Connexion  •  M’enregistrer

Adolf Eichmann : le spécialliste

De l'opération T4 à la solution finale, la dictature nazie atteint un degré d'horreur jamais atteint dans l'histoire moderne. Juifs, homosexuels, communistes, dissidents, Tziganes, handicapés sont euthanasiés, déportés, soumis à des expériences médicales.
MODÉRATEUR : Gherla, Frontovik 14

Adolf Eichmann : le spécialliste

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de HistoQuiz  Nouveau message 29 Jan 2004, 20:33

Adolf Eichmann naquit en 1906 en Allemagne à Solingen (Rhénanie). Lorsqu'il avait 9 ans sa famille déménagea et s'installa en autriche. Son père était employé à la Compagnie de Tramway et d'Electricité de Linz. Ce fut dans cette ville autrichienne qu'Eichmann alla à l'école primaire, puis pendant 4 ans à l'école secondaire, et enfin 2 ans à l'Institut Supérieur d'Electrotechnique et de Construction Métallique.
Il fut obligé, faute d'argent, d'abandonner ses études supérieures et d'aller travailler comme employé à la Société Autrichienne Elektrobau à Linz.
En tant qu'Allemand expatrié, il souffrit terriblement de la défaite de l'Allemagne en 1918 et avait conscience de la culpabilité qu'avait assumée sa famille en quittant l'Allemagne au milieu de la bataille.
Il rendit également la société en général responsable de la ruine de son père par suite de l'inflation après la guerre.
Le fait qu'il fût obligé de travailler au lieu de poursuivre ses études, lui rappelait que l'Allemagne avait perdu la guerre et avivait ses griefs.

Toutes ces rancoeurs accumulées l'amenère à adhérer au Parti National-Socialiste le 1er avril 1932.
Le même jour, il adhérait aux SS.
En 1932, l'Autriche était indépendante et le Parti National-Socialiste était un parti antinational dont les membres étaient considérés comme des espions et agents d'une puissance étrangère.
Il devint représentant de la Vacuum Oil Compagny de Vienne jusqu'en juin 1933 date à laquelle il perdit son emploi à cause de son appartenance au Parti National-Socialiste autrichien.
En août 1933, il quitta l'Autriche et se rendit au camp de la Légion Autrichienne en Allemagne.

De septembre 1933 à janvier 1934, il travailla au service de liaison SS à Passau où il fut promu SS-Unterscharführer (Sergent).
En janvier, promu SS-scharführer (Sergent-chef), il fut muté au centre SS autrichien d'Aide au Travail à Dachau et y resta jusqu'au mois d'octobre de la même année.
Depuis lors, il servit au quartier général du SD (Sicherheitsdienst - le service de sûreté Nazi - créé par Heinrich Himmler et Reinhard Heydrich). Il fut y affecté au "Musée Juif", agence de propagande fonctionnant au quartier général du SD qui fusionna en septembre 1939 avec le SP (police de sûreté) pour devenir le RSHA ( Reichsicherheitshauptamt) qui devint un instrument de terreur.
Au sein de ce service, Eichmann comprit instantanément qu'il pouvait gravir rapidement les échelons. Il se mit à acquérir une grande quantité de connaissances sur la religion juive, les coutumes juives et les mouvements nationaux juifs afin d'être mieux armé pour dénaturer et déformer dans l'intérêt du nazisme.
Sa devise devint : "Connais ton ennemi".
Il devenait LE spécialiste de la question juive.
En 1935, il devint SS-Oberscharführer (Adjudant) et épousait le 21 mars Vera Liebl après l'approbation du Parti Nazi.
L'année suivante, continuant sur sa lancée, il était promu SS-Hauptscharführer (Adjudant-chef).
En 1938, il était nommé chef de son bureau au service de sûreté, en tant que premier expert en matière juive et promu au grade de SS-Untersturmführer (Sous-lieutenant).
C'était la plus rapide promotion de tous ses contemporains. Il avait sû se rendre irremplaçable.
Après l'Anschluss, Eichmann fut envoyé en Autriche comme représentant du service de securité pour diriger l'Office Central de l'Emigration juive.
Il prit ses fonctions le 1er août et se mit immédiatement au travail et s'employa à débarrasser l'Autriche de tous les Juifs.
Ses succès en Autriche firent automatiquement de lui le candidat parfait pour diriger une opération analogue en Tchécoslovaquie.
Promu SS-Obersturmführer (Lieutenant), il resta à Prague jusqu'à la fin 1939 et s'acquita à merveille de sa mission.
Après l'invasion de la Pologne, Adolf Eichmann fut installé au quartier général du RSHA à Berlin.
Son bureau devint le poste de commandement qui mit à exécution la "solution finale du problème juif".
Tout l'appareil du RSHA était à sa disposition. C'est ce qui rendit possible l'extermination de tant de gens dans un laps de temps assez court.
Un seul ordre émit par son service était répercuté à toutes les autorités dans toutes les régions sous contrôle nazi.
En 1940, ses efforts constants furent une nouvelle fois récompensés par une nouvelle promotion : SS-Hauptsturmführer (Capitaine) puis SS-Sturmbannführer (Commandant) en 1940 puis enfin SS-Obersturmbannführer (Lieutenant-colonel) en 1941. Dès la mise en application de la "solution finale", un seul homme avait autorité pour organiser et planifier le rassemblement et la déportation des millions de personnes qui périrent dans les chambres à gaz : Adolf Eichmann.
Cet homme aux pouvoirs immenses, entendait que nul Juif puisse échapper à son destin, s'enquérant lui même des plus infimes détails, visitant fréquemment les camps de la mort... Il poursuivit les Juifs de sa haine implacable jusqu'au bout. Peu de temps avant la fin de la guerre, il se réfugia en Autriche.

Après la capitulation allemande, il fut arrêté par une patrouille américaine et donna un faux nom. Le procès de Nuremberg lui fit prendre conscience qu'il était en danger et décida de s'échapper du camp où il était enfermé. En mars 1946, il se réfugia près de Hambourg chez un garde forestier (frère d'un camarade prisonnier) et passa ainsi 3 ans dans l'anonymat. Fin 1949, il commença à échafauder des plans pour retrouver sa liberté complète.
En 1950, il prit contact avec l'Odessa "Organization Der SS Angehörige" (Organisation des Membres Du SS) qui organisa son départ vers l'Argentine, obtint un passeport avec l'aide d'un moine Fransiscain de Gênes. Mi-juillet 1950, il arriva dans ce pays sous le nom de Ricardo Klement.
Avec l'aide de camarades allemands, il obtint du travail et put faire venir sa femme en 1952.
Le passé d'Adolf Eichmann allait pourtant rattraper Ricardo Klement. Le 21 mars 1960, le responsable de la mort de six millions de juifs était enlevé par un commando israëlien et allait répondre de ses actes devant un tribunal.
Son procès débuta le 11 avril 1961 pour s'achever le 29 mai 1962. A aucun moment de son procès, cet homme ne se haussa à la dimension de ses crimes : "Je peux me poser la question de savoir si je suis ou non coupable humainement parlant. Mais, légalement parlant, je suis innocent. J'ai reçu des ordres, je les ai exécutés."
Le 15 décembre 1961, Adolf Eichmannn était condamné à être pendu.
Le 29 mai 1962, la sentence était confirmée en appel.
La sentence fut exécutée le 31 mai 1962.

Ses dernières paroles furent : "J'ai vécu croyant en Dieu. Je meurs croyant en Dieu. Longue vie à l'Allemagne ! Longue vie à l'Autriche ! Longue vie à l'Argentine ! Ce sont des pays qui ont joué un rôle important dans ma vie et je ne les oublierai pas. Je salue ma femme, ma famille et mes amis. J'ai obéi aux ordres et suivi mon drapeau."

Image l'heure de gloire
Image l'heure de l'infamie


 

Voir le Blog de HistoQuiz : cliquez ici


eichmann

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de juin1944  Nouveau message 29 Jan 2004, 21:02

Eichmann ou l'histoire d'un monstre ordinaire.... Cela nous conduit Pierre à nous interroger sur le role du vatican dans la fuite de criminels de guerre.. Voilà qui nous ramène une fois de plus à Pie XII. Que sait on aujourd'hui du degré d'implication du pontificat romain ? Je ne parle pas bien sur des actes passifs...


 

Voir le Blog de juin1944 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de HistoQuiz  Nouveau message 29 Jan 2004, 21:07

Alors là Stéphane tu touche à un vrai sujet tabou !!! Je crois que l'on ne saura jamais...il faudrait aller fouiller les coffres du Vatican !!
Quand on pense que c'est un service du Vatican qui donna des papiers à Eichmann.... Il paraît que seul le moine Franciscain était au courant de son identité ... hummm !!!


 

Voir le Blog de HistoQuiz : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Jawa  Nouveau message 29 Jan 2004, 21:24

Il est vrai que cette question est bien trouble, et les débats n'en ont pas fini au sujet de Pie XII.

(Sur un autre registre, si je ne me trompe pas, n'oublions pas l'attitude de Pie XII qui accueillit l'annonce par Franco de sa victoire sur les républicains en avril 1939 avec joie, appelant ce coup d'état une victoire pour l'Espagne catholique...)


 

Voir le Blog de Jawa : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de SMoutin  Nouveau message 29 Jan 2004, 21:32

Un trés bon film était sortie sur les écrans il y a quelques années intitulé: Adolf Eichmann - un spécialiste : portrait d'un criminel moderne.
Il s'agissait d'un montage des images de son procès (qui eut lieu in Israël aprés son enlèvement par le Mossad et qui fut entièrement filmé).


 

Voir le Blog de SMoutin : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Hit917  Nouveau message 29 Jan 2004, 21:37

Un bon exposé de la vie du matricule SS 45.326, qui avait dit en 1945 : "Je sauterai en riant dans la tombe car l'impression d'avoir cinq millions de vies humaines sur la conscience est pour moi la source d'une satisfaction extraordinaire."

Un petit regret Pierre, tu es passé très rapidement sur la jeunesse de Eichmann, car tout ce qu'il va réaliser après y prend sa source.


 

Voir le Blog de Hit917 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de HistoQuiz  Nouveau message 29 Jan 2004, 21:37

exact Smoutin très intéressant et horrible !! la photo est tirée du film


 

Voir le Blog de HistoQuiz : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Hit917  Nouveau message 29 Jan 2004, 21:38

SMoutin a écrit:Un trés bon film était sortie sur les écrans il y a quelques années intitulé: Adolf Eichmann - un spécialiste : portrait d'un criminel moderne.
Il s'agissait d'un montage des images de son procès (qui eut lieu in Israël aprés son enlèvement par le Mossad et qui fut entièrement filmé).


Titre du documentaire : "La mort est mon métier"


 

Voir le Blog de Hit917 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de HistoQuiz  Nouveau message 29 Jan 2004, 21:39

tu as d'autres info sur sa jeunesse ? Hit


 

Voir le Blog de HistoQuiz : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de Hit917  Nouveau message 29 Jan 2004, 21:41

Pierre Chaput a écrit:tu as d'autres info sur sa jeunesse ? Hit


Hélàs, oui :? :oops:


 

Voir le Blog de Hit917 : cliquez ici


Suivante

Retourner vers DEPORTATION ET SOLUTION FINALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Testament de Hitler : Sur la France 
il y a 52 minutes
par: Alfred 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Hier, 22:56
par: kfranc01 
    dans:  Médecin urgentiste 
Hier, 22:50
par: kfranc01 
    dans:  GMC gazogène ? 
Hier, 22:43
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Hier, 22:24
par: kfranc01 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Hier, 22:17
par: kfranc01 
    dans:  FCM2C Capturés par les Allemands. 
Hier, 20:29
par: alain adam 
    dans:  Quoi de neuf dans les kiosques ? 
Hier, 20:26
par: alain adam 
    dans:  trouvailles sur les sites de vente 
Hier, 19:21
par: brehon 
    dans:  lES ORGUES DE STALINE kATIOUCHA lANCES ROQUETTE 
Hier, 19:03
par: Andrée Balagué 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: JARDIN DAVID et 10 invités


Scroll