Connexion  •  M’enregistrer

Mazout four la France 1941-1942

Histoire et recherches portant sur les Marines de guerre de tous les belligérants, incluant les grandes batailles comme celles de l'Atlantique, de la mer corail, Mers el Kébir, la destruction du Bismark etc.

Mazout four la France 1941-1942

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Enrico Cernuschi  Nouveau message 15 Fév 2008, 19:17

Bonsoir,

a very difficoult question. May someone tell me how much oil France was able to import after the armistices of June 1940 until Nov. 1942?

I know about a German delivery of 10.000 t of oil to the Marine Nationale in Jan. 1941, but she (and the country) had to get much more to be able to mantain in activity the three services and an even reduced motor traffic.

Merci bien

EC


 

Voir le Blog de Enrico Cernuschi : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Audie Murphy  Nouveau message 15 Fév 2008, 20:35

Je traduis pour Enrico: Une question un peu pointue. Est-ce que quelqu'un peut me dire combien la France pouvait importer de pétrole après l'armistice de juin 1940 jusqu'à novembre 1942 ?

Je sais que les Allemands ont livré 10 000 t de pétrole à la Marine nationale en janvier 1941, mais la Marine (et le pays) devait en recevoir beaucoup plus afin de subvenir aux besoins de ses trois services ainsi qu'une certaine activité motrice réduite.
You'd better run for cover before I start to smile...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5746
Inscription: 22 Mar 2004, 14:09
Localisation: Beauce, Québec, Canada

Voir le Blog de Audie Murphy : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Enrico Cernuschi  Nouveau message 15 Fév 2008, 20:39

Mercie Audie,

EC :cheers:


 

Voir le Blog de Enrico Cernuschi : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de DENYS hubert  Nouveau message 16 Fév 2008, 01:30

J'avais compris mais je n'ai vraiment aucune idée sur la question. J'ai essayé de chercher sur le net mais je n'ai rien trouvé, d'où mon absence de réponses


 

Voir le Blog de DENYS hubert : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de hilarion  Nouveau message 16 Fév 2008, 09:00

J'ai lu quelque part que les bâtiments etaient rationnés en mazout, ceci dans le but d'eviter de rallier les ports d'Afrique du nord, la commission d'armistice veillant à l'application de cettee directive. néanmons certains commandant trichaient .
Je vais faire quelques recherches


 

Voir le Blog de hilarion : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de hilarion  Nouveau message 18 Fév 2008, 21:38

L'amiral Darrieus dans son livre sur l'historique de de la marine française précise qu'en 1942 à la veille du sabordage de la flotte à Toulon que les 295000 tonnes que représente l'ensemble de ses navires est parré à appareiller qu'ils ont le plein en munitions combuxstibles et vivres. L'entrainement est diminué à cause des restrictions en carburant imposé par les allemands.

Je vais aller faire un tour au service historique de Brest je pense avoir des chiffres plus précis concernant l'approvisionnement en combustible.


 

Voir le Blog de hilarion : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Enrico Cernuschi  Nouveau message 19 Fév 2008, 18:05

Merci, c'est une mission de la plus haute importance.

EC


 

Voir le Blog de Enrico Cernuschi : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de hilarion  Nouveau message 19 Fév 2008, 18:35

Je suis allé ce midi aux service historique de la défense...J'ai consulté rapidement un certain nombre de documents qui renvoient vers la commission d'armistice de Wiesbaden. La marine a du faire appel à elle pour le rapatriement de bâtiments de la flotte du levant. Je retourne demain
Dernière édition par hilarion le 20 Fév 2008, 22:19, édité 1 fois.


 

Voir le Blog de hilarion : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de hilarion  Nouveau message 20 Fév 2008, 22:17

Les contres torpilleurs Guépard et Valmy ont été engagés fin juin avec des destroyers Britanniques. L’engagement leur à coûté au moins la moitié de leurs munitions de 138mm (Guépard 200cps, Valmy 300cps). La marine au Liban ne dispose d’aucunes réserves de munitions à Beyrouth. La Division Navale du Levant demande donc à l’amirauté de pourvoir au ravitaillement (MSG 1400/9/6DNL).
L’amirauté ordonne au Chevalier Paul d’appareiller le 11juin 1941, il prend la direction de Bizerte où il ravitaille le 12 juin avant de prendre le cap vers l’ile de Kassos (ou cassos). Dans le canal de Castellorizo, il est repéré par un hydravion anglais de type Sunderland le 15 juins vars 05h00 GMT, le contact va être maintenu, et le 16 juin à 0h07 un avion anglais lance une torpille qui touche le bâtiment au niveau de la machine avant, un second surgit lance une autre torpille mais se voit abattu par la DCA du navire vers 0h17. A 6h45 le commandant ordonne à l’équipage de se mettre au poste d’évacuation les contres torpilleurs Guépard et Valmy vont recueillir les naufragés.
Le 29 juin l’amirauté prescrit au commandant de la division navale du levant de transporter les troupes de renfort depuis Salonique vers Beyrouth (MSG 1830/26COMAR Beyrouth) Ceci en raison des raids menés par les forces navales britannique et du développement des patrouilles aériennes. Le commandant de la D.N.L. suggère qu’au retour de Salonique les torpilleurs suivent les eaux territoriales turques de Castellorizo à Lattaquié ou se feraient les débarquements de troupe. Les contres torpilleurs appareilleraient ensuite non ravitaillés.
L’accord est donné par l’amirauté (MSG0945/3006) qui organise la fourniture de mazout aux contres torpilleurs dans le port de Salonique pour ménager les stocks de Beyrouth. L’amirauté demande donc via la délégation française de Wiesbaden d’assurer ce ravitaillement, et prescrit au préfet maritime de Toulon de préparer l’envoi prochain d’un train de 37 wagons de futs de mazout pour le 4 juillet. Les 179 tonnes arrivent donc à Salonique vers le 13 juillet. Il n’y eu pas d’autres départs puisque la commission allemande d’armistice a pris en charge le reste des ravitaillements. (Théâtre d’activité méditerranéen tome II 25 juin 1940 8 novembre 1942 SHM)

Ces faits sont confirmés par le général de Vernois dans sur livre sur Wiesbaden 1940 1944. ce denier rappelle que la commission allemande d’armistice annonce dès juillet 1940 que la France allait être amenée à baisser son niveau de vie et de le ramener à un niveau analogue à celui de l’Allemagne. L’extrait de la lettre 3507 du général Huntziger du 6 septembre :
« L’autorité allemande en France à le 11 juillet, en réponse à une demande des services français du ravitaillement, déclarée y maintenir provisoirement ses droits de dispersion sur les entrepôts de denrées alimentaires du ravitaillement général destiné à la population civile, subordonnant ses autorisations de sortie à l’établissement de statistiques. Les statistiques ont été remises et les mesures de rationnement soumises à l’approbation. On signale cependant de différents côtés que les autorités allemandes distribuent les stocks et font vider les entrepôts. La délégation française demande à la commission allemande de faire cesser ces actes »
Ce livre rappelle aussi les conditions de ravitaillement des usines et de la main mise par l’occupant allemand sur l’industrie et le ravitaillement. Ce dernier provenait néanmoins de la zone de l’Afrique du nord puisque les navires marchands ont été très vite autorisés à naviguer selon certaines conditions. L’acte d’armistice Italien étant plus contraignant que celui des allemands sur ce point. Je n’ai pas hélas de chiffre à avancer car je n’ai trouvé aucun chiffre dans les livres que j’ai consulté. Je n’ai pas pu consulter une partie de la documentation a été emprunté par d’autres amateurs.
Néanmoins l’hypothèse que j’échafaude me dit qu’il faut chercher vers cette commission de Wiesbaden qui à l’air d’être le point central des demandes de ravitaillement. Dans l’immédiat je ne peux aller plus loin car je ne pourrais retourner au service historique que début mars.
Et je tenais à t’informer du résultat de mes recherches. Par ailleurs si quelqu’un possède le livre de Jean jacques Antier sur le sabordage de la flotte de Toulon peut-il regarder dedans il me semble que cette information est dans ce livre.


 

Voir le Blog de hilarion : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de goliath  Nouveau message 20 Fév 2008, 22:25

merci pour toutes ces informations Hilarion ! ;)


 

Voir le Blog de goliath : cliquez ici


Suivante

Retourner vers MARINES DE GUERRE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  antenne du consulat américain à Lyon 1942-1944 
il y a 4 minutes
par: pierma 
    dans:  L'armée polonaise 1939-1945 
il y a 7 minutes
par: iffig 
    dans:  Marceline Loridan-Ivens 
il y a 8 minutes
par: pierma 
    dans:  Jean Piat 
il y a 17 minutes
par: Jumbo 
    dans:  mein kampf 
il y a 30 minutes
par: betacam 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Aujourd’hui, 12:42
par: iffig 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
Aujourd’hui, 12:35
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Hitler 
Aujourd’hui, 12:27
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Aujourd’hui, 11:29
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  trouvailles sur les sites de vente 
Aujourd’hui, 10:31
par: iffig 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 10 invités


Scroll