Page 1 sur 1

BATAILLE DE MADAGASCAR - OPERATION IRONCLAD

Nouveau messagePosté: 05 Mai 2018, 15:45
de NIALA
BATAILLE DE MADAGASCAR OPERATION IRONCLAD

Il s'agit d’une invasion britannique de Madagascar, alors sous l'autorité du gouvernement de Vichy, opération décidée sans avertir le général de Gaulle (comme plus tard le débarquement en Afrique du Nord).

Craignant que l’Inde se retrouve isolée, les forces britanniques mènent, le 5 mai 1942, l’opération Ironclad ou bataille de Diego-Suarez.
Au début de l'année 1942, les dirigeants des forces alliées pensent que les ports de Madagascar pourraient être utilisés par les Japonais; par ailleurs, les Allemands surveillent de près si le gouvernement de Vichy fait son possible pour maintenir le pays dans la neutralité.
La flotte de couverture britannique comprenait les porte-avions Illustrious, Indomitable et le vieux cuirassé Ramillies. Le 5 mai 1942, à 5h10, des explosions de bombes et de torpilles détruisirent les quelques bâtiments de guerre français, qui se trouvaient dans le port de Diego-Suarez; le croiseur auxiliaire Bougainville et le sous-marin Beveziers.

VICTOR SCHOELCHER en  1940.jpg
VICTOR SCHOELCHER en 1940.jpg (74.29 Kio) Vu 619 fois


X07 BOUGAINVILLE 1942 5 ex VICTOR SCHOELCHER.png
X07 BOUGAINVILLE 1942 5 ex VICTOR SCHOELCHER.png (221.48 Kio) Vu 618 fois


X07 BOUGAINVILLE Plaque-au-lyce-Stanislas-de-Cannes-.png
X07 BOUGAINVILLE Plaque-au-lyce-Stanislas-de-Cannes-.png (523.32 Kio) Vu 618 fois




Tous les avions et les navires de la base furent détruits, à l'exception de l'aviso colonial D'Entrecasteaux.
Les troupes britanniques ont débarqué dans les baies d’Ambararata et de Courrier, juste à l'ouest du grand port de Diego-Suarez, à la pointe nord de Madagascar. La garnison, sous le commandement du général Guillemet et du capitaine de vaisseau Maerten, d'environ 4000 hommes, réussit à contenir les assaillants durant toute la journée.
Le général Sturges, commandant des troupes de débarquement, demanda au HMS Ramilllies d'éliminer le d'Entrecasteaux dont le tir précis empêchait la progression à terre. Devant le surnombre l'aviso dû s'échouer, mais les canonniers continuèrent à riposter.

Aviso colonial D'ENTRECASTEAUX 1942 5 13 échoué.jpg
Aviso colonial D'ENTRECASTEAUX 1942 5 13 échoué.jpg (332.65 Kio) Vu 616 fois


L'attaque principale fut lancée au jour, le 6 mai, elle perça les défenses: au bout de quelques heures, la dernière batterie côtière se rendit. Le sous-marin Le Héros, atteignit la baie du Courrier mais y fut attaqué par la corvette Genista, puis par des appareils de l'Illustrious. Il coula à 5 heures le 7 mai, vingt-sept membres de son équipage trouvèrent la mort. Un autre sous-marin, le Monge, fut détruit le lendemain, après avoir essayé de torpiller l’Indomitable.
Le 7 mai, après de violents combats, les forces françaises se retirent vers le sud, Diego-Suarez est prise par les Britanniques.

Des sous-marins japonais, les I-10, I-16 et I -20 sont arrivés le 29 mai, pour attaquer la flotte britannique; trois semaines après le débarquement. 
L'avion de reconnaissance de l'I-10 a repéré le HMS Ramillies ancré dans le port de Diego-Suarez, l'avion ayant été repéré, le Ramillies s’est déplacé. Toutefois l'I-20 et L'I-16 ont lancé deux sous-marins de poche, dont l'un a réussi à entrer dans le port et a tiré deux torpilles; une torpille a gravement endommagé leRamillies, tandis que la seconde a coulé le pétrolier britannique Fidélity, qui fut renfloué plus tard.

L'amiral Darlan, alors commandant en chef des forces de Vichy, ordonne de résister jusqu'au bout, y compris par des actions de guérilla. Les hostilités se poursuivent pendant plusieurs mois.La progression britannique est lente à cause des petites escarmouches avec les forces armées de Vichy, et des dizaines d'obstacles érigés sur les routes principales. Toutefois les forces de Vichy ne combattent pas réellement et c’est sans trop d'opposition que les Alliés capturent la capitale,Tananarive.

Le 6 novembre, un armistice est signé, et le 8 novembre 1942, le gouverneur général Armand Annet capitule. Sur les 1200 Français faits prisonniers, 900 se rallient à la France libre.

Alain

Re: BATAILLE DE MADAGASCAR - OPERATION IRONCLAD

Nouveau messagePosté: 19 Mar 2020, 19:27
de massassi1
Le 31 mai 1942, l'un des deux sous-marins de poche japonais échoua sur la côte malgache, à Nosy Antalikely. Les deux membres d'équipage, le lieutenant Saburo Akieda et l’enseigne deuxième classe Masami Takemoto, rejoignirent la terre ferme et se mirent en marche vers la zone où ils devaient être récupérés par le sous-marin I-20. Dans la matinée du 1er juin, les deux marins passèrent par le village d'Anjiabe où ils achetèrent de la nourriture. Un villageois signala leur présence aux Britanniques. Le matin du 2 juin, Akieda et Takemoto furent interceptés par les Royal Marines, dans la baie d’Ampokarana. Durant un échange de tirs, les deux Japonais et un Marine britannique furent tués.

https://aaleme.fr/index.php/presse/xxid/2015/10392-2016-01-10-18-17-20

Re: BATAILLE DE MADAGASCAR - OPERATION IRONCLAD

Nouveau messagePosté: 19 Mar 2020, 20:37
de Aldebert
Fin des années 60, nous avions dans notre entreprise un responsable des travaux neufs qui a participé en 1942/43 à la construction d'immenses citernes en béton à Diégo Suarez pour le stockage de carburants. Elles étaient destinées aux Américains. Cette personne était officier dans la Royale, sans doute devait-il compter parmi les 900 militaires ralliés à de Gaulle. Je me souviens de son nom: Lalanne, on l'appelait l'Amiral. A cette époque je ne m'intéressais pas encore aux événements de la SGM et c'est dommage. Il aurait peut-être pu raconter l'invasion British. Avec le recul je ne peux que regretter mon manque d’intérêt pour ce qu'il aurait pu me communiquer.

Re: BATAILLE DE MADAGASCAR - OPERATION IRONCLAD

Nouveau messagePosté: 20 Mar 2020, 01:05
de Signal Corps
J'ai séjourné à Madagascar il y a quelques semaines et ai fait un passage, hélas trop rapide, à Antsiranana (ex Diego-Suarez) où subsistent encore quelques vestiges des fortifications de l'ancienne colonie française dans lesquelles ont combattus les troupes de Vichy contre les britanniques.
Quelques lieux intéressants aussi aux alentours de la baie et des traces de combats à l'époque de l'assaut britannique.
J'aurai probablement l'occasion de m'y rendre à nouveau dans peu de temps et compléterai alors les documents photographiques déjà en ma possession pour, si possible, vous les présenter.

Re: BATAILLE DE MADAGASCAR - OPERATION IRONCLAD

Nouveau messagePosté: 10 Avr 2020, 20:55
de Signal Corps
Un récit détaillé intéressant, hélas anonyme, des événements qui se sont déroulés à Madagascar pendant et après l'intervention britannique de1942 à Madagascar.
https://www.bibert.fr/Joseph_Bibert_fichiers/Jean%20ASSOLLANT_fichiers/Ironclad.pdf

Re: BATAILLE DE MADAGASCAR - OPERATION IRONCLAD

Nouveau messagePosté: 10 Avr 2020, 21:23
de NIALA
D'ENTRECASTEAUX Capture.PNG
D'ENTRECASTEAUX Capture.PNG (314.95 Kio) Vu 249 fois


Dans le récit précédent je me demande à quel titre l'aviso colonial français D'Encasteaux est affuble de la marque US PG79; elle n'a strictement aucune signification ; notre aviso colonial n'a jamais été intégré d'aucune sorte dans l'US Navy et n'a jamais porté cette marque.

Alain

Re: BATAILLE DE MADAGASCAR - OPERATION IRONCLAD

Nouveau messagePosté: 10 Avr 2020, 21:29
de alfa1965
Les troupes françaises acheminées de Madagascar en Indochine auraient été un précieux renfort à l'amiral Decoux. Malheureusement l'intransigeance britannique et le blocus de l'Indochine ont été préjudiciables à la colonie.

Re: BATAILLE DE MADAGASCAR - OPERATION IRONCLAD

Nouveau messagePosté: 10 Avr 2020, 23:21
de Signal Corps
Les incessants "coups fourrés" des britanniques tout au long du conflit à l'égard de la France (Syrie, Sénégal, Madagascar, Indochine etc) sont le reflet du jeu subtil et sournois de vouloir éliminer ou réduire l'influence de la France de la plupart des continents où elle possède de riches colonies.

Re: BATAILLE DE MADAGASCAR - OPERATION IRONCLAD

Nouveau messagePosté: 24 Mai 2020, 11:45
de Signal Corps