Connexion  •  M’enregistrer

Destruction du Hood ET DU bismarck

Histoire et recherches portant sur les Marines de guerre de tous les belligérants, incluant les grandes batailles comme celles de l'Atlantique, de la mer corail, Mers el Kébir, la destruction du Bismark etc.

Re: Destruction du Hood ET DU bismarck

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 18 Mai 2019, 13:40

Dog Red a écrit:Merci les gars pour vos précisions.

C'est donc RAEDER qui fut prétentieux en lançant les seuls Bismark et Prinz Eugen à l'assaut de l'Atlantique.

Il s'en sort à bon compte pour cette erreur de jugement doublée d'insubordination.


C'est difficile d'être catégorique sur le bien-fondé ou non de la décision de Raeder.

Lütjens avait, déjà, le commandement de la division, composée par le Gneisemau et le Scharnhorst, lors de l'Opération Berlin, et il avait bien "enfumé" la RN, qui l'attendait dans le passage Islande-Iles Féroé, en contournant l'Islande et le Groenland par le nord et en empruntant le Détroit du Danemark (en plein hiver!). Sortie du détroit, la division s'était "évaporée"!

En mai, les consignes de Lütjens étaient d'éviter, au maximum, tout engagement avec la RN, dans la "zone" groenlandaise, en exploitant la vitesse de ses bâtiments. Même, les deux "morpions" de croiseurs britanniques, HMS Suffolk & Norfolk, qui leur avaient collé aux basques, en pleine tempête de neige, à la sortie du détroit, ne constituaient pas, en dépit de leurs radars, une menace sérieuse;, car les deux croiseurs, qui n'avaient pas les moyens de se confronter aux 38 cm du "Bibi", étaient contraints de suivre les deux allemands à distance, pour éviter de se faire punir. Une fois, la division entrée en "eaux libres", au sud du Groenland, en l'espace de quelques heures de nuit ou de visibilité médiocre, elle pouvait semer, sans trop de difficultés, les deux chiens de chasse de la RN. C'est, d'ailleurs, ce qui s'était passé, quand le Bismarck et le Prinz Eugen, avaient, tous deux, en début de soirée du 24 mai, en profitant de bancs de brouillard, pris des caps différents, le premier ralliant la côte française - Saint-Nazaire, pour des questions d'autonomie de carburant - , pour cause de blessure, le second, disparaissant dans l'immensité de l'Atlantique Nord! En plus, des meutes de U-Boote avaient été pré-positionnées sur la route probable des deux unités, pour allumer à la torpille, d’éventuels poursuivants, ce dont se doutaient les Brits, qui ne pouvaient, donc, pas organiser la chasse sans devoir en tenir compte.

Si le Bismarck n'avait pas encaissé, sur son avant, le pélot du PoW, à 0557, la mission n'aurait pas été compromise - quant à estimer son résultat, çà, c'est une autre paire de manches ! :D -. Mais les dégâts subis, avaient, en noyant le turbogénérateur bâbord avant et la centrale électrique No 4, réduit de moitié sa réserve de puissance électrique et contraint d’éteindre deux chaudières ! Les dommages s'aggravant sous l'effet de la vitesse, le Bismarck, blessé, l'avait abaissée plusieurs fois jusqu'à 20 noeuds et, même à 10 noeuds, pour effectuer des réparations!

En plus, lors son retour vers la côte française, Lütjens avait, apparemment, été un peu trop "bavard", car ce seraient, en partie, les interceptions des messages-radio entre le Bismarck & le Gruppe West (KM), qui auraient permis, aux Brits, de "relocaliser" le cuirassé!

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3337
Inscription: 25 Mai 2016, 17:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: Destruction du Hood ET DU bismarck

Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 18 Mai 2019, 15:34

Loïc Charpentier a écrit:C'est difficile d'être catégorique sur le bien-fondé ou non de la décision de Raeder.


Plutôt un risque calculé qui aurait mal tourné...
La prudence eut alors été d'attendre la fin de la préparation du Tirpitz pour une sortie groupée des 2 sisterships.
Le plan initial si j'ai bien compris ?
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 9479
Inscription: 11 Mar 2014, 23:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Destruction du Hood ET DU bismarck

Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de Manu  Nouveau message 22 Mai 2019, 00:32

Il y a beaucoup d'aléas sur ce genre d'opération. Et le problème avec les grosses unités, c'est que ça fait mal quand on en perd une.

Colonel
Colonel

 
Messages: 256
Inscription: 30 Mai 2015, 03:02
Région: Guadeloupe
Pays: France

Voir le Blog de Manu : cliquez ici


Précédente

Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers MARINES DE GUERRE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  [DU 1er MAI 2019 au 30 JUIN 2019]les Cathédrales et autres édifices religieux pendant le conflit 
il y a 46 minutes
par: Signal Corps 
    dans:  Operation Maquis blanc 
Aujourd’hui, 00:57
par: alfa1965 
    dans:  La SS Reiterei 
Aujourd’hui, 00:31
par: orpo57 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 16 
Hier, 23:19
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 15 
Hier, 23:14
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  RUSSIE, 9 MAI 2019 
Hier, 23:02
par: carlo 
    dans:  Motards WW2 
Hier, 22:29
par: iffig 
    dans:  Rions un peu!!!!!!!! 
Hier, 22:13
par: thucydide 
    dans:  résistance dans la Pévèle 
Hier, 20:14
par: CFMDD 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 19 
Hier, 20:01
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 25 invités


Scroll