voleur qui est méchant, c'est vous qui êtes idiot de l'avoir laissé dehors.
On s'acclimate à ces nouvelles règles.
Mais je trouve qu'une majorité des jeunes de notre époque sont plutôt positifs et enthousiastes. C'est pas mal non plus ::victoire::

Sergeant Major
Sergeant Major

 
Messages: 72
Inscription: 01 Oct 2018, 16:13
Région: Ciney
Pays: Belgique

Voir le Blog de Funambubulle : cliquez ici


Re: Recherches sur l'ambiance à l'école en 1944

Nouveau message Post Numéro: 43  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 10 Mar 2019, 17:32

Funambubulle à écrit,
Mais je trouve qu'une majorité des jeunes de notre époque sont plutôt positifs et enthousiastes. C'est pas mal non plus


Mais bien entendu, il ne faut pas mettre le tout dans le même sac, et d'ailleurs, je ne parle pas uniquement des jeunes!!!!!
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 74473
Inscription: 02 Fév 2003, 21:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Recherches sur l'ambiance à l'école en 1944

Nouveau message Post Numéro: 44  Nouveau message de Funambubulle  Nouveau message 10 Mar 2019, 17:49

Je suis bien d'accord avec vous!

Sergeant Major
Sergeant Major

 
Messages: 72
Inscription: 01 Oct 2018, 16:13
Région: Ciney
Pays: Belgique

Voir le Blog de Funambubulle : cliquez ici


Re: Recherches sur l'ambiance à l'école en 1944

Nouveau message Post Numéro: 45  Nouveau message de Aldebert  Nouveau message 10 Mar 2019, 19:46

Bonjour,
Je pense qu’il ne faut pas trop idéaliser l’époque d’antan.
Il est vrai que les jeunes se tenaient en général tranquilles, il y avait à cette époque la peur du gendarme, qui n'existe plus et celle du père qui exigeait souvent une discipline exagérée, il fallait marcher droit. Malgré cela, parmi certains de mes camarades de classe de primaire de 1946-47, leur cursus n’est pas brillant. Immédiatement post ado, trois ont commis des cambriolages (bijouteries), un s’est suicidé d’autres ont été arrêtés pour différents larcins.
Pour mon copain Edmond décédé depuis peu, on aurait pu faire un roman de sa très turbulente vie. Son cas est exemplaire de l’enfant qui a subi un traitement familial très sévère à coups de bâton, qui la mené vers la délinquance.
Avant le passage en prison, il existait pour les mineurs, en dessous de 21 ans, des maisons de redressement. Il ne fallait pas beaucoup de méfaits au compte du jeune pour s’y retrouver. Les autres camarades, pour la plupart, ont réussi leur vie.... quand même. ;)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3770
Inscription: 22 Jan 2010, 20:22
Localisation: Aquitaine
Région: Aquitaine
Pays: France

Voir le Blog de Aldebert : cliquez ici


Re: Recherches sur l'ambiance à l'école en 1944

Nouveau message Post Numéro: 46  Nouveau message de Funambubulle  Nouveau message 10 Mar 2019, 20:28

Oui, je pense aussi qu'il y a une image de l'enfant sage, sans penser que certains n'ont pas été si sages que ça et que l'éducation à coups de triques a pu mener à la révolte, si pas à la délinquance. Et comme vous dites, Aldebert, "certains" ( :D ) ont réussi leur vie.
On est actuellement dans tout à fait autre chose (ne fut-ce que par la présence d'Internet qui a bouleversé tout ce qui est relationnel).

Je reviens un peu en arrière si vous me le permettez car j'ai lu que le bac de 44 n'avait pas repris le cours d'Histoire. Je suppose cependant qu'il y avait un cours d'Histoire durant l'année? Et y avait-il des cours de langue? (avait-on besoin, à l'époque, d'apprendre l'anglais???) Petite question de curiosité :-)

Sergeant Major
Sergeant Major

 
Messages: 72
Inscription: 01 Oct 2018, 16:13
Région: Ciney
Pays: Belgique

Voir le Blog de Funambubulle : cliquez ici


Re: Recherches sur l'ambiance à l'école en 1944

Nouveau message Post Numéro: 47  Nouveau message de Alfred  Nouveau message 10 Mar 2019, 22:19

Autant que j'ai pu savoir,de ma classe de primaire"ma cohorte" selon les termes de l'éduc nat : enseignement : 4 médecin :1 ingénieurs:2 des artisans et employés ou ouvriers le reste sur une trentaine.........pour mes classes Lycée avec la moitié de filles puisque à titre expérimental et par nécessité nous étions mixte dès la sixième,on augmente le nombre d'instits profs(en incluant une inspectrice générale d'EPS)) on rajoute une paire de journalistes,on augmente aussi les médecins,pharmaciennes,les ingénieurs cadres d'industries et on y rajoute aussi quelques morts au champ d'honneur entre 20 et 23 ans (le contingent en Algérie,fallait bien l'encadrer).....Les programmes d'histoire s 'arrêtaient en 1914.....pour 1944 je pense

vétéran
vétéran

 
Messages: 1800
Inscription: 21 Aoû 2011, 14:41
Région: Litus saxonicum
Pays: Grande Bourgogne

Voir le Blog de Alfred : cliquez ici


Re: Recherches sur l'ambiance à l'école en 1944

Nouveau message Post Numéro: 48  Nouveau message de Aldebert  Nouveau message 11 Mar 2019, 10:20

A cette époxi époque-ci, vu les performances dans l’accomplissement de la vie professionnelle des anciens élèves de l’école primaire d’Alfred et de la mienne, ben oui ! C’est Neuilly et la Seine Saint Denis avant la lettre. ;)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3770
Inscription: 22 Jan 2010, 20:22
Localisation: Aquitaine
Région: Aquitaine
Pays: France

Voir le Blog de Aldebert : cliquez ici


Re: Recherches sur l'ambiance à l'école en 1944

Nouveau message Post Numéro: 49  Nouveau message de Alfred  Nouveau message 12 Mar 2019, 12:55

En fait les deux étaient très proches car la frontière passait à 2 ou 300mètres de mon lieu de résidence.........80 à 90% du centre de la ville et du port ayant été rasés,au delà de la zone des anciens remparts s'étendaient "les Glacis" où l'on avait à la hâte construit des longues baraques en bois aux toits recouverts de toile goudronnée......C'était la plaine jouxtant la plage ,et sur laquelle, en 1940 Anglais et Français avaient abandonné des milliers de véhicules,des montagnes de motos aux dizaines de chars,Vickers , Hotchkiss ou Somua.....Dans ces "Glacis",c'étaient les lieux de règne de bandes assez dures,il y avait eu des morts....c'était un très vaste quartier,il devait y avoir deux écoles communales,il était traversé par plusieurs larges avenues dont le revêtement consistait en briques concassées provenant des ruines du port et du centre ville,les bordures et caniveaux étaient du réemploi des blocs de béton armé provenant des tétraèdres anti débarquement qui,par milliers avaient parsemé les plages sur toute la longueur du littoral...
Malo, globalement avait moins été détruit et dès sa création,à l'extrême fin du xixéme siècle, avait été un lieu résidentiel où se retrouvait toute une foule de la petite élite républicaine de l'époque ,encadrant les personnels vivant du port et de ses multiples industries ainsi qu'un peu de toutes les catégories des marins du commerce,allant de l'extrême nord jusqu'aux Corses.......

vétéran
vétéran

 
Messages: 1800
Inscription: 21 Aoû 2011, 14:41
Région: Litus saxonicum
Pays: Grande Bourgogne

Voir le Blog de Alfred : cliquez ici


Re: Recherches sur l'ambiance à l'école en 1944

Nouveau message Post Numéro: 50  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 12 Mar 2019, 14:09

Bonjour,

En lisant la réponse d'Alfred, çà me rappelle qu'une ville comme Lorient avait commencé à être désertée par ses habitants, dès fin 1942, en raison des dégâts consécutifs aux raids de bombardement alliés menés sur la base sous-marine de Keroman, qui n'était pourtant pas franchement installée en centre-ville :D . En 1943, ma grand-mère et ma mère, par exemple, avaient été cherchées refuge à Riec-sur-Belon, dans le Finistère; le choix du "point de chute" était, aussi, directement lié au transfert, sur une de ses succursales bretonnes moins exposées, de l'activité de la conserverie de poisson lorientaise, où ma future mère bossait comme secrétaire. Au passage, après la première Guerre Mondiale, les grosses conserveries bretonnes avaient suivi la migration des sardines - qui était survenue à la fin du XIXème siècle -, en implantant des usines sur la côte marocaine (Fedala, Agadir, etc.), mais, en 1943,-1944, il n'était pas question de trouver un moyen de transport pour rejoindre le Maroc, à moins d'être "super-friqué" (et encore! ).

Pour en revenir au sujet, les gamins, qui suivaient, évidemment, leur famille, échouaient dans des écoles communales - au mieux, dans les (rares) collèges existants en zone rurale-. Et, l'air de rien, un gamin de "la ville" - allez, soyons fou, 20 000 habitants, Lorient étant, dans les années 30, un arsenal de la Marine, doublé d'une ville de garnison - qui, à l'époque, "débarquait" dans un patelin de 4000 âmes, avait l'impression de jouer à Monsieur de La Pérouse découvrant la population polynésienne ( mais sans le soleil, ni les vahinées)! grossesurprise ... sachant que les locaux se jetaient rarement dans les bras des nouveaux arrivants.

Juste pour donner une petite idée de la chose, en 1954, pendant quelques semaines, à la rentrée scolaire, j'avais fréquenté l'école communale de Larmor (-Plage) - la, désormais, cité balnéaire, à moins de 6 km de Lorient -. J'étais le seul chaussé de chaussures, mes autres petits camarades, eux, étaient en sabots de bois - de toute façon, en classe, nous étions, tous, en charentaises! :rire: -, le seul à porter un tablier bleu, alors que tous les autres arboraient le vieux tablier gris en toile, immortalisé par les photos de classes d'avant 1914! ... D'ailleurs, je dois encore avoir la photo de ma communale dans mes "archives". La plupart des gamins locaux embarquaient dans leurs poches une petite gourde de cidre, de vin rouge ou, pour les plus téméraires, de l'eau-de-vie de cidre, coupée avec de l'eau! A cette époque, je débarquais, en direct, de mon Maroc 'quasi-natal", où nous avions un niveau de vie incomparable - Frigidaire américain, salle de bain (avec baignoire!), électricité et eau courante "à tous les étages", bagnole, etc. -. Dans les camps de baraques en bois, évoqués par Alfred, qui existaient dans Lorient ou à l'entrée de Larmor, en 1953, il n'y avait pas l'eau courante et on s'éclairait, le soir, à la lampe à pétrole (kif-kif bourricot dans les fermes environnantes et les vieilles habitations! ). Ah, en plus, bien que l'état jacobin ait, pendant plus d'un siècle et demi, chassé la langue bretonne, çà causait breton dans la cour de l'école... alors que, moi, j'avais juste de sérieux rudiments en arabe! ::mortderire::

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3817
Inscription: 25 Mai 2016, 17:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers LE COIN DU DEBUTANT




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 20 
il y a 24 minutes
par: François 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 16 
il y a 26 minutes
par: François 
    dans:  GBM 130 
Hier, 23:27
par: thucydide 
    dans:  Les Russes ont déclassifié 
Hier, 23:12
par: thucydide 
    dans:  TNT N°76 
Hier, 22:05
par: alain adam 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 17 
Hier, 20:51
par: brehon 
    dans:  75ème anniversaire de la libération (Alsace du nord) 
Hier, 20:27
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Libération de paris/central telephonique 
Hier, 19:17
par: tistou48 
    dans:  le parlement européen réécrit l'histoire de la SGM 
Hier, 18:40
par: pierma 
    dans:  Visite à Reipertswiller (Alsace-67) 
Hier, 18:01
par: gherla 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Tbot et 66 invités


Scroll