Connexion  •  M’enregistrer

2 questions

Si vous êtes néophyte en histoire et que vous hésitez à poser une question, cette rubrique est pour vous.
Rappelez-vous : "il n'y a pas de question idiote, seulement une réponse idiote" A. Einstein
MODÉRATEUR : gherla, Dog Red

2 questions

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de cverrue  Nouveau message 16 Avr 2012, 20:20

Cela fait un certain temps que je n'ai posté quelque chose sur ce forum. Cela est dû a mon travail et mes études.
Mais je n'ai pas été inactif.

Ma première question est sur demande d'un collègue amateur d'histoire militaire.
Ce collègue aimerai en savoir plus sur la bataille d'Aalter en 1944 et sur la libération. Il semble qu'ils auraient déja fait des recherches à evere mais que la plupart des documents ont disparu. Donc laissez-moi un message si vous avez des informations sur cette bataille.

La deuxième question, avec beaucoup de chance j'ai déménagé pour mon travail dans le limbourg belge à 20 km de Maastricht. En allant dans cette fameuse ville j'ai vu une plaque commémorative sur laquelle on disait que les ponts sur la Meuse dans le limbourg hollandais avaient été détruits. Or je croyais que ces ponts avaient été capturés intacts par les commandos brandbourgeois. Quelqu'un pourrait-il m'éclairer à ce sujet ?

Edit par Eric


 

Voir le Blog de cverrue : cliquez ici


Re: 2 questions

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 16 Avr 2012, 22:00

Bonsoir cher ami.
Goedenavond beste vriend,

Pour Aalter
Voici des liens en néerlandais.
http://www.aalter.be/product.aspx?id=71
http://geschiedenisvanaalter.blogspot.c ... -1944.html

La ville de Aalter a été libéré en date du 9 septembre 1944 par le 10ème dragons appartenant à la 1ère Division blindée Polonaise..
Voici un extrait du livre de Peter Taghon "Belgique 44" édité aux éditions Racine en 1994. Une version néerlandaise est parue en 1993 chez "Uitgeverij Lannoo" à Tielt sous le titre "België 44"

La 1re division blindée polonaise constituait le flanc droit de la 1ere armée canadienne. Le noyau de cette division avait fait partie de la brigade blindée du colonel Maczek. En septembre 1939, quand la Pologne eut capitulé, elle fur envoyée en France, par la Hongrie, et combattit sous le drapeau polonais. Après la défaite française, elle partit en Angleterre, où ses effectifs furent complétés et remodelés pour former une division blindée sur le modèle britannique. Le commandement en revint à Stanislas Maczek, promu général.
A l'été 1944, l'unité combattit en Normandie. Elle se distingua pendant les durs combats de Chambois, lorsque les Alliés fermèrent la poche de Falaise. Le 5 septembre, les blindés polonais étaient à Saint-Omer; le lendemain matin, ils franchissaient la frontière belge près d'Abele et de Westouter. Le 2e régiment blindé polonais arriva à Poperinge à 12 h 45, quand la ville était déjà tombée aux mains des résistants.
La XVe armée allemande battait en retraite. Les dernières troupes à quitter Poperinge appartenaient à l'état-major de la 245e division d'infanterie, au régiment de la Flak et à l'état-major du 67e corps d'armée. Elles se replièrent derrière le canal Comines¬-Ypres, où la 711e division d'infanterie établit une défense antichar. Le 731e régiment d'infanterie prit position à Ypres.
Le 2e régiment blindé polonais arriva sur le Poperingesweg à 13 h 45, dans la banlieue ouest d'Ypres. Des chars de la 10eme brigade de cavalerie blindée encerclèrent la ville. Mais les Allemands se maintinrent dans le centre; pour briser leur résistance, le 8eme et le 9eme bataillon de chasseurs durent entreprendre une action de nettoyage. Entre-temps, des éclaireurs polonais conquirent Frezenberg et Zonnebeke, et approchèrent de Roulers. Durant la nuit du 6 au 7 septembre, la 711e division d'infanterie se replia derrière le canal Roulers-Ingelmunster. Le lendemain matin, après avoir fait sauter les ponts, le gros de la division poursuivit son repli et prit position sur le canal Gand-Bruges.
A Gits et Hooglede, les Polonais attaquèrent le 937e régiment d'infanterie, qui subit de lourdes pertes. Deux half-tracks polonais et un Sherman libérèrent le quartier De Ruiter, à Roulers. Le 9eme bataillon de chasseurs suivit et conquit la ville. Ces combats coûtèrent la vie à huit Polonais et à dix-sept Alle¬mands. Simone Brugge, une jeune fille de 17 ans, qui avait fourni des renseignements sur les positions ennemies durant les combats, fut décorée par le général Maczek. Le 8 septembre, la poursuite continua, en direction de Ruiselede, Tielt et Aalter. Comme les Britanniques occupaient déjà l'axe Gand-¬Courtrai, il était vital pour la XVe armée de conserver Tielt, car la route Tielt-Ruiselede-Aalter constituait l'unique voie de repli pour les restes de la 59eme et de la 712eme division d'infanterie. C'est pourquoi le 745e régiment d'infanterie envoya deux compagnies défendre le centre-ville.
Elles arrivèrent à la Grand-Place vers 8 heures du matin, et engagèrent rapidement le combat avec les Polonais. Les petites rues empêchèrent les Sherman du 24e Ulhans de passer, et c'est le 8e bataillon de chasseurs, appuyé par l'Armée secrète, qui liquida les derniers nids de résistance allemands, vers 15 h 30. Les Polonais perdirent huit hommes et trois chars.
Vers 10 heures, le 2e régiment blindé polonais attaqua une longue colonne ennemie à Ruiselede, et encercla un bataillon du 1034e régiment de grenadiers et des éléments d'un régiment d'artillerie. Un groupe mixte, commandé par l'Oberst Klemm, vint à la rescousse des éléments isolés. Du côté allemand, les pertes furent sévères, mais ils gardèrent le contrôle de la voie menant à Aalter, jusqu'à ce qu'un raid aérien de la 131eme escadrille polonaise, à 17 h 45, scellât définitivement le sort de la colonne.
Ces manœuvres de retardement, à Tielt et à Ruiselede, permirent à la XVe armée d'organiser une nouvelle ligne de défense, derrière le canal Gand-Bruges.
La 64e division d'infanterie était arrivée près du canal. Le 1039eme régiment de grenadiers se retrancha autour du pont d'Aalter et fit sa jonction avec la 711eme division d'infanterie à Beernem. La 59eme, qui avait repris une partie des positions de la 70eme, étira le front en direction de Gand.
Pendant trois jours, les Polonais livrèrent bataille près d'Aalter. Le 9 septembre, la ville fut libérée par le 10e Dragons, mais les Polonais ne parvinrent pas à passer le canal, ils n'allèrent pas plus loin que l'île abandonnée par les Allemands. Même une tentative nocturne pour traverser le canal à partir de l'île échoua. Une attaque de grande envergure était prévue pour le 10 septembre, mais elle fut annulée. De ce fait, la 3e brigade de chasseurs et le 24e Ulhans furent chargés de relever la 7e division blindée britannique à Gand. Ils engagèrent le combat dans la partie nord de la ville, contre des éléments du 59eme bataillon de fusiliers, du 1034eme régiment de grenadiers et du 1er régiment de parachutistes. La 70eme division d'infanterie abandonna le secteur, pour franchir l'Escaut à hauteur de Breskens et Terneuzen. Deux bataillons du 1018eme régiment de grenadiers restèrent en position le long du canal Gand-Terneuzen. Ils étaient sous les ordres du colonel Steinmüller, de la 331eme division d'infanterie dissoute.
Au matin du 12 septembre, l'attaque du 9eme bataillon de chasseurs fut stoppée dans l'Eeklostraat, et le général Maczek fit revenir sur Gand le 2e escadron du 24e Uhlans, qui était en route pour Sinaai. Les Polonais reçurent aussi l'appui du Groupe mobile du refuge La Sarcelle, aux ordres du commandant de Bie. Le 13 septembre, après des combats acharnés, ils réussirent à repousser les Allemands derrière le Liefken et à conquérir Mariakerke et Wondelgem. Le résistant Robert Desplenter fut tué par un obus.
Du côté allemand, la 712e division d'infanterie du général Neumann reçut la mission de tenir le plus longtemps possible la région située à l'est du canal Gand-Terneuzen. Le 745e régiment de grenadiers prit position sur la ligne Wachtebeke-Moerbeke-Stekene, tandis que le 732e protégeait Koewacht, De Klinge, Zandberg et Grauw.
A partir du 14 septembre, la XVe armée commença à faire passer ses troupes en masse de l'autre côté de l'Escaut occidental. Mais la percée vers l'est fut stoppée par la chute d'Anvers.
La 59eme division d'infanterie embarqua à Terneuzen du 14 au 16 septembre. La 70e fut affectée à Breskens et Terneuzen, en attendant que ses derniers soldats embarquent, le 22 septembre. La 346e, ainsi que la 17e Felddivision de la Luftwaffe, empruntèrent le bac entre Doel et Lillo. Au total, cette opération sauva plus de 100.000 hommes. Entreprise remarquable, que les Alliés auraient pu empêcher en effectuant une percée en Flandre zélandaise, à partir d'Anvers. Pendant que le 24e Uhlans se battait à Gand, le gros de la 10e brigade de cavalerie blindée polonaise reçut l'ordre de relever les Britanniques à St-Nicolas et Lokeren. Les Polonais libérèrent Stekene, De Trompe et St.-Gillis-Waas et, le 14 septembre, Beveren. Le 16, ils étaient aux Pays-Bas, sur le canal Axel-Hulst. Trois jours plus tard, ils boutèrent les Allemands de Kallo. Puis ce fut le tour de Kieldrecht, délivrée par les résistants du commandant De Niel. La 712e division d'infanterie se replia pendant la nuit du 19 au 20 septembre sur la rive ouest du canal Gand-¬Terneuzen, et s'enfuit à Flessingue, via Breskens. Le lendemain, au petit matin, les tanks polonais étaient déjà à proximité de l'Escaut occidental.
Les troupes du général Maczek avaient fait grande impression lors de leur passage en Belgique, et celle-ci leur témoigna une vive reconnaissance. Trois villes offrirent un drapeau à un régiment polonais. Le 9eme bataillon de chasseurs se vit accorder le titre honorifique de «Jagers van Vlaanderen », tandis que, dans une douzaine de cités et de communes, des noms de rues, des monuments ou des plaques commémoratives rappellent la contribution polonaise à la libération. La devise des anciens combattants polonais « Non omnis moriar » - c'est-à-dire « je ne mourrai pas tout entier » - s'est donc réalisée de façon émouvante.


Pour ce qui en est de ta question au sujet des ponts de Maastricht, va voir ici:
http://forum.nederland1940-1945.nl/viewtopic.php?t=179

Et pour finir, je pense qu'il faudra changer ton profil, car Sint Martens Latem ne se trouve pas dans la province du limbourg.
Amicalement
Groetjes
Prosper ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 61633
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: 2 questions

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Paddy  Nouveau message 16 Avr 2012, 22:26

Bonsoir,

Pour les ponts sur la Meuse tu peux également poser la question sur le forum Stiwot, http://www.stiwotforum.nl/index.php

@ Prosper, j'aime aussi les livres de Peter Taghon :cheers:

Cdlt.

Brigadier General
Brigadier General

 
Messages: 303
Inscription: 16 Mar 2010, 01:20
Région: Brabant Flamand
Pays: Belgique

Voir le Blog de Paddy : cliquez ici


Re: 2 questions

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de cverrue  Nouveau message 17 Avr 2012, 22:12

Merci pour les informations et l'extrait de ce livre. Mes collègues ont de quoi continuer leurs recherches.
Je remercie aussi pour l'info sur Maastricht, je vais essayer de connecter les infos a partir de ces informations.
Entre-temps, j'ai mis mon profil a jour.

Merci
Amicalement
Christophe


 

Voir le Blog de cverrue : cliquez ici



Retourner vers LE COIN DU DEBUTANT




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Parachutistes allemands dans le Vercors 
Aujourd’hui, 01:10
par: Soxton 
    dans:  "Hitler" par P. Longerich 
Aujourd’hui, 01:04
par: Soxton 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Aujourd’hui, 00:55
par: Gaston 
    dans:  Le sous-marin Le Héros 
Aujourd’hui, 00:45
par: Tri martolod 
    dans:  Histoire économique de Vichy 
Aujourd’hui, 00:37
par: Soxton 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Hier, 23:02
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Hier, 22:42
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Médecin urgentiste 
Hier, 22:30
par: kfranc01 
    dans:  FCM2C Capturés par les Allemands. 
Hier, 20:50
par: alain adam 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la France 
Hier, 19:43
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 10 invités


Scroll