Connexion  •  M’enregistrer

quotidien avec l'occupant vécu par les femmes

Si vous êtes néophyte en histoire et que vous hésitez à poser une question, cette rubrique est pour vous.
Rappelez-vous : "il n'y a pas de question idiote, seulement une réponse idiote" A. Einstein
MODÉRATEUR : gherla, Dog Red

Re: quotidien avec l'occupant vécu par les femmes

Nouveau message Post Numéro: 41  Nouveau message de chtimi5962  Nouveau message 16 Déc 2016, 09:58

Loïc a écrit:tout à fait remettons l'église au milieu du village, certains de nos membres ont perdu le sens commun de toute évidence,

déjà pour le décor de fond : dans un pays marqué par la guerre, l'occupation de l'ennemi haï, l'absence de 2 millions de maris, pères ou frères depuis 1940 quand ceux-ci ne sont partiellement rendus à une vie semi-clandestine au titre du STO ou clandestine tout court dans les Maquis ou autre, il n'est pas anodin ni banal de s'afficher en compagnie d'un boche dans une société patriarcale, largement rurale par les mentalités (même si symboliquement statisquement "urbaine" depuis 1931 encore que.... il y'a villes et villes) catholique, etc...ces femmes ont parfaitement conscience au fond qu'elles s'affranchissent de la communauté nationale par leur liaison, la comparaison avec les prisonniers de guerre en Allemagne c'est du grand n'importe quoi

de plus en 1942-1944 dans la moitié sud au moment où l'occupation allemande va peser encore plus fortement sur les populations

on est pas dans une bleuette de Sissi au pays de «comme Dieu en France» avec un officier touriste de la garnison de "Roanne", et ce monsieur avec ses hordes mongols de Caucasiens et Ukrainiens du Freiwillingen Stamm Regiment 3 dans la répression en Montagne Bourbonnaise (seule partie montagneuse de l'Allier entre Vichy et Roanne) en sortie plein-air

dont acte

Loic, je vous trouve quand même un peu dur. Je suis bien consciente du contexte dans lequel vivaient les français et françaises à cette période. Mais l'occupation Sous Vichy, ce n'est plus la guerre armée Soldat/soldat. L'occupant est en contact direct et constant avec les civils, et l'être humain étant ce qu'il est, il est inévitable que des rapprochements aient lieu. Quand on cotoie quotidiennement l'occupant, on est amené à apprendre à découvrir sa personnalité . A ce moment là, oncommence à différencier : "les soldats allemands" deviennent "le lieutenant machin" ou "Hans" le sympathique ou "Kurt" l'arrogant etc... la généralisation n'a plus lieu d'être et c'est justement des informations sur ce sujet que je recherche.
Par ailleurs le destin de Sissi n'était pas si rose, le contexte non plus d'ailleurs.
Avez-vous plus d'infos concernant le Freiwilligen Stamm Regiment?

Technician 5th grade
Technician 5th grade

 
Messages: 32
Inscription: 12 Déc 2016, 21:57
Région: Bade Württemberg
Pays: Allemagne

Voir le Blog de chtimi5962 : cliquez ici


Re: quotidien avec l'occupant vécu par les femmes

Nouveau message Post Numéro: 42  Nouveau message de SURLESTRACESDUPASSE  Nouveau message 16 Déc 2016, 11:02

Chtimi5962, je pense que votre analyse de la banalisation de l'ennemi qui tend à son acception est une vision toute personnelle.
Certains voyaient l'occupant comme l'ennemi, point, peut importe qu'ils soient sympas, beaux, "pas responsable", cela n'avait pas à rentrer en ligne de compte dans leur combat, Il fallait faire un choix, ils l'ont faits. Concept que je rejoindrais, pour ma part, si demain nous étions à nouveau envahis. C'est un point de vue à prendre en compte et à respecter et ne pas l'annihiler part une autre vision qui défend le "de ne pas généraliser", de trouver sympa l'allemand d'à côté. Chacun a choisi et analysé en fonction de son 'histoire familiale, l'éduction, l'engagement de chacun (politique, idéologique).

Tout est une question d'implication personnelle dans son histoire et dans l'Histoire, avec la propre conscience que chacun en a.

Private
Private

 
Messages: 12
Inscription: 28 Nov 2016, 20:36
Région: DOUBS
Pays: FRANCE

Voir le Blog de SURLESTRACESDUPASSE : cliquez ici


Re: quotidien avec l'occupant vécu par les femmes

Nouveau message Post Numéro: 43  Nouveau message de dominord  Nouveau message 16 Déc 2016, 11:59

Le moins que l'on puisse dire est que le sujet est toujours "chaud-bouillant" pour ne pas dire tabou.
Tu tiens un bon sujet pour ton bouquin....
Domi :sweet:
"Goddam it, you'll never get the Purple Heart hiding in a foxhole! Follow me!

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3947
Inscription: 10 Aoû 2011, 20:56
Région: languedoc Roussillon
Pays: France

Voir le Blog de dominord : cliquez ici


Re: quotidien avec l'occupant vécu par les femmes

Nouveau message Post Numéro: 44  Nouveau message de quovadis  Nouveau message 16 Déc 2016, 13:40

Tous les cas de figure se sont présentés. Pour comprendre la complexité de la situation je peux vous conseiller de vous renseigner sur l'affaire des "pendues de Monterfil", histoire qui fait encore la une des journaux et dont personne ne sort indemne, y compris les lecteurs.

Sergeant Major
Sergeant Major

 
Messages: 79
Inscription: 23 Nov 2016, 08:59
Région: bretagne
Pays: france

Voir le Blog de quovadis : cliquez ici


Re: quotidien avec l'occupant vécu par les femmes

Nouveau message Post Numéro: 45  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 16 Déc 2016, 13:47

Attention Quovadis
Au sujet de Monterfil rien n'est encore prouvé à l'heure actuelle. A moins que tu n'en sais plus à ce sujet
Tiens ce sujet avait été abordé ici:
viewtopic.php?f=33&t=42219&p=547900&hilit=monterfil#p547900
Bien amicalement
Prosper ;) ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 57996
Inscription: 02 Fév 2003, 21:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: quotidien avec l'occupant vécu par les femmes

Nouveau message Post Numéro: 46  Nouveau message de quovadis  Nouveau message 16 Déc 2016, 18:53

Je n'ai fait que citer l'affaire sachant le sujet trop sensible à l'heure actuelle cependant un hommage officielle leur a été rendue le 8 mai 2016 à Monterfil avec pose d'une plaque sur le monument aux morts.
http://www.ouest-france.fr/bretagne/ren ... es-4217308
Autrement un historien a fait une enquête (que je crois) très sérieuse que l'on peut consulter sur son blog. Je ne le cite pas à dessein, chacun est libre d'ouvrir la boite de Pandore. Sachant les tombereaux d'injures qui sont déversés quand on évoque certains sujets je m'abstiendrai d'en dire plus.

Sergeant Major
Sergeant Major

 
Messages: 79
Inscription: 23 Nov 2016, 08:59
Région: bretagne
Pays: france

Voir le Blog de quovadis : cliquez ici


Re: quotidien avec l'occupant vécu par les femmes

Nouveau message Post Numéro: 47  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 16 Déc 2016, 19:01

Oui je sais que le sujet est très controversé, même encore de nos jours!!!!!
Amicalement
Prosper ;) ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 57996
Inscription: 02 Fév 2003, 21:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: quotidien avec l'occupant vécu par les femmes

Nouveau message Post Numéro: 48  Nouveau message de Pierre Lefèvre  Nouveau message 16 Déc 2016, 21:39

SURLESTRACESDUPASSE a écrit:Certains voyaient l'occupant comme l'ennemi, point, peut importe qu'ils soient sympas, beaux, "pas responsable", cela n'avait pas à rentrer en ligne de compte dans leur combat, Il fallait faire un choix, ils l'ont faits.


"Certains"... Pas tous donc. De ma très modeste lorgnette je dirais même "très peu", du moins dans les premières années de guerre. La très grande majorité des gens pensait surtout à survivre. Il y avait bien la "petite" collaboration comme la "petite" résistance (donner une info,...), mais ceux qui se sont jetés corps et âmes, et pour différentes raisons d'ailleurs dans la collaboration ou la résistance restent très minoritaires. "Choisir un camp" de façon définitive est un acte très radical que très peu pouvaient se permettre de faire, et ceux qui le faisaient étaient souvent motivés par des raisons idéologiques (communistes ou patriotes côté résistant, antisémites ou partisans d'un obscur "Ordre Nouveau" de l'autre).

SURLESTRACESDUPASSE a écrit:Concept que je rejoindrais, pour ma part, si demain nous étions à nouveau envahis.


Pardonnez-moi mais je vous trouve très présomptueux pour le coup. Se projeter dans un conflit passé de 70 ans est déjà une erreur selon moi, nous n'avons plus les mêmes grilles de lecture qu'à l'époque, où c'était souvent encore le curé qui distinguait le bien du mal.

Reste que le présent fil est passionnant car il montre bien que 70 ans ne sont pas suffisants pour avoir le recul nécessaire par rapports aux évènements. Nous sommes tous (à des degrés divers) encore dans le jugement et pas dans la recherche de faits. Pourtant, j'imagine que bien peu d'entre nous ont connu l'occupation? Il montre aussi que ce "crime" des femmes couchant avec l'occupant reste bien présent dans nos imaginations (les photos de femmes tondues sont difficiles à oublier c'est vrai), et je me demande bien pourquoi. Pour, de nouveau, tenter de comprendre, je me re-fixe à l'histoire de ma région et de ses anecdotes. Dans mon village natal une femme a été tondue car soupçonnée (et seulement soupçonnée!) d'avoir couché, mais les fermiers ayant profité du marché noir n'ont jamais été inquiétés! Pourtant, eux ont profité de l'occupation pour s'enrichir! Aussi, la grand-mère de ma belle-soeur a aussi été tondue. Sauf qu'elle l'a été pour une très vague rumeur, et que le gars qui l'a tondue était celui dont elle avait repoussé les avances à plusieurs reprises! Cette dame a du changer de région après la guerre. Et je ne peux m'empêcher de voir là-dedans l'expression de "l'homme fort" face à la "faible femme" (ou du moins ce qu'elle était à l'époque supposée être): "l'homme fort", pendant 4 ans, a été humilié par une défaite puis une occupation. Pendant celle-ci il apprend que certaines fricotent (ou plus), étant "castré" par cette occupation cela exacerbe son ressentiment. Au final, ce qu'on a surtout reproché à ces femmes, ce n'est pas tant le "crime" de chair que le fait de s'être, à leur manière, immiscées dans le conflit, qui était une affaire d'hommes. On me rétorquera que des organisations féministes de l'époque appelaient aux tontes, mais ces organisations étaient encore placées sous le signe du modèle patriarcal, et le plus souvent fondées (comme les organisations socialistes par exemple)... par des hommes!

Technician 5th grade
Technician 5th grade

 
Messages: 44
Inscription: 21 Jan 2014, 22:23
Région: Dinant
Pays: Belgique

Voir le Blog de Pierre Lefèvre : cliquez ici


Re: quotidien avec l'occupant vécu par les femmes

Nouveau message Post Numéro: 49  Nouveau message de SURLESTRACESDUPASSE  Nouveau message 16 Déc 2016, 21:52

Tout d'abord, je ne fais pas état de résistance, je parle de la considération que l'on a face à l'ennemi, c'est une grande nuance entre ce que j'ai dis et ce que vous me faites dire et c'est à ça précisément que je fais allusion dans le "pour ma part", rien donc de présomptueux là dedans. La première résistance a été silencieuse, personnelle, individuelle, juste une conscience du NON à l'Allemagne Nazie. Que les gens aient pu ou pas agir pour ce non , peut importe, certains avaient décidé du non (bien sûr certains pas tous, peut être pas beaucoup, mais ils ont selon moi le mérite d'avoir été et je trouve injuste de vouloir leur enlever ce mérite en élevant l'idée de l'acceptation de l'allemand comme allant de soi et dédouana bles de toutes responsabilités!)
Quant au curé qui distinguait le bien du mal, encore une fois, tout dépendait de vote éduction !

Private
Private

 
Messages: 12
Inscription: 28 Nov 2016, 20:36
Région: DOUBS
Pays: FRANCE

Voir le Blog de SURLESTRACESDUPASSE : cliquez ici


Re: quotidien avec l'occupant vécu par les femmes

Nouveau message Post Numéro: 50  Nouveau message de SURLESTRACESDUPASSE  Nouveau message 16 Déc 2016, 22:35

Et petite précision, je ne me suis pas "projeter dans le passé", relisez ma phrase,
Les grilles de lecture pour "comprendre l'époque" sont nécessaires, mais il faut savoir aussi enlever les "grilles de lectures" plus idéologiques "dictés par le curé", "patriarcal"....

Private
Private

 
Messages: 12
Inscription: 28 Nov 2016, 20:36
Région: DOUBS
Pays: FRANCE

Voir le Blog de SURLESTRACESDUPASSE : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers LE COIN DU DEBUTANT




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Quizz Aviation - Suite 12 
il y a 7 minutes
par: thucydide 
    dans:  Scènes de guerre et de paix. 
il y a 17 minutes
par: Aldebert 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 16 
Aujourd’hui, 20:13
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  "André SEGOL, Maréchal des Logis au 185RALT" 
Aujourd’hui, 19:53
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 11 
Aujourd’hui, 18:28
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Parcours de mon oncle alsacien au 62° Régiment de grenadier 
Aujourd’hui, 17:29
par: Loïc Charpentier 
    dans:  Maurice OBREJAN, premier Bébé Cadum 
Aujourd’hui, 14:46
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Buchenwald-Dora/Matricule 38730 
Aujourd’hui, 12:25
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  identification photo chirurgien/médecin US 40-45 
Hier, 20:16
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Identification d'une fusée d'obus allemand 
Hier, 17:52
par: Loïc Charpentier 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 15 invités


Scroll