Connexion  •  M’enregistrer

natzwiller: seul camp de concentration en france

De l'opération T4 à la solution finale, la dictature nazie atteint un degré d'horreur jamais atteint dans l'histoire moderne. Juifs, homosexuels, communistes, dissidents, Tziganes, handicapés sont euthanasiés, déportés, soumis à des expériences médicales.
MODÉRATEUR : Gherla, Frontovik 14

Nouveau message Post Numéro: 41  Nouveau message de raca  Nouveau message 13 Sep 2005, 13:52



 

Voir le Blog de raca : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 42  Nouveau message de Narduccio  Nouveau message 31 Oct 2005, 18:36

France Bleu donne la paroles aux survivants du Strutohf.
http://www.lefigaro.fr/tele/20051031.FIG0033.html?075814
http://www.liberation.fr/page.php?Article=334908
Sans pathos avec sobriété et parfois un détachement qui étonne – «une carapace», selon le journaliste de France Bleue Alsace – les rescapés se souviennent. «Le chef de camp nous disait, «ici vous êtes dans un camp de concentration, on marche et on crève». Il nous faisait voir la cheminée et disait «vous sortirez d'ici mais en fumée» ; «Je n'ai pas eu envie de m'évader. Je pensais que ce n'était pas possible. Au Struthof, quand vous pesez 35 ou 36 kg, que vous crevez de faim, que vous avez les jambes pourries par le gel et les morsures de chien... » ; «On n'a plus la notion des choses, on n'a plus la notion du temps, de l'humain. On vit au jour le jour ou plutôt on est en survie jour par jour.»

Au fil des épisodes, survivants et témoins racontent l'extermination par le travail, le froid, la maladie et la faim, la cruauté des SS qui «font des cartons» sur les détenus, les expérimentations des médecins nazis, les cendres des camarades jetées dans la fosse à excréments avant d'être utilisées comme engrais. La mort est partout, lente et pleine de râles, ou alors soudaine et silencieuse, «comme une bougie qui s'éteint».

http://www.radiofrance.fr/rf/evenements/struthof/index.php
Lien
Emission spéciale le jeudi 3 novembre 2005
Sur France Bleu Alsace

A l'occasion de la venue de Jacques Chirac, président de la République, pour l'inauguration du Centre Européen du Résistant Déporté, situé en face du camp du Struthof,

France Bleu Alsace vous propose une émission spéciale, en direct de Schirmeck,

A vos radios.
Pour écouter un extrait : "On n'a jamais vu un oiseau ..."
Lien

vétéran
vétéran

 
Messages: 580
Inscription: 15 Jan 2005, 23:01
Localisation: Alsace

Voir le Blog de Narduccio : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 43  Nouveau message de dickwinters  Nouveau message 03 Nov 2005, 21:57

Bonjour à tous, cela fait bien longtemps que j'ai écris sur le forum alors je me suis dit que quelques informations en plus sur le Struthof étaient les bienvenues:
Article http://permanent.nouvelobs.com/culture/20051103.OBS4053.html

Jacques Chirac plaide contre l'oubli des déportés



Jacques Chirac a lancé jeudi un appel contre l'oubli lors de l'inauguration du CERD sur le site du camp de concentration de Struthof.

Jacques Chirac a visité jeudi matin 3 novembre le camp de concentration de Struthof dans le Bas-Rhin, en compagnie de la ministre de la défense Michèle Alliot-Marie, de Simone Veil, ancienne déportée et de Hamlaoui Mekachera, ministre délégué aux anciens combattants. Auparavant, Jacques Chirac s'était rendu au mémorial de l'Alsace-Moselle à Schirmeck. Le président a appelé les plus jeunes au devoir de mémoire lors de l'inauguration du Centre européen du résistant déporté (CERD). "N'oubliez jamais les victimes des temps les plus sombres de l'histoire des hommes!", a lancé le chef de l'Etat. "Restez toujours vigilants, sachez résister et vous engager quand l'essentiel est en jeu. Car rien n'est jamais définitivement acquis". Jacques Chirac a ajouté : "Opposez toujours la rigueur de la loi à ceux qui prétendent nier l'horreur de ce qui s'est passé" et "combattez sans relâche ceux qui prônent en France ou dans le monde la haine, le racisme, l'antisémitisme, l'intolérance".
Installé dans une baraque du camp du Struthof, le Centre, crée par l'architecte Pierre-Louis Faloci, se veut un lieu de mémoire, avec des expositions sur les camps et les résistances en Europe.

Au coeur de cette exposition se trouve la "Kartoffelkeller" ("cave à pommes de terre") construite à partir de 1943 par les déportés-résistants du camp, un bâtiment en béton semi-enterré dont on ignore encore l'utilisation prévue.

52.000 déportés et 22.000 morts

Accompagné de quelques rescapés, Jacques Chirac a visité le bâtiment où se trouvent le four crématoire, une chambre d'exécution, et une pièce où l'on peut voir la table d'opération où les médecins nazis se livraient à des "expériences" sur les déportés. Quand ils ont quitté le "block", Simone Veil avait les larmes aux yeux.
Seul camp de concentration situé sur le territoire français à environ 60 kilomètres de Strasbourg, quelque 52.000 personnes venues de toute l'Europe ont été déportées dans le camp de Struthof ou dans une de ses 70 annexes situées en Alsace-Lorraine ou dans les provinces allemandes voisines du Pays de Bade et du Wurttemberg entre le 1er mai 1941 et septembre 1944. Près de 22.000 y sont mortes.

"La mémoire plus forte que l'oubli"

Si toutes les catégories de déportés se sont retrouvées au Struthof, le camp, situé à l'époque en Alsace annexée, avait en particulier été désigné par les nazis comme destination finale pour ceux qui tombaient sous le coup des décrets "Nacht und Nebel" ("nuit et brouillard"). Leur objectif était de faire disparaître tous les résistants à l'Allemagne nazie. Ils étaient voués à une mort lente par le travail, l'épuisement, la faim et les maladies.
"Nuit et brouillard: ces deux mots sont associés pour toujours au Struthof", a souligné Jacques Chirac. "Devant les quelques survivants revenus de ce voyage terrifiant au coeur des ténèbres, je suis venu rendre l'hommage de la nation aux victimes de la folie nazie", a dit le président français. "Je suis venu rappeler que la mémoire sera toujours plus forte que l'oubli".
Outre de nombreux résistants français, plus de 30 nationalités y ont été déportées, dont de nombreux Polonais. Plus de 130 Juifs envoyés d'Auschwitz ont aussi été gazés dans la chambre à gaz construite non loin du camp, leur squelette devant servir pour des expériences pseudo-scientifiques menées à l'université du Reich à Strasbourg.
A l'approche des forces alliées en septembre 1944, le camp principal fut évacué et les prisonniers soumis à de meurtrières marches forcées vers le camp de Dachau, dans le sud de l'Allemagne. (AP)

et puis un complément de photographies dans mon album photo à propose de ma visite récente au camp => http://shiver-of-life.over-blog.com/article-1133422.html


 

Voir le Blog de dickwinters : cliquez ici


Schirmeck

Nouveau message Post Numéro: 44  Nouveau message de Colombe  Nouveau message 23 Avr 2006, 07:44

Bonjour

Suite à ce que j'ai écrit dans la section "paroles de guitoune" dans le fil "les 4 génocides du 20e siècle", ma balade sur le net m'a conduit sur un site évoquant le génocide en ex-Yougoslavie et, dans un paragraphe évoquant les 4 génocides reconnus officiellement j'ai pu lire ce qui suit :

http://www.paixbalkans.org/genocide.htm

le génocide des juifs et des tziganes commis par les nazis en Allemagne, en Pologne et en France (en Alsace à Schirmeck). Ce génocide a été reconnu par la cour de Nuremberg créée par la Grande-Bretagne, la France, l'URSS et les USA en 1945, en même temps que l'on créait l'ONU. On peut dire que le génocide des Juifs a servi de référence pour définir ce qu'est un crime de génocide.



Là, grosse interrogation pour ne pas dire énooooorme doute car je n'avais jamais entendu parlé de Schirmeck. Je me suis dit que soit il y avait une confusion avec le Struthof-Natzweiller soit il s'agissait du même camp sous un nom différent qui m'était inconnu... Alors j'ai cherché... sur le net et ici-même.

J'ai relu tout ce fil (passionnant, surtout les messages de Tagnon et Petit Pas ainsi que la liste des camps donnée par Hit 917 sur la première page du fil). Je n'ai vu le nom de Schirmeck que deux fois dans tout le fil :

- accolé au nom du Struthof dans un message de webmastersignal
- sur une carte du coin Struthof/Natzweiller/Schirmeck mise en ligne par Camerone

Sur le net, j'ai trouvé notamment ce qui suit (qui semble daté de 2005) :

http://www.fndirp.asso.fr/schirmeck.htm

Le mémorial de l'Alsace-Moselle à Schirmeck (Bas-Rhin) a été inauguré le 19 juin. Une délégation de la FNDIRP a visité cette réalisation, a constaté son haut niveau de qualité mais aussi ses lacunes et des non-dits regrettables.
--------------------------------------------------------------------------------

À Schirmeck, le mémorial de l'Alsace-Moselle

--------------------------------------------------------------------------------

Depuis son inauguration le 19 juin dernier, le mémorial de l'Alsace-Moselle à Schirmeck, situé à une quarantaine de kilomètres de Strasbourg, a enregistré une fréquentation importante qui, à la mi-août, avait dépassé le cap du 10 000e visiteur.

C'est dire l'intérêt suscité par ce nouveau lieu de mémoire couvrant les années 1870 à 1945 - une période à l'histoire mouvementée et douloureuse au cours de laquelle les Alsaciens-Mosellans, ballottés entre la France et l'Allemagne, changèrent plusieurs fois de nationalité.

L'accent est plus fortement mis sur la Seconde Guerre mondiale et ses spécificités dans les trois départements (Bas-Rhin, Haut-Rhin et Moselle), qui subirent une annexion de fait par l'Allemagne nazie en 1940.

L'imposant édifice à la façade de verre s'élève au flanc d'une colline qui domine la petite ville de Schirmeck, où l'occupant avait établi dès l'été 1940 un camp d'internement. L'année suivante, de l'autre côté de la vallée de la Bruche, était ouvert le camp de concentration de Natzweiler-Struthof sur le site duquel sera inauguré le 3 novembre prochain le « Centre européen du résistant déporté dans le système concentrationnaire nazi ».




Je déduis de ce qui précède :

- que Schirmeck est tout à côté du Struthof mais que les deux lieux sont distincts
- que Natzweiler est rarement orthographié correctement (y compris par moi !) :wink:
- qu'il existait bel et bien un camp d'internement à Schirmeck MAIS que celui-ci n'était pas un camp de concentration comme semble le prétendre le premier extrait de texte que j'ai cité. Il semble que l'auteur ait fait une confusion avec le Struthof.
- que le fait d'accoler les noms Struthof et Schirmeck n'est pas judicieux dans la mesure où il s'agit de 2 camps différents.

Voilà, je trouvais utile de préciser ces points suite à mes interrogations et lectures matinales.

Ai-je bien compris et bien résumé la situation ?
Ai-je fait des erreurs d'interprétation de mes lectures ?
Des commentaires à faire ?
Des ajouts à effectuer ?

Merci :)

Cécile


 

Voir le Blog de Colombe : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 45  Nouveau message de Murdock  Nouveau message 21 Mai 2006, 21:07

Bonsoir,

Je ne sais pas si cela a été abordé ou s'il y a eut une réponse, mais il me semble qu'il y avait un camp également du côté de Forbach.

Je ne sais pas s'il s'agissait d'un camp de concentration ou d'un camp d'extermination, mais il aurait apparemment exister.

Certains pourraient peut être le confirmer ?


 

Voir le Blog de Murdock : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 46  Nouveau message de Murdock  Nouveau message 23 Mai 2006, 08:59

Bon, j'ai trouvé un peu plus d'informations sur ma question pour Forbach

Le Stalag XIIg était à Forbach et le Stalag XIIf à Metz.

Peut on donc dire que Natzweiller était le seul camp de concentration en France ?

(surtout si on ne prend pas en compte les camps des espagnols fuyant le régime de Franco :wink: )


 

Voir le Blog de Murdock : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 47  Nouveau message de Petit_Pas  Nouveau message 27 Mai 2006, 18:25

Salut,
Annexion = Tout acte, constaté ou non dans un traité, en vertu duquel la totalité ou une partie du territoire d'un État passe, avec sa population et les biens qui s'y trouvent sous la souveraineté d'un autre État.

alors pour la nièeme fois sur ce forum, Natzwiller n'était pas en France dans la mesure où depuis l'armistice de juin 1940, l'Alsace et la Moselle étaient des territoires annexés au Grand Reich, autrement dit Natzwiller était en territoire allemand de juillet 1940 à fin 1944.
Il n'y a pas eu non plus de camps de concentration en dehors du territoire du Grand Reich et les 6 camps d'extermination (Belzec, Birkenau, Chelmno, Maïdanek, Sobibor, Treblinka) étaient tous implantés sur les territoires annexés de la Pologne, autrement dit encore une fois sur les territoires du grand Reich !!!
En France, il y avait des camps de transit et d'internement uniquement. Les stalags de Forbach et de Metz étaient en territoires annexés et donc en territoire allemand !!!


 

Voir le Blog de Petit_Pas : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 48  Nouveau message de Invité  Nouveau message 21 Sep 2006, 18:48

Bonsoir,

Je réponds à Petit-Pas:

Chelmno et Auschwitz-Birkernau étaient effectivement dans la partie annexée par l'Allemagne de la Pologne de 1939. On peut donc dire, mais c'est de la sémantique, qu'ils étaient dans le Grand Reich. De même sans doute pour Natzweiler, mais c'est toujours de la sémantique. Par contre, Majdanek, Belzec, Sobibor et Treblinka étaient dans une partie de la Pologne sous administration spéciale, appelée "GeneralGovernment". Je crois que cette région était sous la coupe de Hans Frank, de sinistre mémoire, basé à Krakow.

D'autrepart et sans relancer la polémique (cf. mes posts anciens et d'autres) ni faire de la sémantique, il faut se rappeller que seuls Chelmno, Sobibor, Belzec et Treblinka sont strictement des camps d'extermination, càd exclusivement voués à la mort immédiate des déportés, tous amenés là dans ce seul but. Majdanek et Auschwitz-birkenau étaient des camps mixtes: sélection des arrivants pour mort immédiate, ou pour mort lente par le travail et les privations. Cette distinction est scientifiquement intéressante, pour comprendre les forces - maléfiques - et les options envisagées, et prises, par les différentes instances du régime Nazi, lequel n'avait rien de monolithique dans son approche de la soution finale et dans l'application des directives, de la volonté, du Fuhrer.

SVP ne me faites pas dire ce que je ne dis pas, les camps mixtes n'avait rien de mieux que les sites d'extermination, ils appartiennent à une même horreur, mais ils constituent des éléments différents d'un même systême. Si l'on veut comprendre, il faut analyser et réfléchir, c'est ce qu'ont fait pour nous de nombreux chercheur peu suspects de complaisance. Je les ai cités dans mes messages antérieurs.

Amicalement,

Alain.


 

Voir le Blog de Invité : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 49  Nouveau message de orpo57  Nouveau message 17 Mai 2007, 20:51

le Konzentrationlager ou KL Natzweiler-Strutthof situé en France annexée était un Hauptlager c'est à dire un camp principal dépendant de l'Inspection des Camps de Concentration (Inpektion der Konzentrationslager) à la différence d'un camp comme Schirmeck-Vorbruck qui était un camp de sureté (avec 6 commandos extérieurs situés en Pays de Bade) ou Sicherungslager qui dépendait du Befehlshaber der SIPO SD Alsace c'est à dire du Cdt de la Gestapo.
le camp de Thil était un Commando extérieur (Aussenkommando) du KL Natzweiler-Struthof dédié au travail forcé, il dépendait donc du système concentrationnaire. Pour information, l'Aussenkommando Deutschoth (Audun le Tiche) dépendait de Thil et non directement de Natzweiler.
Près de Forbach était installé le camp de la Neue-Breme sur la frontière entre Stiring-Wendel et Sarrebruck. C'était un Sicherungslager où étaient internés notamment les résistants du bassin minier.
Je tiens à signaler qu'un ouvrage de référence a (enfin) été publié en 2005 sur Natzweiler : Struthof : le KL Natweiler et ses kdos, une nébuleuse concentrationnaire des 2 côtés du Rhin 1941 1945 par Robert Steegmann et Pierre Ayçoberry (je sais Colombe ce n'est ici qu'on parle des livres :D
Georges

Une information non partagée est une information perdue

vétéran
vétéran

 
Messages: 538
Inscription: 06 Avr 2007, 18:35
Région: lorraine
Pays: france

Voir le Blog de orpo57 : cliquez ici


Re: natzwiller: seul camp de concentration en france

Nouveau message Post Numéro: 50  Nouveau message de zitoune  Nouveau message 20 Oct 2008, 00:48

j'ai eu l'occasion d'y aller deux fois j'etais un jeune ado deja a fond dans la seconde guerre mondiale
la premiere chose qui a marque mon esprit c'est la beaute du paysage
j'y suis alle en voiture avec mes parents et chaque fois j'ai trouve le site magnifique avec le mont saint odile pas loin
puis plus on s'approche plus ca devient inquietant
tout d'abord le silence
puis la foret alsacienne bien sombre bien epaisse pas tres acceuillante
puis on arrive et la on est pris a la gorge
j'ai eu la chance de pas beneficier de la visite classique
mais un ancien detenu politique etait la avec sa famille et ses petits enfants qui avait mon age
une sorte de pelerinage
c'etait un triangle rouge, un alsacien refractaire a l'incorporation dans la S.S et qui avait pris le maquis
il avait ete arrete, torture et envoye en 1944 au struthof
tout simplement emouvant
il m'a permis de rester avec eux et j'ai eu droit a tout plein d'anecdote
la vie, la carriere, la resistance ds le camp, la liberation

un vrai grand moment
Sur une énorme pierre en forme de menhir est inscrite une phrase de Danton qu'affectionnait Patton "De l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace".

Technician 5th grade
Technician 5th grade

 
Messages: 41
Inscription: 01 Sep 2007, 03:38
Localisation: paris

Voir le Blog de zitoune : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers DEPORTATION ET SOLUTION FINALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  GMC gazogène ? 
il y a 5 minutes
par: Patrick.Fleuridas 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la France 
Aujourd’hui, 01:26
par: Alfred 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Hier, 22:56
par: kfranc01 
    dans:  Médecin urgentiste 
Hier, 22:50
par: kfranc01 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Hier, 22:24
par: kfranc01 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Hier, 22:17
par: kfranc01 
    dans:  FCM2C Capturés par les Allemands. 
Hier, 20:29
par: alain adam 
    dans:  Quoi de neuf dans les kiosques ? 
Hier, 20:26
par: alain adam 
    dans:  trouvailles sur les sites de vente 
Hier, 19:21
par: brehon 
    dans:  lES ORGUES DE STALINE kATIOUCHA lANCES ROQUETTE 
Hier, 19:03
par: Andrée Balagué 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Scroll