Connexion  •  M’enregistrer

Route de Limoges: souvenirs d'un autre camp

De l'opération T4 à la solution finale, la dictature nazie atteint un degré d'horreur jamais atteint dans l'histoire moderne. Juifs, homosexuels, communistes, dissidents, Tziganes, handicapés sont euthanasiés, déportés, soumis à des expériences médicales.
MODÉRATEUR : Gherla, Frontovik 14

Route de Limoges: souvenirs d'un autre camp

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de fbonnus  Nouveau message 19 Juil 2015, 10:52

On honore aujourd'hui les victimes des crimes racistes et antisémites de l'État français sur le site de l'ancien camp d'internement de la route de Limoges.

Image

Image

Entrée depuis peu dans la lumière grâce au travail d'historiens ou de cinéastes*, l'histoire des camps « pour nomades » est très présente à Poitiers.

Selon l'historien Jacques Sigot, qui a recensé une quarantaine de camps sur le territoire français, « c'étaient des camps de concentration, pas d'extermination. Montreuil-Bellay (49) était bien le plus grand mais Poitiers avait deux particularités. Quand Hitler a chassé les Tsiganes d'Alsace, ils sont arrivés par classes entières avec leurs institutrices à Poitiers. Fin 1943, tous ont ensuite été envoyés à Montreuil.
Et puis, autre particularité, de janvier à juin 1943, le préfet de la Vienne a pioché dans le camp de la route de Limoges pour envoyer des hommes travailler en Allemagne. C'était la relève forcée. C'est la seule déportation de Tsiganes en Allemagne
».

Si dans les mémoires, le camp d'internement de la route de Limoges reste associé à celui d'un camp pour nomades, il faut rappeler qu'il fut d'abord créé, dès 1939, pour « accueillir » les réfugiés espagnols puis en 1941 plusieurs centaines de juifs, et à partir de l'automne 1943, un quartier pénitentiaire pour détenus de droit commun. Au final, entre 1939 et l'été 1944, 2.500 à 2.900 internés ont séjourné route de Limoges.


Des juifs,

des politiques,

des Espagnols

et des droits communs


Chaque année, en été, une cérémonie « à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l'État français et d'hommage aux Justes de France » se déroule au pied de la stèle marquant l'emplacement du camp, rue du Père-Jean-de-Fleury, dont le nom reste attaché aux Tsiganes auxquels il a tenté de venir en aide.

Tout comme celui de Jean-Louis Bauer, dit « Poulouche », figure de la communauté décédée en 2007. Lui qui avait connu ce camp ne manquait jamais une cérémonie, lui qui, entré au camp à l'âge de 10 ans, en était ressorti six ans plus tard, confiant à qui voulait l'entendre: « Je n'ai jamais vu un Allemand dans le camp. J'ai vu des gardiens français, des gendarmes, mais pas d'Allemands. J'en ai fait des lettres, sinon on n'aurait jamais parlé des Tsiganes... »

En 2002, l'association française pour l'hommage aux Justes parmi les Nations avait inscrit le nom de Jean-Louis Bauer et celui de la communauté tsigane internée parmi ceux ayant aidé les juifs à échapper à leurs bourreaux nazis...


* Sources: « Liberté », un film de Tony Gatlif (2010), Paul Lévy, « Un camp de concentration français: Poitiers 1939-1945 », éditions SEDES (1995), Jacques Sigot, « Des barbelés que découvre l'histoire », éditions Wallâda, (2010).
Jean-Michel Gouin - Centre Presse
« Alors mon petit Robert, écoutez bien le conseil d'un père !
Nous devons bâtir notre vie de façon à éviter les obstacles en toutes circonstances.
Et dites-vous bien dans la vie, ne pas reconnaître son talent, c'est favoriser la réussite des médiocres. »
_________________________________________________
Michel Audiard

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12172
Inscription: 18 Avr 2010, 17:07
Localisation: En Biterre
Région: Languedoc
Pays: France

Voir le Blog de fbonnus : cliquez ici


Re: Route de Limoges: souvenirs d'un autre camp

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 19 Juil 2015, 11:01

Bonjour et merci pour l'information Fred.
Amicalement et bon dimanche
Prosper ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 74402
Inscription: 02 Fév 2003, 21:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici



Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers DEPORTATION ET SOLUTION FINALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Photo d'Iwo Jima: les Marines reconnaissent une seconde erreur. 
Aujourd’hui, 01:31
par: carcajou 
    dans:  le Musée de la Moselle annexée s'agrandit. 
Aujourd’hui, 01:06
par: orpo57 
    dans:  Démobilisation des alsaciens en 1940 
Aujourd’hui, 00:16
par: dynamo 
    dans:  ABREVIATIONS SUR FICHE MATRICULE 
Hier, 23:55
par: Loïc 
    dans:  Barbarossa : 1941 - La guerre absolue 
Hier, 23:18
par: thucydide 
    dans:  motif de démobilisation après armistice 22 juin 1940 
Hier, 22:29
par: brehon 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 16 
Hier, 21:56
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  VAINS ESPOIRS POLONAIS ENVERS LA FRANCE ET LE ROYAUME-UNI ? 
Hier, 21:10
par: Dog Red 
    dans:  Au coeur de l'enfer.Témoignage d'un Sonderkommando d'Auschwitz 1944. 
Hier, 20:52
par: pierma 
    dans:  [DU 31 août 2019 au 31 octobre 2019]:Chemin de fer allemands pendant la SGM 
Hier, 20:14
par: Signal Corps 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 46 invités


Scroll
cron