Connexion  •  M’enregistrer

Hotton dans la tourmente - Décembre 1944

Publiez ici vos photos se rapportant à la seconde guerre mondiale
MODÉRATEUR: Marc_91

Re: Hotton dans la tourmente - Décembre 1944

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 23 Déc 2016, 20:18

Dog Red a écrit:Retourner la photo est inutile. La rangée de maisons reste "côté mitrailleuse" donc à la droite du Sherman, côté rivière.
Et si le tank était retourné, cela ne cadre pas avec la relation des faits par Albert HEMMER : les 2 chars s'étant affrontés en duel d'un bout à l'autre de la rue.

Pour moi, ce Sherman n'est pas photographié dans la rue Haute.

C'est très possible Dan,

Peut-être dans la rue Parfondruy en descendant sur Hotton en venant de Marche en Famenne, à moins que ce soit de l'autre côté du pont (Rue de la Vallée je cois) en venant de Melreux???
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 64099
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Hotton dans la tourmente - Décembre 1944

Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de Margont  Nouveau message 23 Déc 2016, 22:22

Dog Red a écrit:Pour moi, ce Sherman n'est pas photographié dans la rue Haute.


Est-il même photographié à Hotton ?
Il est enneigé de même que le terrain autour, alors que les images du Panther montrent un sol sec. Ces images n'ont donc forcément pas été prises au même moment.
Maintenant, je suppose que l'évacuation des épaves ne devait pas se faire dans l'heure, et que de la neige à pu couler sous les ponts entre la mort de ce Sherman et son enlèvement, laissant le temps aux photographes d'œuvrer…

Pardon pour la digression, quelle est la suite de l'histoire ?
« L’ennemi se déguise parfois en géranium mais on ne peut s’y tromper,
car tandis que le géranium est à nos fenêtres, l’ennemi est à nos portes.
»
Pierre Desproges

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 813
Inscription: 19 Oct 2011, 01:45
Localisation: Grenoble
Région: Rhône-Alpes
Pays: France

Voir le Blog de Margont : cliquez ici


Re: Hotton dans la tourmente - Décembre 1944

Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 23 Déc 2016, 23:32

Si mes souvenirs sont bons, c'est à partir du 22 décembre qu'il neige abondamment sur l'ensemble du front et l'offensive allemande est déclenché le 16 décembre, cependant c'est dans la soirée du 22 que les premiers chars allemands attaquent le front à hauteur de Hotton et c'est le 23 décembre que la 560° Volksgrenadiere relève la 116. Panzerdivision arrêtée devant Hotton.
Pour connaître l'histoire du Sherman faudra attendre que Dog Red se manifeste car ce que j'ai écrit est de mémoire
Bien amicalement
Prosper ;) ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 64099
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Hotton dans la tourmente - Décembre 1944

Nouveau message Post Numéro: 14  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 24 Déc 2016, 08:46

Ah la neige !
La grande question de la bataille des Ardennes. Question qui mériterait un sujet à elle seule.

Moyen mnémotechnique : "Noël blanc !". Toutes les photos prises après Noël, sur tout le front des Ardennes, montrent de la neige.
Avant c'est parfois un peu plus délicat à dater au jour près mais durant les combats principaux à Hotton (21, 22, 23 décembre) il ne neigea pas.

La photo du Sherman a donc été prise après les combats et probablement après le 25 décembre.

Quant aux épaves, elles traînèrent longtemps sur le champ de bataille ; en fonction de la gravité des dégâts évidemment.
Les épaves allemandes y restèrent durant des mois, voire l'immédiat après-guerre. Les photos de civils endimanchés venus se faire tirer le portrait "sur la bâte" ne manquent pas !

Pour la suite de l'histoire ce sera après la fête de Noël (et en fonction de la qualité des photos que j'ai à mettre en ligne).
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7638
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Hotton dans la tourmente - Décembre 1944

Nouveau message Post Numéro: 15  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 24 Déc 2016, 08:49

Dog Red a écrit:Ah la neige !
La grande question de la bataille des Ardennes. Question qui mériterait un sujet à elle seule.

Moyen mnémotechnique : "Noël blanc !". Toutes les photos prises après Noël, sur tout le front des Ardennes, montrent de la neige.
Avant c'est parfois un peu plus délicat à dater au jour près mais durant les combats principaux à Hotton (21, 22, 23 décembre) il ne neigea pas.

La photo du Sherman a donc été prise après les combats et probablement après le 25 décembre.

Quant aux épaves, elles traînèrent longtemps sur le champ de bataille ; en fonction de la gravité des dégâts évidemment.
Les épaves allemandes y restèrent durant des mois, voire l'immédiat après-guerre. Les photos de civils endimanchés venus se faire tirer le portrait "sur la bâte" ne manquent pas !

Pour la suite de l'histoire ce sera après la fête de Noël (et en fonction de la qualité des photos que j'ai à mettre en ligne).


EDIT : il est généralement convenu que la photo est bien prise à Hotton, une connaissance vient de prendre contact avec l'administration communale pour accéder au fond HEMMER. La question est plutôt l'emplacement de l'épave. Mais on en reparlera.
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7638
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Hotton dans la tourmente - Décembre 1944

Nouveau message Post Numéro: 16  Nouveau message de pigeon38  Nouveau message 24 Déc 2016, 12:01

La panne et la difficulté de redémarrage du Panther pourrait s'expliquer par la qualité de l'essence...Les allemands confectionnaient de l'essence synthétique à bas taux d'octane ;il est possible,qu'ayant mis la main sur le stock US,ils aient ravittaillé en essence à fort taux d'octane,ce que ne supportaient souvent pas leurs moteurs réglés différement....

Colonel
Colonel

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 261
Inscription: 18 Sep 2009, 01:58
Localisation: Aix en Provence
Région: Aix en Provence
Pays: france

Voir le Blog de pigeon38 : cliquez ici


Re: Hotton dans la tourmente - Décembre 1944

Nouveau message Post Numéro: 17  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 24 Déc 2016, 12:51

pigeon38 a écrit:La panne et la difficulté de redémarrage du Panther pourrait s'expliquer par la qualité de l'essence...Les allemands confectionnaient de l'essence synthétique à bas taux d'octane ;il est possible,qu'ayant mis la main sur le stock US,ils aient ravittaillé en essence à fort taux d'octane,ce que ne supportaient souvent pas leurs moteurs réglés différement....


C'est selon moi une légende.

Tant à la LAH le 17 décembre (Bülingen) qu'à la 116.Pz (Samrée) pour les cas les plus connus, l'usage de l'essence US n'a pas généré de pannes mécaniques particulières.
Dans le cadre de la 116, sans l'essence US les Panzer se seraient trouvés en panne sèche dès le 20 décembre.
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7638
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Hotton dans la tourmente - Décembre 1944

Nouveau message Post Numéro: 18  Nouveau message de RoCo  Nouveau message 24 Déc 2016, 12:56

Bonjour,

Malheureusement, je n'aurai pas le temps de lire le livre de Hemmer en entier avant la semaine
prochaine . En lisant en diagonale, je peux faire une remarque (sous condition que les noms donnés
par Hemmer sont correct) .
Il est peu probable, qu'il s'agit de sept Panther qui se présentent devant Hotton le matin du
21 décembre . Dans les sources allemandes, à aucun moment, on parle d'un renfort des
blindés à Hotton, ni le 21, ni le 22.12 . Or, il y a des photos de 3 Panzer IV détruit .
D'après Hemmer, c'est le Oberleutnant Köhn qui commande les 4 Panther qui essaient de
d'avancer vers le pont . A ce niveau, très juste, Köhn étant le commandant de la 2. compagnie
(Panther) du Pz Rgt 16. Toujours d'après Hemmer, 3 blindés allemands restent en arrière, ceux-çi
commandés par le Oberleutnant Erdmann . Or, Erdmann est le commandant de la 6.compagnie
(Panzer IV) du Pz. Rgt 16 .
La présence de cette compagnie est prouvée par une photo prise après les combats de Hotton :
Image



Autre remarque : Hemmer indique le 22.12 comme étant la date de la relève de la 116.Pz.Div.
par la 560. VGD . Voilà ce qu'indiquent les documents de 58.Pz.Korps
Image
"Dans la nuit du 23./24.12, la 560.VGD remplace la 116. Pz. Div. dans son secteur et tient le
front actuel de la 116.Pz.Div. . Le flanc droit, près d'Amonines est à sécuriser avec des forces
suffisantes."
Nara T314 R1666 frame 323
Ce sont bien les unités de la 116.Pz. Div. qui tentent une dernière fois dans la nuit du
22 au 23. de prendre le pont de Hotton
Rapport du matin 58.Pz. Korps 23.12.44
Image
"24h00 Le coup de main tenté par le groupe de combat Bayer pour prendre le pont de Hotton
n'a pas réussi . Une nouvelle tentative à 2h15 a été repoussée ."
Nara T314 R1666 frame 315
Et le rapport journalier de la 116.Pz.Div. au Korps datant du 23.12.44
Image
"La relève des régiments de Panzergrenadiere et des blindés était impossible pendant
la journée"
Nara T314 R1666 frame 316

Roger

vétéran
vétéran

 
Messages: 907
Inscription: 13 Avr 2013, 10:32
Région: Ardennes
Pays: Belgique

Voir le Blog de RoCo : cliquez ici


Précédente

Retourner vers ARCHIVES PHOTOGRAPHIQUES




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 13 
il y a moins d’une minute
par: Tarpan 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 06:33
par: Didier 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
Hier, 23:35
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Ses 16 ans ! 92 aujourd'hui ! 
Hier, 22:33
par: kfranc01 
    dans:  Compositeurs et musiciens déportés dans les camps. 
Hier, 18:41
par: Aldebert 
    dans:  Identification et localisation 
Hier, 17:51
par: MLQ 
    dans:  Série "La dernière Guerre" aux éditions Atlas 
Hier, 16:21
par: alfa1965 
    dans:  21 avril 1944 
Hier, 16:20
par: alfa1965 
    dans:  Soeur Agnès-Marie VALOIS 
Hier, 15:59
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Potez 220 
Hier, 12:32
par: Marc_91 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités


Scroll