Connexion  •  M’enregistrer

Naissance de la Force Navale Belge

Histoire et recherches portant sur les Marines de guerre de tous les belligérants, incluant les grandes batailles comme celles de l'Atlantique, de la mer corail, Mers el Kébir, la destruction du Bismark etc.

Re: Naissance de la Force Navale Belge

Nouveau message Post Numéro: 21  Nouveau message de Gérald  Nouveau message 22 Fév 2011, 18:58

Difficile aujourd'hui d'être plus précis.

Mais comme vous dites très bien : Si cette règle était en vigueur.

La note du 15 juillet 40 les y autorise toutefois.

Bonne soirée


 

Voir le Blog de Gérald : cliquez ici


Re: Naissance de la Force Navale Belge

Nouveau message Post Numéro: 22  Nouveau message de Gérald  Nouveau message 23 Fév 2011, 11:40

Voici une autre explication.

Celle-çi est fournie par Dominique Henrard, gestionnaire patrimoine marine et frand connaisseur de RNSB. Merci à lui.

Il faut savoir que la création de la RNSB est une succession de "gentlemen agreements" empiriques. Je ne veux pas ici (ré)ouvrir les discussions autour de la personnes du LDV Billet et de ses démarches à la suite de la débacle de mai/juin 1940.

Mais, et en réponse à ta question, je pense que nous devons partir de l'Admiralty Fleet Order n°99/42 (voir ci-dessous) :

Image

Henri Anrys dans son livre "Congé pour mourir", p. 79, donne comme explication qu'il n'y aura donc pas de bâtiments belges, seulement des unités britanniques dont le second pavillon indique qu'elles sont armées par des Belges. Un ordre prescrira cependant d'amener le pavillon belge au contact de l'ennemi, sans doute parce que légalement il n'y a pas de Marine de guerre belge. En fait, cet ordre ne fut jamais exécuté et les corvettes attaqueront toujours les deux pavillons hauts.

Mes commentaires :
Je me permets de vous rappelez, qu'à l'époque, la RNSB dépend du ministère des Communications (organisme civil) !!! Il ne faut pas oublié que les premiers volontaires(et suivants) sont des pêcheurs, des marins marchands, marin de la marine de l'Etat et une infime partie issus du feu Corps de Marine (dissous et à la chaîne à Bilbao pendant toute la durée de la guerre). Ces notamment pour cela que nos marins ne portaient pas le badge spécifique des Forces Belges en Grande Bretagne (voir ci-dessous).
Egalement, les lois de la guerre sont aussi intransigeantes au sujet des civils "sous l'uniforme d'un belligérant" capturés par l'ennemi. Celui-ci pouvait être considéré comme espion.

En ce qui concerne les commandants de nos corvettes, vous trouverez ci-dessous le résultat de mes recherches :

Image

HMS Buttercup (K193) :

Commandant anglais & belge:

Lt. Cdr. RNR James Crosbie DAWSON, DSC : du 15/01/1942 au 23/03/1943

Lt. RNR R.I.L. JONCKHEERE : du 23/03/1943 au 26/03/1944 (Belge)

Lt. Cdr. RNR John HUNTER : du 26/03/1944 au 02/09/1944

Lt. RNR W.A.M.J. LIBERT : du 02/09/1944 au 20/12/1944 (Belge)

Commandant norvégien :

Lt.Cdr. Leif Rosenvold LUND du 20/12/1944 au 01/03/1945

Cdr. Per SCOTT-HANSEN du 01/03/1945 au 30/05/1945

HMS Godetia (K 226) :

Commandant

Lt RNR Charles Donovan SMITH du 6 janvier 1942 au 14 mars 1942

Lt RNR Alan Henry PIERCE, OBE du 14 mars 1942 au 19 février 1943

Lt RNR M.A.F. LAROSE du 19 février 1943 au 5 janvier 1945 (Belge)

Lt RANVR Richard Harwin NOSSITER du 5 janvier 1945 au 27 avril 1945

Lt RNVR B.T. COULTON du 27 avril 1945 à juillet 1945

Bonne Journée


 

Voir le Blog de Gérald : cliquez ici


Re: Naissance de la Force Navale Belge

Nouveau message Post Numéro: 23  Nouveau message de Gérald  Nouveau message 23 Fév 2011, 14:18

Suite du message de mon ami Dominique,

A la suite de l’invasion de la Belgique, en mai 1940, nos pêcheurs fuyant Ostende, Blankenberge, Heyst, Zeebrugge ou Nieuport se retirent sur les côtes françaises et britanniques. L’amirauté britannique en réquisitionne quarante-huit, du 28 mai au 4 juin 1940, afin d’évacuer le corps expéditionnaire britannique de Dunkerque (« Opération Dynamo »). Certains de nos chalutiers font plusieurs fois la traversée, bravant les attaques aériennes et les bombardements ennemis. Par exemple : le vapeur « Julia » ramène 1.007 hommes en Angleterre, le chalutier « Guido Gezelle », 403 et le « Maréchal Foch » près de 300. L’abnégation de ses marins-pêcheurs dans cette bataille permit ainsi de sauver près de 4.300 soldats alliés de la captivité.
A la fin du mois de juin, 280 chalutiers et 1.200 pêcheurs rallient les ports de la côte sud de l’Angleterre : Brixham, Fleetwood, Newlyn, Swansea, Milfordhaven et Cardiff. Près de la moitié de notre flotte de pêche est mise à la disposition de la Royal Navy pour des missions de patrouilles navales, de surveillance de filets anti-mines et pour assurer le service de « Balloon Barrage » pour la durée de la guerre.
Le Ministry of War Transport, réquisitionne nos malles afin de les utiliser comme navires de transport de troupes, de débarquement et de ravitaillement.
Refusant la capitulation de notre pays, le Gouvernement belge qui se reconstitue à Londres, en octobre 1940, crée les Forces Belges en Grande-Bretagne afin de se voir reconnaître le statut d’allié belligérant par son hôte.
A la suite de diverses démarches entreprises par le lieutenant Victor Billet (1902 – 1942), officier de la marine de l’Etat, des pourparlers sont engagés entre les représentants du Gouvernement belge (la Mission économique belge et le Belgian Shipping Advisory Committee) et l’Amirauté britannique en vue d’intégrer une Section Belge au sein de la Royal Navy. D’un commun accord, il est convenu que les Belges servant dans la Royal Navy seront exclusivement des volontaires de guerre, civils ou militaires en congé de l’Armée belge.
Le 10 octobre 1940, Victor Billet est commissionné au grade de Lieutenant RNVR (Royal Navy Volunteer Reserve) et le 22 octobre, les premières recrues de la Royal Navy Section Belge (RNSB) arrivent à la base « HMS Royal Arthur » , à Skegness, dans le Lincolnshire.
Ce camp d’entraînement sera le centre d’instruction primaire de la RNSB pour la durée de la guerre. Toutes les recrues y passent cinq semaines avant de poursuivre différents stages d’instruction et de formation dans les écoles techniques (« HMS Drake », « HMS Scotia », « HMS Raleigh ») de la Royal Navy où ils sont répartis par spécialité (canonnier, télégraphiste, signaleur, chauffeur, steward, etc ...) suivant les aptitudes de chaque candidat.
Les candidats officiers intègrent d’abord le « Royal Naval College » de Greenwich avant d’entamer leur spécialisation dans les écoles d’armes : artillerie et torpilles, signalisation, dragage, guerre sous-marine.

En 1941, les Belges issus des deux premiers contingents embarquent sur les patrouilleurs et chalutiers armés :

➢ « Quentin Roosevelt » (de janvier à décembre 1941) rattaché à la 24th Anti-Submarine Group à Kirkwall (Orkneys),
➢ « HMS Raitea », « HMS Sheldon », « HMS Electra II »,
➢ « HMS Phrontis » (d’avril 1941 à juillet 1943) rattaché à l’Auxiliary Patrol Vessels à Stornoway, en Ecosse (Western Approaches Command),
➢ « HMS Kernot » (de novembre 1941 à 1944) au sein de l’unité « Examination Service Vessels » ayant comme tâche d’assurer l’accès au port de Liverpool.

Le 3 avril 1941, la publication de l’Admiralty Fleet Orders n° 1379/41 et 99/42 prévoit l’emploi des marins belges dans les « Britisch Naval Forces », sous le contrôle de l’admiral Sir Gerald Charles Dickens K.C.V.O., C.B., C.M.G. (1879 – 1962), Principal British Naval Liaison Officer to Allied Navies, et stipule également que la RNSB disposera de navires britannique – notamment de corvettes, de dragueurs de mines et de patrouilleurs – pouvant arborer côte à côte la « White Ensign » et le pavillon de la Marine de l’Etat. Elle dépendra opérationnellement de l’Amirauté britannique et administrativement de l’Administration de la Marine (Ministère belge des Communications).
Le message 26842/41 daté du 9 octobre 1941 transfère les officiers belges à la « Royal Navy Reserve (RNR) » au lieu de la « Royal Navy Volunteer Reserve (RNVR) ». Les galons des officiers Royal Navy Reserve sont en double ondulation et forment une étoile à six branches au lieu de la boucle des officiers d’active.
Notons, également, que seuls les sous-officiers et les matelots sont autorisés à arborer le badge « Belgium » sur l’épaule de l’uniforme.
Le nombre d’officiers belges volontaires à la Royal Navy (15 % du total des volontaires) étant supérieur aux besoins de la RNSB, une soixantaine d’entre eux seront affectés à d’autres unités qu’à celles de la Section Belge, en permanence ou en rotation. Il en va de même pour certains marins. On observe par exemple quant aux affectations des officiers :

7 à bord d’escorteurs dragueurs
1 sur un destroyer
19 au service de pilotage
5 sur corvettes et sloops
1 à l’aéronavale
12 aux services portuaires
2 sur les unités de débarquement
3 dans les sous-marins
5 aux renseignements
1 à bord des malles réquisitionnées
1 sur un croiseur

Ces officiers servent en Manche et le long des côtes du Royaume-Uni, dans l’Atlantique et en Méditerranée, lors d’opérations de patrouilles, d’escorte de convois, de déminage, de débarquements au sud de l’Europe et en Normandie.
C’est dans ce contexte que la plupart des cadets du navire-école « Mercator » que le conflit avait surpris en escale au Congo, rejoignent l’Angleterre et s’engagent à la RNSB.


 

Voir le Blog de Gérald : cliquez ici


Re: Naissance de la Force Navale Belge

Nouveau message Post Numéro: 24  Nouveau message de Gérald  Nouveau message 23 Fév 2011, 14:19

Le 12 février 1942, la corvette « HMS Godetia (K226) » est commissionnée à Liverpool en présence du ministre de la Défense, M. Camille Gutt (1884 – 1971). Le 23 avril 1942, la Royal Navy attribue également à la Section Belge la corvette « HMS Buttercup (K193) ».
Ces deux corvettes, du type « Flower Class », ont un commandant anglais, mais l’équipage sera entièrement belge (6 officiers et 80 Warrants-Officiers et Ratings ). Elles sont affectées au Western Approaches en vue d’assurer la protection de convois dans l’Atlantique.
Après une période d’entraînement intense à Tobermory (« HMS Western Isles »), les deux corvettes intègrent le « 5th (British) Escort Group » et gagnent les Antilles, zone d’intense activité des U-Bootes allemands.
De 1942 à 1944, nos deux corvettes assurent la protection d’une trentaine de convois à travers l'Atlantique, Méditerranée et prennent part à deux opérations :

« Opération Alacrity » : début octobre 1943, le Portugal passe dans le camp des alliés et autorise ceux-ci à installer des bases navales et aériennes aux Açores, ce qui renforce considérablement la maîtrise alliée dans l’Atlantique central.
Le 6 juin 1944 "Opération Neptune - Overlord", le débarquement en Normandie.

D’autres équipages de la RNSB sont affectés en mai 1942 à la 118th Minesweeping Flottilla (MSF). Cette flottille de dragueurs de mines, composée de navire du type MMS « Motor minesweeper 105 », est basée à Harwich. Elle dépend du Nore Command dont la mission est de nettoyer les passes navigables de la côte sud-est de l’Angleterre.
A partir du 20 mars 1943, le Lieutenant-Commander RNR Petitjean (1926 - ) devient le commandant de cette flottille entièrement belge. La flottille après avoir participé aux différentes opérations de déminage en Normandie rentre à Ostende le 5 octobre 1944 .
Le 1er novembre 1944, à la suite de l’opération « Infantuate », le débarquement sur l’île de Walcheren, dix flottilles de dragueurs de mines – dont notre 118th Minesweeping Flottilla (MSF) - participent à l’opération « Calendar 2 » : le déminage de l’embouchure de l’Escaut entre Flessingue et Anvers. Cette opération de déminage, vaste et complexe, est une course contre la montre pour les Alliés car l’importance du port d’Anvers, d’un point de vue logistique, est vital, d’autant plus que les ports néerlandais sont encore sous le contrôle des Allemands. Au total, 283 mines sont détruites en vingt-deux jours. Le 28 novembre, nos « MMS 193 (Lieutenant-Commander RNR Van Waesberghe) » et « MMS 77 (Lieutenant RNR Steens) » sont en tête du convoi TAC 58 A qui est le premier à entrer à Anvers.
Par la suite, malgré les attaques navales et aériennes ennemies, et malgré les conditions climatiques difficiles (le froid et le vent), la flottille poursuit sans désemparer son travail en mer du Nord et sur l’Escaut.
A la fin de l’année 1944, le Gouvernement décide d’augmenter les effectifs de la Royal Navy Section Belge et au moment de la capitulation de l’Allemagne nazie, la situation de la RNSB est la suivante :

93 officiers, parmi lesquels 85 sur le continent ;
1.230 sous-officiers et marins, parmi lesquels 434 à bord des unités dans les ports de Ostende, Gand et Anvers (Royal Navy Party) ;
796 recrues en Grande-Bretagne.

La Belgique ayant retrouvé sa souveraineté, différentes autorités politiques, militaires et maritimes vont œuvrer pour le maintien d’une marine militaire.

Le 1er février 1946, la Royal Navy Section Belge devient la Force Navale. Cette dernière aura comme tâche : La défense des côtes, l’escorte des convois composés de nos navires marchands, montage à bord des navires marchands de l’artillerie anti-aérienne nécessaire et service de cette artillerie, maintein de la navigation dans nos posses et estuaires, c’est-à-dire enlèvement des mines qui viendraient à y être fixées et participation éventuelle à l’action d’autres marines et continuation de la lutte en cas d’invasion du territoire .
Le 15 juin 1946, un arrêté du Régent attribue un étendard à la Force Navale reprenant les citations octroyées à la Royal Navy Section Belge :

➢ ATALANTIQUE NORD : « Pour sa participation à la longue et pénible bataille de l’Atlantique Nord. A vaillamment soutenu de nombreux engagements avec les meutes de sous-marins ennemis. »
➢ MANCHE : « Pour avoir brillament contribué aux opérations de débarquement, sous le feu violent des batteries côtières et de l’aviation ennemie, faisant honneur aux traditions de vaillance, de devoir et de patriotisme de la Marine Belge. »
➢ ESCAUT : « Pour sa participation glorieuse dans la libération de l’Ile de Walcheren qui devait mener à l’ouverture des bouches de l’Escaut et à la réouverture du port d’Anvers. »
De nombreuses distinctions honorifiques belges et étrangères sont attribuées aux officiers, sous-officiers et matelots de la Royal Navy Section Belge. Citons notamment, la « Distinguished Service Cross » britannique au Leading Seamen (SB) Georges Ragaert (1920 – 2008) et au Commander RNR Georges Timmermans (1899 – 1969) et la « Distinguished Service Medal » attribuée au Able Seamen (SB) Carolus Bauwens (1914 – 1990).
Le sacrifice consenti par ces hommes, par ces marins, nous permets de vivre dans un monde libre depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale ; le devoir de mémoire s’impose :

IN MEMORIAM

BAERT G. L. tué le 16 décembre 1944 lors de la chute d’un V1 sur le cinéma Rex à Anvers.

BILLET Victor L.G. - Ty/Lieutenant RNR - à bord du « LCT 159 », il est porté disparu le 19 août 1942 à Dieppe (l’opération « JUBILEE »).

de CARTIER de MARCHIENNE J.F.A. – Ty/Lieutenant RNVR - tué par un tir de mortiers lors d’une reconnaissance en jeep dans la région de Wilmarsdonck, le 21 septembre 1944.
DEHONDT Arthur décédé le 19 juin 1943 des suites de maladie.

JONSEN J.C. tué le 11 septembre 1944 sur l’Escaut à bord du remorqueur “Président Potter”, suite à l’explosion d’une mine.

VERVLIET Anton M. - Ty/Act/Leading Seaman - tué le 19 novembre 1942 à la suite du torpillage du chalutier armé "HMS Ullswater (FY 252)" par la vedette rapide allemande "S 112" (5.Schnellbootflottille) au Sud de Plymouth.

Un grand merci à lui


 

Voir le Blog de Gérald : cliquez ici


Re: Naissance de la Force Navale Belge

Nouveau message Post Numéro: 25  Nouveau message de rdegreve  Nouveau message 23 Fév 2011, 15:06

Bonjour,

D'abord merci à tous, en particulier à Robin l'Amiral, à Prosper, à Pierre et à Gérald, pour l'historique de la Force navale. C'est une histoire que je ne connaissais pas du tout.
Ce que je trouve en particulier étonnant c'est l'absence d'une marine de guerre pour un État non seulement maritime, même si c'est sur une longueur assez petite, mais encore économiquement assez puissant et doté d'une colonie.

Autre chose : mon grand-père a fait partie de la Force navale. Dans la famille, on l'appelait d'ailleurs l'Amiral.
Ce que je ne sais pas, c'est comment reconstituer son itinéraire. Savez-vous s'il existe des moyens pratiques de retrouver la trace d'un marin de la F.N. ?

Cordialement

Renaud

Colonel
Colonel

 
Messages: 263
Inscription: 19 Nov 2010, 23:46
Localisation: près de Toulouse
Région: Midi-Pyrénées
Pays: France

Voir le Blog de rdegreve : cliquez ici


Re: Naissance de la Force Navale Belge

Nouveau message Post Numéro: 26  Nouveau message de Gérald  Nouveau message 23 Fév 2011, 15:14

C'est tout à fait possible.

Cela dit, un certain nombres d'éléments sont utiles pour faciliter la recherche.
Nom complet
Date de naissance
Eventuellement année de passage à la Force Navale
Eventuellement nom de navires
Autres détails
Bref, un maximum d'infos.

Si besoin, je suis disponible pour se genre de recherches que j'adore faire.
J'ai pour ce faire une équipe bien rodée.

A bientôt


 

Voir le Blog de Gérald : cliquez ici


Re: Naissance de la Force Navale Belge

Nouveau message Post Numéro: 27  Nouveau message de rdegreve  Nouveau message 23 Fév 2011, 15:50

Bonjour,
C'est très aimable à toi. Je t'ai envoyé un MP.

Renaud

P.S. J'avais oublié que le tutoiement est de rigueur ici !

Colonel
Colonel

 
Messages: 263
Inscription: 19 Nov 2010, 23:46
Localisation: près de Toulouse
Région: Midi-Pyrénées
Pays: France

Voir le Blog de rdegreve : cliquez ici


Re: Naissance de la Force Navale Belge

Nouveau message Post Numéro: 28  Nouveau message de Haddock  Nouveau message 22 Mai 2011, 10:15



 

Voir le Blog de Haddock : cliquez ici


Re: Naissance de la Force Navale Belge

Nouveau message Post Numéro: 29  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 22 Mai 2011, 10:18

Merci pour le petit film Captain.
Amicalement
Prosper ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 73859
Inscription: 02 Fév 2003, 21:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Naissance de la Force Navale Belge

Nouveau message Post Numéro: 30  Nouveau message de horsa  Nouveau message 22 Mai 2011, 10:41

Et Van Kuyck qui a planché sur la problèmatique des marées pour trouver celles qui convenaientt le mieux pour le débarquement !
Un livre a d'ailleurs été édité à ce sujet.

Il y a une Caserne Billiet ou avait, car avec toutes ces réductions les dernières années... !²


 

Voir le Blog de horsa : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers MARINES DE GUERRE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  L'Escadron Romantique par Corrado Ricci [AOI] 
il y a 45 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  80° Anniversaire - 1er septembre 1939: le début de la Seconde Guerre mondiale 
il y a 51 minutes
par: Loïc Charpentier 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 20 
Aujourd’hui, 19:58
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 16 
Aujourd’hui, 19:49
par: iffig 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 17 
Aujourd’hui, 19:48
par: iffig 
    dans:  Adolf Hitler- La séduction du diable. 
Aujourd’hui, 19:47
par: Maquis surcouf 
    dans:  [DU 31 août 2019 au 31 octobre 2019]:Chemin de fer allemands pendant la SGM 
Aujourd’hui, 19:24
par: Signal Corps 
    dans:  Il y a 75 ans………..le centre-ville de Namur fut bombardé par erreur. 
Aujourd’hui, 17:58
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Dunkerque 
Aujourd’hui, 15:56
par: Alfred 
    dans:  Saisir des stocks de carburant adverses pour poursuivre une offensive blindée ? 
Aujourd’hui, 10:46
par: Loïc Charpentier 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: foxbat, Majestic-12 et 21 invités


Scroll