Connexion  •  M’enregistrer

Les Blockleiters en Alsace

Si vous êtes néophyte en histoire et que vous hésitez à poser une question, cette rubrique est pour vous.
Rappelez-vous : "il n'y a pas de question idiote, seulement une réponse idiote" A. Einstein
MODÉRATEUR : gherla, Dog Red

Les Blockleiters en Alsace

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Céline  Nouveau message 11 Juil 2017, 20:32

Bonjour,

J'ai appris il y a quelques temps que mon arrière-grand père était Blockleiter quand l'Alsace fut annexée par les nazis. Je ne savais pas ce que c'était, mais j'ai tout de suite senti que ça puait un peu. Quand j'ai voulu interroger ma mère à ce sujet (et quand j'ai voulu notamment savoir si, du coup, il n'avait pas pu dénoncer des gens et les envoyer en prison ou en camps de concentration), elle a dit "Mais non ! Pas du tout ! Il s'assurait que tout se passe bien dans le voisinage".
D'après ma mère, c'est les Allemands qui lui ont demandé d'être Blockleiter (car, selon elle, c'était le seul homme du coin qui avait au moins un peu d'instruction).

Bon...
J'ai donc fait aujourd'hui des recherches : j'ai trouvé qu'il s'agissait en fait d'un membre du parti nazi, de bas rang, dont le rôle consistait à fliquer le voisinage. Il assurait la "surveillance politique" de 40 à 60 foyers.
J'ai aussi appris que les Blockleiter étaient tellement détestés par la population que c'est devenu une insulte courante en allemand.
A priori, il me semble possible qu'un Blockleiter ait eu la possibilité de participer aux barbaries nazies (c'est-à-dire, ait pu dénoncer des juifs, des résistants ou autres "ennemis" du Führer).

Je ne suis pas responsable de ce qu'a fait mon arrière grand-père, et même si je l'ai connu, je n'ai jamais ressenti aucune forme d'attachement envers lui. Mais assez bizarrement, ça me déprime pas mal d'apprendre ça.

J'en ai parlé avec mes soeurs et mon compagnon. Ce qui m'agace un peu, c'est qu'ils ont dit "Oui, mais peut-être qu'il a pas eu le choix, car c'était sans doute le seul disponible dans le coin", "Il a sans doute été obligé", "Il pouvait peut-être pas dire non", etc.
A priori, j'ai un peu du mal à croire qu'on puisse devenir Blockleiter par hasard, et je pense que ça n'a, par exemple, aucun rapport avec les "Malgré-nous". Je n'ai pas du tout envie d'être complaisante avec un nazi, même s'il fait partie de ma famille. En même temps, je n'aimerais pas non plus être injuste, s'il n'a vraiment pas eu le choix (mais j'ai vraiment du mal à y croire).

Qu'en pensez-vous ? Est-ce qu'un homme pouvait devenir Blockleiter contre son gré ? Les Blockleiter ont-ils pu prendre part aux crimes contre l'humanité ? Qui étaient ces gens, quel était leur profil (opportuniste, fervent nazi...) ?
Bref, si vous avez des réponses à ces questions (en particulier dans le contexte alsacien), je suis preneuse ! Ou si vous avez des suggestions de livres sur le sujet.

Merci d'avance,
Céline

Private
Private

 
Messages: 8
Inscription: 11 Juil 2017, 20:03
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Céline : cliquez ici


Re: Les Blockleiters en Alsace

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 11 Juil 2017, 20:52

Bonjour Céline
Si tu t'es renseigné via Wiki, tu aurais du t'apercevoir qu'il existait au moins trois articles à ce sujet
(Detlef Schmiechen-Ackermann, Der „Blockwart“. Die unteren Parteifunktionäre im nationalsozialistischen Terror- und Überwachungsapparat. In : Vierteljahrshefte für Zeitgeschichte 48 (2000), Heft 4, Seite 575-602
Cornelia Schmitz-Berning, Vokabular des Nationalsozialismus, Berlin 1998, (ISBN 3-11-013379-2)
Das Organisationsbuch der NSDAP, Hrsg. der Reichsorganisationsleiter der NSDAP. 4. Aufl. München 1937

Maintenant il s'agit d'une question épineuse car elle concerne une affaire familiale et là nous ne sommes pas compétent . Dès lors.....................
Voici toutefois un lien:
http://www.encyclopedie.bseditions.fr/a ... reId=19061

Cordialement
Prosper
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 64183
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Les Blockleiters en Alsace

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Céline  Nouveau message 11 Juil 2017, 20:57

Merci Prosper !

Oui, effectivement, j'ai vu ces références... Mais je me suis demandée s'il n'en existait pas en anglais ou en français ? Car je ne maîtrise pas super bien l'allemand.
Mais si ces articles sont des références sur le sujet, je crois que ça vaut le coup de s'y coller.

Cordialement,
Céline

Private
Private

 
Messages: 8
Inscription: 11 Juil 2017, 20:03
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Céline : cliquez ici


Re: Les Blockleiters en Alsace

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 11 Juil 2017, 21:20

Avant tout : ton AGP a t il été jugé après guerre ? Cela donnerait un peu le ton juste à ta recherche.
JD
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7453
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: Les Blockleiters en Alsace

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 11 Juil 2017, 21:50

Bonsoir Céline,
Il en est un peu question ici:
https://books.google.be/books?id=Mhh_BJ ... ce&f=false
Cependant la question de Jardin David (JD) vaut la peine d'être étudiée!!!
Bien amicalement
Prosper ;) ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 64183
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Les Blockleiters en Alsace

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de alsa.se  Nouveau message 11 Juil 2017, 22:38

Bonjour,

Je n'ai pas de réponse précise , mais un exemple de ce que pouvait faire un blockleiter en Alsace. Le frère à mon père, qui vivait dans la banlieue de Strasbourg, en avait fait les frais :

Après un passage dans la Hitlerjugend, à 16 ans, une blessure contractée lors d'un stage, l'oblige à rentrer dans sa famille. Le médecin militaire allemand, après une consultation poussée, le déclare inapte à poursuivre dans la Hitlerjugend et à servir dans l'armée allemande. Voilà mon oncle de retour dans sa famille avec ce sésame qu'est son certificat médical. Mais c'était sans compter avec le zèle du Blockleiter. Mon grand-père (le père de mon oncle) étant quelque peu hermétique à la nouvelle annexion, n'avait jamais accepté de se plier aux consignes et obligations quotidiennes en tout genre. Lorsque mon grand-père croisait le blockleiter dans la rue il lui disait "salut !" (ils se connaissaient d'avant guerre). Agacé par son attitude, ce dernier avait accroché un mot sur la porte d'entrée de la maison, où était écrit : "Ici en Allemagne, le salut se dit "Heil Hitler !". Mon grand-père, ni une, ni deux, arracha ce mot, qui le lendemain était réapparu. Ma grand-mère sentant un dénouement compliqué, supplia son mari de laisser le mot accroché à la porte, prétextant qu'ils ne s'en porteraient pas plus mal en appliquant les consignes. Mais mon grand-père ne l'entendait pas de cette façon.
Et puis, le blockleiter s'intéressa de plus près au cas de mon oncle. Pourquoi ce jeune n'est-il pas dans l'armée ? Mon grand-père lui donna la raison. Ce n'est pas un motif valable répondît le blockleiter, je vais m'occuper de son cas. Peu de temps après une convocation arriva, demandant à mon oncle de se présenter au siège de la SS/GESTAPO de Strasbourg (au palais des fêtes). N'ayant que 17 ans, mon oncle s'y présenta accompagné de son père. A l'entrée du palais des fêtes, il avait été demandé à mon grand-père, sur un ton plus que ferme, de laisser son fils et rentrer à la maison. Mon grand-père refusa catégoriquement. En réponse, il lui avait été montré un véhicule militaire devant le bâtiment et il lui avait été dit : si vous ne foutez pas le camp voilà comment vous et votre famille serez conduits au camp de Schirmeck... Le message était clair. Mon oncle qui s'était retrouvé seul, fût obligé de signer un document. Curieux, il demanda à quoi correspondait celui-ci. L'officier présent hurla que la seule chose importante était de signer là où il fallait et que le contenu du document n'avait strictement aucune importance.
C'était son engagement volontaire forcé dans la waffen ss... Plus personne ne revît mon oncle durant de longues années. Il eût néanmoins la chance de revenir après guerre, du front russe... Mais mourut quelques années après, des suites de sa blessure contractée dans la Hitlerjugend (les années sur le front russe n'ayant pas arrangé son état de santé)

Les blockleiters avaient une forme de pouvoir relativement étendu. Ils contribuaient à semer le trouble dans les quartiers et à y faire "le ménage" en plus de faire régner l'ordre nazi. Ce blockleiter que j'ai décris, était marié et avait un fils. Ces derniers n'ont jamais retrouvé la confiance des habitants du quartier, après guerre...

::chapeau - salut::

Eric
Nordwind : dernière offensive allemande, tentative désespérée de l'Allemagne pour renverser le destin.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1588
Inscription: 15 Jan 2011, 14:43
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de alsa.se : cliquez ici


Re: Les Blockleiters en Alsace

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Céline  Nouveau message 12 Juil 2017, 06:22

JARDIN DAVID a écrit:Avant tout : ton AGP a t il été jugé après guerre ? Cela donnerait un peu le ton juste à ta recherche.
JD

Je ne crois pas, j'en ai jamais entendu parler en tout cas...
Je n'ai, non plus, jamais entendu parler du fait qu'il ait eu des problèmes de voisinage par la suite (une perte de confiance) (mais je ne sais même pas s'il est resté au même endroit pas la suite).
Il a l'air d'avoir tranquillement continué sa vie après la guerre.
Ca laisse penser, qu'a priori, il n'a probablement pas été le pire des Blockleiter. Mais, je ne suis pas sûre qu'on m'ait tout dit. Et il me semble qu'un certain nombre de nazis ont pu vivre assez paisiblement après la guerre, donc ça ne veut pas forcément dire grand chose.
Il faudrait que j'interroge un peu plus ma mère, mais je ne la vois pas souvent et le sujet est assez délicat.

Merci Prosper pour le livre. Ca a l'air intéressant. En tout cas, je suis tombée sur un extrait où les auteurs ont l'air de penser que les Alsaciens présents dans l’administration allemande ont été capables de se trouver pas mal d'excuses (sacrifice, "j'étais obligé", etc.). Pour eux, ça semble être vraiment des excuses, pas une réalité.

Merci beaucoup alsa.se... C'est très intéressant, car ton témoignage montre concrètement une des actions possibles des Blockleiter.

==============

J'ai en tout cas quelques anecdotes qui peuvent laisser penser que mon AGP n'était pas un fervent nazi... L'objectif n'est pas d'essayer le dédouaner, mais d'essayer d'avoir réellement l'image la plus fidèle possible.

  • Mes grands-parents se sont arrangés pour que leur fils aîné ne soit pas enrôlé. Ils ont prétendu à une appendicite (==> pas super patriotique).

  • Le fils cadet (mon grand-père) a été enrôlé de force dans l'armée allemande (la Luftwaffe, puis la Wehrmacht, je crois). Il a déserté, a été retrouvé et envoyé sur le front de l'est, en Pologne, en première ligne. Il a été blessé, mais a survécu. Il est mort dans les années des 50, quand ma mère était toute petite. Ma mère, je crois, n'a jamais bien compris de quoi il est décédé, mais les médecins ont dit "c'est à cause de la guerre". Le témoignage qu'elle en fait évoque une tuberculose ("il était tout bronzé" ==> maladie d'Addison). Dans ses lettres, ce fils exprime un violent sentiment anti-allemand, et dit l'horreur d'avoir été enrôlé. A priori, si lui détestait l'Annexion de l'Alsace, on a un peu de mal à comprendre pourquoi son père aurait été "pro-Allemands". Mais la divergence d'opinion entre père et fils peut aussi exister.

  • Vers la fin de la guerre, lors d'une fête nationale nazie, mes arrière grands-parents se sont retrouvés un peu em*rdés : ils ne pouvaient pas se permettre de na pas mettre le drapeau nazi à leur fenêtre (c'est là que ma mère m'a précisé que mon AGP était Blockleiter). En même temps, ils sentaient bien que c'était la fin de la guerre, que le vent était en train de tourner, et que ça pouvait se retourner contre eux, d'arborer ce drapeau. Donc, astuce : mon arrière-grand mère a eu l'idée de faire exprès tomber le drapeau. Comme ça, si les Allemands leur disaient quelque chose, ils pouvaient prétendre : "Ah mais non, on l'a bien mis, regardez, il est là, par terre. Mais, zut ! il est tombé. Ah, c'est vraiment pas de chance".

L'hypothèse que j'ai pour le moment, avec mes maigres informations, est que le poste de Blockleiter pouvait sans doute lui donner des avantages. Déjà, de bien se faire voir des Allemands, et d'être fliqueur plutôt que fliqué.
Ensuite, je me demande si le fait que le fils aîné ait échappé à l'enrôlement et que le second n'ait pas été fusillé après sa désertion (ma mère dit aussi que c'était la fin de la guerre et que les Allemands ne pouvaient plus trop se permettre de fusiller leurs soldats) n'ait pas quelque chose à voir avec son statut de Blockleiter.

Private
Private

 
Messages: 8
Inscription: 11 Juil 2017, 20:03
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Céline : cliquez ici


Re: Les Blockleiters en Alsace

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 12 Juil 2017, 11:25

Bonjour Céline,

Je ne connais malheureusement rien aux Blockleiters sous l’Occupation en Alsace mais votre recherche m’inspire quelques réflexions qui, peut-être, peuvent vous aider dans votre démarche.

Toute recherche historique nécessite :
- de prendre conscience du contexte (observer le passé avec notre regard contemporain est une erreur classique) ;
- du recul et de l’objectivité (d’autant plus difficile que la recherche est familiale).

La découverte du statut de votre arrière-grand-père sous l’Occupation vous a touché. Mais avant d’en faire un « grand criminel de guerre », il y a du chemin à parcourir. Le Blockleiter se trouve quand même tout au bas de l’échelle du système nazi imposé par le rattachement de l’Alsace au Reich.

L’occasion me semble belle de vous documenter sur l’occupation de l’Alsace en général et du terroir de votre arrière-grand-père en particulier. Vous prendrez ainsi conscience du contexte (le témoignage d’alsa.se est un petit élément de cette vaste mosaïque) et serez progressivement mieux à même d’orienter vos recherches. Restera ensuite à creuser votre histoire familiale (exercice toujours périlleux !). Peut-être existe-t-il des documents à exploiter, dans la famille ou sa commune, que vous ne soupçonnez pas encore. Le conseil de Jardin David quant aux suites judiciaires de la collaboration de votre arrière-grand-père est des plus judicieux. Sinon, restera à poser des questions à votre mère et/ou d’autres membres ou amis de la famille… mais ça met toujours un peu d’ambiance…

Bonnes recherches ::chapeau - salut::
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7674
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Les Blockleiters en Alsace

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de Céline  Nouveau message 12 Juil 2017, 11:33

Bonjour Dog Red,

Merci pour vos conseils, que je trouve très avisés, et que je vais essayer de suivre.

Et vous avez raison : j'ai vraiment besoin de me documenter, sur le contexte, sur tout !

::chapeau - salut::

Private
Private

 
Messages: 8
Inscription: 11 Juil 2017, 20:03
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Céline : cliquez ici


Re: Les Blockleiters en Alsace

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 13 Juil 2017, 11:03

Bonjour,
Il faut, aussi, se méfier des amalgames. Le Blockleiter était le pendant allemand du "chef d'ilot", en France, chargé de la défense passive dans son quartier. Il est évident que dans le contexte militaro-policier du III.Reich, la fonction était sensée dépasser la simple surveillance des fenêtres calfeutrées, le respect du couvre-feu et la gestion de la circulation des personnes vers les abris, en cas de bombardement, mais tous n'ont pas été, nécessairement, des suppôts zélés de la Gestapo.
Il ne faut, jamais, perdre de vue que l'Alsace (et la Moselle) avait été réintégrée dans le giron du Reich, dès juillet 1940. Ce n'était, donc, pas un territoire occupé, comme la zone nord de la France, mais, officiellement, un Land, "comme un autre", avec la particularité d'être extrêmement "fliqué", car les allemands se méfiaient du manque évident d'engouement à leur égard de l'essentiel de la population alsacienne (redevenue allemande!).

Si je me réfère à vos propos...
D'après ma mère, c'est les Allemands qui lui ont demandé d'être Blockleiter (car, selon elle, c'était le seul homme du coin qui avait au moins un peu d'instruction).


Ce qui signifierait, déjà, qu'il ne s'était pas porté volontaire, mais avait été désigné d'office par l'autorité locale - possibilité parfaitement crédible -. La nuance est d'importance. C'était le genre de situation où il était difficile de dire de non, sous peine, avec ses proches, d'en baver très sérieusement, dans la vie quotidienne comme au boulot. Il vaut, parfois, mieux faire semblant d'adhérer au système plutôt que d'essayer de jouer la "forte tête", quitte à trainer les pieds en certaines circonstances. L'assimilation "politique" de la fonction pouvait très bien faire partie du paquetage réglementaire attribué au Blockleiter. Là, aussi, il convient d'être prudent, car il se raconte beaucoup de niaiseries sur l'Alsace "occupée".
Renseignez-vous sur ce qu'avait fait votre arrière-grand-père et sa famille, en novembre 1944, au moment de la Libération de l'Alsace, mais çà va dépendre, aussi, de sa zone de résidence - Colmar n'a été libérée qu'à la mi-février 1945. Une bonne partie de l'Alsace du Nord - au nord d'une ligne Nierderbronn-Haguenau -, avait été réoccupée par les Allemands, entre janvier et mars 1945. Si votre AGP n'a pas cherché à déménager en catastrophe, à l'arrivée des Alliés, c'est plutôt bon signe, car çà signifierait qu'il n'avait pas fait "suer le burnous" aux habitants du quartier.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2106
Inscription: 25 Mai 2016, 16:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici



Retourner vers LE COIN DU DEBUTANT




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 8 minutes
par: Tarpan 
    dans:  L'école de plongeurs de la Xa MAS de San Leopoldo 
il y a 26 minutes
par: alfa1965 
    dans:  Un musée du fascisme pour lutter contre le culte du Duce 
il y a 38 minutes
par: alfa1965 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
Aujourd’hui, 08:46
par: kfranc01 
    dans:  La fin du Scirè, le sous-marin de la Xa MAS 
Aujourd’hui, 08:45
par: Tarpan 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 13 
Aujourd’hui, 08:38
par: kfranc01 
    dans:  Malte: infiltrations d'agents italiens 
Hier, 22:55
par: alfa1965 
    dans:  Les raids à la nage du Gamma Luigi Ferraro 
Hier, 21:58
par: alfa1965 
    dans:  Traduction Allemand/francais aussi.. 
Hier, 19:02
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Rions un peu!!!!!!!! 
Hier, 18:16
par: Tarpan 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 16 invités


Scroll